background preloader

Mémoire, la petite et la grande histoire de votre région sur ciclic.fr

Mémoire, la petite et la grande histoire de votre région sur ciclic.fr
Related:  france

CAPA | CAPA Pictures Les bricolages d’archives de Jean-François Delassus | Déjà Vu Le 7 mai 2015, TF1 diffusait le documentaire Délivrance réalisé par Jean-François Delassus. Construit à partir d’archives colorisées et sonorisées, ce film de 90 minutes retrace la fin de la Seconde Guerre mondiale à partir de Noël 1944. Depuis Apocalypse, la Seconde Guerre mondiale, le film de Daniel Costelle et Isabelle Clarke diffusé initialement sur France 2 en 2009, tous les documentaires de première partie de soirée “bénéficient” de la colorisation et parfois de la sonorisation des images du passé. Par la suite, ces deux auteurs ont réalisé deux autres séries documentaires selon les mêmes procédés, Apocalypse, Hitler en 2011 et Apocalypse, la Première Guerre mondiale en 2014. De nombreux articles ont critiqué les films de la suite Apocalypse où les images d’archives tronquées, recadrées, colorisées, sonorisées, décontextualisées sont mises bout à bout au service d’une narration simplifiée. Le commentaire off de la séquence d’origine mérite d’être relevé.

L'Ouest en mémoire Le printemps 1944 marque une accélération des bombardements, prémices d'un débarquement souhaité par une population qui ne réalise pas encore combien le prix à payer pour sa libération sera lourd. Quatre ans après la défaite de 1940, dès le mois de juin, le pays redevient une fois encore un champ de bataille et un enjeu militaire et stratégique d'importance où s'affrontent Alliés et Allemands. La France découvre une guerre d'un genre nouveau, une sorte de rouleau compresseur terriblement efficace, avançant au prix de combats meurtriers. Alors que Nantes est assez rapidement libérée, Saint-Nazaire met plus de neuf mois à connaître la délivrance finale, datant de mai 1945. Dès l'été 1944, le Gouvernement Provisoire proclame sa volonté de diriger la reconstruction. Alors ministre de la Reconstruction, René Coty, futur président de la République (1954-1958), vient constater les travaux en cours et les efforts consentis en arpentant les rues nantaises et nazairiennes. Fabien Lostec

Documents audiovisuels / Découvrir / Archives de la Vendée | Archives de la vendée Les collections audiovisuelles des Archives de la Vendée réunissent actuellement plusieurs milliers de films amateurs et constituent, à l’instar des autres archives conservées, un ensemble patrimonial de grande importance pour les chercheurs comme pour le grand public, l’un et l’autre friands de culture et d’une plus grande connaissance des traditions locales. La Cinémathèque de Vendée, dont le siège social est aux Archives, est notre partenaire depuis 25 ans. Elle a eu à cœur, dès sa création, de collecter la mémoire audiovisuelle du Département et de la faire connaître. En plus de son programme de projections, elle récompense, depuis 7 ans maintenant, le meilleur documentaire amateur tourné en Vendée par le Prix Louis-Marie Barbarit. Elle présente également des séquences de films au cours de l’émission hebdomadaire « La bobine du jour », diffusée sur TV Vendée, et a permis, en 2013, la réédition de « la Terre qui meurt », en partenariat avec l’association des Amis de René Bazin. 1956.

Du big data au smart data, l'exploitation des données culturelles dans les bibliothèques et les musées : journée d’étude 2015 de la Fulbi Pour l'édition 2015 de sa journée d’étude, « Bib Data, Smart Culture. Exploiter des données dans les bibliothèques, centres de doc, archives et musées », la Fulbi1 conviait professionnels des bibliothèques, de l'information et de la documentation, ingénieurs, enseignants-chercheurs et consultants à croiser leurs regards sur l’exploitation des données culturelles. D'abord en revenant sur les spécificités et les enjeux des data aujourd’hui en partant de la définition scientifique du concept de "data" et des promesses qu'il contient. Mais aussi à l'aune de la normalisation des données à des fins comparatives et d’enquêtes d'usagers menées à la bibliothèque de Science Po Paris qui sont l'occasion d’aborder concrètement l’intérêt de produire des données sur les usages et les usagers. Ensuite, à partir de la question du « web participatif ». Enjeux et opportunités des « data » Des "data" pleines de promesses ? Les enquêtes de satisfaction "user-oriented" Des big data aux smart data Pour conclure

l'Ouest en mémoire - Saint-Nazaire en ruines 1 800 communes déclarées sinistrées, 2 600 000 immeubles détruits ou endommagés, près de 5 millions d'habitants sans logis : tel est le bilan de la guerre sur le territoire français en 1945. La plus grande partie du pays est libérée au cours de l'été 1944, mais certains ports de la côte atlantique ont eu à souffrir des destructions et de la présence des soldats allemands jusqu'en mai 1945 : c'est le cas de la ville de Saint-Nazaire. En effet, de par sa situation géographique, ses infrastructures militaires et ses ports, le Grand Ouest a revêtu un caractère stratégique primordial pour les Allemands. Durant l'été 1944, devant l'avance des troupes alliées et des forces de la résistance bretonne, les soldats de l'armée allemande se replient sur les principales bases sous-marines de l'Atlantique. Ces dernières se transforment vite en de véritables poches fortifiées. François Lambert

Cinémathèque de Nice La collaboration amicale établie par la Cinémathèque de Nice avec des distributeurs et des producteurs porte aujourd'hui ses fruits et permet de réaliser un vœu cher à Henri Langlois, qui s'est exprimé en ces termes le 6 janvier 1977, à Nice, au cours d'une interview : « Nous avons des projets, je voudrais faire un dépôt de films à Nice, qu'il y ait vraiment une Cinémathèque à Nice… Je vous en parlerai dans trois mois, je suis superstitieux, il ne faut jamais parler des choses avant de les faire. » Henri Langlois est décédé huit jours après avoir tenu ces propos, le 13 janvier 1977. Les dépôts Depuis cette date, la Cinémathèque de Nice a fait l'objet de nombreux dépôts de films qu'elle accepte sans aucun jugement d'ordre esthétique. En effet, elle s'efforce de respecter la devise du fondateur de la Cinémathèque Française : "Il faut essayer de tout conserver, de tout sauver, de tout maintenir… il y a l'art et le document". Les acquisitions, les dons

Page d'Accueil La base de données documentaire en ligne propose une sélection de films, régulièrement actualisée, parmi les 110 000 conservés. Parmi eux, 7 410 ont été numérisés et sont mis à disposition des chercheurs et des professionnels, sur des postes de consultation CNC, à Paris et Bois d'Arcy (78), ainsi que sur les postes de consultation multimédia de l’INA en région. > centres de consultation > catalogue des films restaurés et numérisés > catalogue des courts métrages numérisés du dépôt légal Pour en savoir plus sur les collections : > introduction > une mémoire du cinéma > témoin du XXe siècle > empreinte des savoirs Les films conservés et restaurés échappent, parfois, à une identification certaine... > rubrique "Films en quête d'identification" Retrouvez tous les films, restaurés par le CNC, qui ont été programmés dans les festivals, en France et à l'étranger... > rubrique "à l'écran"

CRPVE Collecter, conserver et diffuser Créée il y a dix ans, CINÉAM a pour mission d’assurer la sauvegarde et la valorisation du patrimoine cinématographique amateur des années 20 jusqu’à nos jours, ayant pour thématique ou pour cadre le département de l’Essonne ; un des sujets prioritaires de travail étant le logement social, les grands ensembles. Ces films collectés sont numérisés et valorisés lors de projections. Ils constituent des témoignages uniques sur l’histoire socioculturelle des habitants. Les sauvegarder et les montrer, c’est transmettre la mémoire collective départementale. Les films de la collection sont à disposition du public, des enseignants, professionnels de l’histoire, de l’architecture, de l’audiovisuel, chercheurs, et tout organisme qui en fait la demande. CINÉAM est membre de l’A.E.I, Association Européenne des Inédits qui fédère en Europe l’ensemble des cinémathèques régionales concernées par le patrimoine cinématographique amateur. DÉposer Les partenaires Contacts

Le site archivesenligne.fr Le site internet du projet « Archives en Ligne » www.archivesenligne.fr est ouvert depuis le 25 Octobre 2012. Le concept du site repose sur un voyage virtuel dans l’histoire des deux régions : l'Est Anglia et la Haute-Normandie. Il s'adresse au grand public, et plus précisément, aux habitants de ces territoires. Le site archivesenligne permet aux internautes de découvrir chaque région à travers des films d’archives. Le site propose des parcours historiques, thématiques, des regards croisés entre les deux régions, et, ouvre un dialogue autour de la culture et de l’identité de ces deux territoires. Il sera bientôt entièrement bilingue (français/anglais) au niveau des contenus (textes, images et vidéos). L'application 3G : Le tour itinérant : Afin de faire découvrir cette application et ces sites Web au plus grand nombre, un cinémobile se rendra dans des villes en Haute et Basse-Normandie en mai 2013 et en Est Anglia en juin 2013. CONTACTS : Matthieu Fussien, Chargé de projet web

CNRS Images Cinémémoire Film, images, archives audiovisuelles sur le monde d'hier et d'aujourd'hui.

Related: