background preloader

Quand Sarkozy proposait aux Français de le sanctionner s'il ne parvenait pas à 5% de chômeurs

Quand Sarkozy proposait aux Français de le sanctionner s'il ne parvenait pas à 5% de chômeurs

http://www.youtube.com/watch?v=ZcgQvZZeBVU

Related:  Nicolas SarkozyNicolas Sarkozy

Malaise de Nicolas Sarkozy en 2009 : "Un accident plus grave qu'on ne l'a dit"? alaise cardiaque, malaise vagal ou lipothimique ? Les versions se sont "contredites au fil de cette journée, donnant prise aux plus folles rumeurs. D’autant que les promesses de transparence, faites au début du quinquennat, se sont bien vite envolées." Luc Chatel, "Premier ministre" : le lapsus fait le buzz home_theme © © France Info - Radio France Après le lapsus de l’eurodéputée UMP Rachida Dati, qui confondait il y a une semaine "inflation" et "fellation", c’est au tour de Luc Chatel de faire le buzz. C’était hier sur la Radio de la communauté juive RCJ. _ Interrogé sur le remaniement annoncé pour cet automne et sur son éventuelle promotion à la tête du gouvernement, la langue du ministre de l'Education nationale a fourché.

Marine Le Pen mise KO par Anne-Sophie Lapix sur Canal + Grand moment de professionnalisme hier sur Canal Plus : alors qu'on avait l’habitude de voir des journalistes servir la soupe à Marine Le Pen, ou la contredire mollement en lui ressortant les vieux dossiers du père (tactique inefficace auprès de l’électorat flottant, qui tend à être séduit par ce qu’il considère être un nouveau FN), Anne-Sophie Lapix a offert hier une prestation de choix. Préparée à riposter à la rhétorique de la nouvelle présidente du Front national, pointue sur le chiffrage du projet et très au fait des dossiers abordés, la présentatrice de Dimanche Plus a offert à la France entière une leçon de journalisme. Extrait : Voilà ce que l’on appelle faire échec et mat.

François Bayrou La France est une grande nation, admirée pendant des siècles pour sa culture et ses valeurs : les droits de l'homme, la créativité artistique, la liberté de ses intellectuels… Nous avons été un pays respecté, offrant une référence à bien des populations opprimées. Les Français sont un grand peuple. Les épreuves ne l'ont pas épargné mais chaque génération a su puiser jusqu'ici dans sa foi en l'avenir et dans les valeurs de la République la fierté et le dynamisme nécessaires. Nous en sommes capables à nouveau.

Le Président aux trois records Pendant son mandat, Nicolas Sarkozy aura battu au moins trois records, celui du nombre d’attaques aux personnes, celui du déficit du commerce extérieur et celui de la dette. C’est François Hollande qui dresse cette première liste et c’est très important : il faut rappeler qu’il est indispensable, maintenant, de changer l’équipe au pouvoir et qu’il y a beaucoup de boulot pour restaurer les meubles. Nicolas Sarkozy va probablement consacrer la dernière année de son quinquennat à se refaire une image. On ne l’entendra plus pendant quelques mois (la parole sera laissée aux seconds couteaux, ceux qui préparent 2017), on aura juste quelques images fortes. LE BILAN D'UN GRAND PRESIDENT Une fois tous les cinq ans les Français ont le droit de choisir leur . Avant d'aller voter il est bon de se souvenir et de faire le bilan du . Pour vous rafraichir la mémoire nous avons réalisé ces petits films. Nous espérons qu'ils vous feront sourire mais aussi qu'ils vous feront réfléchir. Stop ou encore ? A vous de décider.

Civilisations : Claude Guéant persiste, signe et donne des exemples Par Francetv info Mis à jour le , publié le Partager Une nouvelle polémique est à mettre sur le compte de Claude Guéant, habitué des petites phrases chocs. Le ministre de l'Intérieur a suscité un tollé en déclarant samedi 4 février que "toutes les civilisations ne se valent pas". Il a maintenu ses propos dimanche malgré une série de réactions indignées. Projet chiffré et financé Les propositions pour la France de François Hollande sont entièrement financées, découvrez le détail des chiffres: >> Retrouvez et téléchargez les 60 engagements pour la France de François Hollande >> L'agenda du changement, le programme de François Hollande pour la première année >> Le site de François Hollande «Mon projet se fonde sur des hypothèses de croissance de notre économie, à la fois prudentes et réalistes.

Les riches toujours aussi détestés... Dur dur d'être riche en France. L'affaire Bettencourt en est l'illustration la plus criante jusqu'à présent : les journalistes gauchistes, Mediapart en tête, se ruent pour critiquer cette femme ainsi que le gouvernement, pour la seule raison qu'elle gagne correctement sa vie ! Une personne aussi admirable que Liliane Bettencourt, première fortune d'Europe pour une femme, qui a travaillé dur pour arriver là où elle est, devrait pourtant faire la fierté de notre pays ! Que lui reproche t-on au juste ? D'avoir placé une partie de sa fortune en Suisse ? Quel mal y a-t-il à cela sachant qu'en France, on lui en aurait spolié la plus grosse partie ?

Tribune : sur Fukushima, l’incompétence inquiétante de NKM Nathalie Kosciusko-Morizet (Sophie Verney-Caillat/Rue89) En lisant l’interview par les lecteurs de Rue89 de Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de l’Environnement et actuelle porte-parole de Nicolas Sarkozy, on remarque des erreurs factuelles importantes. On aurait pu imaginer que l’accident et ses conséquences avaient été longuement analysés par les décideurs d’un pays qui dépend aussi fortement de l’énergie nucléaire. Ce n’est malheureusement pas le cas. L’incompétence est criante de la part d’une personnalité qui, par ses fonctions passées, devrait être bien informée sur les thématiques environnementales.

Quand Mougeotte conseille à ses journalistes d'aller à "Libération" "A l'extrême limite, au bout du bout, celui qui serait tellement mal à l'aise et profondément de gauche peut faire jouer la clause de conscience et aller travailler à 'Libération'", a proposé plein d'ironie Etienne Mougeotte aux journalistes du "Figaro" qui s'inquiétaient des prises de positions du journal, rapporte "Libération" mardi 29 novembre. La scène s'est déroulée lors du comité d'entreprise du 23 novembre dernier, le directeur des rédactions du "Figaro" répondait alors aux élus du Syndicat national des journalistes (SNJ). Ces derniers s'inquiétaient que "certains lecteurs, pourtant sympathisants de droite, peuvent être lassés" des prises de position.

Related: