background preloader

Le prêt-à-porter féminin sous pression Delphine David

Related:  Composantes du marché : offre, demande, environnement

Réveiller le marché des bébés Les Français font des bébés. Avec plus de 800 000 naissances l'an dernier, 2010 a été une année record pour la fécondité en France. 800 000 naissances, c'est une véritable aubaine pour les professionnels de la puériculture, du jouet ou de la layette. Qui dit plus de bébés dit bien sûr plus de demande. C'est d'ailleurs ce qu'illustre la progression de 1,2% du marché du bébé en 2010. Réveiller le marché des bébés Laure Anne Warlin - Présentation - Suite Malgré une conjoncture économique difficile, les marchés du bébé ont continué de tirer leur épingle du jeu, grâce notamment à la forte natalité française. Réveiller le marché des bébés Laure Anne Warlin - En savoir plus sur l'étude - Suite CRDP de Franche-Comté : Cartes heuristiques Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Qu'est-ce-que c'est ? Selon Wikipédia, une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, "je trouve"), appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme (mind map en anglais), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels. C'est le plus souvent une représentation arborescente des données. Basée sur les avancées dans le domaine des neurosciences, la méthode a été mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70. Elle est censée faciliter la pensée logique et la créativité en assurant un fonctionnement conjoint, harmonieux et optimal des deux hémisphères du cerveau. cerveau droit (couleurs, images, formes, rythmes, sentiments)cerveau gauche (mots, parole, analyse, logique, nombres, linéarité) Et la carte permet :

Dans l’enfer des ateliers de misère La plupart des vêtements que nous achetons en France sont fabriqués à l’autre bout du monde via des filières de production complexes et ramifiées. Un jean par exemple, entre la culture du coton et la mise en vente dans nos magasins, peut parcourir 65000 km, soit une fois et demi le tour de la planète. Dans une logique de profit à court terme, les multinationales ont délocalisé leur production vers des pays où le coût de la main d’œuvre est faible et les droits sociaux quasi inexistants. Dans ces pays, les États ouvrent leurs frontières sans demander de contrepartie. Cette mondialisation non-régulée a permis aux multinationales de multiplier leurs filiales et sous-traitants, et de s’enrichir au détriment d’une main d’œuvre bon marché et vulnérable. " Mon superviseur m’aurait passé un savon s’il m’avait trouvé assise pour quelques minutes, sur les 10 heures où je travaillais debout [...]

Composantes du marché RPF 2008/11 Le logo de Nike (nommé Swoosh) est très simple et immédiatement reconnaisable. Il tient une grande part dans la notoriété de la marque et a d’ailleurs souvent été détourné. Cette fameuse virgule renversée a été créée en 1971 par une jeune étudiante en graphisme, Carolyn Davidson, pour 35 $... Alors ça peut paraître ridicule par rapport à ce qu’est devenu la marque mais n’oublions pas qu’il s’agissait à l’époque d’une toute petite entreprise. Dans les années 70/80s, le marketing était dominé par ce qu’on appellait le lifestyle. Donc les valeurs de Nike : liberté, spontanéité, dépassement, individualisme, lutte, volonté d’aller plus loin, de atteindre ses limites, volonté de s’extraire des règles et du côté formel du sport qui bride les individus (Nike revendique une alternative à l’aspect institutionnel du sport et à l’emprise des fédérations qui sévisent encore dans de nombreuses disciplines). Nike va donc transformer toute cette culture en vision du sport.

L’éco-conception dans le textile Premier déchet à avoir été collecté pour être réutilisé, le textile usagé a d’abord fait l’objet de partenariats entre les entreprises de recyclage et des associations caritatives. Avec nos sociétés de consommation, les textiles ont soulevé de nouvelles problématiques de recyclage et de gestion des déchets. Des entreprises font ainsi le pari de produire des vêtements éco-conçus et développent des partenariats avec des opérateurs de tri. Un éco-organisme a même vu le jour pour pérenniser la filière des textiles en fin de vie et des déchets issus de ces produits et développer la collecte sélective. Les entreprises produisent des vêtements éco-conçus L’utilisation du bambou Rsksocks fabrique au Portugal des chaussettes et même des chaussettes de téléphone portable Ipod à partir de coton recyclé, limitant ainsi leur impact CO2 et réalise ses emballages et présentoirs en matières recyclées. Une démarche innovante et transparente L’éco-conception plutôt pour les textiles sportifs ? Des rencontres

Part de marché RPF Nike ne laisse rien au hasard Onze pointures du sport, dont Homer Simpson (!), sont les compagnons de fortune et d'infortune du nouveau spot publicitaire de Nike, «Ecris le futur». Précédé depuis le 15 mai par de brefs teasers, il a d'abord été dévoilé sur Facebook et You Tube le 20 mai avec son making of avant d'être diffusé à la télévision le 22 mai dans trente-deux pays et en France lors de la finale de la Ligue des champions. Dans ce spot de trois minutes, lancé à fond les ballons, se croisent les destins humoristiquement mégalos, heureux et malheureux, des footballeurs évoluant selon leurs actions de jeux sur le terrain. Ainsi gèrent-ils leur fortune… Secteur: équipement sportif – Annonceur: Nike – Resp. annonceur: Davide Grasso – Agence : Wieden + Kennedy, Amsterdam – DC : Mark Bernath, Eric Quennoy et Jeff Kling – DA et CR: Stuart Harkness et Freddie Powell – Réal.: Alejandro Gonzalez Inarritu – Prod.: Independent films London et Mokkumercials Amsterdam – Musique: Hocus Pocus de Focus.

Produits toxiques : l'industrie textile entre coopération et concurrence - Santé Juillet 2011. Greenpeace lance une vaste campagne pour éliminer l'usage des produits toxiques dans la fabrication des vêtements. Rythmée par plusieurs rapports d'enquête dont le premier, Dirty Laundry , elle révèle la pollution alarmante des rivières chinoises en alkylphenols et en composés perfluorés PFC, par les usines sous-traitantes (voir notre article ). La campagne Detox s'est révélée être un vrai succès, tant par le nombre de suiveurs, plus de 4,7 millions de personnes sur les réseaux sociaux, que par les engagements des grandes marques mondiales : 17 d'entre elles (1) à fin juillet 2013, ont annoncé des engagements individuels en réponse à l'ONG. Pour autant, Greenpeace International reste très critique et dénonce un « manque d'ambition ». « Elle accumule les promesses et les expérimentations, plutôt que les actions concrètes.(...) Face à ces divergences d'approche, la solution réglementaire peut-elle faire avancer le calendrier ?

Comment McDonald’s compte mener les Français à la baguette Fin janvier, à Guyancourt, en banlieue parisienne, au siège de McDonald’s France. Dans sa petite assiette en plastique posée sur une table de réunion aux couleurs pastel, le nouveau sandwich baguette de la marque semble inspirer le respect aux directeurs généraux du géant du fast-food. Monument culturel. «Quand nous nous attaquons en France à un mo­nument culturel national comme la baguette, il faut du doigté, de la sensibilité», assène solennellement Nawfal Trabelsi, faisant tourner le sandwich entre ses doigts avant d’y mordre dans un ralenti digne d’une publicité. Le senior vice-président France et Europe du Sud assure que gérer la crise de la vache folle en 1996 était une opération presque facile à côté du lancement de ce menu «casse-croûte» – un sandwich composé de galettes de pom­me de terre et, au choix, de bœuf, de poulet ou de jambon-fromage, accompagné d’une boisson. L’appel du sandwich. Pleins pouvoirs. La baguette, à petits pas. Etape numéro 2, le McBaguette. Tarif unique.

Zara s'engage sous la pression de Greenpeace Suite à la campagne de Greenpeace et à la publication de son rapport "Les dessous toxiques de la mode", le vendeur de vêtements Zara s'est engagé à exclure d'ici 2020 l'ensemble des substances chimiques dangereuses utilisées dans sa chaîne de fabrication. La marque prévoit de renforcer l'interdiction des éthoxylates de nonylphénol, et d'éliminer à court terme les perfluorochlorures (PFC) et les colorants azoïques susceptibles de se dégrader en substances cancérigènes. Le groupe demande aussi plus de transparence à ses fournisseurs d'ici mars 2013 sur les substances rejetées dans l'environnement. Selon Greenpeace Zara est la huitième marque à s'engager de cette manière.

Produits toxiques.Greenpeace met la pression sur Zara pour faire évoluer le secteur textile En 2011, la première édition de la campagne Detox lancée par Greenpeace avait prouvé son efficacité: sous la pression de l'ONG et des internautes, six marques de prêt-à-porter, dont Puma, Nike, Adidas, H&M, Lin Ning et C&A s'étaient engagées à travailler avec leurs fournisseurs pour bannir les substances chimiques toxiques. Cette année, Greenpeace récidive. Son enquête a été menée sur une base plus large aussi bien au niveau des textiles étudiés (141 jeans, pantalons, T-shirts, robes et sous-vêtements de 20 marques différentes, achetés dans 29 pays, essentiellement au Sud) que des substances incriminées. 20 marques incriminées sur 20 marques étudiées Bilan: deux-tiers des produits, dont au moins un par marque, contenaient des éthoxylates de nonylphénol ou NPE. Haro zur Zara

L'industrie textile du coton, des impacts à tous les niveaux L’industrie du textile est à l’origine de nombreux rejets toxiques © Jean Christophe Prunet Chlore, ammoniaque, soude, acide sulfurique, métaux lourds, formaldéhyde, solvants organiques et aromatiques… sont des produits utilisés quotidiennement dans les usines de l’industrie textile conventionnelle. La teinture est une étape critique. Si les colorants avec métaux lourds et le formaldéhyde sont interdits en Europe, il n’y a souvent pas de contrôles sur les produits importés. Ces produits contaminent les vêtements en résidus toxiques, polluent l’air, les sols, et les eaux à la sortie des usines. Greenpeace a publié en 2011 le rapport Dirty Laundry qui montre comment les rejets de l’industrie textile empoisonnent l’eau de certains fleuves chinois. Des vêtements toxiques De l’eau en abondance Les experts s’intéressent aujourd’hui à l’empreinte eau qui représente le volume total d’eau virtuelle utilisée pour fabriquer un produit. Notes et références

Attention, Vêtements et chaussures toxiques Pour faire des vêtements ou des chaussures, prenez du tissu ou du cuir, du fils et bien entendu… des produits toxiques en tout genre. Selon un reportage d’Arte repris par Hexaconso, l’Asie serait devenu le paradis de la mode qui tue, de plus en plus en d’usines utilisant des substances nocives pour concevoir leur habits. A l’évidence, vous ne regardez plus votre armoire de la même manière. Arte a diffusé l’été dernier un reportage extrêmement intéressant sur les procédés de fabrication en vigueur dans les pays asiatiques, dans les secteurs du textile et du cuir. Intéressant, mais surtout édifiant et effrayant ! Textile et cuir venu d’Asie : chics, pas chers et toxiques L’Asie serait devenu le paradis de la mode qui tue, de plus en plus en d’usines utilisant des substances nocives pour concevoir leur habits Les produits toxiques utilisés dans l’agriculture étaient déjà pointés du doigt. Depuis quelques temps, la Chine n’arrive plus à satisfaire la demande mondiale en cuir.

Related: