background preloader

Louvre: La Liberté guidant le peuple

Louvre: La Liberté guidant le peuple
L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830 à Paris, ou Les Trois Glorieuses, suscitée par les républicains libéraux contre la violation de la Constitution par le gouvernement de la seconde Restauration, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France et met à sa place Louis Philippe, duc d'Orléans.Témoin de l'évènement, Delacroix, y trouve un sujet moderne qu'il traduit méthodiquement en peinture mais avec la même ferveur romantique que pour la Guerre d'Indépendance grecque. Un acte patriotique Tout, que ce soit dans la nature, dans une croisée d'ogive gothique, dans un félin, dans un voyage, dans une passion humaine, ou dans un événement qui change le cours de l'histoire et inverse les rapports de force artistiques, exalte l'imagination de Delacroix et le plonge dans une émotion profonde qui s'exprime aussitôt dans la peinture d'une manière personnelle et chaque fois renouvelée. Une Révolution parisienne Un sujet moderne Bibliographie

L'accident de Fauchelevent Jean Valjean, sous le nom de M. Madeleine, s’est installé à Montreuil-sur-Mer, et y a fait fortune. Sa manufacture, les écoles qu’il a fait construire, la pharmacie, la caisse de secours pour les ouvriers vieux et infirmes ont transformé la ville. Il est tellement apprécié qu’il va même en devenir le maire. Seul Javert, un inspecteur de police, soupçonne M. Madeleine d’être un ancien forçat. M. Javert continua :— C’est la force. Les Misérables (première partie, livre cinquième, chapitre VI) Notes : 1 - Tabellion : officier chargé de conserver les actes rédigés par les notaires. Questions L’accident 1. Duel verbal 6. L’œil de Javert, l’œil de Madeleine 10. Partager À voir également

La Grande Guerre en dessins La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix Contexte historique Charles X, et son impopulaire ministre, le prince de Polignac, remettent en cause les acquis de la Révolution. L’opposition libérale, par le biais du journal Le National, prépare son remplacement par le duc Louis-Philippe d’Orléans. A la session de la Chambre le 2 mars 1830, Charles X menace de sévir. Les députés, par l’“ adresse des 221 ”, refusent de collaborer. Analyse de l'image Achevé en décembre, le tableau est exposé au Salon de mai 1831. C’est l’assaut final. L’action s’élève en pyramide, selon deux plans : figures horizontales à la base et verticales, gros plan faisant saillie sur le fond flou. La liberté Elle remplace d’Arcole. Les gamins de Paris Ils se sont engagés spontanément dans le combat. L’homme au béret Il porte la cocarde blanche des monarchistes et le nœud de ruban rouge des libéraux. L’homme au chapeau haut de forme, à genoux Est-ce un bourgeois ou un citadin à la mode ? L’homme au foulard noué sur la tête Les soldats Le paysage

La violence de guerre dans l’art  La violence de guerre dans la bande dessinée : Tardi L’auteur de la bande dessinée est Tardi, le père d’Adèle Blanc-Sec et de Nestor Burma. Il est présenté comme l’une des figures essentielles de la bande dessinée française. Il a une influence majeure pour bon nombre de dessinateurs. Il est né à Valence en 1946. Page de couverture : On voit qu’il y a deux cadavres de soldats, un français et un allemand. Page 1 : Le récit commence en octobre 1917. Page 2 : Les calibres représentés sont de plus en plus gros dans chaque vignette et la puissance augmente. Page 3 : Les soldats représentés sur cette planche sont tous morts. Conclusion : Selon Tardi, la guerre est une chose très mauvaise pour les hommes.

"La liberté guidant le peuple" décryptée sur ARTE | La p@sserelle -Histoire Géographie- Karambolage est une émission d’ARTE diffusée le dimanche soir. Dans le dernier numéro de l’émission (article édité en janvier 2009), une œuvre patrimoniale, signée du peintre Eugène Delacroix en1830, est décryptée : La liberté guidant le peuple Cette peinture est visible en bonne qualité sur le site du Louvre. Jeanne Desto explique d’abord l’impact du tableau sur l’histoire de France. « Les Français, peuple si fier d’être, d’avoir été « révolutionnaire » se sont tout bonnement approprié La Liberté guidant le peuple. Nous étudierons ce tableau en cours (chapitre : La France de 1815 à 1914)… en espérant que ce numéro de Karambolage soit toujours en ligne. Le lien : l’étude du tableau commence au bout de 2mn50 Images : captures d’écran faite sur le site arte.tv Pour en savoir plus, Canal éducatif a mis en ligne une analyse détaillée sur ce tableau « devenu une icône de la république triomphante »

Page d'accueil de la Bibliothèque numérique mondiale 1914-1918 – La Grande Guerre à travers les arts Ce webdocumentaire a pour ambition de raconter la Grande guerre à travers l’expérience d’artistes qui l’ont vécue et les échos qu’ils lui ont donnés dans leurs œuvres. Il montre l’évolution du regard artistique sur cet événement depuis 1918 et permet d’en saisir le caractère traumatique pour les combattants et les sociétés concernées. Cinq grandes thématiques : «L’autre et l’ennemi», «Les tranchées », «Les femmes et les enfants», «Désobéissance et révolte», «La blessure», permettent de suivre le destin et le travail d’artistes profondément marqués par la guerre, qu’ils y aient participé en tant que créateurs (Georges Scott, Félix Vallonton…), en tant que soldats (Wilfred Owen, Ernst Jünger, Guillaume Apollinaire…), ou que, bien après, ils y aient trouvé une source d’inspiration majeure (Tardi, Stanley kubrick…) Le cinéma, la peinture, la littérature, la bande-dessinée et l'art de la propagande nourrissent le webdocumentaire. Découvrez le webdocumentaire

Related: