background preloader

Les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà - Jean-Jacques CHARBONIER

Les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà - Jean-Jacques CHARBONIER

http://jean-jacques.charbonier.fr/7-bonnes-raisons/

Related:  Âme " hors"esoterisme

22 maladies que vous pouvez traiter avec des antibiotiques naturels Mieux que les antibiotiques, les huiles essentielles et les teintures mères sont capables d’éradiquer la plupart de vos maladies infectieuses, bactériennes ou virales. Quelle est la meilleure façon de soigner une maladie infectieuse ? L’aromatogramme personnalisé ! Evelyn Elsaesser-Valarino Bienvenue sur mon site Internet ! Vous allez découvrir, à travers mes livres, contributions et articles de presse sur mon travail, mon interprétation des Expériences de mort imminente (NDE ou EMI). Sous Biographie, je propose également une brève introduction à deux autres phénomènes autour de la mort : la Conscience accrue à l’approche de la mort (notamment les visions au moment du décès) et les Vécus subjectifs de contact avec un défunt (VSCD). Certains de mes écrits traitent également de ces sujets (Articles - Publications & Presse). Pour toute question, n’hésitez pas à m’écrire ou à m’envoyer un courriel.Le Livre d’Or est à votre disposition pour vos témoignages. Bonne exploration et Merci pour votre visite !

Corps subtils dans l'Hindouisme Bonjour, * Dans l'hindouisme, surtout dans certaines Upanishad, dans le Yoga et dans le Védânta, mention est faite de plusieurs "fourreaux", "gaines", "enveloppes" (kosha) dans divers "corps" (sharîra), avec pour noyau le Soi (âtman).[ On compte dans trois corps de base (I grossier, II subtil, III causal), cinq enveloppes (1 grossier, 2 vital, 3 mental, 4 intellectif, 5 de béatitude) et le soi. [I] Le corps grossier (sthûla-sharîra), c'est-à-dire l'organisme physique, ne contient qu'une enveloppe : [1] l'enveloppe de nutriment (annamaya-kosha), autrement dit le corps physique, grossier; [II] le corps fin ou subtil (sûkshma-sharîra) contient trois enveloppes : [2] l'enveloppe d'énergie vitale (prânamaya-kosha), [3] l'enveloppe mentale (manomaya-kosha), [4] l'enveloppe de l'intellect (vijñânamaya-kosha); [III] le corps causal (kârana-sharîra) contient [5] l'enveloppe de béatitude (ânandamaya-kosha) ; au centre : [6] le Soi (âtman). "Dans la Taittirîya-Upanishad [VIIe s. av. J.

MORT ET CORPS ASTRAL · SOURCE DE VIE MORT ET CORPS ASTRAL 20 juillet, 2008 Le corps astral se rattache visiblement au corps physique par un mince fil argenté, le fameux « cordon d’argent » reliant sa nuque au front ou à la poitrine de l’enveloppe chamelle. Ce fil devient de plus en plus long et fin, et finit par disparaître complètement si le double s’éloigne trop du corps, mais réapparaît à son retour. Un voyage astral s’avère généralement agréable : les éventuelles douleurs physiques s’évanouissent, et le sujet éprouve un sentiment de liberté et de légèreté que la peur d’être mort ou la crainte de ne pas pouvoir réintégrer son enveloppe charnelle viennent néanmoins parfois troubler. En principe le double n’a pas la faculté d’agir sur les éléments du monde terrestre qu’il distingue pourtant comme d’habitude, mais il lui arrive de temps en temps d’atteindre un degré de matérialisation perceptible à la vue ou au toucher d’autres personnes. Des souvenirs disparus peuvent réapparaître intacts.

Une vie après la mort, réalité ou utopie ? Pour la majorité des hommes, la mort représente la rupture définitive avec la vie, avec les attaches affectives et matérielles. Lorsque sa vie est en danger, l’homme possède cet instinct de conservation qui se manifeste par une panique intérieure, générée par une peur incontrôlable de la mort. Il est certain qu’aujourd’hui encore, beaucoup de personnes fuient l’idée de disparaître un jour et se refusent d’accepter cette réalité inévitable qu’ils cachent secrètement en eux. L'éveil du coeur - Accueil Pour en finir avec le channeling. Tout le monde connaît le phénomène du channeling : des gens retranscrivent des messages qu’ils disent recevoir d’entités invisibles qui s’adressent à eux par des moyens extrasensoriels. Ces gens sont de ce fait des channels, terme plutôt moderne qui s’applique à ceux qui pourraient être considérés simplement comme des spirites d’un nouveau genre, beaucoup plus branchés « contacts cosmiques » que « communications avec des défunts ».

Exercice pour voir son "aura" Exercice pour voir son "aura" Voici un petit exercice vraiment simple à faire pour ceux qui veulent apprendre à voir l'aura.Tout d'abord, sachez qu'il n'est pas difficile à réaliser et peut être accessible à tout le monde, la difficulté serait à la rigueur dans le fait d'arriver à croire qu'on peut le faire vraiment. Cet exercice permet de voir la 1ère couche de l'aura, le corps éthérique,c'est à dire la couche la plus facile à distinguer (il existe 7 couches). Bien que sa vibration le place en dehohrs de notre champ de vision classique, c'est un corps très proche du corps physique au niveau vibration. Du fait qu'il a la même densité pratiquement, il est en l'occurrence simplement accessible à nos perceptions.

25 leçons de vie à apprendre de Bouddha J’ai appris tellement de leçons de vie magnifiques et puissantes qui ont changé ma vie en étudiant le bouddhisme et en lisant de nombreuses citations de Bouddha . Voici 25 leçons de vie à apprendre de Bouddha 1. La vie apres la mort existe-t-elle ? Pour les croyants et mediums la mort n'est qu'un passage, elle nous permet de changer de plan vibratoire, et la mort n'est pas synonyme de néant, mais de changement d'état ou séparation de l'âme d'avec le corps physique. La vie après la mort dans les différentes religions La mort et ce fameux passage effraie autant qu'elle n'attire. De nombreuses peuplades vénèrent leurs défunts plus par crainte de désastres ou de vangeances que par un vrai désir de communication, alors que d'autres tribus au contraire, intègrent leurs proches décédés à la vie de tous les jours et honorent leur présence. On parlera alors de religions animistes essentiellement pratiquées en Afrique, mais aussi en Amérique du Nord, du Sud, en Sibérie, en Océanie et dans toutes les sociétés dites traditionnelles. En orient, la relation à la mort et aux défunts est plus discrète mais non moins présente dans l'esprit de chacun.

Related: