background preloader

Comment notre cerveau détermine quand un visage est réellement un visage ?

Comment notre cerveau détermine quand un visage est réellement un visage ?
Nos cerveaux (droit et gauche) sont faits pour trouver des visages. En fait, ils sont si performants pour capter les visages humains que parfois nous en apercevons dans un fatras de roches, un nuage dans le ciel, ou dans certains cratères de la Lune ou de Mars… Mais une autre chose étonnante au sujet de notre cerveau, c’est que nous ne nous trompons jamais réellement en pensant que c’est une vraie personne qui nous regarde. Nous pourrions faire un deuxième focus, mais les cerveaux les plus normaux peuvent faire la différence entre un homme et un lavabo du premier coup. Les neuroscientifiques de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) ont voulu étudier comment le cerveau décide exactement de ce qui est et n’est pas un visage. Pawan Sinha, professeur de sciences cognitives et du cerveau au MIT et ses élèves, ont créé un cortège d’images allant de celles ne ressemblant en rien aux visages à d’authentiques visages. Ci-dessous : le visage de Mars. Related:  cerveau droit, cerveau gaucheNEUROSCIENCES

08. Puissance et complexité La motricité Il y a fort longtemps que l’on sait que c’est le cerveau qui commande la motricité. Gallien, au IIème siècle après Jésus Christ, le premier, observa que les nerfs moteurs remontaient jusqu’au cerveau. Le fait de marcher qui nous semble si naturel et que l’on exécute sans même y penser est en fait une opération très complexe. Aujourd’hui encore malgré la puissance de la technologie moderne on ne sait pas la reproduire dans sa légèreté, sa fluidité, ce que tous les petits d’hommes savent faire vers l’âge de 1 an. Très schématiquement on pourrait dire qu’en terme de motricité notre système nerveux se divise en deux. Le fait de porter la main devant sa bouche quand on baille est typiquement l’expression du système pyramidal, c’est un geste volontaire, même s’il est exécuté sans que l’on y prête attention. Le bâillement, quand à lui, est typiquement l’expression du système extra-pyramidal dans ce qu’il a d’irrésistible, de non reproductible, de spontané. La perception Voir

Politique : Votre cerveau est-il de gauche ? -- La Science de l'Esprit A l'heure de la primaire socialiste des 9 et 16 octobre, revenons sur une étude publiée en avril dernier dans Current Biology. Depuis des années, les psychologues et sociologues s'interrogent sur l'origine de nos orientations politiques : facteurs psychologiques ? Environnementaux ? Génétiques ? Evaluation des opinions politiques sur une échelle de 1 à 5 : Les chercheurs de l'Institut londoniens de neurosciences cognitives ont donc tout d'abord interrogé sur leurs orientations politiques 90 étudiants londoniens en bonne santé (23 ans en moyenne, 61 % de femmes). Une anatomie cérébrale qui varie en fonction des opinions Ces étudiants ont passé des IRM cérébrales spéciales (IRM morphométrique reflétant le fonctionnement du cerveau). Ces fonctions particulières semblent correspondre à certains traits psychologiques des libéraux et conservateurs, comme l'ont confirmé plusieurs études Des liens entre la personnalité, l'opinion et l'IRM cérébrale Pour aller plus loin

Présentations du Symposium de Neuroéducation de Collioure 2014 | Institut de Neurodidactique International Vous trouverez les résumés et les textes en pdf de l’intégralité des conférences présentées au symposium sur la neuroéducation organisé à Collioure les 16 et 17 mai 2014 par INI. Chaque texte est suivi d’une série de vignettes que vous pourrez découvrir en cliquant sur le nom du conférencier à la fin de son texte (le téléchargement peut prendre de quelques dizaines de secondes à plus d’une minute). Nous remercions profondément tous les intervenants de leur participation à ce colloque. Brigitte Vincent-Smith, Professeur de Didactique des Langues Étrangères/Secondes (Ottawa, Canada)etDr. La Neuroéducation confronte les méthodes d’enseignement et d’apprentissage aux récentes avancées des neurosciences sur le fonctionnement cérébral. Il est strictement interdit de reproduire en partie ou en totalité le texte et les illustrations de cette présentation sans l’autorisation écrite des auteurs, le Dr Pierre Huc et le Professeur Brigitte Vincent-Smith. Huc Smith2014 Prof. Prof. Prof. Prof.

12. Le test de Sperry Accueil > Les révolutions scientifiques > Le test de Sperry Sperry et son équipe placèrent un sujet dont le corps calleux avait été sectionné devant un écran. Ils lui demandèrent de fixer un point qui apparaissait en permanence au centre de l’écran. A gauche et à droite de ce point ils projetèrent des images durant un temps suffisamment court pour ne pas permettre à l’oeil d’accommoder. Pour comprendre parfaitement ce qui va suivre il est important de rappeler que les informations visuelles qui parviennent à l’oeil droit sont reçues par l’hémisphère gauche et que l’oeil gauche envoi des informations à l’aire visuelle de l’hémisphère droit. Lors de son test, Sperry projette à droite l’image d’un couteau et à gauche l’image d’une fourchette. (Michael Gazzaniga, Le cerveau social, Ed.

23. Civilisations du cerveau gauche Lucien Israël dans son livre "Cerveau droit, cerveau gauche : cultures et civilisations" fait la distinction entre civilisations basées sur des critères de cerveau droit et, essentiellement aujourd’hui, la civilisation occidentale, fondée sur le mariage, très hémisphère gauche, du génie Grec et de la culture judéo-chrétienne. D’autres civilisations se sont, au cours de l’Histoire, développées selon les puissants préceptes du cerveau gauche, des sumériens, aux égyptiens, en passant par les mayas, de la Chine de Confucius à l’Inde des yogis. Dans les sociétés traditionnelles, l’emprise des dieux, des ancêtres, de la magie est encore déterminante alors que la logique, la raison ou la critique ne sont que secondaires. Ce sont des sociétés qui vivent au rythme de l’hémisphère droit, où l’hémisphère gauche n’est pas encore dominant. Savoir associer les deux L’exemple du Japon A cet égard la culture japonaise offre des particularités très intéressantes.

Comment les TIC influent sur les normes sociales et les comportements TICComment les TIC influent sur les normes sociales et les comportements L'Agence allemande des moyens pour la recherche (DFG) finance un nouveau projet sur les effets des TIC et notamment de la télévision sur les croyances morales des citoyens et les comportements qui y sont liés. Financé à hauteur de 285.000 euros sur deux ans, le projet, mené en collaboration avec des scientifiques américains et néerlandais, est dirigé par Hélèna Bilandzic, chercheuse en sciences de la communication à l'Université d'Augsbourg (Bavière). Les représentations de ce qui serait bien ou mal, du "correct" et de l'"incorrect", et surtout de la réponse sociale aux déviances montrées visuellement (réaction positive, négative ou impunité) sont omniprésentes dans les programmes télévisés et les innombrables contenus audiovisuels disponibles sur Internet.

17. Le langage du changement Entre le poème précédent et le texte que vous lisez, la différence de langage est évidente. L’un est évocateur, l’autre discursif. Le poème crée instantanément une image dans l’esprit du lecteur, le texte que vous lisez ici devient un discours. Il est pratiquement impossible de traduire l’un avec les mots de l’autre sans le dénaturer complètement. Le langage de l’hémisphère gauche, nous l’avons vu, est objectif, définitionnel, cérébral, logique, analytique et séquentiel. C’est le langage de la raison, de la science, de l’explication, de l’interprétation. Paul Watzlawick, chercheur à l’Institut de Palo Alto, élabore dans "Le langage du changement" une grammaire de l’expression de l’hémisphère droit. La condensation"Syphilisation" James Joyce dans Ulysse Le mot d’esprit"L’intelligence, c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas on s’écrase." Le chiasme est une forme particulièrement efficace d’aphorisme, c’est une figure rhétorique à structure croisée. Le rire. Le langage figuratif

Développement personnel Alors qu'au milieu du 18ème siècle, Benjamin Franklin lançait une pétition en faveur d'une éducation ambidextre, Léonard de Vinci, uomo universalis, avait déjà 200 ans plus tôt compris l'importance des 2 côtés du corps dans l'épanouissement de l'intellect et de l'esprit. Nous allons ici examiner dans quelle mesure utiliser sa main non dominante peut faire de vous une personne intellectuellement plus polyvalente et globalement plus talentueuse. Ce sont en fait 2 faits scientifiques reconnus depuis longtemps déjà qui permettent aujourd'hui de valider rationnellement ce qui n'était autrefois que des intuitions. - Le premier fait est que, d'une part, les 2 hémisphères cérébraux ne gèrent pas les mêmes fonctions cognitives chez l'Homme. - Le second fait est que, d'autre part, chacun des hémisphères est stimulé par la partie du corps opposée. En attendant de maîtriser l'ambidextrie à la perfection, une certaine dose d'entraînement vous sera nécessaire.

L'innovation Le changement a ses raisons que le désir reconnait. Malgré la présence d'indicateurs faibles qui viennent contredire la qualité des solutions mises en place, les concepteurs de formation, de par leur fonction de régulateurs des compétences en entreprise, entretiennent une démarche conservatrice de leurs actions. La priorité va à la consolidation des solutions au lieu d'étudier à nouveau la situation pour construire de nouvelles solutions adaptées et performantes. D'aujourd'hui à demain, de la formation perçue à la formation désirée Quels sont les manques actuels dans les dispositifs de formation actuels ? De votre passé à votre avenir pédagogique. De vos représentations, de vos souvenirs, de vos expériences, de votre affect, de votre histoire et de votre système de valeurs qui sont vos fondements identitaires, le changement pédagogique permet, non de perdre votre identité mais au contraire de l'affirmer, de la faire évoluer dans un sens favorable à vos yeux et aux yeux de l'autre.

Cerveau droit Capsule outil : Expérience mystique et méditation : les corrélats neurobiologiques Capsule outil: Expérience mystique et méditation : les corrélats neurobiologiques Les états de grâce rapportés par les religieux ou les adeptes de la méditation sont pour le moins intrigants. Ceux qui les vivent semblent en effet avoir accès à une réalité qui échappe au commun des mortels. Or l'avènement de techniques d'enregistrement non invasives de l'activité cérébrale a ouvert la voie à une investigation scientifique à grande échelle de ces " expériences mystiques ". Et comme on va le constater, tant les athées que les croyants sont intéressés par les résultats… Il convient tout d'abord de définir ce qu'on entend par " expérience mystique " et par " méditation ". L'expérience mystique L'expérience mystique a souvent une connotation religieuse mais peut aussi référer à des sentiments " d'union avec le cosmos " expérimentés par des athées. La méditation Certains sceptiques ont avancé que la méditation ne pourrait en fait n'être rien de plus que de la somnolence.

The Neuroscience Of Learning: 41 Terms Every Teacher Should Know - TeachThought The Neuroscience Of Learning: 41 Terms Every Teacher Should Know by Judy Willis M.D., M.Ed., radteach.com As education continues to evolve, adding in new trends, technologies, standards, and 21st century thinking habits, there is one constant that doesn’t change. The human brain. But neuroscience isn’t exactly accessible to most educators, rarely published, and when it is, it’s often full of odd phrasing and intimidating jargon. As for the jargon, Judy Willis, teacher, neuroscientist, and consultant has put together an A-Z glossary of relevant neuroscience terms for teachers and administrators to help clarify the jargon. The best approach with a list like this is to bookmark and share the page, and comeback to it intermittently. Baby steps. 41 Neuroscience Terms Every Teacher Should Know Affective filter The affective filter an emotional state of stress in children during which they are not responsive to processing, learning, and storing new information. Amygdala Axon Brain mapping Cerebellum

Quant à soi :: :: ::: Mon oncle d'amérique (textes du film) [14 min.] Ces trois étages du cerveau devront fonctionner ensemble. Et, pour ce faire, ils vont être reliés par des faisceaux. L’un, on peut l’appeler le faisceau de la récompense, l’autre, on peut l’appeler celui de la punition. C’est lui qui va déboucher sur la fuite et la lutte. Un autre encore est celui qui va aboutir à l’inhibition de l’action. [18 min.] J’ai parlé de la mémoire. Et finalement, nous devons nous rendre compte que ce qui pénètre dans notre système nerveux depuis la naissance, et peut-être avant in utero, les stimulus qui vont pénétrer dans notre système nerveux nous viennent essentiellement des autres. [21 min.] Ainsi nos trois cerveaux sont là. [25 min.] On peut donc distinguer quatre types principaux de comportement : 1) Comportement de consommation, qui assouvit les besoins fondamentaux. 2) Comportement de gratification. 3) Comportement qui répond à la punition ; soit par la fuite qui l’évite ; soit par la lutte qui détruit le sujet de l’agression. [30 min.] [1h11 min.]

Notre cerveau est génial (et nous ne le savons pas) On sait que c’est l’entité la plus complexe de l’univers connu. Mais les découvertes se multiplient et font exploser tous les schémas. Notre cerveau est bien plus élastique que prévu, ses neurones peuvent même repousser. Et il fonctionne en wifi, relié aux cerveaux des autres. Combiner ces deux approches révolutionnaires, c’est admettre que l’Homo sapiens peut modifier lui-même sa structure – et donc que le monde n’est pas forcément fichu ! Cela dit, notre cervelle pourra-t-elle jamais percer entièrement ses propres mystères ? 1, un cerveau plastique qui peut voir avec la peau L’idée de plasticité corticale et neuronale ne figure dans aucun programme de médecine avant les années 1990 : les premiers qui en parlent sont ridiculisés, tels Paul Bach-y-Rita et son frère George, deux médecins hors norme qui, à la fin des années 1960, réussissent à sauver leur père, un professeur de tango paralysé par un accident vasculaire cérébral (AVC) et que les neurologues disaient condamné.

Related: