background preloader

Tails – La distribution Linux qui protège votre anonymat et votre vie privée

Tails – La distribution Linux qui protège votre anonymat et votre vie privée
Tails – La distribution Linux qui protège votre anonymat et votre vie privée Si vous cherchez une petite distrib linux sympathique bootable sur un CD/DVD ou une clé USB et qui permet de protéger votre anonymat et votre vie privée, je vous recommande de tester Tails (basée sur une Debian). Tails vient de sortir en version 0.10 et permet, je cite, de : utiliser Internet de manière anonyme (presque) partout et avec n'importe quel ordinateur : toutes les connexions sortantes vers Internet sont obligées de passer par le réseau Tor ;ne pas laisser de traces sur l'ordinateur que vous utilisez, sauf si vous le demandez explicitement ;utiliser des outils de cryptographie à la pointe pour chiffrer fichiers, emails et messagerie instantanée. Tor est donc mis en place par défaut. NoScript et HTTPS Everywhere vous protège pendant vos surfs, Pidgin utilise le plugin OTR qui chiffre les communications et le client mail permet d'utiliser GnuPG. Tails est téléchargeable ici. Source et photo

http://korben.info/tails.html

Related:  TAILS & TOR

Tails 1.0 - La distrib sécurisée sort enfin en version stable Il y a 2 ans, je vous présentais pour la première fois la distrib Tails qui permet de protéger son anonymat et sa vie privée sur le net. D'ailleurs pour la petite histoire, c'est qu'utilise Snowden et pas mal d'autres activistes pour se connecter en toute sécurité. Ce système d'exploitation basé sur Debian peut être installé ou démarré sur une clé USB (ou un LiveCD) et anonymise via Tor, Freenet ou i2p vos connexions. Il embarque de nombreux logiciels libres dont Aircrack, GnuPG, LUKS (pour chiffrer ses périphériques), TrueCrypt, OpenOffice, Pidgin, Firefox...etc. (la liste complète est ici) Si je vous en parle à nouveau, c'est parce que Tails vient de passer en version 1.0.0...

Fabriquez votre masque « ANONYMOUS » Hello La forme ? En ce moment, il y a pas mal de choses qui bougent (crise, Europe, Grèce…), de mouvements spontannés (Occupy Wallstreet ou encore Occupy Defense ces derniers jours…) et autres choses parfois menées par Anonymous. Pour résumer rapidement, Anonymous est un groupe de hackers actif étendu sur Internet, représentant le concept de plusieurs communautés formées d’internautes agissant de manière anonyme dans un but particulier. Lorsque des individus apparaissent en public en tant qu’Anonymous, ils portent souvent le masque de Guy Fawkes rendu célèbre par le livre et le film V pour Vendetta.

Chiffrez vos emails dans Gmail Du chiffrement dans le navigateur avec OpenGPG, c'est possible depuis longtemps sur Firefox avec par exemple avec FireGPG malheureusement arrêté (mais encore installable). Sur la navigateur de Google par contre, il n'y avait rien jusqu'à encore peu de temps. Mais enjoyez puisque les petits gars de Recurity Labs ont mis au point une extension pour Chrome qui permet de chiffrer vos messages via gmail en utilisant les spécifications officielles OpenPGP et compatible OpenGPG. Pour l'installer, téléchargez le zip, décompressez le, puis ouvrez la page activez le mode développeur et cliquez sur le bouton "Charger l'extension non empaquetée...". Allez ensuite sélectionner le répertoire de l'extension, et pensez à cocher la case relative au mode de navigation privée.

Accèder à un site bloqué Quoi de plus énervant qu'un site bloqué à cause d'un filtrage ? Par exemple, en France, des sites comme Hulu, Pandora et des tas de vidéos YouTube sont bloqués simplement parce que les ayants droit veulent conserver un marché segmenté pour pouvoir continuer à traire les vaches à lait paisiblement. Dans d'autres cas, ce sont des restrictions gouvernementales comme j'en parlais hier pour Hadopi ou comme on l'a déjà vu avec Arjel. Pas cool :-( Comme toute personne saine de corps et d'esprit, je suis fondamentalement opposé à toute forme de filtrage sur internet, peu importe les raisons. Que ce soit Hadopi, Acta, Sopa...etc tout cela est bon à mettre à la poubelle.

Wiki de l'internet libre Bienvenue ! L'objectif de ce wiki est d'établir une base de connaissances technique communes et vulgarisées qui nous permettra à tous de profiter d'Internet et de l'espace de liberté que ce formidable outil nous offre. Rédigez vos tutos ! Hadopi s’enfonce dans le ridicule La Hadopi ne sanctionne pas le téléchargement de fichiers, mais le « défaut de sécurisation » de sa connexion, et donc le fait de ne pas avoir réussi à être un bon Big Brother de son ordinateur. Cerise sur le gâteau : une fois suspecté, c’est à l’accusé d’apporter les preuves de son innocence, et de démontrer qu’il avait tout fait pour empêcher le partage de fichier... Une forme de présomption de culpabilité qui mêle Orwell et Kafka, et qui fait de la Hadopi le digne rejeton de notre société de surveillance. Il n'est donc guère étonnant de découvrir que le premier internaute sanctionné dans toute l'histoire de la loi Hadopi n’avait rien téléchargé.

Eviter la déconnexion des VPN Eviter la déconnexion des VPN Si vous utilisez un VPN pour accéder à des sites bloqués, pour masquer votre adresse IP réelle ou pour télécharger comme une brute, vous savez surement que le moindre faux pas peut vous trahir. Une connexion VPN qui s'arrête et paf, vous êtes exposé avec votre véritable adresse IP.

Johnny – Une interface graphique pour John The Ripper Johnny – Une interface graphique pour John The Ripper John The Ripper, c'est l'outil incontournable pour tous ceux qui veulent cracker un mot de passe. Depuis 2007, j'en parle régulièrement même si des clones sortent assez souvent, celui-ci reste la référence pour un grand nombre de personnes. Une petite particularité cependant, il est 100% en ligne de commande, ce qui n'est pas gênant en soi, mais qui pourrait décourager les habitués du clickodrome. Heureusement pour eux, il existe une solution pour que John devienne aussi limpide que de l'alcool à 90°. Installation sur une clé USB ou une carte SD Tails comprend l'Installeur de Tails un installeur personnalisé pour clés USB et cartes SD. Installeur de Tails peut uniquement installer Tails sur une clé USB ou une carte SD d'au moins 4 Go. Afin d'utiliser l'Installeur de Tails , vous devez démarrer Tails depuis un autre support, puis le cloner sur la clé USB ou la carte SD que vous souhaitez installer. Vous pouvez, au choix : Utiliser l'Installeur de Tails vous permet de créer un volume persistant sur l'espace libre du périphérique. L'intégralité des données du périphérique sera perdu durant l'opération.Cette opération ne copiera pas le volume persistant présent sur le périphérique servant de base au clonage.

Peut-on éteindre l’Internet? La question d'une censure totale d'Internet fait peur mais c'est plus la censure locale qu'il faut craindre. Pour Stéphane Bortzmeyer, c'est en renforçant les infrastructures qu'on améliorera la résistance du réseau. Ce jeudi 27 janvier, l’Epitech organise une intéressante conférence sur le thème « Peut-on éteindre l’Internet ? ». Je ne pourrais malheureusement pas y aller alors je livre mes réflexions ici. Comment contourner la cybersurveillance ? Un article publié dans la revue Hermès revient sur les manières de protéger au mieux ses données personnelles sur Internet. Dans une démocratie, je considère qu’il est nécessaire que subsiste un espace de possibilité de fraude. Si l’on n’avait pas pu fabriquer de fausses cartes d’identité pendant la guerre, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes auraient été arrêtés, déportés, sans doute morts. J’ai toujours été partisan de préserver de minimum d’espace sans lequel il n’y a pas de véritable démocratie. Ces propos n’émanent pas d’un crypto-révolutionnaire, mais de Raymond Forni, considéré comme le “père inspiré de la loi Informatique et libertés“, qui fut d’ailleurs, et par trois fois, vice-président de la CNIL entre 1981 et l’an 2000, un poste qu’il quitta pour devenir président de l’Assemblée Nationale. En 1980, Raymond Forni expliquait déjà ce pour quoi l’opinion sécuritaire ne pouvait que nuire à nos démocraties et, a contrario, renforcer les logiques totalitaires :

X-Proxy – Des proxys gratuits X-Proxy – Des proxys gratuits Si vous cherchez un petit soft qui permet de vous "anonymiser" (de manière plus ou moins fiable) sur le net, j'ai ce qu'il vous faut. En effet, je viens de tomber sur X-Proxy, un petit freeware qui propose à travers une interface super simple, une bonne grosse liste de proxy de tous les pays. L'outils est très pratique à utiliser car il suffit de cliquer sur 1 seul bouton pour changer de proxy et donc d'IP. Pratique pour accéder à des services réservés uniquement à certains pays, ou pour faire un petit tour sur des sites où vous êtes blacklisté. Par contre, ne connaissant pas exactement la nature des proxys proposés par X-Proxy, je vous recommande quand même d'éviter les connexions non https (sur votre webmail par exemple).

Un DNS en pair-à-pair ? D'innombrables électrons ont été agités sur toute la planète pour écrire des articles de blogs (ou leurs commentaires), des tweets ou des messages sur les listes de diffusion, au sujet du projet de Peter Sunde d'un « DNSpair-à-pair ». Je le reconnais, j'écris cet article en mode grognon : je suis jaloux de Peter Sunde, à qui il suffit de parler vaguement en 140 caractères d'un projet à peine défini pour obtenir aussitôt l'attention de tous. Cela illustre malheuresement le fonctionnement de l'« économie de l'attention » lorsque le vedettariat s'en mêle. Mais revenons à ce projet. En quoi consiste-t-il et que peut-on en dire ?

Petit manuel de contre-espionnage informatique GPS, téléphones portables, logiciels espions: les outils de la surveillance se démocratisent. Conseils utiles pour s'en protéger. Autrefois réservés aux seuls services secrets, les outils et technologies de surveillance, GPS, téléphones et logiciels espions, se “démocratisent” au point que, suite à un reportage de M6, Petits espionnages en famille, montrant comment de plus en plus de gens espionneraient les téléphones portables et ordinateurs de leur futurs (ou ex-) femmes (ou maris), enfants, nounous, Le Parisien/Aujourd’hui en France faisait sa “une”, début 2010, sur la question ( Votre portable devient espion), tout en expliquant qu’espionner les téléphones portables était devenu “un jeu d’enfant” (à toutes fins utiles, en France, leur commercialisation, mais également leur simple détention, n’en est pas moins punie d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende). Nombreux sont les médias à s’être penchés sur la question, de façon souvent quelque peu sensationnaliste. Bon voyage .

Related: