background preloader

Le risque routier professionnel

Le risque routier professionnel
Communiquer au sein de l’entreprise, sensibiliser au risque routier professionnel et établir des protocoles permet de faire de la sécurité routière une priorité. Prévenir ce risque c’est bien sûr sensibiliser l’ensemble du personnel au respect des règles en matière d’alcool au volant, de limitations de vitesse, de port de la ceinture, d’utilisation du téléphone… Mais c’est surtout un acte de management qui passe par la mise en place d’une politique de prévention s’appliquant dans quatre grands domaines indissociables : les déplacements, les véhicules, les communications et les compétences. Les partenaires sociaux ont donc adopté pour la mission un code de bonnes pratiques concernant : Les déplacements : Les déplacements effectués dans le cadre professionnel dépendent étroitement de l’organisation du travail mise en place par l’entreprise. Réduire le nombre et la fréquence des déplacements diminue l’exposition au risque : Related:  Veille : le risque routier professionnel

Risques routiers. Réglementation - Risques - INRS Les postes de travail qui impliquent la conduite de véhicules automobiles sont nombreux et variés. La conduite ou le transport peut, dans certains cas, être l'activité principale du salarié : chauffeur, livreur, ambulancier. La mission qui lui est confiée peut également impliquer des déplacements fréquents nécessaires à la bonne exécution du contrat de travail : commercial, technicien de service après-vente, visiteur médical… Quelle que soit la situation, il appartient à l’employeur de mettre en œuvre toutes les mesures propres à garantir la santé et la sécurité de ces travailleurs, qu'ils se trouvent dans l'entreprise ou sur la route en mission au volant d'un véhicule. Démarche d’évaluation du risque routier L’article L. 4121-11 du Code du travail fait obligation à l’employeur d’assurer la sécurité de ses salariés. Les principes généraux de prévention énumérés dans le Code du travail, doivent servir de guide à l’employeur pour atteindre cet objectif. Responsabilités de l’employeur

PREVENTION DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL EN MISSION L’accident routier de mission a comme paramètre discriminant l’existence ou non d’un lien de subordination avec l’employeur au moment de l’accident de la route. Les accidents routiers de mission ont lieu à l’occasion d’un déplacement nécessaire à l’exécution du travail, ce qui n’est pas le cas des accidents de trajet survenant entre le domicile du salarié et son lieu de travail. La conduite dans le cadre professionnel est un acte à part entière dans la journée de travail. Le risque routier est un risque professionnel pour toutes les entreprises. Les accidents de la route sont à l'origine du quart environ des accidents mortels du travail et c’est la première cause de décès au travail ! Cadre réglementaire Un accident de mission est un accident qui a lieu à l’occasion d’un déplacement nécessaire à l’exécution du travail. Les entreprises doivent intégrer le risque routier dans leur Document Unique de Sécurité (D.U.S). Analyse de la situation de conduite professionnelle

Risques routiers : définitions et chiffres - Management des risques securite-au-travail - Management des risques Qu'entend-on par accident routier professionnel ? Les accidents routiers professionnels comprennent : - les accidents de mission qui sont des accidents du travail, - les accidents de trajet (domicile travail) qui sont considérés de la même manière que les accidents du travail. Le risque routier encouru par le salarié en mission fait partie intégrante des risques professionnels et doit figurer dans le document unique élaboré par l'entreprise. Les accidents mortels routiers de mission représentent environ 25% des accidents mortels du travail. Risques de mission, risques de trajet Risque de mission : Un accident de mission est un accident qui a lieu à l’occasion d’un déplacement nécessaire à l’exécution du travail. Dans un accident de mission, peuvent être engagées : La responsabilité pénale du collaborateur en cas d’infraction au code de la route ou d’accident corporel qu’il aurait occasionné. Risque de trajet : Les chiffres du risque routier

Risques routiers Qu’ils soient commerciaux, routiers ou coursiers, les salariés devant conduire dans le cadre de leur travail sont nombreux car les clients, les fournisseurs et les sous-traitants peuvent être situés loin de l’entreprise. Mais comment satisfaire aux exigences professionnelles (rester joignable, être ponctuel…) en respectant les limites de vitesse et sans téléphoner au volant ? Les conducteurs sont exposés à des risques d’accidents supplémentaires que l’employeur doit prendre en compte. Cette rubrique ne concerne que la prévention des accidents routiers en mission, c’est-à-dire ceux qui ont lieu à l’occasion d’un déplacement nécessaire à l’exécution du travail. Les accidents routiers du travail représentent aujourd’hui environ 3 % des accidents du travail (toutes causes confondues) et plus de 20 % de l’ensemble des accidents mortels de travail (pour le régime général de la Sécurité sociale). La conduite est un acte de travail.

Risque routier professionnel : encore trop méconnu dans les TPE et PME Comme chaque année, l’institut Ifop a étudié le risque routier en entreprise pour l’assureur MMA à l’occasion la cinquième édition des Journées de la sécurité routière au travail. Pour cela, il a sondé par téléphone un échantillon de 500 dirigeants, représentatif des entreprises françaises de 1 à 49 salariés (TPE et PME) du 5 au 16 octobre 2020. Le bilan reste alarmant : 78 % des dirigeants ignorent toujours que le risque routier est la première cause d’accidents mortels en entreprise, un pourcentage stable depuis cinq ans. Pour rappel, 406 personnes sont décédées sur les routes lors d’un déplacement lié au travail en 2019 selon la Sécurité routière. Des actions de prévention menées dans moins d’une entreprise sur cinq Face aux risques accrus, seuls 19 % des chefs de TPE-PME ont mis en place des actions de prévention. Un dirigeant sur deux affirme aussi se pencher sur les déplacements de ses salariés. Le risque routier sous-estimé dans les TPE-PME

Le risque routier / Dossiers prévention Le risque routier professionnel recouvre l’ensemble des risques liés aux déplacements véhiculés dans le cadre professionnel, à la fois dans leurs aspects organisationnels, techniques et humains. Il faut distinguer deux notions : le risque trajet concerne les déplacements entre le domicile du salarié (ou tout autre lieu lié à ses activités privées) et le lieu de travail. le risque mission est associé aux déplacements effectués dans le cadre de l’activité professionnelle, avec un véhicule de l’entreprise ou un véhicule personnel. La distinction n’est pas toujours nette, par exemple quand le véhicule de l’employeur est utilisé pour aller chercher des employés chez eux avant de se rendre sur le chantier. La route est la deuxième cause d’accidents graves et mortels dans le BTP après les chutes de hauteur, la première si l’on prend en compte également les trajets domicile-travail qui totalisent les trois quarts des accidents.

Des vidéos pour sensibiliser les salariés finistériens à la prise de substances avant de conduire - Finistère - Le Télégramme Lecture : 2 minutes Les accidents de la route sont la première cause de mortalité au travail. Pour que cela change, le club Sécurité routière en entreprise du Finistère (SRE 29) a réalisé des films sur les dangers de la consommation d’alcool, drogues et médicaments. La jeune femme prend un médicament au pictogramme rouge, avant de reprendre la route. Un cariste fume du cannabis lors de sa pause. Un homme prend le volant encore ivre de la veille. Le clip, réalisé par le club Sécurité routière en entreprise du Finistère (SRE 29) avec l’appui financier de la direction de la sécurité routière (DSR) et des entreprises, est en ligne depuis ce lundi, dans le cadre des Journées de la sécurité routière au travail. Des « exemples concrets » « Les causes des accidents sont identifiées, il y a l’alcool, les drogues, les médicaments, pose Aurélien Adam, directeur du cabinet du préfet du Finistère. Ne pas oublier le stress

Les accidents de la route, première cause de mortalité en entreprise - Déplacements Pros La société d’assurances MMA dévoile une étude sur le risque routier en entreprise. Depuis 5 ans, le risque routier reste la première cause d’accident mortel en entreprise et seuls 19% des chefs de TPE/PME déclarent avoir mis en place des actions de prévention. 1 dirigeant sur 5 sous-estime le risque routier, c’est le résultat de la dernière étude publiée par MMA. Avec 406 personnes décédées sur les routes lors d’un déplacement professionnel en 2019, les accidents de la circulation restent la première cause de mortalité dans le cadre professionnel. Néanmoins, l’assureur observe une forte hausse de la mise en conformité avec la loi imposant aux dirigeants de dénoncer un salarié ayant commis une infraction routière. En parallèle, seuls 34% des dirigeants disent avoir mentionné le risque routier dans le Document Unique de l’entreprise, alors que celui-ci est désormais obligatoire.

Related: