background preloader

Peraya

Docteur en Communication, Daniel Peraya est professeur ordinaire à TECFA, l'Unité des technologies éducatives de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'Université de Genève. Il y enseigne depuis 1986 après avoir dirigé le Centre audiovisuel pédagogique de l'École normale supérieure de l'Université de Dakar (1975-1985). Ses recherches et ses enseignements portent sur la communication éducative médiatisée, plus particulièrement dans le cadre des systèmes de formation entièrement ou partiellement à distance aux niveaux supérieur et universitaire. Il a coordonné la participation de TECFA à de nombreux projets européens dans le domaine de la formation à distance. Related:  Mes Webmedia

Bernadette Charlier Symposium du REF Les symposiums du REF, une structure de travail exceptionnelle ! Un symposium du REF, c’est un groupe d’une dizaine de chercheurs issus d’au moins 4 pays différents (la Belgique, le Canada, la France et la Suisse) qui ont décidé de travailler ensemble pendant 2 journées, sous la conduite d’un ou plusieurs coordonnateurs dont les responsabilités sont définies. Contrairement à ce qui se fait dans la plupart des colloques, dans un symposium du REF, il n’y a pas de communication. Tous les participants ont, à l’avance, écrit un texte de 30.000 à 40.000 signes, en référence à la problématique du symposium et au texte de cadrage rédigé par les coordonnateurs. En 2011 à Louvain-la-Neuve, 21 symposiums sont organisés les 12 et 13 septembre. Le 12 septembre, l’accueil des Rencontres autour d’un croissant et d’un café sera organisé à partir de 8h30 dans le hall des auditoires Socrate (10, place Cardinal Mercier – Faculté de psychologie et de sciences de l’éducation).

Eric UYTTEBROUCK MILGROM - JACMOT - BLAISE - COHEN - D'HAUTCOURT - LAMME - UYTTEBROUCK / Evaluation of Web-based Tools for Building Distance Education / / E. MILGROM, C. JACMOT, O. LUSALUSA - LAMME - UYTTEBROUCK / "Quelles compétences en nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) pour les enseignants du supérieur?" UYTTEBROUCK - COHEN - LUSALUSA - D'HAUTCOURT / "L'expérience de l'Université virtuelle à l'Université Libre de Bruxelles: état des lieux". / In Actes du Congrès international francophone ADMES-AIPU: "Apprendre et enseigner dans l'enseignement supérieur", 10-13/04/2000, Université Paris X - Nanterre (France). UYTTEBROUCK / HyperProf - système auteur hypermédia / IN: Etudes & travaux, n°1 (décembre 96), p. 83-93. UYTTEBROUCK / Distance Education at the Université Libre de Bruxelles : the CLEO project / IN: Actes du colloque The Wanderstudent 2000 (Louvain, 20-21 octobre 2000).

L'ordre et le désordre en enseignement Marcel Lebrun analyse finement un scénario connectiviste mis en place dans le cadre d'un projet du Réseau des chercheurs en technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (RES@TICE) dans une vidéo publiée sur le blog "Si loin Si proche". (janvier 2009). Le connectivisme est une théorie de l'apprentissage, développée par George Siemens et Stephen Downes, basée sur les apports des nouvelles technologies. "Essentiellement, écrit François Guité, le connectivisme constitue un modèle d’apprentissage qui reconnaît les bouleversements sociaux occasionnés par les nouvelles technologies, lesquels font en sorte que l’apprentissage n’est plus seulement une activité individualiste et interne, mais est aussi fonction de l’entourage et des outils de communication dont on dispose." Certains assimilent cette théorie à du socioconstructivisme, l'apprentissage individuel qui se réalise en interaction avec d'autres sujets. L'ordre et le désordre Combiner l'ordre et le désordre Voir :

Comprendre l'apprentissage pour enseigner Nous partirons de l’un de nos principes : Enseigner, c’est mettre en place des situations (des dispositifs, des situations-problèmes, des activités … et pourquoi pas un bon exposé de synthèse) dans lesquelles l’étudiant(e) pourra apprendre. Ce « pourra » marque son intentionalité et une certaine indétermination. Nous nous baserons aussi sur une vidéo » Teaching teaching & Understanding understanding » qui tout à la fois inspire et illustre notre propos. « Teaching Teaching & Understanding Understanding » is an award-winning film about university and tertiary teaching generally. We follow Susan and Robert in their studies. Susan is a model student using learning activities that deepen her understanding; Robert uses low level activities that only just scrape him a pass. Le livre peut être examiné sur Scribd : Teaching for Quality Learning at University on Scribd Bien. I. Le défi pour l’enseignant est d’engager Robert dans un apprentissage en profondeur. 1. - Les motivations à apprendre II.

Motivation et interaction deux moteurs pour l'apprentissage Petit résumé Nous voilà arrivés à la quatrième et dernière partie de nos séquences vidéos consacrées au mariage entre les technologies et les pédagogies. – Dans un souci de cohérence pédagogique, nous avons tout d’abord proposé notre modèle de l’alignement pédagogique qui complète celui proposé par Biggs avec la mise en évidence des ressources et des outils apportés par les TIC. Ces derniers ont à la fois une influence sur le développement des compétences nécessaires requises dans la société de demain (au travers des méthodes mises en place) et ils nécessitent de telles compétences (quelle formation explicite ? – Une deuxième vidéo, après la question fondamentale du « Pour quoi ? – La troisième vidéo a finalement ouvert le débat sur les outils, les écueils du NSD (pas de différence significative) et la réponse apportée par le rôle des méthodes actives pour retirer des valeurs ajoutées des outils mis en place. Motivez-les … facile à dire ! R.M. Ryan, R.M., & Powelson, C.L. (1991).

Au tour des outils TICe maintenant … Voici déjà le troisième volet de nos vidéos sur les rapports entre les TICe et l’enseignement ou mieux l’apprentissage … Enseigner, c’est mettre en place des conditions, des circonstances, des dispositifs dans lesquels l’étudiant, l’élève … pourra apprendre. Rappelons le chemin : à la recherche de cohérences pour pouvoir parler des impacts des TICe, nous avons repris le cadre de l’alignement pédagogique (objectifs, méthodes, évaluation … une des bases conceptuelles aux actuels Learning Outcomes) auquel nous avons ajouté les outils technologiques pour enseigner et apprendre tant leurs influences sur les objectifs (le terrain d’exercice qu’ils offrent et les compétences qu’ils nécessitent) et sur les méthodes sont grandes. Cette considération fondamentale est bien comprise par ceux qui lisent ce blog (enfin, dites-moi), elle commence tout doucement à être pressentie par les formateurs, elle reste largement hors des préoccupations des institutions, citadelles des savoirs. En synthèse :

Quelles méthodes pédagogiques pour un impact des TIC Lors de la « leçon » précédente, nous avons investigué deux points principaux : – Etablir un cadre compréhensif pour réfléchir l’intégration des TICE dans l’enseignement et dans l’apprentissage. Notre porte d’entrée est celle de l’alignement pédagogique proposé par Biggs (cohérence objectifs (compétences attendues), méthodes, évaluation) auquel nous avons ajouté les outils tant leurs interactions avec les compétences nécessaires et attendues, avec les méthodes mises en place et aussi avec les types d’évaluation (formative et certificative) sont fortes. – La question des objectifs, de la variété des objectifs qui vont des savoirs (les nécessaires connaissances) au savoir-être (comportements, attitudes, habitudes) en passant par les savoir-faire. Nous poursuivons la construction de notre cadre de réflexion par un regard sur les méthodes pédagogiques. Loin de nous l’idée de résumer les différentes méthodes dans un tableau exhaustif. Et vous, que pensez-vous de ce modèle ? Bonne vidéo !

Pédagogies actives … une tautologie ? Voici donc la première d’une série de quatre vidéos qui ont été tournées lors d’une conférence donnée à l’ENTE (Ecole Nationale des Techniciens de l’Equipement) de Valenciennes (France). J’étais invité à parler de la pédagogie et des technologies, de la place des TICe (Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) dans la pédagogie, de la ePédagogie …. pas trop vite ! Un des thèmes d’entrée dans la problématique était celui des méthodes actives souvent associées à la recherche des valeurs ajoutées de ces TICe pour l’enseignement et surtout pour l’apprentissage. Mais quels sont ces dispositifs ? Quels en sont les critères de qualité ? Parmi ceux-ci, nous avons choisi la porte d’entrée de l’alignement pédagogique, de l’alignement entre les objectifs et compétences attendues, les méthodes pédagogiques, l’évaluation auquel nous avons ajouté les outils tant leur influence sur les compétences, les méthodes … est grande. Après cette séance de cinéma (!)

Enseigner et apprendre en ligne M. Marcel Lebrun coordonne les travaux de l’équipe qui a développé la bien connue plate-forme Claroline à l’IPM, Institut de Pédagogie universitaire et des multimédias , de l’UCL (Université Catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve) en Belgique. Bien des composantes de la plate-forme sont issues des conversations qu’il a entretenues avec son «père», Thomas De Praetere. »A Louvain comme ailleurs sans doute, de nombreux professeurs utilisent juste Claroline pour publier d’épais syllabi qu’il eut mieux valu garder sur papier. Thot est heureux d’avoir l’occasion de diffuser ce document original, description de l’environnement institutionnel et pédagogique de l’enseignement en ligne à l’UCL et initiation à la mise en place de dispositifs dans l’environnement des plates-formes de e-formation. Au sommaire du guide : Marcel Lebrun a écrit deux ouvrages sur ces thèmes dont de nombreux extraits sont accessibles sur le site de l’IPM : M.

Related: