background preloader

Peut-on vraiment être dépendant au Web ?

Peut-on vraiment être dépendant au Web ?
Des chercheurs chinois ont observé des différences dans les cerveaux de personnes « accrocs à Internet » semblables à celles constatées chez les personnes accrocs à d’autres substances. Peut-on pour autant être dépendant à Internet ? Selon eux, l’addiction au web semble partager des points communs avec l’addiction à la cocaïne ou à l’alcool. Des chercheurs chinois ont observé des différences dans les cerveaux de personnes « accrocs à Internet » semblables à celles constatées chez les personnes accrocs à d’autres substances. Mais peut-on pour autant être dépendant à Internet ? C’est la question à laquelle Poly Curtis, journaliste au Guardian, a voulu répondre. Or, l’association américaine pour la psychiatrie réfléchit à l’idée que la consommation excessive d’Internet soit une addiction, qui n’est donc pas incluse dans son manuel statistique des désordres mentaux. Poly a interviewé Collin Drummond, professeur en Psychiatrie de l’addiction au Kings College de Londres.

[Entretien exclu] Webedia (Purepeople) lance 4 nouveaux sites féminins L’éditeur de pure players, Webedia (Purepeople, Puretrend, Puremedias..), a racheté en décembre dernier la plateforme de blogs historique, Canalblog et ses 6.35 M de VU/mois portant ainsi son audience globale à 9,66 M de visiteurs uniques dédupliqués. A ceux qui s’interrogeaient sur la stratégie cachée derrière cette acquisition, le groupe répond, moins d’un mois après, avec le lancement de 4 sites qui s’appuient sur un modèle éditorial mixte, avec des rédactions internes et de la curation de contenus issus de CanalBlog. En 8 ans, Canalblog a en effet construit sa base d’audience sur la cible très prisée des femmes connectées (les digital mums). Les nouveaux sites : Puresaveurs.com - 300 000 recettes de cuisine et toute l’actualité du goûtPurefamille.com - les sujets qui intéressent les mamans et futures mamansPureloisirs.com - site d’information dédié à tous les loisirs créatifsPuresweethome.com - infos pratiques et « aspirationnelles » pour la maison

[Nouveau] Enregistrez vos programmes TV à distance avec l’application Télé-loisirs Télé-Loisirs s’est associé à la start-up Recatch pour enrichir son application mobile avec un service d’enregistrement de programmes TV à distance, via une connexion sur la plupart des box du marché. Gratuite, la nouvelle version de l’application permet donc d’enregistrer automatiquement tous les épisodes d’une série ou bien tous les programmes associés à un thème spécifique. Cette mise à jour permet enfin de procéder à des « enregistrements intelligents », générés automatiquement en fonction des habitudes de consommation des téléspectateurs. Compatible sur Freebox, Bbox et Neufbox, le service d’enregistrement à distance est d’ores et déjà disponible sur l’App Store, l’Android Market et sur le portail Tele-Loisirs.fr. Cette nouvelle fonctionnalité devrait prochainement arriver sur iPad et s’étendre à d’autres décodeurs dans les prochains mois (Livebox, Numericable, etc.). Outre ce nouveau service, l’ergonomie de l’application Télé-Loisirs a également été repensée, avec au menu :

TV connectée / usages : 1ers chiffres impressionnants En annonçant ce soir le chiffre record de près de deux milliards (1,94 md) de programmes vidéo et audio consommés l'an dernier en ligne, via toutes sortes de plate-formes, la BBC a aussi donné les premières indications significatives liées aux premiers usages de la TV connectée "à la popularité croissante": Pour le seul mois de décembre, 7 millions de programmes ont ainsi été consommés sur des téléviseurs connectés à Internet, soit une hausse de plus de 1.000 % en un an. Cette consommation passe par l'IPTV de British Telecom (BT Vision), les smart TV, les set-up boxes (Freeview) et les consoles de jeux (Xbox, Playstation). Les smartphones et les tablettes ont également connu des progressions spectaculaires de leurs usages pour consommer les contenus de la BBC : respectivement de + 163% (13 millions) et + 600 % (10 millions).

La fusion France 24-RFI suspendue par la justice Les syndicats de RFI ont grappillé encore un peu de temps. À la mi-journée, lundi, la cour d'appel de Paris a décidé de suspendre la fusion France 24-RFI. La juridiction d'appel considère que le comité d'entreprise de la radio aurait dû être consulté sur le cahier des charges de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) dans sa version définitive afin d'émettre un avis éclairé. En revanche, le CHSCT de RFI a été débouté de la totalité de ses demandes. Le cahier des charges fixe les missions de l'AEF. Ces multiples recours ne sont qu'un habillage juridique d'une lutte plus fondamentale qui porte sur l'opportunité de cette fusion, ressentie par les syndicats de RFI comme prédatrice. Si rien ne change, il est prévu que RFI quitte la Maison de la radio pour rejoindre France 24 dans un immeuble voisin, à Issy-les-Moulineaux.

Newsring se débat dans une crise interne vendredi 13 janvier 2012, par Laurent Firdion Le rédacteur en chef, Philippe Couve, a claqué la porte, seulement un mois après le lancement du site consacré aux débats. En jeu, deux conceptions Après seulement un mois d’existence sur la toile, le site de débat Newsring parrainé par Frédéric Taddeï, animateur de l’émission Ce Soir ou Jamais sur France 3, connaît déjà d’importants remous. Nous sommes en mesure de confirmer l’information au conditionnel des Inrocks.fr selon laquelle le rédacteur en chef Philippe Couve a quitté la rédaction de Newsring la semaine dernière. Interrogé par les influences.fr, cet ancien journaliste de RFI n’a pas souhaité expliquer ce départ soudain. Des débats de fond Vs une politique du flux et du buzz Mais d’après des sources proches du webzine, de profondes divergences sur la ligne éditoriale sont à l’origine de cette rupture. Plusieurs journalistes, fraîchement embauchés, ont également quitté la rédaction pour des raisons inconnues. Repères : www.newswring.fr

[Nouveau] Facebook déploie ses applications Timeline Dévoilées en grande pompe lors de la conférence f8 en septembre dernier, Facebook a annoncé officiellement cette nuit le lancement de ses « applications Timeline ». Ces nouvelles fonctionnalités permettent donc aux développeurs d’intégrer des boutons comme « j’écoute », « je regarde », « je visite », « je cuisine », « je cours » à leurs applications Facebook et donc d’aller au-delà du simple bouton « j’aime ». Comme l’indique leur nom ces nouvelles applications sont destinées à enrichir la Timeline des 800M de membres du réseaux, déployée au grand public le 15 décembre dernier. Outre, quelques partenaires comme Deezer et Spotify qui testaient ces fonctionnalités depuis septembre, Facebook compte pour l’heure, une soixantaine de partenaires à travers le monde.

HUFFINGTON POST. Anne Sinclair : le bon choix ? On le savait, mais l'annonce a été faite officiellement mercredi. Le 23 janvier, Anne Sinclair reviendra au journalisme en lançant le Huffington Post français dans les locaux du journal Le Monde. Résultat : depuis hier, la nouvelle est répétée dans tous les journaux, papier, radio, Internet, people, et dépasse enfin la petite sphère des spécialistes médias qui, seuls, connaissaient l'existence de ce fameux Huffington Post si difficile à prononcer (Vous avez dit quoi ? HuffTingtone Post?). Le choix d'Arianna Huffington de faire appel à Anne Sinclair était donc naturel. Bref, on ne pouvait espérer meilleur lancement. Sur ce plan, le HuffPo a deux faiblesses et deux atouts.

Google-sponsored Data Journalism Awards open to entries The awards cover three categories: data-driven investigative journalism, data visualisation and storytelling and data-driven apps A new set of international awards for data journalism opened to entries today, offering a total prize fund of €45,000 (£37,600) across six prizes and three categories. The Data Journalism Awards (DJA), which are supported by Google and run by the Global Editors Network in collaboration with the European Journalism Centre, were first announced at GEN's news summit in Hong Kong in November last year. They will cover three categories: data-driven investigative journalism, data visualisation and storytelling, and data-driven applications for the web and mobile devices. Each category offers two first prizes of €7,500 (£6,300), one for local and regional, and a second aimed at national and international entries. There will also be second and third winners in each category who will receive a DJA certificate and medal. Entries can be submitted until 10 April.

Anne Sinclair, acte 2. | Immédias L’opération de communication a été millimétrée. Et l’ensemble, cadenassé. C’est hier soir à 19h30 qu’une escouade de coursiers a déposé dans les rédactions le dernier numéro de Elle, où figure un long entretien d’Anne Sinclair, le premier depuis l’explosion de l’affaire DSK. Protégé tel un fourgon de la Brink’s, l’objet et son contenu devaient rester confidentiels jusqu’à 20h30, la direction de Elle ayant exigé l’embargo le plus total jusqu’à cette heure. Mieux, aucun responsable du magazine féminin, bien qu’invité sur nombre de plateaux de télés, dont celui de la matinale de Canal+, ce matin, n’a souhaité venir commenter le «scoop», consigne ayant été donnée d’éviter toute communication sur les conditions dans lesquelles cette interview a été réalisée. La forme d’abord. L’autre raison tient sans doute à la ligne éditoriale de ce titre prestigieux, toujours attentif aux questions ayant trait à la place de la femme dans la société et aux destins des plus célèbres d’entre elles.

je pense que dès lors qu'il s'agit d'une addiction, que ce soit comportementale ou non, elle se traduit par un manque, et donc je considèrerais qu'elle peut être aussi considérée comme une maladie . Le cerveau s'habitue à recevoir un bien être à travers les bienfaits de l'internet ( jeux vidéos, vie sociale virtuelle, pouvoir acheter et trouver tout ce que l'on souhaite ) au risque d'en être complètement accroché et de ne plus sortir dans la vie réelle, il peut donc créer d'autres problèmes à coté, que ce soit au niveau de la sociabilité, que de la santé, on pourrait dire que l'usage trop abondant de l'ordinateur peut créer des problèmes d'insomnie par exemple . by helene_psyl1 Mar 2

il faut garder à l'esprit que le site est édité et alimenté par Microsoft France. Quid de l'objectivité... by nono35 Mar 25

Site [en ligne] édité par Microsoft France. Ce site a la volonté de susciter et recueillir, sur tous les sujets, la réflexion des acteurs, observateurs et décideurs des mondes numériques. On y retrouve plusieurs articles qui traitent de l’addiction au numérique et relate des études scientifiques faites dans différents pays [consulté le 19/03/2014]. by caze_groupe2_psy Mar 21

Related: