background preloader

Réseaux sociaux (2/3) : des outils pour zoomer et dézoomer

Réseaux sociaux (2/3) : des outils pour zoomer et dézoomer
Par Hubert Guillaud le 04/01/12 | 4 commentaires | 3,022 lectures | Impression Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Retour sur quelques-unes des présentations. Des outils pour mesurer le réel Pour Alain Barrat, chercheur au Centre de physique théorique de Marseille, les réseaux sociaux en ligne constituent un laboratoire très intéressant qui nous procure de nouvelles données pour faire des études à grande échelle, mais permettent également l’étude de l’évolution temporelle des réseaux (ce qui est plus difficile dans le réel). Après avoir évoqué l’influence de la proximité et de l’homophilie dans les réseaux sociaux de lecteurs, Alain Barrat a évoqué un autre exemple d’étude des relations en face à face développée par le réseau de recherche SocioPatterns. Dynamical Contact Patterns in a Primary School. from SocioPatterns on Vimeo. Hubert Guillaud Related:  Usages Réseaux Sociaux Université

Réseaux sociaux (1/3) : diviser le monde pour le comprendre Par Hubert Guillaud le 03/01/12 | 9 commentaires | 4,874 lectures | Impression Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Comme le soulignait Pablo Jensen en introduction, le sujet est plus qu’à la mode. Structurer pour organiser Vincent Blondel de l’université catholique de Louvain, responsable du laboratoire Large Graphs and Networks est un des spécialistes de l’analyse des très grands réseaux. Vincent Blondel a mis au point l’une des nombreuses méthodes d’identification de communautés qui existent (voir l’analyse de Santo Fortunato sur la détection de communauté dans les graphes (.pdf) qui recense et évalue les méthodes existantes), la méthode de Louvain, qui a été implantée depuis dans de nombreux logiciels comme Gephi, NetworkX, et est utilisée par de nombreuses sociétés comme Linked-in. Image : Les bassins téléphoniques en France métropolitaine. Mesurer la cohésion

Le guide AXA du bon sens numérique AXA France lance le « Guide du Bon Sens Numérique », un projet initié avec ses 15 000 collaborateurs sur le bon usage des médias et des réseaux sociaux. Durant 10 semaines, ils ont partagé leurs témoignages et expériences sur une plateforme collaborative accessible en ligne et ont ainsi participé à l’écriture de 20 conseils indispensables pour prévenir les risques numériques. Voici la couverture du guide : Initialement destiné aux collaborateurs d’AXA France en version papier, il a finalement été mis à disposition du public gratuitement sur le site de l’association AXA Prévention : (bandeau à droite) Un guide qui s’insère dans une démarche plus large Ce guide est l’aboutissement d’une démarche. 18 conférences animées par votre serviteur qui ont rassemblé près de 2000 collaborateurs sur tous les sites d’AXA en France. Sur la partie amont du dispositif, j’ai publié un billet le 18 juillet 2011 : 1. La prévention des risques numériques

Twitter : les principaux hashtags de la communauté éducative mondiale Twitter connaît un véritable succès dans la communauté éducative francophone. Le nombre d’acteurs de l’éducation ayant un compte ne cesse de croître et les enseignants sont maintenant rejoints par les chefs d’établissements et les autres personnels d’encadrement. L’échange d’informations et les débats d’idées font partie des usages dominants. Cependant des enseignants intègrent l’outil dans leur séquence pédagogique pour faire travailler leurs élèves, notamment sur l’apprentissage des langues et cela quel que soit leur niveau. Les hashtags sont des mots-clés ajoutés par les twitterers dans leurs tweets afin de les rattacher à un flux d’échange spécifique. Les hashtags généralistes : trouver une aiguille dans une botte de tweets #claved : il est utilisé pour s’adresser à la communauté éducative francophone ou chercher des informations générales en relation avec l’enseignement dans la sphère francophone. Les hashtags par discipline : toutes les matières ne sont pas logées au même tweet

Twitter, rédaction open source Il n’est pas sur place Il réutilise les témoignages de journalistes et blogueurs hors de sa rédaction Il écrit ses articles en 140 caractères Malgré ces pratiques disqualifiant tout journaliste, la couverture du Printemps Arabe d’Andy Carvin, est, de l’avis unanime, l’une des meilleures au monde. Sa méthode ? -- Un tri sélectif de témoignages crédibles de témoins et d’acteurs des révolutions offert à tous, en temps réel, via son compte Twitter @acarvin. « Je vois mon fil Twitter comme une rédaction open source », a résumé, vendredi à Boston, le responsable des médias sociaux de la radio publique américaine NPR devant un millier de professionnels des plus grands médias américains réunis par l’ONA. Sa couverture des événements en Tunisie, Egypte, Bahreïn, Libye, Yemen et Syrie est bien à l’origine d’une nouvelle forme de journalisme, récompensée cet été par la prestigieuse Knight Foundation. Acquiescement et applaudissements nourris du public.

Réseaux sociaux (3/3) : ces algorithmes qui nous gouvernent Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Suite et fin de notre compte rendu… Les algorithmes peuvent-ils se tromper ? Tarleton Gillespie professeur à l’université Cornell devait conclure ces deux jours, mais il n’a pu être présent. Il semblait néanmoins intéressant de jeter un oeil sur son propos qu’il a notamment développé sur CultureDigitally : est-ce que les algorithmes peuvent se tromper ? La réflexion de Tarleton Gillespie prend son origine dans les contestations émises à l’encontre de Twitter, accusé de censurer sa liste de Tendances. Bien sûr, la vigueur et la persistance de la charge de la censure n’est pas surprenante, estime Tarleton Gillespie. Les tendances de Twitter ne sont qu’un de ces outils parmi les plus visibles. Il est essentiel de dépecer les algorithmes, estime Tarleton Gillespie. L’algorithme est sans cesse manipulé. Hubert Guillaud

Réseaux sociaux dans l’entreprise : il manque le mode d’emploi Les trois quarts (72%) des salariés d'entreprises utilisent les réseaux sociaux, mais leur utilisation à des fins professionnelles reste d'autant plus minoritaire que les entreprises, de leur côté, en font un usage encore balbutiant malgré les effets de mode. Tels sont les principaux enseignements d'une étude de l'organisme de formation professionnelle Cegos auprès de 1200 salariés et de 300 responsables de réseaux sociaux d'entreprises de plus de 50 salariés, publiée le 19 janvier. Les salariés utilisent plus les réseaux à usage essentiellement privé (Facebook, 61%; YouTube 23%; Google; 14%) que les réseaux à usage professionnel (Viadeo 9%; Linkedin 6%) - tandis que 28% n'en utilisent aucun -, mais ils en font un usage fréquent (48% au moins une fois par jour). L'usage professionnel des réseaux sociaux reste d'ailleurs limité, et surtout variable selon les catégories de salarié. Et encore, tout dépend de ce que l'on appelle un usage "professionnel".

[Pratique] Espionner un compte Twitter sans être vu.  Je forme pas mal de journalistes sur Twitter. Et parfois, ils me demandent comment suivre un compte Twitter sans être vu. Comme par exemple suivre le compte Twitter d’un facho sans qu’il s’en aperçoive. Eh bien parce que je suis sympa, voilà deux méthodes expliquées pas à pas. 1. Dans cette hypothèse vous devez avoir un compte Twitter. • Cliquez sur “Listes” sous l’image de votre avatar. • Cliquez ensuite sur le bouton “Créer une liste” qui apparait sur la droite. •Remplissez le petite formulaire, en n’oubliant surtout pas de sélectionner “Privée” dans les options de confidentialité. • Sauvegarder votre liste. • Il vous suffit enfin d’ajouter dans le formulaire qui apparait les comptes Twitter que vous voulez suivre en toute discrétion (personne ne saura ni ne verra rien). Et voilà. 2. Dans ce cas, vous n’êtes pas obligé d’avoir un compte Twitter (même si c’est mieux). • Allez dans la rubrique “Parcourir” sur la gauche. • Ensuite cliquez sur l’onglet “Rechercher” au centre. Sympa non ?

Les réseaux sociaux sont-ils compatibles avec le journalisme ? Mardi, mercredi et jeudi se tenait à Poitiers la cinquième édition des Assises du journalisme. Le Secret des sources a été enregistré en public à cette occasion, mercredi à 18h, au Théâtre Auditorium de la ville, dans le studio atelier radio de France Info. Mélissa Bounoua, Jean-Marie Charon, Jean-Marc Four, Juliette Hollier, Pierre Haski mathias megy © Radio France Depuis 3 ans environ, les réseaux sociaux sont devenus le quotidien des journalistes, comme moyen de diffusion de l'information mais aussi parfois comme source de l'information. Les réseaux sociaux sont-ils la solution à la crise de la presse ? Pour répondre à ces questions : - Pierre Haski, directeur de la publication de Rue89, @pierrehaski - Juliette Hollier, directrice adjointe de la rédaction à l'AFP, spécialiste des réseaux sociaux, @juliettehollier - Mélissa Bounoua, journaliste au Plus du Nouvelobs, @misspress - Jean-Marie Charon, sociologue et chercheur au CNRS, @jmcharon - Sofiane Bel Haj, journaliste et bloggeur tunisien

Twitter vend vos 140 caractères Twitter permet la vente des messages partagés par ses utilisateurs. En autorisant des sociétés privées à les exploiter, l'entreprise pose la question du statut juridique de nos tweets. Un imbroglio juridique éclairci ici. La semaine dernière, tombait cette nouvelle consternante que le chant des oiseaux pouvait être approprié par le biais du droit d’auteur… Hasard ou coïncidence, nous apprenions également que Twitter avait vendu pour plus de 250 millions de dollars nos “gazouillis”. Les messages échangés sur le réseau social ont en effet été cédés à deux compagnies anglaises, Gnip et Datasift, qui pourront exploiter les tweets archivés depuis deux ans. En vertu de cet accord, ces sociétés pourront accéder non seulement aux textes des tweets, mais également aux autres données liées aux micromessages, afin de produire des analyses poussées. Map of a Twitter Status Object. Petite archéologie des CGU de Twitter Copyright (Ce qui est Vôtre est Vôtre)1. 7.

Les médias sociaux décodés en une page Une infographie de Flowtown qui présente rapidement les plus grands médias sociaux. Flowtown vient de créer cet aide-mémoire qui résume les caractéristiques essentielles des plus importants médias sociaux occidentaux. Vous y trouverez les avantages et les inconvénients de chaque site, ainsi que la façon de vous inscrire et créer votre profile. Pour lire en grand format : Flowtown Pour recevoir gratuitement par courriel les articles aussitôt publiés, cliquez sur le lien suivant et suivez les instructions Abonnement à "173 Sud" par courriel

Le Top 20 des réseaux sociaux scientifiques Pourquoi s’arrêter en – six – bon chemin, quand le succès est au rendez-vous ? Le Grand Mix organise le 6e apéro Sciences & Web au Polly Maggoo ce jeudi 16 juin. Rencontres, bonne humeur et échanges féconds : pas de changement de ce côté-là, mais une nouvelle thématique qui ravira les amateurs de sciences 2.0 : les réseaux scientifiques. L’occasion de présenter un petit top 20 de ces réseaux de passionnés. Il ne sera pas question ici de réaliser un classement ni d’être exhaustif, mais simplement de présenter des communautés surprenantes et impliquées, réunies autour de la culture scientifique, de la recherche et de l’innovation. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. Et bienvenue aux petits nouveaux (made in France) à qui l’on prédit de jolis succès : Chimie 2.0 : un espace d’échanges entre les scientifiques et le public, lancé par le CNRSMyScienceWork : le réseau social de la recherche scientifique multidisciplinaire (lancement sous peu)

'La bulle des médias sociaux va laisser la place à l'ère 'post-social'', George Colony, CEO de Forrester Vous annoncez une nouvelle révolution pour internet. Quelle est cette prochaine étape ? La première vague Internet que nous connaissons depuis une dizaine d’années est en train de disparaître pour laisser place à ce que nous appelons l’Internet des applications (Mobile App Internet). Elle naît de la diffusion des mobiles et des applications partout dans le monde et de la montée en puissance du cloud. Ce nouveau modèle se substitue à l’ancien (PC/serveur). Avec leur vitesse de propagation, les réseaux sociaux ont conquis 86 % des Américains en quelques années. Aux États-Unis, les gens passent plus de temps à naviguer sur les réseaux qu'à faire de l'exercice, à prier ou même téléphoner. Cette bulle des start-up va éclater. Comment se situe l’Europe par rapport aux États-Unis sur la diffusion des médias sociaux et mobiles? Les Européens sont de gros utilisateurs. Quel impact aura ce Web mobile et social sur le marketing ? C’est une mutation est aussi importante que l’avènement d’Internet.

Twitter jusqu’au vertige, par Mona Chollet Une quinzaine d’années après son ouverture au plus grand nombre, se pourrait-il que la spécificité d’Internet, celle d’un média fabriqué par ses utilisateurs, continue d’échapper à beaucoup d’analyses ? La Toile reste souvent présentée comme la simple convergence des moyens d’information préexistants ; mais cette vision, objecte le chercheur Dominique Cardon, « transpose paresseusement vers Internet des modèles forgés dans les médias traditionnels : une pratique du contrôle éditorial, une économie de la rareté, une conception passive du public (1) ». La nature d’Internet est pourtant devenue particulièrement évidente avec l’avènement du Web 2.0 et de ses outils faciles à manier. Les plates-formes de blogs ont ainsi permis à des internautes sans compétences spéciales en programmation d’accéder à l’autopublication. Twitter a poussé à son comble la plasticité et l’appropriation permises par le Web participatif. Information, bavardage et commentaires Crainte de « rater quelque chose »

Related: