background preloader

Horaires décalés et travail de nuit

Horaires décalés et travail de nuit
Travail de nuit, travail posté, horaires étalés, temps partiel… Le travail en horaires atypiques concernerait aujourd’hui au moins occasionnellement près de 2 salariés sur 3. Ces rythmes de travail hors normes ne sont pas neutres en termes de santé et de sécurité, et peuvent être à l’origine de risques spécifiques. Comment concilier ces formes de travail avec la préservation de la santé et de la sécurité des personnels concernés ? Les deux tiers des salariés, essentiellement les ouvriers et les employés, travaillent désormais en horaires décalés ou atypiques. Des dispositions réglementaires sont prévues pour encadrer le travail posté(/accueil/situations-travail/horaires-decales/travail-poste.html) et le travail de nuit(/accueil/situations-travail/horaires-decales/reglementation-travail-nuit.html). Horaires atypiques, de quoi parle-t-on ? Vrai-faux : horaires décalés et travail de nuit (anim-051)(/accueil/produits/mediatheque/doc/audiovisuels.html? Quelles mesures de prévention ? Related:  Temps de travailnouveaux projets formation

Surveillance médicale des travailleurs postés et/ou de nuit (/accueil/pages-contact/FormulaireEnvoyerLien.html?currentUrl=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Fheader%2Factualites%2Fsurveillance-travailleur-nuit.html¤tTitle=Surveillance%20m%C3%A9dicale%20des%20travailleurs%20post%C3%A9s%20et%2Fou%20de%20nuit) ( (/accueil/pages-contact/Choixformulaire.html? Mis en ligne le 24 juillet 2012 La Société française de médecine du travail (SFMT) a publié en mai 2012 des recommandations de bonnes pratiques pour la surveillance médico-professionnelle des travailleurs postés et/ou de nuit. Le travail de nuit est en constante augmentation, notamment dans l’industrie ou dans l’hôtellerie et la restauration, l’agriculture, la santé, les transports et communications. Les recommandations de la Société française de médecine du travail (SFMT) établissent donc des bonnes pratiques pour améliorer et harmoniser cette surveillance.

Les 2x12h : une solution au conflit de temporalités du travail posté ? Un contexte social et économique favorable au développement des 2x12h 1Les pays Européens connaissent depuis 20 ans une baisse progressive de la durée du travail avec une diversification et une individualisation des horaires de travail (Boissard, Cartron, Gollac & Valeyre, 2002). Si la durée annuelle du travail a graduellement baissé, la tendance depuis quelques années est ainsi à l’allongement des durées quotidiennes de travail. 2En France, les dernières études de la DARES montrent qu’en 2005, 24 % des salariés habituellement en horaires décalés travaillent 11 heures et plus (Bué et Coutrot, 2009). 3Certaines entreprises et établissements se sentent alors démunis face aux choix de postes longs : les sollicitations à propos d’une aide à la mise en place d’horaires de travail en 2x12h sont de plus en plus nombreuses. Des représentations du travail en continu qui plaident en faveur des 2x12h - Une illusion : stabilité des hommes et des femmes au travail 1.1. 1.2. 1.3. 2.1. 2.2. 2.3. 2.4.

ANACT Dossier Temps de travail Le temps a toujours été une variable essentielle de la réflexion sur l’organisation et les conditions du travail, tant du point de vue des employeurs (mesure de la productivité, chronométrage...), que du point de vue des salariés (luttes séculaires pour la réduction du temps de travail journalier, hebdomadaire, pauses, congés payés...). Il en découle des enjeux d’organisation, de la conception des systèmes d’horaires à leur mise en œuvre, ainsi que des enjeux de négociation et de mise en œuvre des accords au niveau des entreprises, des branches ou interprofessionnel. Ces enjeux ont pris une importance particulière dans les dernières années. D’une part s’est affirmée la volonté des acteurs sociaux et politiques de faire de la réduction du temps de travail un levier de lutte contre le chômage : accords interprofessionnels avortés ou plus ou moins suivis de succès de 84 à 95, loi de Robien de 96, loi Aubry de 98. La volonté de réorganiser le temps de travail s'appuie sur six logiques :

Travail de nuit : principes généraux Le travail de nuit d'un salarié s'effectue dans le respect des conditions prévues par la loi. Le salarié travaillant de nuit bénéficie de garanties visant à limiter l'impact du travail de nuit sur sa santé. Période légale Principe La période légale du travail de nuit est fixée entre 21 heures et 6 heures. Cependant, cette période légale du travail de nuit peut être remplacée par une autre période, de 9 heures consécutives. À défaut d'accord, cette autre période peut être autorisée par l'inspecteur du travail. Dérogation Dans certains secteurs spécifiques (activités de production rédactionnelle et industrielle de presse, radio, télévision, production et exploitation cinématographiques, spectacles vivants et discothèque), la période de travail de nuit est fixée entre 24 heures et 7 heures. Une autre période de travail de nuit peut être prévue pour ces secteurs, par convention ou accord. Salariés concernés Le salarié est considéré comme travailleur de nuit dès lors qu'il accomplit : Conditions

Enquete Europe Tps de W Publié le 19-JAN-12 par ANACT | Imprimer Selon une étude COE-Rexecode s'appuyant sur des chiffres d'Eurostat, la durée effective moyenne du travail en France est une des plus faibles en Europe. A partir d'une exploitation inédite des données de l'Enquête européenne sur les "Forces de Travail" réalisée par Eurostats, l'étude de l'institut COE-Rexecode met en évidence trois grandes tendances : la durée effective annuelle moyenne de travail des salariés à temps plein en France est, avec la Finlande, la plus faible de l'Union Européenne : 1 679 heures en 2010 ; la France a connu la diminution de la durée effective de travail des salariés à temps plein la plus forte de l’Union Européenne : - 270 heures entre 1999 et 2010 ; les durées effectives annuelles moyennes de travail des travailleurs non-salariés à temps plein (2 453 heures) et des salariés à temps partiel (978 heures) se situent en France dans la moyenne-haute européenne. L'impact sur l'emploi Un institut proche des entreprises

Age, travail de nuit et pénibilité : repenser le travail posté Confrontées à des restrictions médicales et au vieillissement de sa population salariée dans un secteur, cette industrie de l'agroalimentaire envisage de créer une équipe de nuit pour supprimer les rotations de nuit. En étudiant plus précisément cette activité, elle se rend compte que cette solution n'est pas adaptée et dégage d'autres scénarii. Fiche signalétique Effectif : 1400 - Activité : Industrie agroalimentaire - Région : Alsace Mise à jour : 03-NOV-09 - Réf : 586 Présentation Avec plus de 7 millions d'hectolitres produits par an, ce brasseur fait partie des leaders français du secteur. Demande de l'entreprise Depuis plusieurs années, le secteur de l’embouteillage est organisé en 4 X 8. Démarche Le choix d’une équipe permanente de nuit est-il pertinent ? Ces éléments sont mis en perspectives avec les données démographiques de l’entreprise. Enfin, une comparaison avec des entreprises ayant mis en place des équipes de nuit permanentes s’avère utile. Bilan Auteur

Institut des sciences humaines et sociales UMR5263 Cognition, Langues, Langages, Ergonomie (CLLE) 13 novembre 2014 Jean-Claude Marquié dirige des recherches sur les liens entre vieillissement, activités de travail et rythmes biologiques dans une équipe du même nom au sein du l’unité Cognition, Langues, Langages, Ergonomie (CLLE, UMR 5263, CNRS / Université Toulouse Jean Jaurès). Il vient de coordonner une étude franco-britannique portant sur le suivi, durant 10 ans, de 3000 salariés du sud de la France travaillant dans tous les secteurs de production et dont la moitié avaient travaillé en horaires décalés pendant au moins 50 jours au cours de l'année. Les résultats qui ont été publiés le 4 novembre dernier, dans la revue médicale Occupational and Environmental Medicine, mettent en évidence les effets délétères à long terme du travail de nuit ou en équipes alternantes sur le fonctionnement cérébral et l’efficience cognitive. Que savait-on déjà ? Qu’apprend-on de nouveau ? Comment expliquer cela ? Que peut-on faire ? Contact :

Les entreprises devront mettre en place un compte pénibilité en 2015 La réforme des retraites présentée mardi 27 août par Jean-Marc Ayrault prévoit qu’à partir du 1er janvier 2015, les employeurs devront ouvrir un compte de prévention de la pénibilité à chaque salarié exposé à un facteur de pénibilité. Une mesure financée par les entreprises. C’était une proposition du rapport Moreau sur les retraites, elle a été reprise par le gouvernement dans la réforme des retraites présentée mardi 27 août. La création d’un compte pénibilité, attendue et saluée par les syndicats, effraie les entreprises, qui devront mettre la main au porte-monnaie pour financer un dispositif complexe, forcément source de contentieux. Selon le gouvernement, 20% des salariés du privé sont exposés à la pénibilité, donc concernés par cette mesure. Tous les détails ne sont pas connus, mais des précisions importantes ont été apportées par le gouvernement. Départ anticipé, formation, temps partiel Bonification de points pour les proches retraités Cécile Maillard

Trajets domicile-travail : une durée moyenne de 50 minutes qui tend à s'allonger - Localtis.info - Caisse des Dépôts Chaque jour, les Français mettent en moyenne 50 minutes pour aller au travail et en revenir, selon une étude de la Dares, le service statistique du ministère du Travail, publiée lundi 2 novembre. Cette durée, qui peut inclure un détour – déposer un enfant à l'école, faire des courses, etc. – s'est allongée de 10 minutes depuis 1998. En douze ans (1998-2010), la proportion de salariés mettant plus d'une heure et demie pour faire l'aller-retour domicile/travail est passée de 12% à 16% tandis que 19% des actifs mettent entre une heure et une heure et demie (+3%), précise l'étude.

Attribution du label de la HAS à des recommandations de bonne pratique Brasseur Brasseur Imprimer Brasseur - malteur, ouvrier brasseur, ingénieur brassicole, gérant de micro-brasserie. Le brasseur met en œuvre les matières premières nécessaires à la fabrication de la bière. L'emploi s'exerce avec une formation de niveau II. L'activité s'exerce dans une brasserie industrielle ou dans une micro-brasserie. L'activité consiste à faire les opérations suivantes : Silos pour le maltCuves avec serpentins de chauffage et hélice de brassageCentrifugeusesFiltres industrielsVis sans fin Malt (orge germée puis torréfiée)HoublonLevureEau Le brasseur travaille en général seul Connaître et respecter les règles techniques d'utilisation des machinesConnaître et respecter les procédures de sécurité du métier Connaître et respecter les mesures d'hygiène concernant la manipulation des denrées alimentairesEtre bien organisé Néant. Chutes par glissade sur sol humideBrûlures avec tuyaux contenant la vapeurAccidents de manutentionIntoxication au CO2 Dégagement de dioxyde de carboneVapeurs d'alcool

Formation Travail de nuit, travail posté, horaires décalés Limiter les impacts de ces rythmes de travail sur la santé des salariés - En fin de stage, vous repartez avec des fiches pratiques « Conseils et recommandations » sur les rythmes de travail (horaires adaptés, sommeil, repos compensatoires, alimentation...). - Vous bénéficiez de tests et auto-évaluations individuelles tout au long de la formation. Jour 1 de la formation : Connaître les spécificités des rythmes de travail atypiques- Qu'est-ce qui caractérise les différents rythmes de travail : travail posté (2x8, 3x8, 5x8), de nuit fixe, en horaires décalés, VSD (vendredi, samedi, dimanche), astreintes. Quelles sont les obligations liées au travail de nuit, posté, en horaires décalés et les droits des salariés- Quels sont les textes applicables : Code du travail, accords collectifs... - Surveillance médicale particulière, repos obligatoire, limitation de la durée du travail... : connaître les obligations et savoir comment les mettre en oeuvre - Qu’est-ce que l’employeur peut exiger des salariés ? Jour 2 de la formation :

L’atelier théâtre pour un incentive tourné vers l’humain en Alsace | Séminaire en Alsace et Tourisme d’Affaires à Val-Vignes Animés par un comédien professionnel, les séminaires de théâtre sont connus pour mettre l’accent sur l’humain. Cohésion d’équipe, gestion des émotions, écoute et prise de parole en public sont les principaux terrain de jeux de ces ateliers théâtre en team building. Cette expérience de jeux de rôles et d’exercices d’improvisation ramène les participants à la dimension humaine de leurs métiers, parfois négligée face aux urgences et aux méthodes installées. Travailler la cohésion des équipes et créer un nouvel élan collectif L’énergie d’un groupe émane de sa cohésion. Ces ateliers pédagogiques et ludiques ont pour but de faire comprendre aux salariés qu’une équipe soudée, et unie vers un même but aura toutes les chances de réussir. Les objectifs de team building de cet atelier théâtre : Le Smiling Business pour « vitaminer vos messages » Pour en savoir plus : www.idc-training.fr www.les-improvisateurs.com

Related: