background preloader

Les meilleures pratiques de l'éducation 2.0

Les meilleures pratiques de l'éducation 2.0
Related:  Les usages du numérique - Sites non institutionnelsEcole numérique 2conscience et Tice

Les technologies de l'information et de la communication à l'école& primaire. État de question en 2011 Les technologies de l'information et de la communication à l'école primaire. État de question en 2011 Georges-Louis Baron, Lætitia Boulc'h Résumé Cette contribution vise à faire un état de question relativement à la prise en compte de l'informatique et des technologies numériques dans l'enseignement à l'école primaire. Elle a été réalisée dans le cadre du projet Oppidum mené en relation avec la municipalité de Saint-Maur-des-Fossés, en adoptant un cadre de références large, prêtant attention aussi bien à l'apprentissage des enfants qu'aux pratiques pédagogiques des enseignants et aux questions liées à la régulation sociale du fonctionnement de l'enseignement primaire. La première partie de ce texte présente des éléments de contexte historique et précise les grandes étapes du développement de ces technologies dans les établissements scolaires. 1. En France, des recherches pionnières ont été menées dès les années 1970 sur la prise en compte de l'informatique dans les systèmes éducatifs.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ». Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Interroger le potentiel BYOD Le concept de BYOD parie sur la simplicité logistique pour un élève ou un étudiant, propriétaire d’un appareil connecté, de l’utiliser à l’école ou à l’université, économisant ainsi pour l’institution les coûts d’achat et les temps de familiarisation avec des objets technologiques conçus pour l’enseignement. Une nécessaire réflexion sur l’accès aux ressources Le BYOD, pendant idéal de l’apprentissage par l’enquête Conclusion date de publication : 28/01/2015 Références bibliographiques :

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage. L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Nous revenons sur l’un des articles de Jean Heutte (2) car, à notre connaissance, cette recherche scientifique (respectant les principes méthodologiques issus de la démarche expérimentale ) (3) est l’une des rares (4) concernant l’impact de ces technologies sur les résultats des élèves (5) . Les principaux résultats remarquables de l’étude Allegro moderato

Soubassements théoriques pour guider l'intégration réussie des TICE Soubassements théoriques pour guider l'intégration réussie des TICE Khalid Ahaji, Saïd Zahim, Benaissa Badda Résumé Le présent article porte sur les fondements méthodologiques de l'utilisation des TIC (technologies de l'information et de la communication) dans le processus enseignement-apprentissage. Il s'intéresse aux conditions nécessaires à leur intégration aux pratiques pédagogiques des enseignants, et plus particulièrement aux types de formations de ces derniers. Cet article essaye d'apporter des pistes de réflexion sur la méthodologie d'intégration des TICE en général et sur l'importance de l'adhésion des enseignants dans la recherche-développement en particulier. 1. Les usages des TICE dans les pratiques enseignantes deviennent une nécessité. 2. 3. Une typologie des ressources apportées par les TICE fait distinguée cinq grandes familles de ressources qui peuvent être retenues (idem) : 4. 5. 6. Selon J. 7. 8. 9. Conclusion Ahaji Khalid 1, 2, 3 Saïd Zahim 3 Badda Benaissa 4, 5, 6

Eidos 64 : Le numérique pour réinventer l'Ecole ? Organisé à Pau par le Département des Pyrénées-Atlantiques en partenariat avec l’Education nationale, le forum Eidos 64 a réuni des experts et des enseignants, de tous niveaux et de tous territoires, autour d’une question centrale : comment le numérique transforme-t-il le moment et le lieu des apprentissages ? Les échanges d’analyses et les partages d’expériences ont éclairé l’ampleur du chantier : le numérique invite à reconfigurer l’espace et le temps de l’éducation, à inventer de nouvelles pratiques et organisations scolaires, à relier plutôt que séparer, à nous libérer de ce qui nous enferme, qu’il s’agisse des murs de la classe, des grilles d’emploi du temps, des cloisonnements disciplinaires, des injonctions programmatiques, de nos représentations mêmes. Et si, pour mieux accomplir ses missions, l’Ecole se faisait un peu plus buissonnière ? Eidos 64 lui a assurément tracé de belles lignes de fuite… Espace-temps : de nouvelles formes d’apprendre ? Face à l’explosion des savoirs

Pédagogie et ressources numériques en ligne : quelques réflexions Pédagogie et ressources numériques en ligne : quelques réflexions Georges-Louis Baron, Éric Dané Avertissement. le présent texte a servi de base pour une publication dans la revue espagnole Comunicacíón y pedagogia : Pedagogia y recursos numéricos en linea : Algunas reflexiones ; 2007 / n° 18. - . Il reprend et développe des idées publiées en 2006 dans un article de Médialog n° 60 signé par G. L'éducation fait, depuis longtemps, appel à des supports, des outils, des médias et des ressources divers, dont certains sont à présent tellement familiers qu'ils semblent avoir toujours été là (il en va ainsi du tableau noir et des manuels). Depuis une dizaine d'années, on rencontre, dans ce contexte de plus en plus souvent le terme « ressources » associé à divers qualificatifs à la signification souvent imprécise : multimédias, numériques, éducatives, pédagogiques, libres... ce qui entraîne des risques de confusion. À quoi ces expressions font-elles référence ? Un ancrage dans une histoire

Quelle typologie pour les compétences TIC ? Si des fiches techniques peuvent s’avérer utiles aux utilisateurs des TIC, comment les organiser ? Quelques pistes de classement : Taxonomie des ressources numériques M. Il identifie six types de ressources numériques : Portails, moteurs, répertoires Logiciels outils, éditeurs, plate-forme, portfolio, services en ligne Documents de référence générale Banques de données et d’œuvres protégées Applicatifs de formation Applications scolaires et éducatives Cette approche permet déjà d’identifier et de caractériser les types d’objets numériques que l’utilisateur rencontre : différencier sites et documents numériques, distinguer les objets éditables ou consultables, libres ou propriétaires... Une typologie des usages des TICE On trouve sur le site EducNet une typologie des usages des TICE (2001) : Les TIC pour échanger, communiquer, collaborer, coopérer, Les TIC pour produire, créer, publier, Les TIC pour rechercher, se documenter, Les TIC pour se former, Les TIC pour animer, organiser, conduire. I. 1.1.

L’éducation aux médias et à l’information est incompatible avec la censure généralisée du web Pour tous ceux qui, comme moi, sont d’ardents militants, depuis plusieurs décennies, de l’éducation aux médias, l’annonce de la nouvelle mouture qu’on nous propose aujourd’hui, dite éducation aux médias et à l’information, en abrégé ÉMI, est évidemment une excellente nouvelle. Une page entière y est même consacrée sur Éduscol qui en rappelle les motivations, les objectifs et modalités de mise en œuvre : « L’objectif de la relance d’une éducation aux médias et à l’information est de permettre aux élèves d’exercer leur citoyenneté dans une société de l’information et de la communication, former des “cybercitoyens” actifs, éclairés et responsables de demain » Il s’agit aussi de : « Permettre la compréhension et l’usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à la fois lecteurs, producteurs et diffuseurs de contenus » Comment ? « Ne faudrait-il pas un apprentissage à l’école, dès six ans, du décryptage des médias, de l’image, du traitement de l’actualité ? Sic. 1. 2.

Chroniques en innovation et en formation » Blog Archive » « Développer l’autonomie de l’élève », faire que cela soit plus qu’un voeu Quelle est la question ? Est-ce le hasard ou la nécessité ? Plusieurs établissements ou instances de formation se sont signalés récemment dans une quête difficile, longue et déjà ancienne pourtant : « développer l’autonomie de l’élève », tels sont les termes récurrents pour des équipes dont les publics sont objectivement différents, entre des étudiants en BTS et de jeunes élèves des conservatoires franciliens. En préparation de ces modules de formation, avec André de Peretti nous avons fait « rouler » les mots pour retrouver les principes actifs d’une autonomie véritable pour les élèves , les étudiants, les enseignants. Pour une éducation responsabilisante et organisatrice La question ne peut se départir d’une analyse plus globale incluant les dimensions d’organisation du travail, de sa division entre le temps avec l’enseignant, et le temps du travail personnel. Une variété requise : c’est bien l’unicité d’un traitement qui va poser problème. Pour aller plus loin

Related: