background preloader

Pour une critique de l’intelligence collective

Pour une critique de l’intelligence collective
Texte initialement publié en avril 1996 L'intelligibilité va avec l'immatérialité. Thomas d'Aquin Il faut se rendre à l'évidence: nous vivons un véritable Cyber-Bang, aux conséquences imprévisibles. L'économie du virtuel commence à façonner en profondeur une nouvelle société, en accélérant la dématérialisation des flux, en augmentant les court-circuits informationnels, en restucturant les marchés du traitement de l'information, en généralisant la "désintermédiation", mais aussi en provoquant de nouvelles inégalités culturelles entre "info-riches" et "info-pauvres". A. 1. "Un mot est encore l'homme, deux mots sont déjà l'abîme" - dit Roberto Juarroz. Il y a cependant une différence radicale entre le langage naturel et la formalisation mathématique: les mathématiques favorisent l'induction et la généralisation. Il y a la raison qui se porte sur les essences en tant qu'elles sont connues, clarifiées, et la raison qui se porte sur les essences en tant qu'elles sont cachées, obscures. 2. 3. 4.

http://queau.eu/?p=904

Related:  Intelligence collectiveIntelligence collectiveThéorie & réflexions autour de l'IC

Le mythe de l'intelligence collective RESUME : Notre époque, qui ne se paye pas de mots, a inventé la notion d’« intelligence collective » pour glorifier ses exploits technologiques et autres "success stories". Mon propos ici est de voir de plus près ce qui, éventuellement, pourrait être escamoté dans ce mythe. Comment se fait-il que, malgré cette impressionnante série d’exploits créatifs, l’homme contemporain fasse preuve en même temps de tels aveuglements (collectifs) ? A priori, il ne faut pas s’étonner de cet apparent paradoxe, si l’on se souvient que, à l’échelle individuelle, un homme (ou une femme) réputé intelligent peut tout aussi bien être aveugle à ses propres démons intérieurs. Raison de plus pour s’intéresser de plus près à cette « intelligence collective ».

Le R.O.I. de l’intelligence collective enfin démontré Alexis Nicolas se définit comme un “manager 2.0.” Son rôle est d’activer au sein de BNP Paribas une organisation en réseau afin d’améliorer le capital social de l’entreprise. J’ai rencontré Alexis lors de ma dernière conférence à l’IGS. Nous avons échangé sur la question du R.O.I. Conduite du changement et utilisation de la courbe du deuil : PRUDENCE ! « EOMA Dans l’apprentissage des méthodes en conduite du changement, l’un des premiers points abordés est la "résistance" au changement. Pour illustrer ce processus de "résistance", puis celui de son acceptation, on utilise un schéma, une courbe nommée la "vallée de la peur" ou la" vallée des larmes". Il faut être extrêmement prudent quant à l’usage de cet "outil".

Vertus démocratiques de l’Internet - La vie des idées Ce texte est issu d’une présentation à la table ronde « Internet et renouveau démocratique » (avec Daniel Bougnoux et Patrice Flichy), animée par Caroline Broué au forum « Réinventer la démocratie » (organisé par La République des idées à Grenoble le 9 mai 2009). À la question de la place d’Internet dans le renouvellement des figures de la démocratie, beaucoup de réponses très diverses et contradictoires peuvent être apportées. Car, à considérer Internet comme un tout, à la fois objet technique, média, espace public, support ou instrument politique, on prend le risque de fondre ensemble des choses si différentes que toute généralisation glisse sur cet improbable objet, sans parvenir à le spécifier. Je voudrais cependant prendre ce risque en avançant, sans beaucoup de précautions, six propositions relatives à l’expérience de la démocratie sur Internet. Les six vertus politiques d’Internet 1.

Initiative innovante : Coopérative d'entrepreneurs Coopératives d’activités et d’emploi Des valeurs pour l’Entrepreneuriat Collectif Votre structure de test et de développement à la création d’activités économique est une coopérative. L'intelligence collective peut tuer une bonne idée Je suis tombé il y a plusieurs années sur ce texte, l'œuvre géniale d'un créatif de talent qui a visiblement beaucoup d'expérience dans la publicité ou le marketing direct. Prenez le temps de lire l'intégralité de sa prose. J'adore ce traité humoristique pour parler de la bêtise collective. Et c'est tellement vrai. Voici comment on peut tuer une bonne idée ou tuer toute innovation par l'addition d'intelligences individuelles, ou comment chaque intelligence individuelle peut génèrer une stupidité collective.

Gérer le changement à chaque phase traversée par les acteurs d’un projet Face au changement qu’entraîne le déploiement d’un nouvel outil informatique, l’individu est amené à traverser quatre étapes de transition. Selon l’individu, la durée de ces quatre phases sera plus ou moins importante et évoluera en fonction de facteurs internes et/ou externes au projet. Ainsi, afin d’adapter son message et sa stratégie de conduite du changement, le consultant en Système d’Information doit être capable de déterminer avec précision la phase par laquelle passe chacun des acteurs. Un livre est un lieu, c’est Bob Stein qui l’a dit. Bien sûr, je ne vais pas raconter par le menu dans l’ordre chronologique l’ensemble des rendez-vous prévus dans le cadre de ce voyage d’étude. Tous sont intéressants, chacun pour des raisons différentes. Celui que j’ai envie de partager avec vous ce soir, c’est plus qu’un rendez-vous, c’est une vraie rencontre, deux heures exceptionnelles chez Bob Stein, dans sa maison de Brooklyn, où il nous a merveilleusement accueillis. Je croyais bien connaître son parcours, et je l’avais déjà entendu à Paris il y a quelques mois. Mais Bob Stein n’est pas de ceux qui vont d’une table ronde à une conférence en répétant en boucle un message qui varie à peine d’une fois sur l’autre.

Open Innovation Pensez écosystème, plutôt que produit/service L’open innovation envisage l’innovation non plus comme une démarche démarrant de la volonté de développer un produit prédéfini mais comme une approche visant à créer de la valeur à partir d’un ou plusieurs écosystèmes existants ou à construire. Les cinq degrés de l’open innovation Le modèle traditionnel d’innovation d’entreprise, s’appuyant sur le département R&D ou la cellules de prospection stratégique, a vécu.

Mesurer l'intelligence collective? « Une entreprise a besoin d’ordre pour survivre et de désordre pour évoluer. » Peter Drucker Du point de vue de l’épistémologie (la science des sciences) l’intelligence collective est soit une chimère, soit un construct. Ce terme a été traduit en français par « construit » et désigne un concept psychologique utile mais complexe et difficilement mesurable comme par exemple l’amour ou la motivation. Quoique les constructs soient difficiles à cerner et à mesurer, la question de leur validité demeure. En d’autres termes, une fois la définition du construct établie, peut-on imaginer un instrument de mesure qui mesurerait bien ce que l’on veut mesurer ? Et peut-on montrer la correspondance entre le construct et certains faits qu'il prédit.

Discussion:Intelligence collective Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bienvenue à tous ceux qui sont intéressés par l'intelligence collective et aux sujets connexes. N'hésitez pas à laisser votre nom ci-dessous et à entamer la discussion. Je compte ajouter bientôt une partie Les enjeux de l'intelligence collective, en cours de rédaction. Viybel 9 jan 2005 à 21:25 (CET) Open innovation et Intelligence collective : des outils pour repenser modèles économiques, produits et services Des termes barbares ? Simplement tendance ? Ou de vrais outils pour les organisations qu’elles soient privées ou publiques ? La pratique me fait dire que l’Open Innovation et l’Intelligence Collective nous offrent des boulevards pour réinventer les modèles économiques de nos entreprises, repenser les services de nos institutions et co-concevoir les produits et services adaptés à nos besoins. Source : opensource.com L’Open Innovation est un terme adopté par Henry Chesbrough, professeur et directeur du Centre d‘Open Innovation au Haas Business School de l’Université de Californie.

Peut-on mesurer l’intelligence collective d’un groupe Suite à la publication de mon billet Le R.O.I. de l’intelligence collective enfin démontré ?, Roberta Faulhaber, Visual Practitioner, m’a envoyé un article très intéressant. Depuis fort longtemps, on mesure le quotient intellectuel des individus. Pourquoi ne pas mesurer l’intelligence collective d’un groupe ? C’est l’objet d’une étude publiée en 2010 par l’American Association for the Advancement of Science suite aux travaux d’un groupe de scientifiques réuni à l’initiative du MIT Center for Collective Intelligence (le célèbre Massachusetts Institute of Technology !) :

Related: