background preloader

Réseaux sociaux (2/3) : des outils pour zoomer et dézoomer

Réseaux sociaux (2/3) : des outils pour zoomer et dézoomer
Par Hubert Guillaud le 04/01/12 | 4 commentaires | 3,022 lectures | Impression Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Retour sur quelques-unes des présentations. Des outils pour mesurer le réel Pour Alain Barrat, chercheur au Centre de physique théorique de Marseille, les réseaux sociaux en ligne constituent un laboratoire très intéressant qui nous procure de nouvelles données pour faire des études à grande échelle, mais permettent également l’étude de l’évolution temporelle des réseaux (ce qui est plus difficile dans le réel). Après avoir évoqué l’influence de la proximité et de l’homophilie dans les réseaux sociaux de lecteurs, Alain Barrat a évoqué un autre exemple d’étude des relations en face à face développée par le réseau de recherche SocioPatterns. Dynamical Contact Patterns in a Primary School. from SocioPatterns on Vimeo. Hubert Guillaud

http://www.internetactu.net/2012/01/04/reseaux-sociaux-23-des-outils-pour-zoomer-et-dezoomer/

Related:  Usages Réseaux Sociaux Université

Réseaux sociaux (1/3) : diviser le monde pour le comprendre Par Hubert Guillaud le 03/01/12 | 9 commentaires | 4,874 lectures | Impression Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Comme le soulignait Pablo Jensen en introduction, le sujet est plus qu’à la mode. Les nouveaux Réseaux sociaux professionnels arrivent Une floppée de nouveaux Réseaux sociaux professionnels vient de débarquer ! Après les Réseaux sociaux pros "généralistes" comme Linkedin et Viadeo, place aux Réseaux sociaux pros hyper spécialisés. Les Groupes et autres Hubs ne suffisent plus, les professionnels et les "experts" ont besoin de lieux d'échanges plus riches et plus développés où ils retrouvent leurs pairs ou les professionnels de leur région. La spécialisation des réseaux sociaux professionnels est donc la tendance du moment. A l'occasion de la sortie de Muxi et Linkeol, je vous propose un panorama des Réseaux sociaux professionnels (liste enrichie le 28 décembre 2011 à partir des nombreux commentaires) : les "Sectoriels", les "Entrepreneurs", les "Locaux", les "Sectoriels-Locaux", les "Générationnels" et les "CSP" ! Les "Sectoriels"

Réseaux sociaux (3/3) : ces algorithmes qui nous gouvernent Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Suite et fin de notre compte rendu… Les algorithmes peuvent-ils se tromper ? Tarleton Gillespie professeur à l’université Cornell devait conclure ces deux jours, mais il n’a pu être présent. Il semblait néanmoins intéressant de jeter un oeil sur son propos qu’il a notamment développé sur CultureDigitally : est-ce que les algorithmes peuvent se tromper ? Twitter : les principaux hashtags de la communauté éducative mondiale Twitter connaît un véritable succès dans la communauté éducative francophone. Le nombre d’acteurs de l’éducation ayant un compte ne cesse de croître et les enseignants sont maintenant rejoints par les chefs d’établissements et les autres personnels d’encadrement. L’échange d’informations et les débats d’idées font partie des usages dominants. Cependant des enseignants intègrent l’outil dans leur séquence pédagogique pour faire travailler leurs élèves, notamment sur l’apprentissage des langues et cela quel que soit leur niveau.

La pertinence des algorithmes Par Hubert Guillaud le 29/11/12 | 6 commentaires | 7,031 lectures | Impression Sur l’excellent Culture Digitally, le sociologue Tarleton Gillespie (@TarletonG) vient de publier un court essai (.pdf) sur la “pertinence des algorithmes” pour réfléchir à la place des algorithmes dans la culture et la connaissance (cet essai se veut l’introduction d’une anthologie sur le sujet qui devrait paraître… à l’automne 2013 aux presses du MIT). Tarleton Gillespie s’est longuement intéressé à comment les plates-formes utilisent les algorithmes pour gérer les “mauvais contenus” (voir “ces algorithmes qui nous gouvernent”) ce qui lui a permis de dresser le tableau des techniques algorithmiques émergentes en cours de déploiement. Une manière d’approfondir les propos d’Evgeny Morozov dont nous vous faisions part récemment.

Réseaux sociaux dans l’entreprise : il manque le mode d’emploi Les trois quarts (72%) des salariés d'entreprises utilisent les réseaux sociaux, mais leur utilisation à des fins professionnelles reste d'autant plus minoritaire que les entreprises, de leur côté, en font un usage encore balbutiant malgré les effets de mode. Tels sont les principaux enseignements d'une étude de l'organisme de formation professionnelle Cegos auprès de 1200 salariés et de 300 responsables de réseaux sociaux d'entreprises de plus de 50 salariés, publiée le 19 janvier. Les salariés utilisent plus les réseaux à usage essentiellement privé (Facebook, 61%; YouTube 23%; Google; 14%) que les réseaux à usage professionnel (Viadeo 9%; Linkedin 6%) - tandis que 28% n'en utilisent aucun -, mais ils en font un usage fréquent (48% au moins une fois par jour). L'usage professionnel des réseaux sociaux reste d'ailleurs limité, et surtout variable selon les catégories de salarié.

Quantified Self (3/3) : Les tabous de la mesure Par Hubert Guillaud le 15/12/11 | 6 commentaires | 2,785 lectures | Impression L’une des limites du Quantified Self demeure trop souvent, de rester focaliser sur la santé et le sport, notamment parce que les deux secteurs permettent d’enregistrer des données “objectives” : vitesse de course, pulsation cardiaque, localisation, prise médicamenteuse… sont autant d’actions concrètes facilement révélables par les chiffres. En ce sens, le QS demeure une mesure de la performance et de l’amélioration, même si pour cela elle observe également la maladie, la faiblesse et la dégradation. Les réseaux sociaux sont-ils compatibles avec le journalisme ? Mardi, mercredi et jeudi se tenait à Poitiers la cinquième édition des Assises du journalisme. Le Secret des sources a été enregistré en public à cette occasion, mercredi à 18h, au Théâtre Auditorium de la ville, dans le studio atelier radio de France Info. Mélissa Bounoua, Jean-Marie Charon, Jean-Marc Four, Juliette Hollier, Pierre Haski mathias megy © Radio France

Quelles sont les balises de graphe ouvert ? Les balises de graphe ouvert sont simples pièces de structure d’un site Web qui aident à ce site Web à intégrer avec des connexions sociales de site Web. Ces balises font partie du protocole ouvert de graphe, une plateforme basée sur ce qui est connu comme un graphe social. Un graphe social est un système qui décrit les relations des individus en ligne. Il ne faut pas confondre un graphe social avec un réseau social, qui décrit les relations dans le monde réel, par opposition aux connexions virtuelles. Le graphique Open Le protocole ouvert de graphe permet aux développeurs de site Web ouvrir leurs sites Web pour les services sociaux de graphiques. Le Top 20 des réseaux sociaux scientifiques Pourquoi s’arrêter en – six – bon chemin, quand le succès est au rendez-vous ? Le Grand Mix organise le 6e apéro Sciences & Web au Polly Maggoo ce jeudi 16 juin. Rencontres, bonne humeur et échanges féconds : pas de changement de ce côté-là, mais une nouvelle thématique qui ravira les amateurs de sciences 2.0 : les réseaux scientifiques. L’occasion de présenter un petit top 20 de ces réseaux de passionnés. Il ne sera pas question ici de réaliser un classement ni d’être exhaustif, mais simplement de présenter des communautés surprenantes et impliquées, réunies autour de la culture scientifique, de la recherche et de l’innovation.

Comment le numérique transforme les lieux de savoirs. Le numérique au service du bien commun et de l’accès au savoir pour tous Disponible à partir du 15 juin 2016 Bruno Devauchelle Prix public TTC : 20,00 Broché : 192 pages Éditeur : FYP Éditions Collection : Société de la connaissance EAN 13 : 978-2916571614 Aujourd’hui, dans les musées, les bibliothèques ou le monde scolaire, le modèle d’intégration des technologies de l’information et de la communication est encore trop souvent celui de la résistance. Pourtant, malgré les tentatives d’évitement de toute forme de remise en cause des organisations ou des habitudes, les TIC et les réseaux numériques font tomber une à une les frontières de ces institutions.

“Comment vas-tu point d’interrogation” La lecture de la semaine est un article du New York Times, signé Nick Wingfield et il s’intitule : “Le bon vieux temps des malotrus accrochés à leur téléphone portable”. Est-ce que parler au téléphone est la même chose que parler à son téléphone ? se demande pour commencer le journaliste. Le bruit produit par quelqu’un discutant sur un téléphone portable fait partie de la bande-son de notre vie quotidienne, et la plupart d’entre nous a appris à être silencieux – ne pas parler dans les wagons zen des TGV par exemple. Mais les règles de savoir-vivre concernant la manière dont on s’adresse à un téléphone – et plus précisément à un “assistant virtuel” comme le Siri d’Apple, disponible sur le nouvel Iphone 4S – n’existent pas encore, pour le malheur des gens qui sont autour.

Open Graph Protocol: Qualifier ses contenus dans le Social Graph Facebook On continue sur le référencement sur Facebook avec le protocole Open Graph qui est la suite logique d’une série de billets sur Facebook que j’avais un peu abandonné… Si tu les a manqué il faut sans doute commencer par les premiers articles. Les enjeux du référencement sur Facebook

Related: