background preloader

Moby Dick d'Herman Melville

Moby Dick d'Herman Melville
Nantucket, Massachusetts, vers 1840. Un « désir fou de grand large » conduit le jeune Ismaël à embarquer comme matelot sur le Péquod. Ce baleinier a pour capitaine un certain Achab, dont la jambe a été broyée par Moby-Dick, le plus monstrueux cachalot jamais harponné par des marins. Tandis qu'il gagne la haute mer, la vie aventureuse voulue par Ismaël se transforme en quête métaphysique. Car une inextinguible soif de vengeance tourmente Achab, qui lance ses hommes à la poursuite du Léviathan qui hante les océans… « En ce jour, l'Éternel frappera de sa dure, grande et forte épée, Le léviathan, serpent fuyard, Le léviathan, serpent tortueux ; et il tuera le monstre qui est dans la mer. » (La Bible, Livre d'Ésaïe) Librement adapté par Stéphane Michaka Avec l'Orchestre national de France Composition Fabien Waksman Direction d'orchestre Debora Waldman Réalisation Cédric Aussir Aux sources de Moby-Dick Note d'intention de l'adaptateur Stéphane Michaka

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/moby-dick-dapres-le-roman-de-herman-melville

Related:  Lire, écouter, regarder...cdidegbLivres lusRESSOURCES ADO-ADULTESSpécial printemps à la maison

Les aventures de Mowgli de Joseph Rudyard Kipling Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenu personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois. "Fahrenheit 451" de Ray Bradbury 451, c’est le point d’auto-inflammation du papier en degrés Fahrenheit, soit 232,8° Celsius. Dans le monde imaginé par Ray Bradbury, un monde sûr, ignifugé, maîtrisé, purifié, le chiffre 451 est le signe de ralliement des pom-piers. Il s’érige en symbole. Car dans ce monde, les pompiers n’éteignent plus les feux mais les déclenchent. Devenus exécuteurs pyromanes de la censure, c’est à cette température qu’ils regardent les livres partir en fumée. Source d’inépuisables questions et polémiques, les livres sont interdits car ils détournent les esprits de la pensée unique, engagent les personnes qui les lisent à réfléchir, à s’interroger, à mettre le monde en équation.

Capitaine Fracasse de Stéphane Michaka Au 17e siècle, sous le règne de Louis XIII, le jeune baron de Sigognac se morfond dans le manoir de ses ancêtres. Un soir, une troupe de comédiens lui demande l’hospitalité. Charmé par Isabelle, l’ingénue de la troupe, Sigognac décide de partir avec les comédiens pour chercher meilleure fortune à Paris. Bientôt intégré à la compagnie sous le masque du Capitaine Fracasse, le jeune baron, au fil d’aventures palpitantes, va enfin pouvoir se révéler à lui-même… « D’abord publié en feuilleton, Le Capitaine Fracasse paraît en 1863, un an après Les Misérables de Hugo. Devant l’engouement du public, Gautier jubile : ''Le Capitaine Fracasse a plus de succès que Les Misérables, et le succès grandit tous les jours… Charpentier dit qu’il en vendra 60 000 sans lever le doigt.''

Lecture à voix haute… de la part d’auteurs pour ados Lecture à voix haute… de la part d’auteurs pour ados Je parle depuis longtemps de l’importance de la lecture à voix haute lors des formations que je donne aux enseignants, qu’ils enseignent aux plus jeunes comme aux adolescents. Renforcée dans cette idée par une conférence de Daniel Pennac, j’ai testé le concept à de nombreuses reprises avec des groupes d’âges variés et le résultat a toujours été positif. Il y a quelque chose de bien particulier à se mettre dans cet état d’écoute qui rappelle l’enfance et permet de laisser libre cours à son imagination pour visualiser ce qui est raconté. De là est née l’idée de demander aux auteurs de lire des extraits de leur propre roman, d’une part pour permettre à celui qui écoute de découvrir l’univers et lui donner envie de poursuivre la lecture, d’autre part afin que cette voix de l’auteur reste dans ses pensées.

Peter Pan, de J. M. Barrie Peter Pan, qui êtes-vous et qu’est-ce que vous êtes ? » demande, excédé, Hook, alors qu’il affronte en duel Peter, sur le Jolly Roger, le Bateau des Pirates ; ravi, Peter réplique : « “Je suis le soleil qui se lève… Je suis le nouveau monde… Je suis la joie… Je suis la jeunesse… Je suis Peter Pan !”Une réponse aussi sibylline ne contribue guère à satisfaire ceux qui, à l’instar de Hook, auraient à cœur d’arracher à ce garçon le fin mot de son mystère. Son créateur, J. M. "Une aventure de Huckleberry Finn" de Mark Twain Les trois principaux personnages de cette histoire sont Huckleberry Finn l’enfant fugueur, Jim l’esclave en fuite – et le Mississippi, « fleuve remarquable à tous égards » selon Mark Twain, qui l’avait longtemps côtoyé. En descendant pendant des jours l'immense Mississippi, Huck et Jim vivent toutes sortes d'aventures ; ils se nourrissent de leur pêche et conjurent le mauvais sort ; ils rencontrent un étrange Duc, faux comédien et véritable escroc. Peu à peu, entre le jeune garçon sans famille et le " nègre " évadé se noue une amitié profonde, encore inavouable dans l'Amérique de 1840. Quand Huck voudra faire évader Jim, emprisonné à nouveau dans la ferme des sœurs Coleman, il pourra compter sur l'aide imprévue de son ami Tom Sawyer. Peu à peu, entre le jeune garçon sans famille et le « nègre » évadé se noue une amitié profonde, encore inavouable dans l’Amérique de 1840. Pierre Senges

Gatsby, le magnifique de Francis Scott Fitzgerald Tout a commencé un soir d’été, en juillet 2018 au Festival d’Avignon, avec la création de Gatsby le magnifique, dans le cadre des productions en public de France Culture au musée Calvet. Sofiane Zermani interprétait Gatsby. Ce spec­tacle radiophonique eut un tel succès que nous avons tous souhaité le reprendre à Paris, à la Maison de la radio, au studio 104. Entouré de ses complices, comédiens et musiciens, Sofiane Zermani reprend donc ce rôle, près d’un an plus tard, et incarne avec bonheur le personnage flamboyant et noir de Gatsby, mystérieux, insaisissable. Car qui est Gatsby ? Une légende ?

Au Fil des Lectures : livres audios gratuits by Gustave Flaubert audio eye favorite 9 Les aventures de Tom Sawyer, de Mark Twain Avec le Moby Dick de Melville publié en 1851, les Aventures de Tom Sawyer suivies des Aventures de Huckleberry Finn font partie des œuvres fondatrices de la littérature des Etats-Unis. On connaît le jugement de Hemingway selon qui toute la littérature américaine naît de Huckleberry. Ce qui frappe (et ravit) à la lecture de ces deux livres d’aventures, c’est la variété du talent de Mark Twain, aussi à l’aise dans l’évocation d’un imaginaire enfantin, peuplé de fantômes, d’Indiens, de bandits et de chevaliers d’un autre temps – que dans la description de ce monde si particulier : le Missouri et le Mississippi d’avant la Guerre de Sécession.

Plus de saisons, de Nancy Huston Après le succès de La petite sirène, du Ring, de La mer, du Lac des cygnes, La boîte à joujoux , France Culture poursuit l’aventure avec le programme jeune public de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, avec ce nouveau concert alliant texte et musique pour lequel elle a passé commande d’un texte original inédit à Nancy Huston. « Plus de saisons s'entend comme un conte contemporain, plein d'humour mais grave, sur l'enfance moderne, sur la solitude et l'ouverture au monde. Votre Aurore est une Belle au bois dormant moderne qui vit dans une cité et se réfugie dans ses rêves. On sourit parce que vous prenez à rebrousse-poil les clichés du conte : la princesse s'ennuie, elle s'empiffre de Nutella, comme Raiponce -- ou comme la Mélisande de Debussy, elle «laisse descendre ses cheveux tout le long de la tour».

La Mort d'Achille : texte inédit de Wajdi Mouawad Découvrez le spectacle en vidéo : Dix ans durant, les guerriers grecs se sont battus, affrontant, dans les plaines d’Ilion les guerriers troyens, sans parvenir à détruire leur cité. Dix ans à être tenus en échec par la résistance obstinée d’Hector, voyant perdurer une guerre qui interdisait tout espoir de retour.

Related: