background preloader

Guide Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux

Guide Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux
L’agence de communication Wellcom a publié en janvier 2012 un livret d’initiation relatif à la présence sur des services en ligne médias sociaux : Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux. Ce guide de 24 pages est consultable sur le Web via Calaméo ou sur simple demande au format papier. Ce livret se veut donner accès de façon simple aux différents sociaux dans un objectif de communication marketing. Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux propose la découverte des réseaux sociaux majeurs et grand public via des fiches thématiques pour chaque service en ligne : brève présentation de l’utilité du réseau social question, taille du service en nombre d’utilisateurs, comptes les plus populaires, liens cliquables vers des tutoriels pour apprendre à utiliser les fonctions phare du réseau social (inscription, paramétrage, modes relationnels, vocabulaire…). Sommaire du guide Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux : Contact Licence :

http://www.netpublic.fr/2012/01/guide-ouvrir-et-gerer-vos-comptes-sur-les-reseaux-sociaux/

Related:  Réseaux sociaux / données personnellesSocial networkinternet responsableRéseaux et Médias SociauxCéline et Gwendoline

Panorama des médias sociaux 2012 (The english version of this article is here: Social Media Landscape 2012) Il y a quelques années une analyste disait que dans cinq ans, les médias sociaux seront comme l’air (omniprésents). Nous sommes en 2012 et les médias sociaux n’ont jamais occupé une place aussi importante sur le web, à tel point que l’on en vient à se demander dans quelle mesure il est encore pertinent de dissocier les médias sociaux et le web. Pourtant, si l’on s’en tient à la définition que j’ai donnée (“Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité”), il existe bien une différence entre un site web classique et les médias sociaux, surtout si l’on étudie de plus près les différents types de médias sociaux. J’insiste sur le fait que c’est bien un panorama des médias sociaux, et non des réseaux sociaux, car je croise encore beaucoup trop d’interlocuteurs qui confondent les deux.

Sur TweetDeck, vos comptes Twitter ou Facebook apparaissent sous forme de colonnes. Chacune liste un seul type d’information. Exemple, pour votre compte Facebook, vous créez plusieurs colonnes : Colonne 1 : les dernières actus publiées par vos amis. Réseaux sociaux : des utilisateurs plus aguerris et vigilants 27 févr. 2012 - Avec 1 milliard d’utilisateurs actifs attendus pour Facebook d’ici le mois d’août 2012, il est difficile de parler de déclin des réseaux qui sont au contraire au centre du quotidien des internautes, y compris en mobilité. La banalisation des réseaux sociaux, s’accompagne d’une diversification de leurs usages : si échanger avec ses amis demeure au cœur des motivations, élargir son réseau notamment professionnel, être au cœur de l’actualité ou devenir « e-influenceur » enrichissent l’expérience « sociale ». Néanmoins, avec la maturité naissent de nouvelles préoccupations : l’enthousiasme des débuts laisse la place auprès des utilisateurs plus aguerris à une plus grande vigilance au regard du contrôle de ce qui est partagé et de l’exploitation qui peut être faite des données personnelles notamment à des fins publicitaires.

Juridique : à qui appartiennent les contacts LinkedIn et Viadeo ? A qui appartiennent les contacts de votre réseau LinkedIn ou Viadeo ? Et dans quelles conditions pouvez-vous les exploiter ? En novembre 2011, un tribunal anglais a obligé un salarié à "rendre" ses contacts LinkedIn à son ex-employeur pour préserver la confidentialité des données de l'entreprise.

Boîte à outils du travailleur du Web 2012 : plus de 50 services en ligne gratuits et utiles La société de consulting EASI (European Agency Strategic Intelligence) délivre un guide gratuit : la boite à outils du travailleur du Web qui recense plus de 50 outils gracieux qui aideront l’internaute/mobinaute « à trouver, publier, organiser les informations en provenance du Web ». Le guide la boite à outils du travailleur du Web a été publié début 2012 et diffusé en Creative Commons. Il propose en 15 pages (fichier pdf) un ensemble d’outils gratuits en ligne qui permettent de gagner du temps au quotidien dans sa pratique de l’Internet, que ce soit pour des besoins professionnels, personnels ou de loisirs. Chaque service est présenté de façon très courte pour son utilité première avec son icône et un lien direct pour l’utiliser. Les outils en ligne sont classés par catégories d’usage.

Pearltrees, Scoop.it, Storify, Paper.li,... à la recherche de l'information ultime Cet article a été publié il y a 5 ans 3 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. On le sait maintenant, en plus du terme de community manager, celui de curation ou content curator (définition selon Vincent Berthelot : « Le curator est celui qui transforme l’information qu’il a recueilli pour en faire une agrégation concise et porteuse de sens soit pour information soit pour décision. ») fait une entrée fracassante dans le domaine du marketing social. Même si ce dernier n’est pas nouveau, et que les premières théories autour de celui-ci date des alentours de 2006, il semble que l’activité de curation devienne très importante. Ce qui est en même temps normal dans une ère d’über-information, où s’informer correctement et atteindre la bonne information sont devenus une vraie aventure, digne d’un film d’Indiana Jones.

Comment utiliser Paper.li selon vos besoins Paper.li est un service d’agrégation de contenus postés sur Twitter. A la manière de Netvibes ou de Google Reader pour les flux RSS, Paper.li vous permet de construire un journal en ligne (d’où le nom « paper ») qui reprend les tweets les plus importants de votre compte personnel, de vos followers, de vos listes ou de certains tags et les présente de façon très conviviale. Paper.li analyse de façon complètement automatique les flux Twitter indiqués lors de la création de votre « Paper » en vous proposant une synthèse des meilleurs liens et messages.

Internet et Google vont-ils finir par nous abrutir Voici la traduction d’un article assez passionnant qui a connu un bel impact dans la sphère anglophone au moment de sa mise en ligne cet été. Son titre choc Is Google Making Us Stupid? est un peu trompeur car il s’agit bien moins de charger l’emblématique Google que de s’interroger sur les transformations profondes induites par internet et les nouvelles technologies, transformations qui peuvent aller jusqu’à modifier nos perceptions, nos modes de pensée, voire même notre cerveau. Prenons le Framablog par exemple. Il possède, merci pour lui, d’assez bonnes statistiques d’audience globales, mais lorsque l’on se penche sur la moyenne du temps passé par page, c’est la grosse déprime car cela ne dépasse que trop rarement les deux minutes, intervalle qui ne vous permet généralement pas d’y parcourir les articles du début à la fin.

DEVENEZ CORRESPONDANT EN RÉGION POUR TECHNOPOL Technopol - Techno-Parade est une association dont la richesse des membres favorise l’échange, la transmission de savoir-faire et le développement des cultures électroniques. Chaque membre contribue au développement du réseau par ses connaissances, ses contacts, son expérience. La force de ce réseau réside dans la diversité des profils qui le composent : organisateurs, labels, festivals, collectifs, producteurs, DJs, VJs, organismes locaux, nationaux, internationaux... À eux tous, les membres cumulent des connaissances dans des domaines variés : programmation, diffusion, production, résidences, créations, recherche, documentation, formations, etc. Ensemble, nous pouvons les assimiler et mieux répondre aux besoins des organisateurs, artistes et autres acteurs du mouvement électronique partout en France ! En devenant correspondant de Technopol – Techno Parade en région, vous pourrez vous impliquer dans la dynamique du réseau de plusieurs manières :

Sylvain AubéL'auteur est un avocat de Québec. Cette universalisation de l'expression publique cause un problème inattendu : une surestimation de l'opinion populaire telle qu'on la trouve dans les réseaux sociaux. C'est-à-dire que, lorsque l'ensemble de nos amis Facebook promeuvent une opinion commune, on a l'impression que la société est consensuelle. Par contraste, les sondages d'opinion paraissent abstraits et peu fiables. C'est là une grande illusion. Nos amis Facebook sont naturellement consensuels... puisqu'ils sont nos amis Facebook! Même s'ils sont des centaines, ils ont été sélectionnés au gré de rencontres qui n'ont rien d'aléatoire.

Related:  Outils pour journalistesTwitter