background preloader

L'Autorité de la concurrence et ses missions

L'Autorité de la concurrence et ses missions

http://www.youtube.com/watch?v=GPlglQTaN9k

Related:  Chapitre 4 Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils ?CEJM

Document p. 32 - La Commission européenne inflige 2,42 milliards d’amendes à Google "Nous avons conclu, à travers nos recherches, que Google avait abusé de sa position dominante et a sérieusement causé du tort à la concurrence des comparateurs de prix", a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne en charge de la concurrence, lors d’une conférence de presse le 27 juin dernier. Après une enquête de sept ans sur le géant américain Google, la Commission européenne a décidé d’infliger une amende de 2,42 milliards à l’entreprise. En cause ? Son service de comparateur de prix en ligne Google Shopping. "Google a donné un avantage illégal à son propre comparateur de prix, en faisant sa promotion dans son propre moteur de recherche et en y rétrogradant ses rivaux. [...]

La guerre des prix fragilise les opérateurs téléphoniques Chahuté en bourse à la suite de résultats décevants au premier trimestre, le marché du mobile est en panne même pour le leader Orange qui a connu un replis de 2% en France depuis janvier. Il y a quasiment 20.000 recrutements de moins sur le mobile depuis le début de l'année. En cause, l'année 2018, marquée par une guerre des prix acharnée qui a attaqué les marges de tous les opérateurs. Il faut dire qu'il y a aussi une pression très forte des ménages pour obtenir des prix toujours plus bas.

La concurrence dans l'Union européenne - Economie & euro - Toute l'Europe La politique de la concurrence est indissociable de la construction européenne et du fonctionnement du marché unique européen. Compétence exclusive de la Commission européenne, cette dernière dispose de moyens étendus pour contrôler et empêcher les ententes, abus de positions dominantes, monopoles, concentrations et aides d'Etat. La danoise Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence depuis 2014, est également en charge depuis 2019 de la transition numérique. Elle s'est en particulier illustrée dans ses bras de fer face aux pratiques anti-concurrentielles des géants du numérique, comme Google - Crédits : Parlement européen Fiches thématiques sur l’Union européenne L’objectif principal de la réglementation de l’UE en matière de concurrence est de permettre le bon fonctionnement du marché intérieur de l’Union, qui constitue un facteur clé de bien-être pour les citoyens, les entreprises et la société de l’Union dans son ensemble. Pour ce faire, le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (traité FUE) prévoit des règles qui visent à prévenir les restrictions et les distorsions de la concurrence sur le marché intérieur. Plus précisément, il interdit les accords faussant la concurrence entre les entreprises ainsi que les abus de position dominante sur le marché, qui pourraient nuire aux échanges entre les États membres.

Antitrust: plusieurs Etats américains pourraient poursuivre Facebook dès la semaine prochaine Au moins 20 à 30 Etats pourraient être impliqués dans cette procédure judiciaire pour abus de position dominante susceptible d'être lancée dès la semaine prochaine, selon les informations de CNBC. "En économie de marché, les cartels sont considérés comme la pratique la plus grave" La chronique des scandales en matière de cartel semble sans fin : chaque année ou presque apporte son lot de révélations. Et nous évoquons ici avant tout l'agro-alimentaire. Les producteurs d'endives en 2012, sanctionnés d'une amende de 3,6 millions d'euros, les meuniers français et allemands la même année, condamnés à payer 242 millions, les producteurs laitiers en 2015 (dix fabricants, dont les géants Lactalis ou Nestlé), contraints de verser 192 millions d'euros pour leur rôle actif au sein du cartel des yaourts...

Délinquance en col blanc : les cartels et l'Europe Les cartels internationaux ne sont pas nouveaux : on fait remonter le prototype du genre en 1880, au tout début de l'époque industrielle, c'était le cartel germano-suisse des colorants, qui s'était entendu au dépends des producteurs plus petits, français, britanniques et italiens. Qu'est-ce qu'un cartel ? Dans sa définition économique le cartel est une entente formelle entre quelques producteurs pour contrôler un marché : soit en en fixant les prix, soit en se partageant une zone géographique, soit en s'entendant sur des quotas de production. Avec, pour conséquences une hausse des prix pour le consommateur et pour objectif d'éviter la concurrence sur le marché. On estime qu'en moyenne, un cartel permet de faire monter les prix de 20% au niveau national et de 30% au niveau international, ce qui explique aussi la persistance de ces ententes illicites malgré des amendes de plus en plus lourdes.

Chine : les autorités de la concurrence lancent une enquête sur Alibaba Les autorités chinoises de la concurrence ont annoncé jeudi 24 décembre l’ouverture d’une enquête contre le géant du commerce en ligne Alibaba pour « suspicion de pratiques monopolistiques ». L’Administration d’Etat pour la régulation des marchés a également annoncé avoir contacté Ant Group, leader mondial du paiement en ligne, pour des questions de « supervision », moins de deux mois après que Pékin a annulé à la dernière minute l’introduction en Bourse de cette filiale d’Alibaba. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les magnats de la tech chinoise sous surveillance étatique Ces annonces ont provoqué un fort repli de l’action Alibaba à la Bourse de Hongkong, avec une chute de plus de 8 % du titre. L’enquête constitue un coup de tonnerre dans le monde des affaires chinois, où Alibaba et son charismatique patron, Jack Ma, sont des symboles de la réussite technologique de l’empire du Milieu. Le Monde avec AFP et Reuters

La Commission européenne autorise la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler - L'Usine Auto L'Union européenne donne son feu vert à la création d'un nouvel ensemble nommé Stellantis, fruit de l'union entre les groupes automobiles PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel...) et FCA (Fiat, Chrysler...). Le nouveau duo veut s'armer face au double défi de l'industrie automobile que constituent le financement des véhicules propres et la baisse de la demande liée à la pandémie de coronavirus. « Nous sommes en mesure d'autoriser la concentration entre Fiat Chrysler et Peugeot SA car leurs engagements faciliteront l'entrée et l'expansion sur le marché des camionnettes utilitaires légères », a dit dans un communiqué Margrethe Vestager, la vice-présidente de la Commission européenne chargée de la concurrence. « Sur les autres marchés où les deux constructeurs automobiles exercent actuellement leurs activités, la concurrence restera soutenue après la concentration », a-t-elle ajouté.

"Cartel du jambon" : douze entreprises condamnées à 93 millions d'euros d'amendes La plus forte sanction (35,5 millions d'euros) vise le leader français de la production porcine, Cooperl, qui possède six sites intervenant dans la fabrication de charcuterie. Publié le 16/07/2020 15:30 Mis à jour le 16/07/2020 15:57 Temps de lecture : 1 min. "Les ententes ont concerné de très nombreux produits de consommation courante (jambon cru, jambon cuit, saucissons, rosette, chorizo...)". Douze industriels ont été sanctionnés à hauteur de 93 millions d'euros au total pour avoir formé un "cartel" visant à s'entendre sur les prix du jambon et de la charcuterie entre 2010 et 2013, a annoncé jeudi 16 juillet l'Autorité de la concurrence. La plus forte sanction (35,5 millions d'euros) vise Cooperl, leader français de la production porcine.

Le roman noir des cartels

Related: