background preloader

La Relève et La Peste

La Relève et La Peste
Afin de fournir en produits bio et locaux sa restauration collective, la ville de Mouans-Sartoux a mis en place une régie agricole et embauché trois salariés. Lancée en 2011, l’expérience a tellement bien fonctionné qu’elle est devenue un modèle en France et en Europe. Située entre Cannes et Grasse, dans les Alpes-Maritimes, Mouans-Sartoux est une ville de 10 500 habitants. Sensibilisé aux enjeux sanitaires et environnementaux, l’équipe municipale de Mouans-Sartoux décide en 2008 d’approvisionner la restauration collective en produits bio et locaux. Seul souci, les quelques agriculteurs bio du département sont déjà débordés de commandes. La Ville décide alors de créer sa propre régie agricole. « On avait déjà le terrain parfait : Haute Combes, un ancien domaine agricole de 6 ha qu’on avait pré-empté en 2005 car on on ne voulait pas le voir partir à l’urbanisation. Le système de la cantine est une tarification sociale avec taux d’effort sur le quotient familial.

https://lareleveetlapeste.fr/une-ville-mise-sur-le-bio-et-le-local-et-devient-autosuffisante-en-alimentation/

Related:  alimentationEnvironnement

Une des dix dernières fabriques de pain azyme dans le monde se trouve en Alsace Le pain azyme, quesako? Une galette composée de farine et d'eau. Une recette vieille comme la fuite d'Egypte du peuple hébreu. En tout cas, c'est ce que raconte l'histoire juive. Et ce pain-là, on le fabrique encore aujourd'hui, comme avant mais aussi avec des variantes, au succès grandissant. Moins un produit est transformé et contient d’ingrédients, plus il rassure les consommateurs. En Chine, la 5G est éteinte la nuit Le réseau 5G en Chine est bien parti. Le pays a franchi en juillet le cap des 100 millions d'abonné·es. Selon le ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information, 250.000 pylônes dédiés au réseau nouvelle génération ont déjà été installés, sur un objectif de 600.000 d'ici à la fin de l'année –davantage que dans toute l'Europe.

Les Alsaciens toujours adeptes du consommer local, quatre mois après le déconfinement Durant le confinement, et les semaines suivantes, les consommateurs alsaciens ont témoigné d'un véritable engouement pour les produits locaux et les circuits courts. Qu'en est-il aujourd'hui ? Au printemps dernier, dès les premières semaines de la crise sanitaire, la fermeture des marchés et des commerces de proximité a créé un véritable manque. Et dès que de nombreux producteurs et commerçants ont pu mettre en place un système de vente par drive ou par livraison directe, les consommateurs ont répondu présent. Ils étaient également au rendez-vous dès que ces lieux de vente de proximité ont été autorisés à rouvrir, plébiscitant les produits locaux dont ils connaissaient la provenance. Depuis, plus de quatre mois ont passé, mais cette envie de consommer local est restée inscrite dans les habitudes des Alsaciens.

Washaby : la lessive en éco-capsules zéro déchet La lessive industrielle, c’est l’un des produits d’entretien ménagers que nous utilisons le plus mais qui est aussi le plus polluant, tant en ce qui concerne le packaging que le produit lui-même. Partant de ce constat, un entrepreneur français a décidé de créer une lessive entièrement éco-responsable, de la conception à la vente et l’après utilisation. Huit mois plus tard la lessive Washaby était née. Découverte. La lessive porte un poids écologique effarant : en France chaque année on effectue 7,3 milliards de lessives qui consomment 500 milliards de litres d’eau.

"On a eu le sentiment de ne pas être pris au sérieux" : des inspecteurs de l'environnement indignés par l'accueil qu'ils ont reçu chez Lactalis #AlertePollution Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?Cliquez ici pour nous alerter ! Du pétrole, ou pas ? Chronique parue dans L’Express du 9 avril 2020. Le principe de cette chronique mensuelle publiée dans l’Express est de commenter un fait (mesurable ou observable), qui, le plus souvent, sera « pas évident » pour le lecteur. Pour savoir jusqu’où ce fait sera contre-intuitif, un petit sondage en ligne est effectué pendant une semaine à 15 jours avant que je ne rédige mon texte, pour demander « l’avis de tou(te)s ». C’est bien entendu votre serviteur qui formule la question ainsi que les réponses possibles. Pour cette édition de cette chronique, la question posée était la suivante : « Selon vous, à quel moment la production mondiale de pétrole est passée, ou passera par un maximum historique ? ».

Cinq cartes de France pour trouver où consommer local BON APPÉTIT ! ET SI ON MANGEAIT MIEUX ? – Où s’approvisionner près de chez soi en fruits, légumes, viandes, farine, œufs ou encore semences ? Voici quelques pistes. Le marché vert Le 28 mars, quatre trentenaires – trois journalistes et une photographe culinaires – ont développé une carte participative et gratuite nommée Le marché vert. « Nous voulions mettre en place une structure associative à la portée de tous pour manger bien et local, soutenir les producteurs et rendre visible le tissu agricole français », raconte Céline Maguet l’une des créatrices.

41 maires signent une charte pour réduire le gaspillage alimentaire Pendant ce temps-là, 41 maires élus ou réélus ont signé la charte #MaVilleAntiGaspi afin de réduire drastiquement le gaspillage alimentaire dans leur ville. Une charte anti-gaspillage signée par 41 maires Parmi ces villes : Nice, Bourges Nice, Bourges, Bordeaux ou Paris. Une initiative lancée par l’application Too Good To Go. Les biscuits LU s'exposent avec gourmandise au Château des ducs de Bretagne de Nantes Le Château des ducs de Bretagne, musée d'histoire de Nantes, présente une exposition consacrée à la famille Lefèvre Utile autrement dit "LU" et à ses célèbres petits gâteaux. Le célèbre Petit Beurre, les Pailles d'or, Le Petit Ecolier... tous les gourmands ont croqué dans ces célèbres petits gâteaux de la marque LU. Ce que beaucoup ignorent en revanche c'est l'histoire de la marque créée par la famille Lefèvre-Utile et comment une simple biscuiterie est devenue un fleuron de l'industrie nantaise. L'exposition LU, un siècle d’innovation retrace l'évolution de l'entreprise, de sa fondation en 1846 jusqu’en 1957, année de la création du fameux logo LU par le designer Raymond Loewy, qui a également signé la bouteille de Coca-Cola.

"Faire travailler du local, c'est prioritaire" : comment le confinement a changé des habitudes de consommation Pendant le confinement lié à la pandémie du coronavirus Covid-19, c’est Jennifer, ingénieur agronome en temps normal, qui ouvre la boutique de la Fermette bio de l’Epte, à Gisors (Eure), une exploitation maraîchère créée par son mari Aurélien Thibaux. Une période pendant laquelle ils se sont notamment associés avec des producteurs et commerçants locaux, Les bons vivants du Vexin, pour livrer leur production dans les alentours. Un poireau à la main, une cliente s’excuse de ne pouvoir "aider à faire les plantations" car "la terre est trop basse maintenant". Elle ajoute : "Le confinement m’a permis de connaître la Fermette. Et je ne regrette pas.

Grand-Nancy : une trentaine d'agriculteurs ouvrent le premier magasin de producteurs de l'agglomération Ils ont à cœur de faire découvrir leurs produits aux nancéiens. 31 agriculteurs lorrains se sont associés pour ouvrir un magasin de producteurs à Vandoeuvre-les-Nancy, avec une règle stricte : tout est produit à moins de 70 km, et vendu par les agriculteurs eux-mêmes. Il aura fallu deux ans pour que le projet aboutisse. Si aucun grain de sable ne vient bloquer les rouages, le magasin de producteurs ‘la belle campagne’ ouvrira ses portes le 7 juillet 2020 dans la zone commerciale de Vandoeuvre –les Nancy. Une véritable satisfaction pour les trente producteurs du grand-Est qui vont enfin pouvoir faire découvrir leurs produits, dont 90 % sont bios, et 100% sont lorrains, aux citadins. Satisfaire les besoins des citadins Depuis plusieurs années, ces agriculteurs lorrains multiplient les points de vente pour toucher des publics différents : drives fermiers, marchés, AMAP ( Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) et dépôt dans des magasins bios.

Related: