background preloader

Sommeil paradoxal

Sommeil paradoxal
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Polysomnographie. Encadré en rouge l'EEG lors du sommeil paradoxal, la barre rouge indique les mouvements oculaires. Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent (“sommeil à ondes lentes” désignant les stades 3 et 4), et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle du sommeil lequel comprend de 3 à 5 cycles successifs d'une durée chacun de 7 à 9 min. C'est la phase du sommeil au cours de laquelle les rêves dont on se souvient se produisent. Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides, d'où le nom anglais de ce stade de sommeil REM pour rapid eye movement, une atonie musculaire, une respiration et un rythme cardiaque irréguliers, la température corporelle est déréglée. Chez une personne normale, la durée du sommeil paradoxal occupe environ 2 % de la durée d'un cycle, et s'accroît à chaque cycle jusqu'au réveil. Signes spécifiques du sommeil paradoxal[modifier | modifier le code] Hypothèses[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sommeil_paradoxal

Related:  Narcolepsiele sommeilSommeilLes secrets du sommeil

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! L’électroencéphalographie est une méthode d’enregistrement de l’activité du cortex par l’entremise d’électrodes apposées sur le cuir chevelu. Grâce à cette technique, on a pu observer dans les années 1950 que l’activité du cortex durant le sommeil paradoxal était aussi intense que durant l’éveil. D’où le nom de sommeil « paradoxal » pour attirer l’attention sur ce phénomène. Mécanismes du cycle veille-sommeil-rêve Le sommeil calme à ondes lentes et le sommeil paradoxal sont, chacun, le produit du fonctionnement de deux réseaux de neurones: un réseau exécutif, assimilable à un pacemaker, responsable des signes du sommeil, et un réseau permissif contrôlant le déclenchement du sommeil. L'éveil résulte de l'activité d'une dizaine de structures redondantes. Les systèmes permissifs font partie du réseau de l'éveil. L'endormissement est la conséquence du blocage de l'éveil par un système anti-éveil synthétisant des substances hypnagogues. Ce mode de régulation permet d'appréhender les insomnies comme des troubles de l'éveil relevant d'une approche thérapeutique renouvelée. Depuis la fin des années 1950, nous savons que le sommeil humain se déroule par cycles composés de deux états, le sommeil calme à ondes lentes (ou sommeil lent) et le sommeil paradoxal au cours duquel survient le rêve (voir article d'Alain Besset, page 2412).

Les rêves et leur symbolisme IV. - Les rêves et leur symbolisme Lorsqu’on dépouille les complexes des rêves de leur revêtement imaginatif, en apparence absurde, on s’aperçoit qu’ils mettent à nu les profondeurs de l’inconscient. L’homme apparaît dès lors dans le rêve tel qu’il serait sans culture et sans son adaptation aux exigences éthiques : égoïste, féroce, soumis aux impulsions les plus immorales de la vengeance, de la haine, du désir sexuel, de l’instinct brutal. Il redevient ce qu’il était jadis, aux premiers âges de son développement, pervers polymorphe et d’une immoralité foncière. L’instinct qui se révèle le plus fréquemment et le plus énergiquement en lui est, bien entendu, l’instinct génital ; toutes les satisfactions érotiques refoulées du névropathe, toutes les habitudes infantiles auxquelles il n’a pas renoncé dans l’inconscient, tous les complexes parentaux font leur apparition. Pour Freud, le rêve n’est jamais autre chose que la réalisation d’un désir plus ou moins dissimulé pendant la veille.

Sommeil : pourquoi perdons-nous notre conscience du monde extérieur ? Le sommeil correspond à une période de perte de conscience mais pas d'inconscience. Dans cette période, les réflexes, la capacité d'ouvrir les yeux ou encore la réaction aux perceptions sensorielles provenant du monde extérieur sont préservés, ce qui n'est pas le cas d'une personne dans le coma. Le sommeil correspond à une période de repos, pourtant le cerveau reste encore très actif. © Allessandro Zangrilli, Wikipédia, DP Sommeil : pourquoi perdons-nous notre conscience du monde extérieur ? Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil - Psychostimulants Les psychostimulants sont des molécules qui augmentent l'attention, la concentration, diminuent la fatigue et empêchent le sommeil. Ces médicaments sont utilisés dans la narcolepsie et les hypersomnies afin de contrer la fatigue mais surtout la somnolence. Leur action est donc en premier lieu d'empêcher le patient de dormir, mais les différentes molécules agissent sur différents systèmes et certains traitements sont efficaces chez certains patients ; d'autres patients réagissent mieux à d'autres traitements. Cela indique que la cause de la narcolepsie ou de l'hypersomnie n'ait pas la même chez tout le monde et que le traitement doit se faire au cas par cas. Modafinil : Modiodal®, Provigil®

Rythme circadien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Quelques illustrations de l'expression du rythme circadien et du rythme biologique chez l'Homme[1]. Un rythme circadien regroupe tous les processus biologiques qui ont une oscillation d'environ 24 heures. Définition générale[modifier | modifier le code] L'interprétation des rêves en psychanalyse. - Le blog de hypocampe2011.over-blog.com Mercredi 13 avril 3 13 /04 /Avr 09:41 L'interprétation des rêves en psychanalyse. Selon Freud, le rêve révèle le passé, celui du rêveur. Le désir inconscient, c'est la sexualité infantile. Rythme ultradien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le rythme ultradien est un rythme biologique se présentant avec une fréquence supérieure au rythme circadien (fréquence pluriquotidienne). Il est donc plus rapide qu'un rythme circadien.

La narcolepsie [dailymotion] La narcolepsie ou maladie de Gélineau débute le plus souvent à l’adolescence mais peut se déclencher plus tardivement. Maladie rare, elle touche néanmoins une personne sur 2000 en Amérique du Nord et en Europe alors qu’au Japon, elle serait de 1 pour 600. Elle n’est souvent pas reconnue au début, et il faut en moyenne 8 ans pour qu’elle soit diagnostiquée. Il existe une transmission génétique qui fait que 98% des narcoleptiques ont un groupage HLA particulier (DQB1 06-02).

La physiologie du sommeil Le déroulement d'une nuit de sommeil humain, avec l'alternance régulière de sommeil calme à ondes lentes (SL) et de sommeil paradoxal (SP), est de description assez récente, se situant vers le milieu des années cinquante. Cette périodicité et, surtout, l'association quasi systématique des souvenirs de rêves au sommeil paradoxal, ont été les facteurs décisifs de l'essor des recherches sur le sommeil. L'approche pluridisciplinaire a été et reste indispensable pour l'étude du cycle veille-sommeil-rêve. Les connaissances actuelles permettent d'élaborer des schémas de régulation des états de vigilance qui débouchent sur une approche diagnostique et thérapeutique renouvelée des insomnies et des troubles du sommeil. L'endormissement et le sommeil calme se caractérisent par la fermeture des paupières, l'immobilité et le ralentissement progressif des fonctions végétatives (respiration, fréquence cardiaque, température, tonus musculaire). Ainsi un cycle de sommeil dure environ 90 minutes.

Freud, analyse et interprétation des rêves Dr Jean-Michel CrabbéMis à jour le 22 mars 2010 jmc@sitemed.fr Ce chapitre est basé sur le livre "le rêve et son interprétation", de S Freud. Il nous y propose un condensé de sa façon d'interpréter les rêves avec quelques exemples simples, faciles à étudier et à discuter. Résumé Cette page présente la méthode freudienne d'interprétation des rêves avec les exemples donnés par freud lui-même dans "le rêve et son interprétation".

Cauchemar Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étymologie[modifier | modifier le code] Française[modifier | modifier le code] « Cauchemar » dérive de cauquemaire, utilisé au XVe siècle.

Related: