background preloader

Sommes-nous multitâches ? (1/2) : Comment apprendre à maîtriser notre attention

Sommes-nous multitâches ? (1/2) : Comment apprendre à maîtriser notre attention
Par Hubert Guillaud le 26/05/09 | 20 commentaires | 17,106 lectures | Impression Avec le ton assez personnel auquel il nous a accoutumé, Howard Rheingold, l’auteur des Foules intelligentes, dans un récent billet évoque son métier de professeur à l’heure des téléphones et des ordinateurs connectés. Non par pour dénoncer l’inattention de ses élèves – “une salle pleine de gens qui ne sont pas en train de me regarder ou de se regarder, mais qui semblent être hypnotisés par quelque chose sur leur écran d’ordinateur” – et leur propension à accomplir plusieurs tâches à la fois, mais pour interroger les méthodes d’enseignement à l’heure des ordinateurs connectés, dont Howard Rheingold encourage l’utilisation en cours. Comment être attentif dans un monde où les sollicitations sont multiples ? Image : La salle de classe d’Howard Rheingold vue par l’oeil du professeur sur son vlog. Mais le but doit rester clair, selon lui : Génération multitâche ou diabolisation des pratiques générationnelles ? Related:  motiver

Inbox Zero Vos courriels s'entassent dans votre boite de réception ? Vous êtes accablé rien qu'à l'idée d'ouvrir votre boite car vous savez que vous avez 50 ou 100 courriels en souffrance et qui attendent d'être traités depuis plusieurs jours, semaines voir mois. Description d'une petite méthode sympa, efficace, simple à mettre en oeuvre, qui permet de s'organiser facilement et de de libérer l'esprit. Laisser s'entasser les courriels dans sa boite de réception peut devenir accablant à la longue. Ce qui est très chronophage dans le traitement des courriels c'est d'ouvrir un courriel, le lire une première fois, et le remettre en non-lu (ou lui mettre une étiquette) pour y revenir plus tard (pour y répondre ou pour préparer l'action à mener). Le principe d'« Inbox Zero » peut être d'un grand secours. On ouvre sa boite de réception, on traite les courriels et il ne doit rester aucun courriel à la fin du traitement. Je procède de la manière suivante : (setq org-remember-templates '( ("Tâche courriel" ?

6 lois à connaître pour mieux organiser son temps de travail - Framasoft Framafox Nous avons beau rédiger nos planning en heures de travail, nous sommes forcés de constater qu’une heure de travail ne ressemble pas à une autre. Outre la nature de l’activité, plusieurs facteurs entrent en jeu : le stress, le plaisir, l’apprentissage, l’enrichissement personnel que l’on en tire, le niveau d’énergie, la frustration ou l’insatisfaction. En fait ce n’est pas tant la quantité de temps passée qui compte mais sa qualité. Comment s’organiser de façon à tirer le meilleur de chacune de nos heures de travail? 1. En 1949, Edouard A. Depuis, cette loi est généralement exprimée par : “si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner”. 2. En 1951, Sune Carlson constata dans une étude sur le travail des managers qu’ils étaient interrompus en moyenne toutes les vingt minutes. Il en tira la loi des séquences homogènes, selon laquelle “une tâche effectuée en continu demande moins de temps et d’énergie qu’une tâche réalisée en plusieurs fois”.

Sommes-nous multitâches ? (2/2) : Peut-on mesurer les bénéfices de la distraction Par Hubert Guillaud le 27/05/09 | 7 commentaires | 10,528 lectures | Impression Comment réinscrire les moments d’inattention dans un processus d’attention ? “Toutes les expériences multitâches ne sont pas désastreuses”, nous explique le psychanalyste Yann Leroux… Un bon exemple du multitâche réussi, c’est celui des mères de famille : qui pensent au petit dernier, surveillent la cuisson du repas et téléphonent en même temps… Souvent, c’est assez harmonieux. “Certes, l’attention n’est pas une ressource infinie”, souligne-t-il. Comme le conclut l’article du Time, tout cela semble surtout encore question d’éducation et d’accompagnement des personnes, des parents et des éducateurs dans l’utilisation de ces outils numériques. “Rheingold est malin”, complète le psychanalyste Yann Leroux. “Pour générer de la créativité, il faut du chaos dans les systèmes d’unification… Il faut qu’on puisse être distrait, qu’on puisse penser à autre chose.” Peut-on exercer positivement son attention ?

Innovator's DNA Home La pensée éparpillée par la Toile «Google nous rend-il stupide ?» L’article publié dans la revue The Altantic en juillet-août 2008, a fait débat (1). Au-delà du titre provocateur, son auteur, Nicholas Carr, aussi blogueur, décrivait comment il avait le sentiment que l’usage intensif d’Internet avait transformé son cerveau, particulièrement sa manière de lire. L’ancien rédacteur en chef de l’Harvard Business Review prépare un livre sur les conséquences intellectuelles et sociales d’Internet. S’il lui reconnaît de nombreux avantages, il incite à être vigilant par rapport à ce que cette révolution implique sur nos comportements. Pourquoi votre article a-t-il eu un tel retentissement ? Les changements intellectuels que je décris sonnent juste pour beaucoup de gens. La lecture profonde, qui était auparavant naturelle, est devenue une lutte selon vous. Au cours des dernières décennies, les neurologues ont découvert que le cerveau des primates, y compris les humains, est caractérisé par un degré élevé de neuroplasticité.

The importance of enjoying the habit | zen habits - Framasoft Framafox Post written by Leo Babauta. Follow me on twitter. I’ve written a lot about habits — it’s in the title, after all — and after all these years, and after all the questions that people have asked about forming habits, there’s one thing that seems more important than anything else. It’s simply this: enjoy the habit. That might seem obvious to some of you, but you’d be surprised how many people try to force themselves to do things they don’t enjoy. And here’s the thing: if you try to make a habit of something you don’t like doing, you’re almost sure to fail. But look at the opposite scenario — you do something you love doing. I’ve done dozens of experiments in creating habits in my own life, and I’ve helped hundreds if not thousands of others form habits, and it’s a common theme — when the person doesn’t enjoy the new habit, it fails, and when they do, it has a high degree of success. The things we don’t like I’ll acknowledge there are times we have to do things we don’t like. 1. Or: 2.

Les tics de langage, ces petits mots-moteurs - Modes de vie - 2011/2012 - Consommation C’est étrange, tout de même, tous ces petits mots qui prolifèrent dans nos phrases. Est-ce que ces manies ont toujours existé ? _ Cela ne date pas d’hier. Balzac se plaignait de nos tics verbaux, mais sans doute ont-ils toujours existé. Les romains et les grecs devaient avoir les leurs...qui ne sont parvenus jusqu’à nous. Les TIC : une solution miracle pour le développement des compétences ? Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Albero, B. (2004). Technologies et formation : travaux, interrogations, pistes de réflexion dans un champ de recherche éclaté, Savoirs, 5, 11-69. DOI : 10.3917/savo.005.0009 Arsac, (1987). Baron, G. Becta & Ramboll Management (2006). Bélisle, C., & Rosado, E. (2007). Bétrancourt, M. (2007). Bruillard, E. (1997). Chaptal, A. (2003). Charlier, B., & Henri, F. (2010). Dinet, J. Mounet, J.

Related: