background preloader

Basias.brgm

Basias.brgm
Related:  France - zones polluéesEléments à prendre en compte pour la construction d'une maison

Atlas des sites pollués aux PCB Artois Picardie Dans cette nouvelle édition (avril 2013) de l’atlas des sites terrestres pollués par les PCB, 13 sites apparaissent sur les communes de Aniche, Avesnes-les-Aubert, Bousbecque, Halluin, Le Quesnoy, Lille (2 sites), Loos, Proville, Saint-André-lez-Lille, Villers-Sire-Nicole dans le département du Nord et Montdidier et Péronne dans le département de la Somme. Artois-Picardie démontre l’inégalité de l’Etat et la variabilité des préfets concernant les pratiques de pêche. La Picardie « interdit » dès 2006, l’Artois « recommande » en 2010 Avec 20.000 km2, le bassin Artois-Picardie est le plus petit en superficie des 6 bassins hydrographiques métropolitains. Les cours d’eau du bassin Artois-Picardie font l’objet d’arrêtés préfectoraux en raison de la contamination des poissons par les PCB. Les activités économiques de l’élevage, de la transformation et de la pêche de loisirs des anguilles sont paralysées dans les étangs de la Somme. Seine-Normandie Rhône – Méditerranée – Corse

Développement durable gouv 15 avril 2011 (mis à jour le 28 février 2013) Le 2ème Plan national santé environnement 2009-2013 prévoit, pour son action 19, la réduction des expositions aux substances préoccupantes dans les bâtiments accueillant les enfants, ce qui implique l’identification des établissements recevant des populations dites sensibles implantés sur des sites potentiellement pollués du fait d’anciennes activités industrielles. La poursuite de cette action, en concertation avec le ministère en charge de la santé, relève des lettres de cadrage pour la transition écologique du 23 janvier 2013 du Premier Ministre. Les établissements concernés sont les crèches, les écoles maternelles et élémentaires, les collèges et lycées, les établissements hébergeant des enfants handicapés, ainsi que les établissements de formation professionnelle des jeunes du secteur public ou privé.

www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/guid06.pdf PCB : enquête sanitaire préoccupante et atlas des sites pollués en France L’ASEP et le WWF-France ont réalisé en mars et avril dernier une campagne de prélèvements sanguins auprès de 52 volontaires pour mesurer l’imprégnation aux PCB des riverains du Rhône consommateurs de poisson, mais aussi de pêcheurs de la Seine et de la Somme. L’étude a été réalisée par un laboratoire lyonnais agréé sur 52 prélèvements sanguins réalisés auprès de volontaires âgés en moyenne de 51 ans. Il s’agit de six "témoins" - n’habitant pas près d’un fleuve et ne consommant guère de poisson -, 42 habitants du delta du Rhône, 3 pêcheurs de la Seine et un pisciculteur de la Somme. Le groupe témoin présente un taux moyen de PCB « DioxineLike » de 16,83 picogrammes par gramme de matière grasse (pg/g), selon le docteur Patrice Halimi, chirurgien pédiatre et secrétaire de l’ASEP. Ce taux passe à 28,03 pg/g pour ceux qui ne mangent pas régulièrement de poisson mais vivent au bord d’un fleuve, et grimpe à 69,9 pg/g pour ceux qui mangent régulièrement du poisson et vivent au bord d’un fleuve. M.

Sécuriser et remettre en état Dans le cadre d'une mission d'intérêt général définie par la loi du 28 juin 2006 , l'Andra assure la remise en état ou la sécurisation de sites pollués par la radioactivité, à la demande du propriétaire, ou des pouvoirs publics en cas de responsable défaillant. La plupart de ces sites ont abrité des activités du passé, datant de l'entre-deux-guerres, qui ne relevaient pas de l'industrie nucléaire : extraction du radium pour la médecine ou la parapharmacie, fabrication et application de peintures pour la vision nocturne, exploitation de minerais… Après guerre, la mémoire de ces sites, généralement situés dans des zones urbaines, a été perdue et certains d'entres eux ont été réaménagés en logements ou bâtiments publics par exemple. D'autres sites, sont quant à eux restés à l'état de friche. Depuis la fin des années 90, l'État a construit progressivement le dispositif de prise en charge de ces sites. Priorité a été donnée aux sites dont la pollution était avérée et significative. 1.

Peut-on diminuer l’îlot de chaleur urbain ? Souvent analysés dans leur dimension globale, les enjeux liés au réchauffement climatique ont aussi une dimension proprement urbaine : formidable concentration d’activités, les villes génèrent localement de sensibles hausses de température. Quels sont les facteurs qui expliquent la formation de cet « îlot de chaleur urbain » ? Diminuer l’îlot de chaleur urbain est-il seulement un enjeu écologique ? Existe-t-il aujourd’hui des stratégies pour diminuer l’îlot de chaleur urbain ? Mireille Lauffenburger est Maître de Conférences en Géographie, spécialité climatologie et environnement, à l’Université de Nancy 2. La Vie des Idées – Parmi les enjeux du « développement durable », les enjeux climatiques figurent en très bonne place. La Vie des Idées – Quels sont les facteurs qui expliquent la formation de l’îlot de chaleur urbain ? La Vie des Idées – Pourquoi l’îlot de chaleur urbain est-il un enjeu écologique ? La Vie des Idées – L’enjeu écologique se double donc d’un enjeu sanitaire ?

Réglementation spécifique Le cadre législatif pour les sites et sols pollués Il n'existe pas en droit français de loi concernant exclusivement les sites et sols pollués. Deux textes servent de base d'intervention en matière de protection de l'environnement en général et des sites et sols pollués en particulier : Articles L541-1 et suivants du Code de l'environnement relatifs à l'élimination des déchets et à la récupération des matériaux(Livre V, Titre IV : Déchets) Articles L511-1 et suivants du Code de l'environnement relatifs aux installations classées pour la protection de l'environnement (Livre V, Titre I : Installations classées pour la protection de l'environnement) et le décret d'application (n°77-1133 du 21 septembre 1977) pris pour l'application de la Loi n°76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour la protection de l'environnement. Une politique spécifique de prise en compte des sites pollués a été développée depuis 1993 selon les 5 principes suivants : Modalités d'intervention I. II.

43 sites pollués par la radioactivité recensés en France Dans son inventaire national publié mercredi 11 juillet, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) dresse une carte de 43 sites pollués par la radioactivité fin 2010 en France, pour la plupart réhabilités ou en passe de l'être. Ces sites sont essentiellement répartis à Paris, en Ile-de-France, ainsi que dans l'Est et le Sud-Est. "L'Andra fait le ménage de Marie Curie", plaisante sa directrice générale, Marie-Claude Dupuis, car il s'agit essentiellement de sites où du radium (ou des objets en contenant) a été fabriqué, entreposé ou commercialisé durant la première moitié du XXe siècle. "La plupart de ces sites ont abrité des activités du passé, datant de l'entre-deux-guerres, qui ne relevaient pas de l'industrie nucléaire : extraction du radium pour la médecine ou la parapharmacie, fabrication et application de peintures pour la vision nocturne, exploitation de minerais…" précise l'Andra sur son site Internet.

Rapports d'étude - Risques chroniques - Impacts liés aux sites et sols pollués ALGUES VERTES - Description des phénomènes et procédés et enjeux de maîtrise des risques (2010) Cette étude est constituée de trois parties : - un état des lieux des connaissances sur le développement et la prolifération des algues vertes, les échouages et les quantités ramassées, - une analyse des opérations de ramassage, de stockage, de transport, de dépotage et de traitement des algues vertes, conduite sous l’angle de la maîtrise des risques, et des recommandations relatives à la maîtrise de ces risques, - des propositions de campagnes de mesure dont la réalisation permettra de mieux connaître les émissions de gaz toxiques ou malodorants et les niveaux d’exposition des populations riveraines des plages et des sites de traitement. Caractérisation des concentrations en hydrogène sulfuré et autres composés soufrés sur la plage de la baie de Morieux (22) et à l’embouchure du Gouessant (2011) Annexes Biodégradation des solvants chlorés en conditions naturelles (2004)

Des nanoparticules magnétiques contre le cancer 07 février 2014 © Inserm, P. Latron Fioles et boîtes de pétri de culture cellulaire. Des nanoparticules toxiques pour les cellules cancéreuses : l’idée n’est pas nouvelle mais, à Toulouse, des chercheurs Inserm de l’université Paul Sabatier, en collaboration avec une équipe CNRS de l'Institut national des sciences appliquées (LPCNO), viennent de montrer comment cibler très spécifiquement les tumeurs. Une recette assez simple Prenez quelques nanoparticules d’oxyde de fer, autrement dit de la rouille, greffez-y des molécules permettant de les "adresser" à des cellules tumorales et appliquez un champ magnétique : vous obtiendrez des débris de cellules malades en décomposition ! Les travaux conduits jusque-là consistaient généralement à injecter des nanoparticules, considérées comme sûre pour la santé, directement dans la tumeur. Un dispositif efficace in vitro Des essais prévus chez l’animal Note * le récepteur 2 de la cholecystokinine ** EA 4552, Hôpital de Rangueil, Toulouse Source C.

Chiffres et données sur les déchets Sur cette page, nous vous proposons toutes les données chiffrées que nous avons identifiées sur les déchets à partir de nombreuses sources officielles et scientifiques en France et dans le monde. Si vous aussi avez des données chiffrées sur les déchets que nous n'aurions pas citées, vous pouvez nous les communiquer. Publicité chiffres et données sur les déchets Les chiffres et données sur les déchets que nous vous proposons n'ont pas de classement spécifique, vous pouvez donc utiliser la fonction de recherche par mots clés (haut à gauche) : Les données sur les déchets en France Les données sur les déchets dans le monde Les données sur les déchets en France Un français jette en moyenne 1 kg de déchets par jour et le traitement des déchets représente 3 % des émissions de gaz à effet de serre de la France Selon le Cniid, 90 % des déchets résiduels que nous jetons pourraient être recyclés (27%) ou traités biologiquement (63%). Les données sur les déchets dans le monde

La pollution de l'air intérieur tue et coûte cher à la France Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout Près de 20 milliards d’euros par an en France : tel serait le coût socio-économique engendré, au minimum, par la pollution de l’air intérieur, selon une étude – une première – publiée mercredi 9 avril et réalisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Cancers du rein provoqués par l’inhalation de trichloréthylène ; leucémies imputables à l’exposition au benzène ; cancers du poumon liés au radon ou au tabagisme passif ; intoxication au monoxyde de carbone, maladies cardiovasculaires provoquées par la respiration de particules, etc. : chaque année, en France, la pollution de l’air intérieur serait responsable de près de 20 000 décès prématurés.

Atlas des risques technologiques Les installations industrielles, hors industrie nucléaire, susceptibles de générer les risques les plus importants sont les installations classées Seveso au titre de la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement. 1131 établissements de ce type sont recensés en France. Répartis de manière inégale sur le territoire, ils sont situés majoritairement dans les départements à forte densité de population. Le rejet accidentel de dioxine survenu le 10 juillet 1976 dans une usine chimique italienne proche de la commune de SEVESO, a incité les Etats européens à se doter d’une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs. La directive a été ensuite modifiée pour étendre son champ, suite à l’accident de Bâle en 1986 dans une usine de produits agro-pharmaceutiques. Les établissements Seveso sont généralement situés dans des zones industrielles des grandes agglomérations et proches des axes routiers et fluviaux. Définitions Définition

Études & vie - Sans fil mais non sans risques : téléphoner avec un téléphone sans fil d’intérieur Adapté d’après un article de Martin H. Virnich, Ingénieur en Biologie de la Construction(*)(Baubiologie 1/99 pp. 25- 28) (*) Dürerstrasse, 30, D-41063 Mönchengladbach RFA (Fax : 00-49-2161-89 87 53). En catimini, les téléphones digitaux sans fil (ou téléphones sans fil au son numérique) prennent place dans les maisons et les bureaux. Compte tenu de leur étroite parenté technique, ils présentent les mêmes risques biologiques que les systèmes de téléphones cellulaires en réseaux internationaux (réseaux D et E en Allemagne, Natels D et E en Suisse, GSM 900 MHz et 1800 MHz en France et en Belgique). C’est pourquoi il convient de jeter un regard critique sur ces types d’appareils. Depuis leur introduction sur le marché, les systèmes digitaux de téléphonie mobile en 900 MHz et en 1800 MHz ont suscité des controverses sociologiques parmi le monde scientifique et dans les média en ce qui concerne leurs effets sur la santé. La grande vogue des DECT L’action des impulsions Fig.

Related: