background preloader

Le blog de l'Insee - Le blog de l'Insee

Le blog de l'Insee - Le blog de l'Insee

https://blog.insee.fr/

Related:  TES1 2019-2020Terminale Eds SES 2020-2021ETUDE DE GESTION 2020

Après une décennie de mesures non conventionnelles, quel bilan et quelles perspectives pour la politique monétaire ? Jézabel Couppey-Soubeyran est maîtresse de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et conseillère éditoriale au CEPII. Fabien Tripier est conseiller scientifique au CEPII et professeur d'économie à l'Université d'Evry. Ils ont rédigé le chapitre VI « Après dix ans de politique monétaire non conventionnelle, un retour à la normale est-il possible ? » de la publication annuelle du CEPII, L'économie mondiale 2020 (La Découverte, coll. Q11 : ESeG, la nouvelle classification socio-économique européenne. Insee. Février 2016. "ESeG = European Socio economic Groups - Nomenclature socio-économique européenne", Document de travail n°F1604, Direction des Statistiques Démographiques et Sociales, février 2016. par Monique Meron, Michel Amar, Charline Babet, Milan Bouchet-Valat, Fanny Bugeja-Bloch, François Gleizes, Frédéric Lebarron, Cédric Hugrée, Étienne Penissat, Alexis Spire. Résumé La nomenclature ESeG (European Socio-economic Groups) est le résultat, présenté ici, d'un travail piloté par l'Insee à la demande d'Eurostat. Cette classification, encore provisoire, a été élaborée avec des statisticiens de France, Hongrie, Italie et République Tchèque, en s'appuyant sur des travaux antérieurs, menés depuis les années 1990. Notamment, la proposition précédente ESEC (European socio economic Classification) et les débats qu'elle avait suscités ne sont pas ignorés.

sans titre Les géants français de la compote sont sanctionnés par l'Autorité de la concurrence. L'institution a annoncé mercredi avoir infligé 58,3 millions d'euros d'amendes à six entreprises, dont Andros et Lactalis, pour "entente sur les prix et répartition de marchés" dans le secteur des compotes. Ces sanctions ont été infligées aux entreprises françaises Charles Faraud (16,4 millions d'euros), Andros (14,1 millions), Materne (13,6 millions), Délis (Lactalis, 9,5 millions), Valade (2,8 millions) Conserves France (1,9 millions). Un septième participant, le néerlandais Coroos, a été exonéré d'amende car il a révélé l'entente, qui portait sur les compotes vendues à la grande distribution sous marques de distributeur et aux distributeurs de la restauration hors foyer, a précisé l'autorité lors d'une conférence de presse.

Non, l’ascenseur social n’est pas en panne! Il y a deux ans et demi, je publiais dans Telos un article sous ce même titre, fondé sur les données de l’INSEE issues des enquêtes Formation et qualification professionnelle (FQP), une des principales sources sur la mobilité sociale en France. Or l’INSEE vient de publier les premiers résultats de la dernière enquête FQP réalisée en 2014-2015[1]. Ils justifient pleinement, à partir de données récentes, le titre que je donnais au papier de 2016, « l’ascenseur social n’est pas en panne ». Il me semble donc utile de revenir sur ces résultats, tant l’idée fausse qu’il n’y a plus de mobilité sociale en France (ou seulement du déclassement) est ancrée dans l’opinion (et malheureusement propagée bien souvent par les médias, voire par certains intellectuels). Une forte mobilité sociale en France Qui s’explique de moins en moins par les transformations de l’économie

Évolution de la part des CDI/CDD, 1993 à 2019 (Graphique) En France en 2019, 87 % des embauches (voir graphique) se faisaient en contrat à durée déterminée (CDD). En ayant à l’esprit cette donnée, on peut logiquement se demander si le recours à ce type de contrat est devenu la norme sur le marché de l’emploi. Néanmoins, même si l’embauche en CDD n’a eu de cesse d’augmenter depuis 1993 (+8 points de pourcentage), il est important de regarder la structure de l’emploi et non uniquement les embauches pour intererpéter cette donnée.

sans titre Andros lance en France la première gourde recyclable. "Ce lancement était annoncé pour cet automne, indique Sylvain Dronet, Directeur général France Andros. Malgré la crise nous sommes au rendez-vous grâce à la mobilisation des équipes dans les usines et les services de R&D notamment". Cette gourde et son bouchon, dont la conception a nécessité trois ans de Recherche et Développement, sont composés d’un seul matériau, le polypropylène. Entretien avec Camille Peugny : Le nouveau visage des classes sociales Camille Peugny est Maître de conférences en sociologie à l'Université Paris 8 et chercheur au CRESPPA (Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris). Spécialiste de la stratification sociale et des inégalités, ses recherches portent sur la mobilité sociale et les inégalités entre les générations (Le déclassement, Grasset, 2009), la reproduction sociale (Le destin au berceau. Inégalités et reproduction sociale, Seuil, 2013), le rapport au politique des classes populaires. Il travaille actuellement sur les transformations des classes populaires et mène une enquête de terrain auprès de femmes de ménage employées par une grande entreprise de services à la personne. Lors du 7ème congrès de l'AFS en juillet dernier, il a participé à une table ronde intitulée "À quoi bon parler encore de classes sociales ?". Télécharger l'entretien en version pdf.

Une nomenclature socioprofessionnelle rénovée pour mieux décrire la société actuelle Les professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) constituent la nomenclature de référence en France pour l’analyse du travail, des milieux sociaux et de la stratification sociale. Créée au début des années 1950 – sous le vocable de CSP –, elle a fait l’objet de refontes en 1982 et 2003. En 2018 et 2019, un groupe de travail du Conseil national de l’information statistique (Cnis) a mené une nouvelle rénovation, organisée autour de quatre objectifs principaux : simplifier la production de la nomenclature (pour en rendre le codage plus accessible dans toutes les enquêtes et plus transparent), actualiser son niveau détaillé, proposer de nouveaux agrégats de diffusion et améliorer sa documentation [Cnis, 2019]. Une nomenclature resserrée

C’est quoi la "méthode" Decathlon pour des salariés satisfaits ? "A fond la forme" pour les clients et "A fond le bien-être" pour les collaborateurs. Pour la deuxième année de suite, Decathlon a été distinguée par le cabinet Great Place to Work comme entreprise la plus appréciée par ses salariés en France (parmi celles de plus de 5.000 employés). Elle devance notamment Kiabi, Leroy Merlin et McDonald’s. Déjà honorée en janvier du titre d’enseigne préférée des Français, Decathlon suscite l’adhésion de la quasi-totalité de ses salariés qui se disent, selon l’étude*, fiers et heureux d’y travailler. Le fruit d’un management qui fait la part belle à la confiance. Bonne ambiance.

"Mobilité sociale des femmes" article alternatives économiques Nouveaux regards sur la mobilité sociale. A prendre en compte, à lire, vient corriger certaines limites des tables de mobilité, (cliquez pour accéder) Enfin ! Après onze ans de silence, l’Insee a (très discrètement) publié l’été dernier des données sur la mobilité sociale française en 2014-2015. L’occasion de constater qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans l’intervalle, et même depuis maintenant quarante ans. Un peu moins d’un quart des personnes âgées de 30 à 59 ans en 2014-2015 ont connu une mobilité ascendante par rapport à leur père, elles sont presque autant à connaître un déclassement (21,7 %) et un tiers sont restées dans la même catégorie sociale. 47 % des fils de cadres sont eux-mêmes cadres, ce qui n’est le cas que de 10 % des fils d’ouvriers. Symétriquement, parmi ces derniers, près de la moitié restent ouvriers (ce qui n’est le destin que de 10 % des fils de cadres).

La criminalité en col blanc: La mafia du CO2 (cliquez pour accéder au podcast) En 2005, afin de lutter contre le réchauffement climatique, l'Union européenne met en place une bourse d'échange de quotas d'émissions de CO2, principal gaz à effet de serre. Mais dès 2008, un système de fraude à la TVA sur ces quotas se met en place, détournant entre 5 et 10 milliards d'euros... Nous entamons aujourd’hui une nouvelle série sur les affaires économiques et à la criminalité en col blanc. Une semaine qui commence par ce que l’on a appelé l’affaire des quotas carbone...

Related: