background preloader

Cours de psycho du développement

Cours de psycho du développement
Related:  Piaget et connaissance

La psychologie de l'enfant, quarante ans après Piaget 1966-2006 : depuis la parution de La Psychologie de l'enfant de Jean Piaget, qui proposait une théorie du développement de l'intelligence, les chercheurs ont mis en évidence les capacités précoces du bébé, la variété des stratégies cognitives chez l'enfant, le rôle de l'inhibition et « l'enfant psychologue ». Depuis peu, l'imagerie cérébrale vient renforcer ces nouvelles approches. La conception du développement de l'intelligence de l'enfant selon Jean Piaget était linéaire et cumulative car systématiquement liée, stade après stade, à l'idée d'acquisition et de progrès. C'est ce que l'on peut appeler « le modèle de l'escalier », chaque marche correspondant à un grand progrès, à un stade bien défini dans la genèse de l'intelligence dite « logico-mathématique » : de l'intelligence sensori-motrice du bébé (0-2 ans), basée sur ses sens et ses actions, à l'intelligence conceptuelle et abstraite de l'enfant (2-12 ans), de l'adolescent et de l'adulte. La remise en cause du modèle de l'escalier

Education et sciences cognitives Selon lui, beaucoup trop d’enseignants continuent d’ignorer les résultats des sciences cognitives, bien que ceux-ci soient directement pertinents pour l’enseignement, notamment mais pas seulement dans le domaine de la lecture. Il appelle de ses voeux une éducation fondée sur la preuve: l’évaluation systématique des manuels et des pratiques éducatives, comme on le fait en médecine afin de vérifier si un médicament est efficace. Voici le texte complet de l’article (dans une version légèrement différente — Le journal Le Monde a la fâcheuse habitude de déformer les textes qu’il reçoit, notamment en leur imposant des titres et sous-titres. Le titre “Enseigner est une science” n’est pas de l’auteur). Pour quiconque sait que « l’enfant est l’avenir de l’homme », l’enquête PISA est un véritable électrochoc.

Cours de psychologie sociale, cognitive, clinique, neuro et développement Cours de psychologie du développement La psychologie du développement est l'étude des changements dans le fonctionnement psychologique (fonctions cognitives, affectives et sociales) de l’individu au cours de sa vie. En psychologie du développement l'accent est souvent mis sur l'étude du développement de l’enfant mais celle-ci s'intéresse aussi à l'évolution psychologique au cours de l'âge adulte puis lors du vieillissement. Articles de psychologie du développement Erikson: théorie psychosociale du développement Erikson, dans la lignée de la théorie de Freud sur les stades de développement de l'enfant propose une approche psychosociale du développement de l'enfant à travers les stades de développement suivants,ponctuées par des crises de développement dont la résolution conduits aux stade suivants: La rencontre clinique avec l’enfant.La rencontre clinique avec l’enfant. L’entretien clinique à plusieurs 1- La place privilégiée du premier entretien clinique Freud: le développement de la libido de l'enfant Les missions : 1.

Vygotski - Idées maîtresses Idées maîtresses Les capacités d’acquisition sont fortement déterminées par l’hérédité mais cette acquisition dépend également des interactions avec l’environnement social. Vygotski rejoint les conceptions constructivistes (Piaget) de l’apprentissage considérant celui-ci comme une construction active de connaissances, construction qui s’élabore dans le milieu physique mais plus encore peut-être, et ceci le distingue de Piaget, dans le milieu social de l’individu Étude de l’appropriation des outils culturels. Selon Vygotski, il y a d’une part, les outils culturels qui constituent un prolongement de l’activité cognitive de l’individu ("artefact" : même si Vygotski n’utilise pas ce terme) et d’autre part, les outils culturels que l’individu va intérioriser et qui transformeront sa manière de « penser » (langage parlé et écrit, mathématiques, etc.). Analyse des documents Les extraits notés (1) sont issus du premier document de référence (Unesco- intitulé « Vygotsky 1 ») Inné & Acquis

Olivier Houdé Repérage en terme de pôle Il est indispensable pour le praticien de situer la personnalité du patient avant de proposer quoi que ce soit sur le plan thérapeutique. Il doit établir un diagnostic. Cependant un grand nombre de cas ne pouvant être spécifiés exactement, il est important d'avoir un mode de catégorisation permettant des panachages. C’est ce que permet le concept de pôle qui donne un mode de repérage simple et souple au sein de la psychopathologie. Cet repérage par pôles concerne uniquement les formes d’organisation psychique dont la détermination est acquise au cours de la vie sous l'influence des relations interpersonnelles, c'est-à-dire qui peuvent être rapportées à des causes familiales, relationnelles et culturelles. Cet repérage ne concerne pas les aspects de la psychopathologie pour lesquels on admet des causes principalement neurobiologiques causées par des facteurs génétiques ou environnementaux (schizophrénie, maladie maniaco-dépressive, démences, etc.). 1. 2. La sphère névrotique 4.

Psychologie du développement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La psychologie du développement est l'étude scientifique des changements dans le fonctionnement psychologique (fonctions cognitives, langagières, affectives et sociales) de l'individu humain au cours de sa vie. Domaine[modifier | modifier le code] Même si l'accent est souvent mis sur l'étude du développement de l'enfant (par exemple sur l'acquisition du langage), le champ s'intéresse aussi à l'évolution psychologique du nouveau-né, du nourrisson, de l'adolescent et dans une certaine mesure de l'adulte, notamment lors du vieillissement. La psychologie traite donc de questions portant sur l'existence et l'étendue des facultés mentales présentes aux différents âges, sur les processus d'apprentissage ou l'influence du milieu social et éducatif sur le développement, particulièrement en lien avec les caractéristiques propres de chaque individu. Développement psychologique[modifier | modifier le code] La méthode longitudinale La méthode transversale

Conflits et apprentissage. Régulation des conflits sociocognitifs et apprentissage Almasi J. F. (1995). « The nature of fourth graders’ sociocognitive conflicts in peer-led and teacher-led discussion of literature». Reading Research Quarterly, vol. III, n° 30, p. 314-351. Ames G. Baron R. Baudrit A. (2005a). « Apprentissage coopératif et entraide à l’école ». Baudrit A. (2005b). Bearison D. Beaudichon J., Verba M. & Winnykamen F. (1988). « Interactions sociales et acquisition de connaissances chez l’enfant : une approche pluridimensionnelle ». Blaye A. (2001). « Mécanismes générateurs de progrès lors de la résolution à deux d’un produit de deux ensembles par des enfants de 5-6 ans ». Buchs C. (2007a). « Partage de l’information et apprentissage entre étudiants ». Buchs C. (2007b). « Travail en duo sur des textes à l’école primaire : le rôle de la distribution des informations ». Buchs C. (2008). « La distribution des informations dans les dispositifs d’apprentissage entre pairs ». Buchs C. & Butera F. (2008). Buchs C., Falomir J. Butera F., Johnson D. Cohen E. Deci E.

L’inhibition, c’est bon pour la lecture Pour lire, il faut être capable de reconnaître et de distinguer les lettres les unes des autres. Des travaux récents montrent que, pour éviter de confondre les lettres en miroir telles que b et d, notre cerveau apprend à inhiber un mécanisme cognitif ancestral. La lecture est une faculté propre à l’espèce humaine. Toutefois, à la différence d’autres comportements spécifiquement humains comme la parole ou la bipédie, qui reposent sur des circuits neuronaux dédiés, en grande partie innés et optimisés par la sélection naturelle, la lecture et l’écriture sont apparues il y a moins de 10 000 ans ; ce qui constitue une adaptation récente par rapport aux millions d’années d’évolution de notre cerveau primate. L’inhibition est une faculté cognitive utilisée dans une grande variété de tâches intellectuelles. L’hypothèse du recyclage neuronal L’enfant doit ici apprendre à discriminer des lettres en miroir (b et d) séparées par une croix de fixation du regard (+). Résister aux automatismes de pensée

Related: