background preloader

Comment Free Mobile bouleverse le marché de la téléphonie mobile en France

Comment Free Mobile bouleverse le marché de la téléphonie mobile en France
Free mobile change-t-il vraiment la donne? Xavier Niel avait annoncé la couleur dès 2008. Le patron de Free promettait de diviser par deux la facture de téléphonie mobile des consommateurs. Depuis mardi, c’est désormais chose faite avec notamment un forfait de 19,99 euros TTC par mois qui inclut les appels nationaux illimités, ceux vers plus de 40 pays illimités, les SMS et MMS illimités et un accès à Internet avec 3 Go de data (soit six fois la moyenne du marché). «Free mobile a tenu son pari. Il est 50% moins couteux que les offres moins chères lancées récemment par les trois autres opérateurs (Sosh pour Orange, B&You pour Bouygues et Red pour SFR)», calcule Vincent Teulade, directeur chez PWC. Jusqu’à ce jour, les experts s’accordaient à dire que le marché français de la téléphonie mobile était biaisé. L’arrivée fracassante de Free sur ce marché n’est pas sans rappeler son entrée remarquée en 2002 sur le terrain de la connexion Internet. Qui va bénéficier de son arrivée? Related:  Freelebretonmaxime

Free Mobile : détail de l’offre et des forfaits La conférence de Free Mobile a eu lieu ce matin et après un long buzz bien organisé, Xavier Niel nous offre une conférence de qualité dans laquelle il s’attaque directement aux opérateurs mobile historiques : SFR, Orange et Bouygues avec comme on l’espérait des offres très intéressantes. Dans la conférence, Xavier s’est appuyé sur sa promesse de diviser les prix des forfaits par 2 et à démontrer les prix exorbitant de ses concurrents. Avant de décrire les deux forfaits présentés, il faut savoir que l’offre Free est sans engagement. Vous pouvez par la suite résilié quand vous le souhaitez. Free offre une interface permettant de gérer les abonnements de la famille facilement et simplement. Il est également possible de bloqué les forfaits afin d’empêcher un utilisateur de passer hors forfait (exemple appel depuis une destination non pris en charge…). Les Conditions générales sont simplifiées (1 page). La Carte Sim est gratuite. Forfait Free illimité à 19€99 /mois Forfait Free limité à 2€ /mois

Concurrence relancée entre opérateurs de téléphonie mobile Il y aura bientôt un nouveau compétiteur dans le marché du téléphone mobile en France. Le lancement de l'appel à candidatures pour la quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération (3G) par le gouvernement, le 1er août dernier, a suscité des remous dans le secteur. Les trois opérateurs historiques, France Télécom (Orange), SFR et Bouygues, voient d'un mauvais oeil l'arrivée d'un petit dernier qui augmenterait la concurrence. D'autant que Free, le favori pour obtenir la place, a promis de diviser par deux la facture moyenne des Français. Free fait figure de favori Sur un marché qui « représente 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuels », le fournisseur d'accès à Internet Free (groupe Iliad) fait figure de favori avec ses « 4,4 millions d'abonnés, soit environ 10 millions d'utilisateurs de portables potentiels », souligne un communiqué du 3 août du groupe. Baisse des prix et meilleure couverture ?

Orange: objectif 'conquêtes 2015' Bichonner ses salariés, ses revendeurs, ses clients et ses partenaires internationaux… Orange entend mettre le paquet sur les cinq années à venir. Stéphane Richard, directeur général de France Télécom-Orange a présenté ce plan d'action, baptisé "Conquêtes 2015", et défini suivant les réflexions des managers de l'opérateur téléphonique. Depuis mars dernier, des réunions rassemblant les managers d'Orange de différents pays et divers métiers ont abouti aux grandes lignes du plan d'action. La conquête des salariés du groupe Orange entend renouveler sa politique ressources humaines, et établir un nouveau style de management pour devenir une entreprise dans laquelle il fait bon travailler. La conquête des réseaux Cette conquête passe par un accroissement de la couverture et du débit, fixe comme mobile, en France et à l'étranger. La conquête du client L'objectif est de taille: devenir l’opérateur de confiance et le "coach multimédia" de ses clients. La conquête de l’international.

Téléphonie mobile : concurrence très imparfaite L'entente entre les opérateurs français de téléphonie mobile est démontrée. C'est un récent rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui l'établit. En 2002, l'association de consommateurs UFC-Que choisir avait la première dénoncé l'absence de concurrence entre les trois entreprises (Orange, SFR et Bouygues) concernant le mode de facturation (première minute indivisible), puis les prix des SMS en 2003. Après étude, l'association révélait qu'avec un SMS à 0,15 euro, les opérateurs réalisaient une marge de plus de 80% par envoi. Alternatives Economiques n° 228 - septembre 2004 Commenter cet article

CES 2012 : Le HTC Titan II dispose d’un APN 16 MP HTC dévoile enfin son mystérieux Windows Phone disposant d’un APN 16 Mégapixels, l’heureux élu est donc le HTC Titan II. Présenté sur la scène du CES à Las Vegas, par Peter Chou (PDG de HTC), Steve Ballmer (PDG de Microsoft) et Ralph De La Vega (PDG de AT&T), le Titan II offre des caractéristiques photo plutôt alléchantes. En effet le Titan de seconde génération dispose d’une optique grand angle f2.6 28mm, d’un capteur BSI permettant la capture d’images de bonne qualité en environnement peu lumineux, on parle également d’un stabilisateur d’image (optique ou numérique). Le rendu que l’on peut supposer étonnant à la vue des premières caractéristiques techniques, n’est cependant pas encore avéré, puisque de nombreux facteurs jouent pour améliorer la qualité d’un cliché. La version 2 du HTC Titan qui ne propose que très peu de changements par rapport à son aînée, ne devrait pas arriver en France avant un moment puisqu’il s’agit d’un smartphone 4G. Vous avez aimé cet article ? Inactif

Free Mobile porte plainte contre SFR pour "concurrence déloyale" Orange (entreprise) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Orange. Orange Logo d'Orange Orange, anciennement France Télécom[4], est une entreprise française de télécommunications. Orange était à l'origine une entreprise de télécommunication d'origine britannique devenue, en 1999, la filiale de Mannesmann puis, en 2000, celle du groupe France Télécom. En 2014, Orange réalise un chiffre d'affaires de 39,445 milliards d'euros[3] pour l'ensemble de ses activités. En 2010, Orange compte 209 millions de clients dans le monde (+6 % par rapport à 2009)[7] dont plus de 150 millions de clients mobiles (+9,1 % par rapport à 2009)[7] et 13,7 millions de clients haut débit ADSL (+3,4 % par rapport à 2009)[7]. Orange élargit ses activités à la vente de contenu (musique, cinéma, téléchargement…), au commerce électronique, à la publicité en ligne, aux solutions M2M, domotique, et de téléassistance. Une cabine publique France Télécom Frise chronologique d'Orange Les dates clefs :

Téléphonie : Concurrence acharnée des «opérateurs ethniques» pendant le ramadan Le mois de ramadan est une saison pleine d’opportunités commerciales pour les «opérateurs téléphoniques ethniques». La communauté chinoise est aussi la cible de China Telecom qui compte s’installer en France dès l’année prochaine. Mais l’arrivée en force des opérateurs historiques inquiète. Le marché français va très vite devenir le deuxième le plus important après la Grande-Bretagne pour la cible communautaire. Pendant le ramadan, le lien familial prend encore plus son sens au sein de la communauté musulmane. Ce qui fait que les communications téléphoniques augmentent de 30% pendant le mois sacré, selon Businness Mobile. Les MVNO communautaires ont tout intérêt à déployer autant de marketing. yabiladi

Free force la concurrence à rogner ses marges En cassant les prix de la téléphonie mobile, Free fait éclater un marché jugé trop peu concurrentiel et parmi les plus chers d'Europe, mais s'il va forcer les opérateurs historiques à rogner sur leurs marges, les doutes subsistent sur sa propre capacité à faire du bénéfice. Orange et SFR, respectivement premier et deuxième opérateurs français, ont annoncé jeudi qu'ils baissaient les prix de leurs gammes low-cost, Sosh et Red, afin de répliquer à l'offre de Free Mobile qui défie toute concurrence avec un forfait tout-en-un à 19,99 euros et une offre "sociale" à 2 euros. Free crée de la concurence "Le prix des deux offres proposées est très bas. C'était l'objectif de l'attribution de cette quatrième licence de téléphonie. Le marché mobile avait une structure oligopolistique et donc insuffisamment concurrentielle", a résumé jeudi Jean-Ludovic Silicani, président de l'autorité des télécoms (Arcep). "Il n'est pas assuré que Free Mobile fasse de la marge, mais ce n'est pas impossible non plus.

Autorité de la concurrence Communiqués de 2012 13 décembre 2012 : Téléphonie mobile L'Autorité de la concurrence sanctionne Orange et SFR à hauteur de 183 millions d'euros pour avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles sur le marché de la téléphonie mobile. Orange et SFR ont commercialisé, essentiellement entre 2005 et 2008, des offres donnant la possibilité d'appeler en illimité uniquement au sein de leurs réseaux. Ces forfaits, qui ont constitué le cœur de l'offre post payée proposée aux particuliers, ont créé une différenciation tarifaire abusive entre les appels « on net » (sur leurs réseaux respectifs) et « off net » (vers les réseaux concurrents). Ces offres ont freiné la concurrence de deux manières. > English version Attractives de prime abord pour les consommateurs, ces offres ont entravé la dynamique du marché en verrouillant les abonnés et en fragilisant Bouygues Télécom, le plus susceptible d'animer le marché en tant que dernier entrant à l'époque des faits.

Guerre des prix dans la Téléphonie mobile. Free met le feu au marché Qui rachètera qui ? Depuis l’irruption de Free sur le marché du mobile le 10 janvier, l’équilibre du secteur vacille. Les bénéfices ont fondu au fil de la guerre des prix initiée par le groupe de Xavier Niel, qui a gagné en neuf mois 4,4 millions de clients. Les rumeurs de ventes et de rachats se multiplient. Quant à Bouygues Telecom, « pépite » du patron du groupe de BTP Martin Bouygues, si aucun candidat ne se manifeste, l’opérateur n’en a pas moins encaissé un choc violent, avec 450 000 clients perdus au premier semestre et une chute de... 78 % de son bénéfice net de janvier à septembre 2012. “Un consommateur peut devenir infidèle si sa facture baisse de 15 %. Pour lui, le marché est celui où « les prix sont les plus bas au monde ». L’effondrement des marges perturbe moins Orange, puisque la marque de France Télécom a signé un « contrat d’itinérance » avec Free, pour plus de 1 milliard d’euros sur trois ans.

Facebook s'associe aux grands acteurs de la téléphonie mobile Le marché du paiement sur mobile est en pleine expansion, et Facebook compte bien en profiter. Le réseau social aux plus de 800 millions de membres cherche des moyens de monétiser son importante audience sur téléphone portable, composée de plus de 425 millions de personnes en décembre dernier. Pourtant, la part de cette audience dans les revenus de l'entreprise demeure infime. L'une des raisons étant l'absence d'applications liées aux réseaux sur mobiles, sur lesquels Facebook pourrait proposer des services payants. L'entreprise a annoncé, lundi 27 février, au Mobile World Congress de Barcelone, que le nombre de mobinautes accédant à son service par la version Web mobile, donc le navigateur, est supérieur à celui des mobinautes passant par toutes leurs applications natives pour smartphones (iPhone, Android, Windows Phone…) combinées. Derrière cette proportion se cache la grande diversité des appareils de ses utilisateurs, la majorité ne disposant donc pas de smartphones.

Free Mobile entretien le Buzz La vraie surprise du lancement de Free Mobile aura été l’absence de surprise… Sur la date. En effet Free avait l’obligation légale de se lancer le 12 Janvier, et à 4 jours de cette date butoir force est de constater que Free n’aura pas réussi à prendre de vitesse ses concurrents. Alors est ce pour nous faire patienter ou est ce la stratégie originelle, toujours est il que Free, surement conscient que son buzz est aussi fragile qu’un soufflé, distille jour après jour des petites piqures de rappel. Ainsi Free Mobile a ouvert vendredi son groupe Facebook, invitant les internautes à demander leur R.I.O (relevé identité opérateur) – sésame permettant la portabilité – dès maintenant. Groupe Facebook dont la création avait été précédé de la disparition de mamieducantal, un compte twitter ayant réussit un énorme buzz pendant toute la semaine. Tout cela n’est évidemment pas désintéressé le but étant d’éviter l’engorgement le jour J, qui serait potentiellement préjudiciable pour Free.

Téléphonie mobile en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La téléphonie mobile en France métropolitaine est structurée autour de : Chaque opérateur ou opérateur virtuel commercialise ses offres sous une ou plusieurs marques. L'autorité de régulation des communications électroniques et des postes, abrégée en ARCEP, est chargée de veiller à une concurrence saine entre ces quatre opérateurs. Au dernier trimestre 2012, 70,5 millions d'abonnements à un forfait de téléphonie mobile étaient ouverts en France[1],[note 1], pour une population d'environ 65 millions d'habitants en France[2], soit un taux de pénétration de 108 %. Le cumul des temps de communication en téléphonie mobile (appels émis) au troisième trimestre 2007 était d'environ 24 milliards de minutes, soit pour la première fois plus que le temps des appels en téléphonie fixe[3],[note 2]. Le nombre de SMS émis atteint, mi-2012, 45,7 milliards de messages par trimestre[4], soit environ 250 SMS émis par mois et par abonné[note 4]. Notes :

L'arrivé fraquassante de free dans le monde de la téléphonie qui bouleverse le marcher et offrant des offres défiant toute concurrence by 76maxime Dec 11

Related: