background preloader

Le « développement durable »

Le « développement durable »
1 En anglais « sustainable développement », également traduit par « développement soutenable ». Les (...) 1C’est en 1980, dans un rapport commun du Programme des Nations unies pour l’environnement et du World Wildlife Fund, qu’apparaît pour la première fois la notion de « développement durable »1. Elle est ensuite mise en avant dans le rapport dit « Brundtland », du nom de la Première ministre norvégienne présidant la commission des Nations unies pour l’environnement et le développement. En voici la définition : « Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. » 2 Il n’existe pas de définition beaucoup plus précise du « développement durable ». 3Les industriels ont résumé à leur façon ces trois objectifs : les « 3 P », c’est-à-dire les « trois pôles interdépendants du développement durable de l’humanité : équité sociale (People), préservation de l’environnement (Planet), efficacité économique (Profit) ». Related:  l'arnaque du développement durable

Parole du fond d'une yourte Parole d' « illuminée toute nue du fond de sa yourte. »***(VC)* La prédation de terres s'est aggravée depuis la crise alimentaire en Afrique. Mais ce ne ne sont pas les Africains qui se ruent pour achèter leurs terres et pratiquer une agriculture de subsistance, que non! On leur pique sous le nez soi disant consentant les derniers carrés agricoles de leur continent. L'achat et la confiscation de terres en Afrique par les investisseurs des pays riches, pour spéculer sur la raréfaction des ressources alimentaires, atteint le niveau quantitatif des terres arables françaises! La justification basique des riches, à laquelle le colonialisme nous a aveuglement formaté, est de déclarer que les pauvres sont ravis d'attirer des capitaux, ravis d'obtenir de la monnaie de singe contre leurs derniers arpents, ravis de s'intégrer à notre économie de marché et de participer solidairement au remboursement d'une dette chronique incommensurable. . surmené « insondable bêtise ».

Bayer et l'ONU Bayer ne produit pas que de l'aspirine. C'est un important producteur de produits chimiques et de médicaments doté d'une curieuse histoire. Comment cette entreprise a-t-elle obtenu de former un partenariat avec l'ONU ? Bayer se considère comme un membre fondateur de Global Compact, le partenariat que les grandes entreprises ont mis en place avec l'ONU. La plupart d'entre nous, lorsqu'ils entendent la marque "Bayer" pensent aspirine. Bayer est par ailleurs membre de Global Compact (pacte global) (N.d.T : voir le Monde Diplomatique) un partenariat entre les Nations unies et des grandes entreprises. Quelques-uns des crimes d'entreprise commis par Bayer Bayer privilégie depuis longtemps les profits sur les droits de l'homme et les soucis environnementaux. Après la guerre I.G. Lobbying d'entreprise Bayer utilise son poids économique comme un levier dans l'arène politique. Mis à part Bayer d'autres groupes de lobby y jouent un rôle actif. PHILIPP MIMKES par Jean Santerre (traduction)

L’EDD, ça s’évalue ? Mais quoi évaluer… et qui évalue ? L’évaluation est à la mode, trop à la mode parfois, car de plus en plus on évalue… pour évaluer. Évaluer un contenu aussi particulier que l’EDD est-il pertinent, ou même possible ? D’autant que le mot « évaluation » est chargé d’une certaine ambigüité : est-ce que cela correspond essentiellement à une mesure, en fin de parcours, permettant de mettre en évidence ce qui a été fait ou appris par les élèves ? Ou bien s’agit-il d’une préoccupation de tous les instants ? En réalité, évaluer, c’est être en observation et à l’écoute tout au long de la progression d’un projet, ce qui n’élimine pas l’appréciation terminale. Évaluer surtout les productions des d’élèves ? Évaluer… en notant ? L’éducation au développement durable ne correspond pas à une matière de plus que l’on doit aborder. Évaluer des compétences et une démarche de projet Si l’acquisition de connaissances est relativement facile à mesurer, il n’en est pas de même des compétences et du degré d’implication. Mais… qui évalue ?

Économie et développement durable dans les discours de la production territoriale 1 Mots étudiés utilisés par les acteurs : aménagement industriel ; développement durable ; environnem (...) 2 Rapport Brundtland, 1989, « Notre avenir à tous », Commission mondiale sur l’environnement et le dé (...) 1L’abondance des discours traduisant la prise en compte des contraintes liées au respect de l’environnement dans le développement n’est plus aujourd’hui à démontrer1. Point focal de ce discours, la notion de développement durable constitue un passage obligé, tant dans le langage scientifique que dans celui de l’action politique et administrative, pour aborder la question des interactions de l’homme et de son environnement. C’est au niveau international que s’est forgé le contenu de l’expression, notamment avec le rapport Brundtland : « Le développement soutenable (durable), c’est s’efforcer de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité de satisfaire ceux des générations futures »2. 3 À défaut d’une définition précise de la notion, M. 6 O. 11 Selon M.

Développement durable Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Diagramme du développement durable : une approche globale à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ». Pour atteindre les objectifs du développement soutenable, il faut notamment faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut selon leur vulnérabilité classer en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement renouvelables ». Les aménageurs et gestionnaires peuvent alors chercher à les restaurer, les protéger et les économiser, et le cas échéant à compenser ses impacts Le développement durable (anglais : sustainable development qui peut aussi être traduit en français par développement soutenable) est une conception du bien commun développée depuis la fin du XXe siècle. Considérée à l'échelle de la planète, cette notion vise à prendre en compte, outre l'économie, les aspects environnementaux et sociaux qui sont liés à des enjeux de long terme.

Guerre ou paix / guerre et paix Conférence Axis for Peace 2005 Helga Zepp-LaRouche, le général René Vargas Pazzos, Thierry Meyssan, James Petras, le géneral Leonid Ivashov et le géneral Vinod Saighal. Vidéo de l’intervention de James Petras sur axisforpeace.net. La question de la guerre et de la paix suscite toujours des réponses conflictuelles. Pour les idéologues et les militaristes civils à Washington, la paix est garantie par la consolidation d’un empire unipolaire qui suppose en lui-même… des guerres mondiales perpétuelles. Chacune de ces perspectives présente des problèmes épineux. Enfin, les lois institutionnelles qui garantissent la paix ont souffert, car des inégalités du pouvoir socio-politique ont été reproduites dans les instances des institutions internationales et leur personnel judiciaire. La paix et la guerre, des controverses contemporaines 1 – « Déclin de la puissance » des États-Unis et nouvelles guerres 2 – Défaites impériales et nouvelles guerres Salim Lamrani, Annie Lacroix-Riz et James Petras.

Scholar Les tensions constitutives du “développement durable” 1Cet article est principalement une tentative de déconstruction conceptuelle du développement durable entendu comme reposant sur trois “piliers”. Le texte de l’appel à contribution du troisième dossier de la Revue “Développement durable et territoire” nous a posé des problèmes conceptuels tels que nous ne savions plus quoi répondre. Nous voudrions ici essayer d’en rendre compte de manière structurée. Pour faire court, nous cherchons à montrer que vouloir séparer “le social” du reste des enjeux du développement durable risque fort d’être contre productif du point de vue même des buts que l’amélioration du “social” se propose. 1 PNUE, Global Environmental Outlook – GEO-3, NY, Oxford: Oxford University Press, 2002. 2 A. Meyer, Contraction & Convergence – The Global Solution to Climate Change, Schumacher Briefings, (...) 3 D. 2Recourir aux anciennes catégories revient implicitement à estimer qu’elles peuvent relever les nouveaux défis moyennant quelques corrections. 11 C. 16 E.

Politique européenne de développement durable Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le processus d'unification économique et politique de l'Europe, qui a abouti en 1993 à l'Union européenne, puis en 2002, à la mise en œuvre d'une union économique et monétaire, avec une monnaie commune, l'euro, s'est accompagné, dans la même période, d'initiatives et de mesures réglementaires, moins spectaculaires, mais non moins importantes, sur d'autres thématiques comme l'environnement, ou la recherche et développement, touchant directement au développement durable. Cet article se propose de dégager les grandes étapes de cette évolution vers un développement durable dans l'Union européenne. Historique[modifier | modifier le code] Émergence des préoccupations environnementales dans les années 1970[modifier | modifier le code] On peut dater l'émergence de la préoccupation environnementale des années 1970, avec les deux chocs pétroliers de 1973 et de 1979. L'Acte unique européen - 1986[modifier | modifier le code]

Elections truquées à la Cour Pénale Internationale On va évoquer aujourd'hui un sujet peu palpitant a priori, mais dont les enjeux sont importants : l' « élection » très bizarre du Procureur général de la CPI, la Cour Internationale de Justice. L'enjeu, en ce qui nous concerne, c'est la possibilité de pouvoir y porter plainte pour les abus sexuels commis en France avec la bénédiction de la Justice. Posons le cadre rapidement : la CPI a remplacé récemment les TPI, les tribunaux pénaux internationaux qui ont plus ou moins jugé les crimes de guerre en ex Yougoslavie, au Rwanda ou en Sierra Leone. C'est le statut de Rome de 2002 qui régit son fonctionnement, et la CPI est donc dotée d'un Procureur qui a tout un tas d'adjoints. Elle est compétente pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, quand les Etats eux-mêmes sont incapables de rendre la justice. Depuis 2003, c'est Luis Moreno Ocampo, un Argentin[1], qui occupe le poste de Procureur. Manipulations Jusque là, les choses semblent claires. trois candidats. - Fatou B. - S.E.

Le monde de l'éducation

Related: