background preloader

Roberto Rossellini , une passion didactique

Roberto Rossellini , une passion didactique

http://www.cinematheque.fr/expositions-virtuelles/rossellini/index.php

Related:  CinémaGénéralitéCinéma italien

Jacques Demy et le merveilleux La menace ne vient pas toujours de l’extérieur, mais du Merveilleux lui-même dans lequel vivent (s’enferment) certains personnages, victimes de rêves d’amour préfabriqués, construits jusqu’au factice : perruques des sœurs jumelles, cheveux décolorés du peintre dans Les Demoiselles de Rochefort et de Jackie de La Baie des anges, vantardise de Lola : « j’ai lavé mes cheveux, on dirait de la soie. » Atours merveilleux ou signaux clinquants ? Les signes de la féminité s’exhibent, s’exacerbent, et du déguisement ou de la parure (costumes de scène de Lola et des demoiselles, tenues atmosphériques de Peau d’Âne), on passe au travestissement : paillettes, fards, boa en plume et rouge à lèvres criard. Parfois, le bel uniforme vampirise l’être tout entier : le vison de Geneviève, à la fin des Parapluies, l’emprisonne dans son nouveau statut de femme mariée et entretenue. Édith saura en détourner l’usage dans Une chambre en ville, faisant le trottoir, nue sous son manteau de fourrure.

Musée Lumière Pour les cinéphiles, c’est ici que tout a commencé. Le Cinématographe est né rue du Premier-Film, au centre du quartier Monplaisir de Lyon, où subsistent aujourd'hui seulement le hangar des usines et la Villa Lumière qui dresse son imposante silhouette. Le Musée Lumière rend hommage à Louis et Auguste et y présente leurs plus belles trouvailles dans le décor élégant de la demeure familiale, entre plafonds ouvragés, escalier monumental et verrière du jardin d’hiver. Cinéma italien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cinéma italien, qui est le cinéma produit ou réalisé en Italie, est l'un des principaux cinémas nationaux de l'histoire du cinéma. Le cinéma italien se déploie dans de nombreux sous-genres, dont le fameux western spaghetti ou le giallo. Souvent méprisé par la critique, le cinéma de genre italien a pourtant donné de véritables œuvres d'art et inspiré le reste du cinéma mondial.

La Cour de Babel un film de Julie Bertuccelli - Le site p?dagogique La Cour de Babel Un film de Julie Bertuccelli Au cinéma le 12 mars Ils sont Anglais, Sénégalais, Brésilien, Marocain, Chinois... Ils ont entre 11 et 15 ans, ils viennent d’arriver en France. Le temps d'une année, ils cohabitent dans la classe d'accueil d'un collège parisien. 24 élèves, 24 nationalités... Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie et de vivre ensemble, bouleversent nos idées reçues et nous font croire en l’avenir... + d'infos sur :La page Facebook du film

Truffaut par Truffaut Un site web en forme de journal intime, soit 15 chapitres qui sont autant de bornes dans la vie et la carrière de François Truffaut, et qui révèlent l'importance de ses archives dans les collections de la Cinémathèque française. Truffaut gardait tout, comme s'il avait construit de manière méthodique la mémoire de sa vie. Les grandes étapes de cette vie « rondement menée », vous les retrouverez ici au travers d'une narration riche en photographies, extraits, lettres et archives.

Naissance de l'industrie cinématographique italienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La naissance de l'industrie cinématographique italienne est en général datée entre 1903 et 1909. Elle aboutit à un « âge d'or » qui culmine en 1914. Cet article déborde des débuts proprement dits pour couvrir toute la période qui va jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Les premières maisons de production[modifier | modifier le code] Martin Scorsese, histoires de New York 1999. À l'exception de quelques prises de vue pour Le Temps de l'innocence, Scorsese n'a pas tourné dans sa ville depuis Les Affranchis en 1989. C'est donc un New York transformé qu'il va mettre en scène dans À tombeau ouvert. Sites sur le cinéma Sites institutionnels Sites associatifs et professionnelsRevues, magazines...Des films en ligneDivers- partager Institutionnels

Cinecittà Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Genèse[modifier | modifier le code] L'idée de Cinecittà, la « città del cinema » (la ville du cinéma), est née dans les années 1930 dans l'esprit de Luigi Freddi, chef de la Direction générale du Cinéma italien (Direzione generale della Cinematografia) du gouvernement fasciste de l'époque. Il s'agissait de créer le plus grand complexe de création cinématographique européen capable de concurrencer les États-Unis et leur imposant et omniprésent Hollywood. Le but était aussi de créer un cinéma de propagande fasciste. La première pierre est posée le 26 janvier 1936 par Benito Mussolini et seulement quinze mois après, il procède à son inauguration le 28 avril 1937.

[97] - Un livre / un film La liste est classée par ordre alphabétique des noms d’écrivains A Ajar / Misrahi, La Vie devant soi. Alain-Fournier / Verhaeghe, Le Grand Meaulnes. Allende / August, La Maison aux esprits. Aymé / C. Berri, Uranus. Aymé / J. La naissance du cinéma L'invention du cinéma Le cinéma est né de la rencontre d'innovations dans le domaine du support photographique et dans celui de la synthèse du mouvement utilisant la persistance rétinienne. Ces recherches sont effectuées dans un but purement scientifique : s'il était question de recomposition du mouvement, il n'était pas encore question de projection. Ainsi, en 1876, Eadweard James Muybridge met au point une expérience : il dispose 12 puis 24 appareils photo le long d’un hippodrome, déclenchés par le passage du cheval. Il obtint ainsi une décomposition du mouvement en plusieurs photographies et conçoit le zoopraxiscope, lui permettant de recomposer le mouvement.

Cinéma de propagande fasciste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cinéma de propagande fasciste est l'« instrument cinématographique » du régime fasciste italien dans la première moitié du XXe siècle qui lui a servi à propager ses propres valeurs et idéaux aux masses populaires. Ce fut un phénomène artistique qui réussit à créer dans certains cas des œuvres cinématographiques de valeur. Comme le cinéma du Troisième Reich et le cinéma soviétique, le cinéma italien de la période fasciste a été soutenu par l'État et employé comme outil de propagande politique.

Related: