background preloader

« L’éducation aux médias et à l’information », un objet à inventer

« L’éducation aux médias et à l’information », un objet à inventer
1. Une préoccupation institutionnelle récente Rappelons tout d’abord que, si l’enseignement agricole l’avait intégré assez tôt par le biais de l’éducation socioculturelle ou de modules pluridisciplinaires, la question de l’Éducation aux médias et à l’Information (EMI) mentionnée comme telle ne surgit au sein de l’Éducation Nationale que dans la réforme du collège de 2015-2016 [1]. Auparavant, dans les années 1970 et 1980, les CDI (Centres de Documentation et d’Information) et les professeurs documentalistes associés se voient confiés des missions en rapport avec les « apprentissages info-documentaires ». Le CLEMI est pour sa part créé en 1982 sous le nom de Centre de liaison pour les moyens d’information, avant de devenir en 2007, le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’information. - La mise à l’agenda médiatique de la question des « fake news » (infox) et de la manipulation de données. - Une défiance croissante envers les médias et les « élites » médiatiques. 2.

https://www.acrimed.org/L-education-aux-medias-et-a-l-information-un

Related:  Éducation aux médiasA lire suiteVeille persoRessources EMI

Baromètre 2020 de la confiance des Français dans les media La crédibilité des médias L’intérêt porté à l’actualité à son niveau le plus bas depuis 1987 : 59% des Français déclarent suivre les nouvelles avec un grand intérêt, soit une évolution de -8 points par rapport à l’an dernier. Après le fort regain d’intérêt mesuré en 2019 – à la faveur de la crise des gilets jaunes – l’édition de cette année confirme une tendance sensible depuis 2015 : en 5 ans, l’intérêt pour l’actualité a reculé de 17 points. Chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans, cet intérêt porté à l’actualité reste stable par rapport à l’an dernier avec un jeune sur deux qui déclare s’y intéresser. La crédibilité accordée à la radio, à la presse et à la télévision s’améliore légèrement tandis que la confiance dans Internet se dégrade et revient à son niveau initial de 2005. Ce regard critique des Français à l’égard des médias se retrouve également dans les jugements qu’ils portent sur la manière dont ils traitent différents sujets.

Bilan numérique de la décennie Nous sommes en plein dans la quatrième révolution industrielle, celle du numérique, et les terminaux, outils et supports numériques sont omniprésents dans notre vie courante. Avec le coronavirus nous traversons une période de grands bouleversements, mais plutôt que de les ralentir, les contraintes d’un quotidien sans contact accélèrent le rythme d’adoption de nouveaux usages numériques. La difficulté pour les entreprises et organisations est de pouvoir s’adapter suffisamment vite à l’évolution du marché, un exercice périlleux qui nécessite au préalable une prise de recul pour bien comprendre l’impact des changements précédents. Si nous ne savons pas où nous allons, au moins pouvons-nous faire le point sur là d’où nous venons. La période estivale est ainsi l’occasion de vous présenter un bilan des usages et innovations numériques de ces dix dernières années.

Une pédagogie coopérative sans contact ? Les conditions de reprise de l’école sont en lien avec un protocole sanitaire évidemment très strict. Pour autant, les enfants qui seront en classe restent des enfants, avec leur potentiel de vie, leur curiosité naturelle et leur élan vers les échanges avec des copains et des copines. C’est pour cela qu’organiser de la coopération est judicieux, autant pour « faire groupe » que pour être en rapport avec des savoirs. Rechercher sur internet : méthodologie et outils Ce dossier propose des conseils méthodologiques, recense un certain nombre d'outils et signale d'autres guides pour se former à l'Internet. Un fil conducteur Fiche mémo pour se souvenir des points importants : DEBUSQUER l'info. À chaque lettre, un conseil... 1. Méthodologie Se poser des questions au départ. Choisir les bons mots clés avec une bonne syntaxe. Utiliser des outils appropriés et les filtres pays/langues.

Gérer le rapport aux écrans de nos enfants Télévisions, tablettes, téléphones, jeux vidéo : aujourd’hui, les écrans sont présents dans toutes les maisons. Les enfants s’en emparent et chaque parent peut légitimement s’en inquiéter. Comment gérer le rapport de vos enfants aux écrans ? Quelles limites poser ? Susciter l’engagement des élèves en contexte d’apprentissage en ligne Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes Par Michelle Deschênes et Séverine Parent (2020) Comment engager les élèves dans leurs apprentissages lorsqu’enseignant et élèves ne sont pas ensemble physiquement? Puisque la rentrée scolaire 2020 est susceptible de faire appel à des modalités d’enseignement hybrides, c’est une question que de nombreux enseignants se posent. Des recherches indiquent que plus l’engagement des parents, des enseignants et des pairs augmente, plus l’engagement des élèves augmente (Borup et al., 2014).

Éducation aux médias et à l'information La lecture critique et distanciée, la capacité à publier, produire de l'information, s'informer, relèvent d'une pratique citoyenne des médias qui nécessite le développement de littératies multiples. L'éducation aux médias et à l'information : pourquoi ? Permettre aux élèves d'exercer leur citoyenneté dans une société de l'information et de la communication, former les « cybercitoyens » actifs, éclairés et responsables de demain.Permettre la compréhension et l'usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à la fois lecteurs, producteurs et diffuseurs de contenus. L'éducation aux médias et à l'information : c'est quoi ?

Web-série "Médias : la grande réinvention ?- INA - Les médias le monde et moi Quand nous sommes partis en tournage pour le film avec Flo Laval, nous avons beaucoup tourné. Souvent, Flo me disait : « Anne-So, ça, on ne l’utilisera pas » ou « tu verras, ça ne servira à rien ». L’innocence de son apprenti de co-réalisatrice était telle qu’au final, nous avons terminé, en effet, avec près de 40 heures de rush. Ces quarante heures, il faut les visionner, les « dérusher », puis les couper, les monter, et au final créer le film.

« Les défis de l’éducation aux médias et à l’information » selon le CESE À la différence du rapport Studer2 (Assemblée nationale, octobre 2018) et de la note du Cnesco3 (février 2019), tous deux centrés sur le rôle et la place de l’EMI à l’école, l’avis du CESE entend insister sur le rôle de tous les acteurs de l’EMI (État, collectivités locales, associations, familles…). Voté à l’unanimité, il est en lien avec deux avis précédents, énoncés respectivement en 2017 et en 2019, intitulés : « Réseaux sociaux numériques : comment renforcer l’engagement citoyen ? » et « L’éducation populaire, une exigence du 21ème siècle » lequel évoquait déjà l’investissement de l’éducation populaire dans le champ de l’éducation aux médias et à l’information. 1.

Transmission d'un virus Les crises sont parfois le passage, la transition entre deux états, deux époques. Et même lorsqu’elles ne le sont pas elles révèlent, décantent le contexte qui les voient naître. Malgré la myopie qui nous saisit à l’heure de nous intéresser au présent, il faut penser celles qui adviennent. En juin 2020 – date de rédaction de ces lignes – nous ne savons pas si l’épidémie mondiale de Covid-19 sera, avec le recul de l’histoire, une crise majeure. Mais, dans le feu du présent, nous pouvons en faire l’hypothèse.

Progression EMI 3ème 2020-2021 Cette année, en plus des 5ème que je conserve en demi-groupe, j’aurai aussi les 3ème à l’emploi du temps (une heure quinzaine en classe entière) Objectif affiché: les préparer à PIX. Objectif sous-jacent: développer des compétences info-documentaires et d’EMI, mais PIX est clairement l’argument choc de négociation (même si je n’ai pas dû négocier longtemps, puisque la proposition d’avoir un niveau supplémentaire en cette rentrée, a été formulée en fin d’année par mon adjoint). J’ai donc pas mal de séances hebdomadaires, avec une progression pour les 5ème qui est déjà prête et qui ne bougera pas beaucoup.

Épidémie d’infox : des « gestes barrières » numériques à adopter aussi En cette période où l’éducation aux médias et à l’information (EMI) se fait… à la maison, son rôle dans la lutte contre les informations frelatées ou frauduleuses est essentiel. Que ce soit sur les médias de masse ou les médias sociaux et autres messageries instantanées, les infox sont envahissantes, notamment en ce qui concerne le coronavirus. Or, la désinformation sur le coronavirus peut contribuer à aggraver la pandémie mais ne doit pas inhiber notre esprit critique face à une couverture médiatique, qui produit un effet hypnotique inégalé depuis le 11 septembre 2001) tous azimuts. L’éducation aux médias et à l’information permet d’en comprendre les mécanismes, de se doter d’un répertoire de « gestes barrières », et de prévoir l’après-coronavirus, où il faudra bien se poser la question de l’impact de la pandémie sur notre espace public numérique commun. Typologie des infox

Les gestes professionnels dans la classe. Éthique et pratiques pour les Voilà un ouvrage essentiel « pour les temps qui viennent ». Professeure de collège puis formatrice d’enseignants en formation continue et chercheuse, Dominique Bucheton s’est toujours intéressée aux problèmes se posant au cœur de la classe. Son itinéraire l’a conduite à proposer avec d’autres chercheuses et chercheurs une modélisation des gestes professionnels de l’enseignant, mais elle n’a jamais entretenu l’illusion que tout s’y passerait entre pédagogie et didactique. J’utiliserai la métaphore du sablier : au sommet, un contexte large et vaste, l’avenir commun de l’humanité dont la réinvention est une urgence, avec un premier rétrécissement, le rôle de l’école, alors que le métier est « dans la tourmente », alors que les élèves ne doivent plus seulement faire mais apprendre à penser par eux-mêmes ! Comment y parvenir ? Par le langage, par la parole enseignante, mais aussi celle de l’élève, singulier et collectif.

Related: