background preloader

Carte archéologique de la France pour les fouilles d'archéologie préventive et chantiers archéologiques de l'Inrap, sites Gaulois

Carte archéologique de la France pour les fouilles d'archéologie préventive et chantiers archéologiques de l'Inrap, sites Gaulois

Carte de France a la revolution Pour en arriver au découpage du territoire national en départements actuel, il en a fallu du temps et surtout des propositions. Ainsi, c'est Marc René d'Argenson qui en 1665 fourni au roi de France une première approche d'un découpage départemental. Le département apparait alors comme une répartition fiscale ou circonscriptions territoriales pour les Ponts et Chaussées. Certaines assemblées provinciales commencent à se réunir par département à partir de 1787. Les départements sont crées le 22 décembre 1789 par un décret voté par l'assemblée constituante substituant ainsi les provinces de France considérées inefficaces à l'heure de gérer le territoire national, celles-ci disposaient en effet d'une représentation inégale auprès du pouvoir central. Si ce nouveau découpage permet une meilleure organisation du territoire, il répond aussi au danger insurrectionnel inspiré par le mouvement de la Grande Peur de juillet-août 1789.

La carte de France de 1789 Contexte historique Une organisation administrative désuète Evénement oublié depuis 1614, la réunion des états généraux (organisée pour trouver de l’argent) est annoncée pour le 5 mai 1789 à Versailles. Le roi a fait joindre cette carte à la convocation adressée aux délégués des trois ordres le 24 janvier 1789. Analyse de l'image La carte de France de 1789 Cette carte gravée rapidement, de petites dimensions (23 cm x 18 dans un cadre orné de 29 cm x 24), est placée sous l’égide de la couronne et des fleurs de lis royales. L’éditeur, Louis-Charles Desnos, tient deux boutiques (au Globe et à l’Image Saint-Séverin) rue Saint-Jacques, artère de Paris spécialisée dans le commerce des cartes et instruments scientifiques. Interprétation Necker, l’homme providentiel Les vers de Pierre Louis Moline (1740-1820) à l’éloge du financier Necker (1732-1804), Premier ministre qui a volé la vedette à Louis XVI, constituent une clé pour comprendre ce document.

Quoi de neuf à la Préhistoire ? (2/4) : Un os dans le silex. La redécouverte de Moulin-Quignon La mandibule de Moulin-Quignon est ordinairement considérée comme le symbole d’une vaste supercherie archéologique et comme témoin des tâtonnements, voire de la naïveté des premiers préhistoriens. Mais si toute cette affaire était plus riche d’enseignements que ce que l’on a bien voulu croire ? Moulin-Quignon : lieu dit disparu en périphérie de l’Abbeville du XIXe siècle. Moulin-Quignon : lieu de fouilles et de constitution d’une collection archéologique, aujourd’hui au Musée de l’Homme, comprenant de nombreux bifaces du paléolithique inférieur et quelques restes humains, parmi lesquelles une célèbre mâchoire. Moulin-Quignon : nom donné à la controverse scientifique, qui agita dans les années 1860, autour desdits bifaces et de ladite mâchoire, une petite communauté de savants, français et britanniques, ceux-là mêmes qui inventaient et structuraient la science préhistorique alors naissante. Une controverse donc, et deux personnages centraux : Musée Boucher de Perthes

Cartes de Cassini, la France au 18e siècle Cassini, la carte de référence La carte de Cassini est une référence pour les généalogistes, les historiens et les géographes. Dressée par ordre du roi Louis XV, la "Carte de Cassini" est la plus ancienne des cartes de la France entière à l'échelle topographique. Retrouvez les lieux où vécurent vos ancêtres ! La carte de Cassini est numérisée en haute qualité par le CDIP. Tous les outils indispensables sont présents dans le logiciel : navigation, zoom, impression, enregistrement… Configuration requise : Pentium II - 32 Mo de mémoire RAM - lecteur DVD sauf en téléchargement - Windows 98, ME, NT, 2000, XP, Vista, 7, 8 Histoire de la Carte de Cassini, des levées à la numérisation Carte de Cassini - Le logiciel de visualisation et de localisation Explorez facilement la carte de Cassini grâce au logiciel inclus. Une haute qualité pour des cartes exceptionnelles ! Les paroisses, les lieux dits… Les routes, les cours d'eau, les étangs, les bois… Les châteaux, les abbayes, les moulins…

Revue de Presse : Auschwitz | Aggiormento Tal Bruttmann, Auschwitz, Paris, La Découverte, Repères, 2015, 128 p., 10€. A partir de l’ouvrage de Tal Bruttmann, Samuel Kuhn présente la particularité des témoignages des survivants de l’univers concentrationnaire qui ne peuvent dire l’indicible qu’indirectement, soit le massacre de 6 millions de Juifs, majoritairement mort à leur arrivée et à la descente du train. L’ouvrage de Bruttman est présenté de la manière suivante : «Le texte, serré, est accompagné de 4 tableaux, 5 cartes et 22 encadrés. L’article présente également la place de l’enseignement du nazisme et de la Shoah dans les programmes fançais et met en évidence leur place considérablement réduite (4 à 5 heures au collège par exemple sous l’angle d’une «guerre d’anéantissement»). En conséquence, l’enseignement du nazisme et de la Shoah est trop souvent abordé sous l’angle émotionnel (à ce sujet et pour rappel : Kaufmann, L. (2010). Par ailleurs, Auschwitz est un lieu complexe et multiple, WordPress: J'aime chargement…

Le site de Quelfénec | Pays de Corlay Quelfénec, site préhistorique, a été I'objet de fouilles archéologiques. L'atelier de taille de haches polies en dolérite (époque néolithique), situé à Quelfénec A I'époque du néolithique, ce rocher de dolérite était le centre d'une activité intense: fabrication de haches de pierre, des exemplaires ont été retrouvés en France, en Angleterre, en Belgique etc... Pour se rendre sur le site: route nationale 164, sortie Saint-Gelven, direction Sélédin puis Quelfenec. ou par le bourg de Plussulien ; direction Laniscat, 1ère route à gauche puis 50m plus loin encore à gauche... Quelfénec ou les chemins de la préhistoire A Plussulien, vous pouvez visiter le site néolithique de Quelfénec avec un guide, du 16 juillet au 27 août 2013, tous les mardis à 14h30, rendez-vous à la mairie. Tarifs: 3 € / adulte gratuit pour les moins de 12 ans tel: 02.96.24.01.97 Exposition : "Les haches polies néolithiques" à la Maison de l'Archéologie de Plussulien des journées pédagogiques sur les sites de Quelfénec et Liscuis

Archives en ligne Cette rubrique recense et classe par type de service et par type de documents les Archives ayant mis en ligne des fonds complets numérisés : registres paroissiaux et d'état civil (voir carte ci-dessous), recensements de population, cadastre, registres de notaire, fonds iconographiques, journaux, correspondances etc. Carte des services d'archives publics ayant numérisé et / ou mis en ligne les registres paroissiaux et d'état civil A voir aussi Le catalogue Patrimoine numérique décrit les collections du patrimoine culturel numérisées, et en particulier celles qui sont disponibles en ligne (identifiables par une icône spécifique). Une recherche par institution permet de sélectionner les fonds numérisés et mis en ligne par les services d’archives La carte de France des services d'archives publics ayant mis en ligne des inventaires et/ou un moteur de recherche. Délais de diffusion et d'indexation applicables à certains documents mis en ligne par les services d'archives publics.

Baalbek. Baalbek, Heliopolis (c.-à-d. Cité du soleil). - Ville du Liban (vallée de la Bekaa), à 65 kilomètres au Nord-Ouest de Damas. Sa population, qui était encore de 5000 habitants en 1751, n'était plus guère à la fin du XIXe siècle que de 200. On y voit de superbes ruines, les plus belles de cette contrée après celles de Palmyre, notamment les restes du temple de Jupiter ou du Soleil auquel la ville devait son nom. (1401); elle fut presque détruite par un tremblement de terre en 1759. du Liban) Le temple de Jupiter à Baalbek. Les ruines de Baalbek.Ces ruines, les plus belles après celles de Palmyre, sont ceintes d'un mur de 2 à 3 m de haut, qui figure un carré long, et dont quelques pierres ont jusqu'à 11 m de longueur sur 3 m d'épaisseur; trois de ces pierres ont même 23 m sur 4. On croit que le temple du Soleil, qui a donné à la ville son nom ancien d'Héliopolis, date de l'empereur Antonin le Pieux; c'est l'édifice le mieux conservé.

Archives de la XIIIe législature - Accès aux fiches des députés par circonscriptions (cartes) 01 Ain 02 Aisne 03 Allier 04 Alpes-de-Haute-Provence 05 Hautes-Alpes 06 Alpes-Maritimes 07 Ardèche 08 Ardennes 09 Ariège 10 Aube 11 Aude 12 Aveyron 13 Bouches-du-Rhône 14 Calvados 15 Cantal 16 Charente 17 Charente-Maritime 18 Cher 19 Corrèze 2A Corse-du-Sud 2B Haute-Corse 21 Côte-d'Or 22 Côtes-d'Armor 23 Creuse 24 Dordogne 25 Doubs 26 Drôme 27 Eure 28 Eure-et-Loir 29 Finistère 30 Gard 31 Haute-Garonne 32 Gers 33 Gironde 34 Hérault 35 Ille-et-Vilaine 36 Indre 37 Indre-et-Loire 38 Isère 39 Jura 40 Landes 41 Loir-et-Cher 42 Loire 43 Haute-Loire 44 Loire-Atlantique 45 Loiret 46 Lot 47 Lot-et-Garonne 48 Lozère 49 Maine-et-Loire 50 Manche 51 Marne

Baalbek Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Baalbek (écrit aussi Baalbeck ou Baalback ou Balbeck ou Balback ou Baalbec, en arabe بعلبك) est l’ancienne Héliopolis des Romains. Aujourd’hui, la ville moderne, chef-lieu du district de Baalbek, au Liban, compte environ 80 000 habitants, majoritairement chiites. La température la plus élevée du Liban y a été recensée avec 37°C. La ville antique, située dans le nord de la plaine de la Békaa, est composée de ruines de l’époque gréco-romaine, avec des traces plus anciennes de l’époque sémitique. Le complexe de trois temples géants laissé par les Romains comprend : Histoire[modifier | modifier le code] La ville phénicienne[modifier | modifier le code] La ville hellénistique et romaine[modifier | modifier le code] Monnaie frappée en la cité d'Héliopolis Reconstitution du sanctuaire de Baalbek au temps de sa splendeur La ville fut ensuite appelée Héliopolis, « Ville du Soleil ». La ville depuis le Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Une carte de France sur Google Maps datant du 18ème siècle Un peu d'originalité en ce vendredi après midi : nous vous proposons de consulter une carte de la France sur Google Maps datant du... 18ème siècle ! L’initiative n’est pas forcément récente, mais elle force le respect : David Rumsey a pris le temps d’assembler les 182 feuillets de la carte Cassini (taille initiale : 64 x 95 cm la feuille, le tout fut en grande partie réalisé par César-François Cassini au cours du 18ème siècle) afin d’offrir une version alternative à la carte de France sur Google. En résulte ceci : une carte de l’hexagone aux termes anciens, lisible, et qui pourra d’ailleurs être imprimée sans mal aucun.

Citadelle de Baalbek L’antique Héliopolis, conquise en 635 par les Arabes, prit le nom de Ba‘albak au VIIe siècle, comme l’indiquent ses émissions monétaires[1]. Durant les premiers siècles de la période islamique, elle aurait acquis le statut de ville (madîna), et été dotée d’une enceinte et d’une grande moquée. Mais ce n’est qu’à la suite de la conquête de la Syrie par les Seljukides, alors qu’elle jouait un rôle stratégique dans la lutte contre les Croisés, que ses fortifications furent renforcées. Sous le règne de l’émir Zangî (m. 1146) et de son fils Nûr al-Dîn, le sanctuaire romain fut transformé en citadelle. Cette pratique de construction de forteresses sur des sites antiques se retrouve en Syrie à Bosra et à Palmyre, mais aussi dans d’autres régions comme le Sud de la France, avec Nîmes et Arles. Suite à l’invasion mongole de 1260, les Mamluks entreprirent la reconstruction de la ville.

CARTE DE FRANCE HISTOIRE - L'histoire de France en cartes La présence humaine sur le territoire de la France actuelle remonte d’il y a environ 1 800 000 ans. L’homme est alors confronté à un climat rude marqué par plusieurs ères glaciaires. Vers -10 000, à la fin de la dernière ère glaciaire, le climat s’adoucit et partir de -7 000 environ ses habitants se sédentarisent avec l'apparition progressive de la culture des céréales, de l'élevage, de la métallurgie et de nouvelles techniques artisanales: poterie, tissage, polissage... Cartes de la Gaule Celtique En -600, des Grecs originaires de la ville de Phocée fondent la ville de Marseille. Cartes de la Gaule Romaine À partir de -125, le sud de la Gaule est peu à peu conquis par la République romaine, qui y fonde les villes d’Aix-en-Provence, Toulouse et Narbonne. Cartes du royaume des Francs Au IIIe siècle, la Gaule romaine connaît une crise grave, le limes, frontière fortifiée protégeant l’Empire des incursions germaniques, étant franchi à plusieurs reprises par les Barbares.

Related: