background preloader

Story-board de cinéma : des esquisses pour un film

Amos Gitai - Des territoires à venir Ainsi, les personnages rencontrés par Amos Gitai lors du tournage de Wadi en 1981, notamment Miriam et Youssouf, réapparaissent en 1991 (Wadi, dix ans après) et de nouveau en 2001 (Wadi Grand Canyon). Wadi Rushmia devient un lieu de coexistence où la caméra se focalise peu à peu sur le personnage de Miriam, suivie par la suite sur son nouveau lieu d’habitation, dans l’évolution de son rapport au Wadi. Mais plus que des suites, ces films sont l’approfondissement de thèmes fondamentaux dans l’univers du cinéaste. Wadi, dix ans après (1991) Photographie de plateau Les personnages, les thèmes et les lieux ne sont pas les seuls à circuler dans la filmographie de Gitai. L’Ecclésiaste« Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : Un temps pour engendrer, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher. Golem, l’esprit de l’exil (1991) Hanna Schygulla. Liron Levo (1972-)Cet acteur israélien débute sa carrière à la télévision en 1998.

ressources histoiredesarts ExpressionnismeAvec ses décors immenses, son atmosphère fantastique, Le cabinet du Docteur Caligari de Robert Wiene inaugure l’expressionnisme allemand. Avec Les Trois Lumières (1922) et Metropolis (1927), Fritz Lang sera l’un des plus brillants représentants de cette école. Cinéma parlantLe Chanteur de Jazz d’Alan Crosland est considéré comme le premier film parlant de l’Histoire du cinéma. Alors que le cinéma parlant est définitivement installé, Charlie Chaplin résiste. Son filmLes Temps modernes est une charge contre le travail à la chaîne et la déshumanisation. Ce n’est que dans les dernières minutes du film que Charlot prend enfin la parole… pour chanter. Le cinéma face à l’Histoire.A partir de 1941, Hollywood et ses studios participent à l’effort de guerre. Citizen Kane, premier film d’Orson Welles, révolutionne la façon de filmer et de raconter une histoire. NéoréalismeLe cinéma italien renaît de ses cendres. GenresL’usine à rêve hollywoodienne envahit l’Europe entière.

Glossaire du cinéma Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Glossaire de termes relatifs au cinéma et plus largement à l'audiovisuel. Formats des films de cinéma (ordre alphabétique)[modifier | modifier le code] 35 mm (format muséologique) standard de pellicule du cinéma d'une largeur de 35 millimètres. Il reste relativement inchangé depuis sa création en 1892 par Thomas Edison et Laurie Dickson. 28 mm (format muséologique) format concurrent du 35 mm, lancé en 1912 par Charles Pathé, abandonné presque aussitôt. 9,5 mm (format muséologique) Format d'une largeur de 9,5 mm, lancé par Pathé en 1922. 16 mm (format muséologique) Format lancé par Kodak en 1923 (brevet de Julien Tessier[4]), créé d'abord pour le cinéma amateur, mais aussi pour les prises de vues de reportages et de documentaires. Super 16 mm (format muséologique) 17,5 mm (format muséologique) Format de film cinématographique d'une largeur de 17,5 mm (moitié du 35 mm standard) lancé par Pathé en 1927 sous le nom de Pathé Rural. Accéléré Accessoiriste

Présentation - Brune Blonde, l'exposition virtuelle Le cinéma a fait des cheveux de femmes un motif essentiel de son esthétique et de sa mythologie. Héritier de la peinture et de la littérature, il prolonge cette fascination pour la chevelure féminine et la gestuelle qui lui est liée. Dès son origine, les cinéastes et leurs chefs opérateurs ont vu tout le parti qu'ils pouvaient tirer des cheveux comme forme et matière privilégiées dans la construction plastique de leurs plans. Les grands cinéastes de la chevelure (Hitchcock, Mizoguchi, Buñuel, Antonioni, Bergman, Godard, Lynch, Fassbinder et d'autres) se sont emparés de la richesse émotionnelle des cheveux de femmes, auxquels était donnée pour la première fois la grâce du mouvement. Ce motif détenant dans leurs films une part du mystère de ce que leur création a de plus intime et singulier. Cet intérêt du cinéma pour la chevelure traverse aussi la grande Histoire dont elle accompagne les mutations et les heures les plus sombres. Alain BergalaCommissaire de l'exposition Brune/Blonde

Il était une fois le cinéma - La passion du cinema Le monde du cinéma numérique ne cesse d'évoluer, chamboulant par moments le petit univers cinéphile. Fin octobre 2012, on a appris la signature du contrat entre George Lucas et Bob Iger, le big boss des studios Disney. Malgré ce que l'on pourrait penser, cette signature n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe et constitue une conséquence directe de différents facteurs : économiques, logistiques et techniques. Bob Iger et George Lucas George Lucas, un pionnier, un géant Il était une fois donc, il y a très longtemps, un cinéaste rebelle nommé George Lucas, qui secoua le monde du cinéma et ses technologies. Philippe Lemieux n'hésite pas à comparer George Lucas à Georges Méliès, constatant que les plus grands esprits novateurs de l'Histoire du cinéma sont ceux qui réussissent à jouer sur les deux tableaux, en alliant leurs prouesses techniques à des univers de narrations efficaces. Daniel Langlois et Tony de Peltrie © fondation-langlois.org Des étapes incontournables Le risque ? Non.

Stimuler l’intérêt des jeune... 5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement : GOLEM13.FR Dès qu’une œuvre tombe dans le domaine public, elle peut être « uploadée » sur le site archive.org. La liste ne peut donc que s’agrandir. Pour les cinéphiles, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. On peut déjà y trouver près de 5000 long-métrages, regardables en streaming, mais également disponibles en téléchargement (très souvent de haute qualité). Films noirs, films d’horreur, cinéma Bis, screwball comedy, le choix est vaste. Voici ma petite liste maison de 13 films : Freaks : La Monstrueuse Parade (Titre original : Freaks) est un film culte américain réalisé par Tod Browning, sorti en 1932. Metropolis : film expressionniste de science-fiction allemand produit pendant la courte période de la République de Weimar. The 39 Steps : A 1935 film directed by Alfred Hitchcock. The Phantom of the Opera : A 1925 film adaptation of the novel by Gaston Leroux, this silent film version stars the infamous Lon Chaney as the Phantom.

Related: