background preloader

Démarrer une veille : étape 3, les outils élémentaires pour mettre en place et accéder à votre veille

Démarrer une veille : étape 3, les outils élémentaires pour mettre en place et accéder à votre veille
Troisième volet de notre mise en place d’une veille d’information, nous en sommes à présent à la mise en place technique! Les choses vont (enfin) devenir plus concrètes… Dans cet article, nous n’aborderons que les outils classiques, et nous verrons dans les articles suivants les méthodes plus avancées. Pas grand chose à dire sur ce service que tout le monde connait … Personnellement, j’ai commencé avec ce magnifique portail Google Alerts existe depuis longtemps, et permet de suivre toute publication d’article qui contiendrait une certaine série de mots-clefs. C’est un excellent moyen de débuter, et mieux encore, de tester l’efficacité de ces mots-clefs. Google Alerte… Vos premiers pas vers la mise en place de votre veille stratégique Google offre un service d’agrégation de flux RSS depuis maintenant de nombreuses années et son usage s’est à présent largement démocratisé. Comment s’abonner aux flux RSS avec Google Reader ? Assurez une veille professionnelle avec Googlewww.commentcamarche.net Related:  réflexions-veille informationnelle

Débuter une veille d’information – étape 4 : filtres, classement et sélection Suite de notre série sur la mise en place d’une veille, à partir de zéro. Nous avons jusqu’à présent passé en revue les étapes suivantes : Une fois l’étape 3 réalisée, vous devriez à présent avoir les briques de bases suivantes : Sélection de vos sources, et définition de vos objectifsMise en place de vos flux préférés sur Google Reader ou Feedly;Le cas échéant, accès mobile (iPhone, iPad, etc.) à ces mêmes sources, avec une synchronisation des articles lus et non lus, pour ne pas perdre de temps à repasser plusieurs fois sur les mêmes articles. Ce n’est déjà pas si mal! Je vais à présent aborder plusieurs points dans les articles qui vont venir : A quoi sert une veille si vous perdez les informations au fil de l’eau, sans pouvoir les ré-exploiter par la suite? La bonne nouvelle, c’est que le web fourmille d’outils en tous genre pour stocker des pages Web sous de multiples formats, je vais rester concis et vous recommander un service en particulier, à savoir Diigo.

Débuter une veille d’informations : étape 2, découverte et sélection des sources Suite de notre mise en place d’une veille d’information, nous étudions à présent la recherche et la sélection des sources d’informations pertinentes pour le thème qui vous concerne. Il y a désormais plusieurs canax susceptibles d’alimenter votre veille d’information: Les sites internet bien sûr,Les mailing lists,Les flux RSS, je vous invite a consulter ce billet présentant une introduction sur les flux RSS,Twitter, notamment en utilisant les listes,Tous les médias sociaux, tels que facebook, les forums, les outils de curations, etc. Le choix du canal pertinent va dépendre de vos contraintes et des outils que vous allez pouvoir mettre en oeuvre. Dans un premier temps, je vous recommande vivement la méthode la plus simple, ie de vous en tenir aux flux RSS, qui, pour rappel, vous permettent de rester concentré sur votre veille et de gagner du temps vs la lecture direct des sites internet. Quelques idées pour commencer : Quelques listings ‘marteaux pilons’ Edit : la suite est disponible !

Veille stratégique – étape 5 : optimisez votre utilisation de Google Reader Suite de notre série d’articles consacrée à la mise en place d’une veille d’information. Maintenant que nous avons les briques de base de notre veille (Débuter une veille d’information – étape 4 : filtres, classement et sélection), il est temps d’optimiser un peu Google Reader. Vous avez peut-être déjà mis en place plusieurs filtres pour ne pas perdre de temps avec les articles inutiles, si oui, bravo! Pour encore gagner du temps, le service Postrank permet de vous indiquer en temps réel l’attrait d’un article en tenant compte de son succès et de sa « viralité » sur les réseaux sociaux. Voici un article de Cocktail Web qui décrit l’utilisation de cet outil dans Google Reader: Comment filtrer l’information importante sur internetroget.bizIl y a quelques temps je vous parlais d’analytics-postrank qui est le pendant de google analytics, mais pour les réseaux sociaux. La suite en vidéo (anglais) : C’est tout pour ce soir, la prochaine fois, on passera à la publication de votre veille!

Données personnelles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Donnée. Les données personnelles correspondent à toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d'identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres (article 2 de la loi informatique et liberté). Les données personnelles qui permettent l'identification (ou nominatives) correspondent aux noms, prénoms, adresses (physique et électronique), numéro de téléphone, lieu et date de naissance, numéro de sécurité sociale, numéro de carte de paiement, plaque d'immatriculation d'un véhicule, photo, empreinte digitale, ADN, etc. Selon une déclaration du Conseil des ministres du Conseil de l'Europe de 1997, les données personnelles incluent les données médicales et génétiques[1], ainsi que les empreintes digitales et, en général, toute caractéristique biométrique. En France[modifier | modifier le code]

Veille professionelle – étape 6 : diffusez et partagez votre veille Ca y est, vous avez appliqué toutes les étapes que je vous ai recommandées, de Débuter une veille d’informations à partir de zéro : étape 1 jusqu’à Veille stratégique – étape 5 : optimisez votre utilisation de Google Reader…. bravo! Bon tout ceci n’est qu’un aperçu, mais avec une bonne série de flux RSS, vous avez a priori déjà quelque chose qui tient la route! Il est grand temps de vous faire plaisir, et de lire tranquilement ou de diffuser votre veille auprès de vos collègues, de vos proches …. ou du monde entier (restons simples ) Deux options s’offrent a vous: Publier directement le contenu de votre/vos source(s)Réaliser vous-même une sélection plus fine que vous re-publierez par la suite. Scoop.it : « Ce que la curation d’information apporte aux PME »Marc Rouger est le fondateur de Scoop.It. Le format RSS a un grand intérêt, c’est qu’il est complètement standard, et utilisable par de très nombreux outils de gestion. Utilisez la liste de suivi de Google Reader Scoop.it

Débuter une veille d’informations à partir de zéro : étape 1 Quel que soit votre secteur d’activité (ou vos études), plus le temps passe et plus l’information va vite. Quelques observations simples : Nous sommes submergés par un flot continu de nouvelles – de qualité inégale – ,Etre au courant rapidement de l’actualité de votre secteur peut être déterminant,Plus encore que les nouvelles de votre secteur, certains blogs ciblés peuvent vous donner un regard différent sur certaines problématiques,Suivre un grand nombre de sites web prend du temps,De très nombreux sites ou blogs ne font parfois que copier-coller la même information. Partant de toutes ces différents commentaires, la série d’articles que je démarre aujourd’hui va tenter de vous initier à la mise en place d’une veille digne de nom. Pour info, j’ai déjà abordé ce sujet dans les articles suivant : Plus qu’un long discours, voici quelques questions essentielles (mais simples) à se poser : Quoi? Pourquoi ? Formation continue? Pour quoi? Pour qui? Quel temps suis-je prêt y passer?

Infographie : comment diffuser les résultats de sa veille 17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 14:14 La diffusion est l’un des aspects les plus essentiels de la veille : sans lecteur, quel intérêt de collecter de l’information ? Dans le cadre d’une formation, j’ai « infographié » une méthodologie de diffusion de la veille. Méthodologie issue de l’article : 5 étapes pour une diffusion efficace de sa veille. Voici donc la première Cadde-infographie. Celle-ci doit être lue bien entendu avec l’article qui l’accompagne, et ne serait se suffire à elle-même… Je l’ai développé pour servir d’aide-mémoire lors d’une formation donnée récemment (car la diffusion est apparemment une demande forte de la part de nombreux veilleurs-documentalistes). J’ai réalisé cette infographie avec Easel.ly qui, vous le remarquerez, ne prend pas en compte les accents. Bref, j’ai cédé à l’appel de l’infographie (c'est les vacances quoi). Partager cet article

Les données personnelles et la protection de la vie privée à l'heure des nouvelles technologies (Dossier de mars 2012 Introduction Si la notion de données personnelles d'un individu englobe une quantité non-négligeable et importante d'informations plus ou moins nominatives (nom, prénom, âge, sexe, lieu de résidence, loisirs préférés, pseudo, n°client, etc.), force est de constater que bon nombre de personnes ignorent précisément de quoi il s'agit, mais aussi par qui et dans quel but des fichiers sont créés. S'il est aisé d'imaginer que nous sommes tous fichés par l'Etat et les organismes qui lui sont rattachés (sécurité sociale, fisc, police à travers la carte nationale d'identité, la préfecture lors de l'établissement de la carte grise, le Pôle emploi, le médecin, etc.), par son employeur, par des associations indépendantes (club de sport, association à laquelle on fait un don, forum de discussion ou chat, etc.) ou encore par des sociétés commerciales (banque, assureurs, téléphonie, fichiers clients des commerces, etc.), on imagine moins être fichés par des sociétés que l'on ne connaît pas.

Related: