background preloader

Le coronavirus qui sévit en Chine n’a pas été « créé en 2003 aux USA »

Le coronavirus qui sévit en Chine n’a pas été « créé en 2003 aux USA »
Selon les autorités sanitaires chinoises et internationales, le virus qui sévit actuellement en Chine trouverait son origine à Wuhan, dans l’est du pays. Mais sur les réseaux sociaux, certains cherchent une explication ailleurs. Des publications, qui circulent notamment sur Facebook, évoquent un très court extrait d’un brevet déposé aux Etats-Unis en 2003, concernant un coronavirus, qui prouverait que le virus aurait été créé à dessein. Ce que dit la rumeur Selon ce texte, et plusieurs autres, le coronavirus est une création dûment brevetée en 2003 auprès des autorités américaines. « Je découvre que le coronavirus n’est pas nouveau, a été créé en 2003 aux USA et que bizarrement quelque chose devrait se passer ce 24 janvier 2020 ! Et les commentaires d’enfoncer le clou : « Le coronavirus est un virus breveté américain qui arrive à expiration le 23 janvier 2020. Le « coronavirus » breveté est un autre virus de la même famille Breveter un virus n’est pas le « créer » Les Décodeurs

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/01/27/le-coronavirus-qui-sevit-en-chine-n-a-pas-ete-cree-en-2003-aux-usa_6027390_4355770.html

Related:  Education aux médias et à l'informationfake news / coronavirusFakes-News ? Méfions-nous des fausses informations. !

Coronavirus COVID-19, fake news et mésinformation : où trouver des informations fiables ? - Quoi dans mon assiette L’OMS (organisation mondiale pour la santé) évoquait une “infodémie” par rapport au foisonnement d’informations sur le nouveau coronavirus COVID-19. Il est vraiment difficile de s’y retrouver dans les vraies informations, des opinions voire des fausses informations “fake news”. Mise à jour : je vous propose une énorme synthèse en image à télécharger sous forme d’un powerpoint Questions/Réponses) s’il ne s’affiche pas, il faut recharger la page ou télécharger le fichier) : Coronavirus : une affiche du ministère écarte trop vite le risque de contagion lors de l’incubation C’est un visuel d’informations très classique, édité par le ministère des solidarités et de la santé. Mis en ligne sur le site du ministère, puis partagé par des agences régionales de santé (ARS), des préfectures ou des centres hospitaliers, il est destiné à être affiché dans des lieux publics comme les écoles. Le document se compose de huit questions-réponses sur le mode de transmission du nouveau coronavirus, les traitements ou encore les zones à risques.

Coronavirus : notre guide pour distinguer les fausses rumeurs des vrais conseils Les écoles fermées pendant plusieurs semaines, les déplacements réduits à leur portion congrue, des événements culturels et sportifs annulés par centaines, une économie grippée, un déconfinement progressif et complexe… L’épidémie due au coronavirus continue de perturber le quotidien en France et dans le monde. Ce contexte d’incertitudes et de questionnements est propice à la diffusion de rumeurs. « Remèdes miracles » contre le Covid-19, intox sur l’origine du SARS-CoV-2, fausses informations sur les conséquences de l’épidémie… Les Décodeurs vous aident à faire le tri. 1.

Des animaux massivement abattus pour lutter contre le coronavirus ? Retour sur une vidéo trompeuse Des cochons et des volatiles entassés en masse dans ce qui ressemble fortement à des fosses… Sur les réseaux sociaux, une vidéo compilant différentes séquences accumule le nombre de vues. Sa légende affirme qu’il s’agit d’animaux abattus massivement par le gouvernement chinois pour éviter la contamination au nouveau coronavirus. Mais ces différentes séquences sont soit bien antérieures à l’épidémie, soit sans lien avéré avec la crise actuelle. Sus aux porcs et aux poussins pour contrer l'épidémie de coronavirus ? Sur les réseaux sociaux, une vidéo particulièrement virale prétend montrer l’élimination, en Chine, d’élevages entiers d’animaux qui propageraient la maladie. « SCANDALEUX La Chine élimine tous les animaux susceptibles de les contaminer… », affirme ainsi un post Facebook relayant cette séquence, qui dure un peu plus d’une minute et comptabilise, sur ce seul post, plus de 10.000 vues en moins de 24 heures.

Coronavirus : Les autorités sanitaires américaines ne recommandent pas de se raser la barbe pour lutter contre le virus Se raser la barbe pour empêcher la propagation du coronavirus ? Les autorités sanitaires américaines ne l’ont jamais recommandé. Un graphique de 2017 montre les types de barbe compatibles avec les appareils respiratoires. Les autorités ne recommandent pas l’utilisation de ce type de masques de manière systématique par le grand public. Rangez votre rasoir. En finir avec les idées reçues L’utilisation prolongée de masques médicaux*, dès lors qu’ils sont correctement portés, N’ENTRAÎNE PAS d’intoxication au dioxyde de carbone ni de manque d’oxygène. L’utilisation prolongée de masques médicaux peut être inconfortable, mais elle n’entraîne ni intoxication au CO2 ni manque d’oxygène. Au moment de porter un masque médical, veillez à ce qu’il soit correctement ajusté et qu’il soit suffisamment serré pour vous permettre de respirer normalement.

Boire de l’alcool « tue le coronavirus » ? Attention à cette fausse capture d’écran Boire de l’alcool « tue le coronavirus » ? Une fausse capture d’écran de CNN circule à ce sujet. Elle a été fabriquée à partir d’un générateur de mème. A l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement pour prévenir ou soigner le virus, rappelle l’OMS. Lever le coude pour lutter contre le coronavirus ? Coronavirus : Des images de cadavres dans les rues chinoises ? Gare à l’intox Depuis le début de l'épidémie de coronavirus en Chine, de nombreuses images trompeuses circulent. Des photos ou vidéos prétendent ainsi montrer les cadavres de victimes de la maladie, étendus à même le sol de certaines villes. 20 Minutes revient sur une photo et une vidéo de ce type sorties de leur contexte. Alors que le cap des 2.000 morts liées au coronavirus a été franchi en Chine, les prétendus « mensonges » du gouvernement de Xi Jinping commenceraient-ils à être mis au jour par des images amateurs ? C’est ce que laissent penser des photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux et montrant de prétendus cadavres de victimes dans les rues de certaines grandes villes.

cette vidéo ne montre pas des Allemands se ruer dans un magasin à cause du coronavirus "Cela se passe en Allemagne. Les gens font la queue pour faire des stocks à cause du coronavirus", écrit l'auteur de la publication. Capture d'écran Facebook prise le 03/03/2020 3 sites utiles pour débusquer les fausses informations Mise à jour le septembre 27, 2019 Le web charrie le meilleur comme le pire. Dans la deuxième catégorie, on trouve bien sûr les canulars et les fausses informations. C’est souvent inoffensif mais il vaut mieux avoir de bons réflexes pour ne pas tomber dans le panneau du dernier canular ( ou hoax en anglais) à la mode. Si tout n’a pas la gravité des théories du complot colportées par des groupes bien organisés, les réflexes sont les mêmes.

Coronavirus - Hausse de la popularité d’Emmanuel Macron après l’annulation d’un concert de M Pokora L’annulation des événements de plus de 5000 personnes dans un espace confiné est devenue la décision gouvernementale les plus populaire du quinquennat. Reportage. « Autant, j’ai toujours été le premier pour critiquer Emmanuel Macron, mais là, je dois avouer qu’il a agi en Président de tous les Français » souligne Jean-Luc Mélenchon lorsqu’on lui apprend que suite aux mesures de précaution, un concert de M Pokora va être annulé. Cependant, cette mesure ne fait pas l’unanimité et est encore critiquée par certains Français, comme le journaliste Philippe Manœuvre : « Le seul bémol c’est qu’en laissant cet événement s’organiser, on avait aussi la possibilité de laisser les fans du chanteur se contaminer entre eux, et donc de courir vers une extinction certaine de ces gens.

Faux figurants, coronavirus... Attention aux intox de la semaine Vous les avez sans doute vues passer sur le mur Facebook d’un ami ou dans votre boîte mail. Parce que les intox voisinent de plus en plus avec les infos, la rédaction de 20 Minutes vous aide à trier le vrai du faux. 1. France 24: Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain.

Coronavirus : halte aux fake news et à la désinformation Difficile d'échapper à l'emballement médiatique et à la psychose créés par l'épidémie du Covid-19. Elle charrie son cortège de fausses nouvelles et de rumeurs fantaisistes ou catastrophistes. Ce nouveau coronavirus, appelé désormais Sars-CoV2 -- Covid-19 désignant la maladie qu'il entraîne chez l'humain -- continue d'alimenter les médias et les réseaux sociaux. Discernons le vrai du faux avec l'Inserm pour couper court aux « fakenews » et se repérer dans cette masse d'informations. S'agissant du Sars-CoV2 et du Covid-19 (la maladie contractée chez l'Homme, à distinguer du virus), la désinformation prend plusieurs formes.

Related: