background preloader

Le marketing sensoriel : manipulation ou différentiation ?

Le marketing sensoriel : manipulation ou différentiation ?
En scénarisant un produit ou un point de vente, le marketing sensoriel met en avant d'autres éléments que les caractéristiques intrinsèques du produit. Quitte, parfois, à flirter avec la publicité mensongère. Régulièrement accusée de manipuler les consommateurs, cette pratique peut aussi se concevoir comme une nouvelle variable de différenciation. Le point de vue de deux experts face aux questions de controverse. Le marketing sensoriel ment-il ? Jean-François Lemoine, responsable du Master "Etudes de marché et prise de décision marketing" à l'Université de Nantes, considère que la présentation d'un produit peut légitimement faire partie du choix du consommateur : "Le goût d'un yaourt est étudié par les marketeurs. Le marketing sensoriel manipule-t-il ? Pour Patrick Hetzel, auteur de "Planète Conso" et professeur de marketing à l'Université parisienne Panthéon-Assas ainsi qu'à Limoges, "le risque de manipulation, dès qu'on touche au sensoriel, existe.

http://www.journaldunet.com/management/dossiers/0606139marketing/controverse.shtml

Related:  Marketing SensorielMarketing sensorielMarketing sensorielMarketing Stratégique

Paradoxe du sensible et de l'industrie A l'occasion de l'ouverture à Tours du premier laboratoire mondial de recherches sensorielles, Certesens, le concept de marketing sensoriel est venu se heurter à une vision beaucoup plus naïve que l'on pouvait avoir de l'univers des sens. Il y a près de 6000 ans, à Sumer, des commerçants pratiquaient le marketing sensoriel sans le savoir : exploitation des couleurs des produits pour organiser l'étal sur un marché, dégustation aux chalands de denrées alimentaires ou palpage du soyeux d'une étoffe, savant ordonnancement des parfums de produits proposés à la vente ou sonorité particulière,... Autant de procédés de valorisation de l'offre auprès des acheteurs potentiels. Plus près de nous, encore, que les marchands sumériens, Emile Zola nous proposait dans Au Bonheur des dames, un éblouissant traité de marketing sensoriel en décrivant les méthodes de valorisation de l'espace de vente introduites par les grands magasins du XIXème siècle. Comment ça marche ? Les sens dans le produit

Site Institutionnel du goupe Fnac Nous avons pour ambition de renforcer nos positions sur nos marchés dans le prolongement dynamique des résultats de Fnac 2015, un plan stratégique ambitieux qui a présidé à la transformation de notre enseigne depuis l’arrivée d’Alexandre Bompard. À l’issue de 4 années d’actions coordonnées sur tous les fronts – réseau, infrastructures, services, offre produits, stratégie digitale, conduite de plans de performance et compétitivité prix, le modèle Fnac est robuste et cohérent, attractif et performant, sur des bases économiques et financières saines. En 2016, nous accélérons notre développement selon trois axes forts : Les magasins : poursuite de la densification du réseau et amélioration de la satisfaction clients ;Le digital : renforcement de notre offre, de nos interfaces, de nos services de livraison ;La culture : réaffirmation de l’engagement culturel de la Fnac. Les magasins : densification et amélioration des parcours clients Renforcement de l’offre digitale

Marketing olfactif : quand les enseignes nous mènent par le bout du nez Rappelez-vous, dans un précédent article, nous nous interrogions sur l’influence de la musique sur notre comportement d’achat (pour voir l’article : la musique nous fait-elle plus acheter ?). Pour répondre à cette question, nous avons évoqué le marketing sensoriel, ou branding sensoriel : des techniques que les marketeurs utilisent afin de jouer avec nos sens. Alors, comment font-ils pour nous séduire à coups de fragrances délicates et parfums gourmands ? Un petit rappel sur le marketing sensoriel. Celui-ci tente d’agir sur nos 5 sens – la vue, l’odorat, le toucher, le goût et l’ouïe – afin d’influencer notre comportement d’achat.

Le marketing sensoriel, la différence qui fait évoluer les marques. Le marketing sensoriel est une série de techniques qui stimulent les sens des consommateurs. Marcel Proust écrivit les trois tomes de l’œuvre classique À côté de chez Swann après avoir senti l’odeur d’une madeleine qui le transporta jusqu’à son enfance. La stimulation de nos sens peut réveiller des émotions comme le bonheur, la satisfaction ou comme dans le cas de Marcel Proust, la nostalgie. En ce qui concerne le secteur du retail, le point de vente est un outil stratégique. Le mix-marketing de l’expérience client Quoi de commun entre Ikéa, Starbucks, Senseo et Monoprix? En faisant vivre à leurs clients une expérience mémorable, ces marques sont entrées dans l’ère du marketing expérientiel. Elles ont fait évoluer leur pratique marketing, d’une consommation de masse à un réenchantement du client. Voici un tour d’horizon d’un nouveau mix-marketing, où le client est co-producteur de son expérience de consommation.

Neuromarketing : Lire dans le cerveau XEnvoyer cet article par e-mail Neuromarketing : Lire dans le cerveau XEnvoyer cet article par e-mailNeuromarketing : Lire dans le cerveau Une évolution, pas une révolution Image à résonance magnétique fonctionnelle (IRMF), agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), neurosciences, analyses cognitives, marketing sensoriel. On le dit dangereux, révolutionnaire ou orwellien. Atmosphère olfactive et sonore, impact sur les comportements clients Quelle est l’influence d’une atmosphère olfactive et sonore congruente sur la perception et le comportement des clients en magasin ? Dans un contexte d’intensification de la concurrence et face à une offre pléthorique, le consommateur est en quête de nouvelles expériences sur son lieu d’achat. Il souhaite vivre de nouvelles sensations et manifeste une appétence certaine pour la théâtralisation de l’offre. Les distributeurs, quant à eux, font face à un monde enclin à la dématérialisation, accentuée par les techniques informatiques de plus en plus sophistiquées et commencent à repenser leurs points de vente physiques en privilégiant l’expérience client. A l’origine focalisés sur le sens visuel de leur offre, ils portent désormais une attention croissante aux sens délaissés jusqu’alors en magasin: l’ouïe et l’olfaction. Ainsi, d’après Kotler, la gestion des facteurs sensoriels « apparaît comme un outil de différenciation, de fidélisation et de construction de l’image des magasins ».

Mai : Marketing sensoriel, les tendances 2013 Comment donner un nouveau souffle à votre relation client ? La réponse tient en trois mots : le marketing sensoriel. Sachant que 70 % des consommateurs réalisent leurs achats sur le point de vente et que 40 % d'entre eux restent des achats impulsifs, les marques doivent créer la différence et proposer des expériences sensorielles pour susciter, chez le client, des émotions particulières. Voici les dernières tendances du secteur. Marketing sonore Nature Et Découvertes - Marketing Sensoriel & Olfactif Si beaucoup d’entre vous ont entendu parler du marketing olfactif, très peu connaissent vraiment son utilité ainsi que son efficacité. Découvrez à travers cet article quel intérêt peut avoir ce type de marketing pour les professionnels. 1. Une ambiance agréable

Le marketing olfactif est-il toujours en odeur de sainteté ? Diffuseur Depuis une dizaine d’années déjà, le marketing olfactif est une évidence. S’appuyant sur le rôle prédominant de l’odorat dans le processus décisionnel des consommateurs, cette branche du marketing polysensoriel consiste à ajouter, au mix marketing traditionnel, la diffusion d’odeurs dans le but de compléter et d’améliorer des communications uniquement visuelles.

Related:  Etude de gestion