background preloader

Fnofficiel

Fnofficiel

http://www.youtube.com/user/fnofficiel

Related:  FN/RBMPERSONNALITÉS NATIONALISTESFN

Soixante-dix ans de harcèlement contre les gouvernements et le peuple européens, par Andrey Fomin Un article retentissant publié dans The Telegraph nous apprend que le directeur du renseignement états-unien a été récemment diligenté par le Congrès pour « mener une enquête de grande envergure sur le financement occulte de partis politiques européens par la Russie au cours de la dernière décennie [1]. » Cette révélation, une fuite contrôlée, classique du genre, a pour but de mettre en garde toutes les entités politiques européennes insoumises, fortifiées par le soutien populaire, et de les inciter à revoir à la baisse leurs ambitions de rééquilibrage de la souveraineté de leur État au sein de l’Union européenne. Le parti Jobbik en Hongrie, Aube dorée en Grèce, la Ligue du Nord en Italie et le Front national en France sont explicitement cités dans la liste des suspects. L’article laisse entendre que d’autres partis en Autriche, en République tchèque et aux Pays-Bas, sans être cités nommément, font l’objet des « investigations des services de renseignement US ».

Vidéo. La présidente PS de la région Occitanie arrache le micro des mains d’un élu FN - Sud Ouest.fr La scène s’est produite ce vendredi dans la matinée, relate France Info. Au micro, l’élu Front national Emmanuel Crenne reproche à Carole Delga de s’être "attaquée à (s)a famille de façon diffamatoire" lors d’une précédente réunion. S’en prenant ensuite à un autre élu socialiste, il ajoute : "Moi, mon arrière-grand-père a fui le fascisme en Italie, mon grand-oncle est mort fusillé par les SS alors que vous, les socialistes, vos prédécesseurs ont voté les pleins pouvoirs à Pétain !" Une scène publiée sur Youtube par le groupe Front national de la région.

"Comme à la veille de la Première Guerre mondiale" Initiée par le président socialiste du parlement européen, Martin Schulz, validée avec bienveillance par « la justice » alors aux ordres de Christiane Taubira, la persécution judiciaire du FN, en l’espèce l’abracadabrantesque enquête ouverte sur les assistants parlementaires des députés européens frontistes, s’est poursuivie hier. Bruno Gollnisch présent sur place pour une réunion l’a constaté «avec effarement», le siège du FN à Nanterre a été perquisitionné par une vingtaine de policiers mais aussi les bureaux de Jean-Marie Le Pen et les domiciles de certains assistants ou ex assistants parlementaires. Rappelons l’objet, le prétexte du courroux de nos adversaires et de ce déploiement de force en pleine menace terroriste et état d’urgence: lesdits assistants sont «soupçonnés d’œuvrer au bénéfice exclusif du FN en France, alors qu’ils sont rémunérés par l’institution européenne». Dans ce domaine, M. Tusk est passé maître.

La dictature socialiste c'est aussi Carole Delga président de région qui arrache le micro à un élu FN On comprend pourquoi les socialistes veulent réécrire l’histoire et brûler les vieux manuels… Même le PRG est scandalisé, c’est dire… Et Carole Delga fait souvent parler d’elle… Elle a refusé que soit chantée la Marseillaise au Conseil Régional après la mort des deux policiers de Magnanville au motif qu’il ne fallait pas la galvauder…

Frontistes ? Crypto-frontistes ? Anti-frontistes ? Malgré ses reniements, ses démissions, sa trahison du résultat du référendum grec, son refus de se libérer de l’euro qui asphyxie inexorablement son pays, Alexis Tsipras a réussi son pari et son parti Syriza a remporté hier assez largement les élections législatives avec 35,47% des voix devant le parti de droite Nouvelle Démocratie (ND) crédité de 28,09% . La formation d’extrême droite Aube Dorée recueille environ 7% des suffrages. Philippe Gélie, souligne dans Le Figaro que la «capitulation estivale (de Tsipras) devant les prêteurs ne l’a pas empêché de s’imposer comme un dirigeant charismatique, capable de susciter une quasi-unité nationale autour d’un plan de sauvetage négocié sans marge de manœuvre ». Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, a dit l’évidence en relevant que «les élections grecques ne règlent rien.

Jean-Lin Lacapelle : « Il se prépare un printemps des patriotes de France » - Jean-Lin Lacapelle, 49 ans, secrétaire FN aux fédérations, vient de boucler un Tour de France de 96 départements. Son physique d’acteur de cinéma et son surnom de « nettoyeur » en font une forte personnalité dont on attend parfois la visite avec inquiétude. Sa mission : professionnaliser le mouvement de Marine Le Pen et en faire un parti prêt à l’exercice du pouvoir qui est toujours beaucoup plus difficile que sa conquête. — Vous êtes un ancien haut cadre de L’Oréal. Comment passe-t-on du n° 1 de la beauté à la bête immonde ? — Je suis en effet un ancien cadre de L’Oréal mais je suis avant tout un militant de toujours du Front national et de la cause nationale.

Marine Le Pen après le Brexit : « Et maintenant, la France ! » - 24/06/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Dans une conférence de presse tenue ce matin, quelques heures après l’annonce de la victoire du Brexit, Marine Le Pen, s’exprimant devant une affiche « Et maintenant, la France ! », a salué dans le vote britannique « une éclatante leçon de démocratie ». « Ce n’est pas à la finance internationale de dicter sa loi aux peuples. Le cours des bourses n’a pas pour vocation à diriger nos vies », a poursuivi la présidente du Front national, se réjouissant que ce scrutin ait montré qu’il était possible de « rendre la démocratie plus forte que les marchés ».

Marion, « seule et isolée » ? Les médias de ce dimanche se sont enflammés, fantasmant sur les divisions d’un Front national qui leur échappe… On pourrait croire que la guerre serait irrémédiablement ouverte au sein du FN ! Entre Marion et Philippot, c’est l’éclatement total avec les petites phrases assassines et le parti d’« extrême droite » va très certainement se disperser. Tous les scénarios seront permis… Avec des Français totalement exténués d’avoir été les témoins des affrontements fratricides de la primaire de la droite et du centre, harassés à la perspectives des semaines à venir avec la primaire de la gauche – qu’il faut penser tout aussi meurtrière -, il fallait bien trouver « l’incident » à monter en épingle, afin de pouvoir affirmer que rien ne peut jamais être « apaisé » au FN.

Related: