background preloader

Crédit social

Crédit social
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le crédit social est une idéologie économique et un mouvement social qui est apparu au début des années 1920. À l'origine, c'était une théorie économique développée par l'ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas. Chaque citoyen reçoit chaque année un total de monnaie créée proportionnel à la croissance des biens et services, et inversement proportionnel au nombre de citoyens de la zone monétaire. Le nom « crédit social » dérive de son désir de faire que le but du système monétaire (« crédit ») soit l'amélioration de la société (« social »). Le crédit social est aussi appelé dividende universel, dividende social ou, de façon sans doute plus adaptée, dividende monétaire. Théorie[modifier | modifier le code] C. Le théorème A+B[modifier | modifier le code] Pour qu'un tel système soit soutenable, Douglas affirmait qu'une ou plusieurs des situations suivantes devait se produire : La solution du crédit social[modifier | modifier le code] Soient :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_social

Related:  liensHistoriqueRV

Sommaire: Le constructivisme cybernétique comme meta-théorie pedagogique Dans la présente contribution, on décrit les postulats théoriques du constructivisme épistemologique ainsi que de la seconde cybernétique pour analyser le processus d'enseignement et d'apprentissage. On s'agissant d'une metathéorie, le constructivisme cybernétique vise une nouvelle approche pour nous montrer le processus éducatif et leur régulation selon un paysage conceptuel renouvelé qui nous permet inferer des critères opérationaux pour améliorer ce processus. D'abord nous analyserons les postulats théoriques de cette metathéorie émergente autant que nous aborderons ce nouveau paysage conceptuel -cognition, autopoïese autoréférentielle, couplage structurel- où se situe un nouveau modéle práxiologique -c'est à dire, pédagogique- tenté vers l'autonomie de l'apprentissage et de l'élève.

Revenu permanent Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie du revenu permanent ou l'hypothèse du revenu permanent est une théorie de Milton Friedman, élaborée en 1957, période où la doctrine keynésienne est dominante. Dans sa forme la plus simple, la théorie stipule que les choix effectués par les consommateurs sont dictés non pas par leur revenu effectif actuel, mais par leur estimation de revenu à long terme. Par la même occasion, Friedman introduit en économie la notion de revenu et consommation permanente. Du reste, cette théorie est construite pour remettre en cause la fonction de consommation keynésienne. Revenu minimum Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le revenu minimum est un niveau minimal de revenu que les États décident de garantir à tous leurs citoyens. En pratique, l'État complète les revenus des individus jusqu'à atteindre ce seuil.

Monnaie fondante Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La monnaie franche ou monnaie fondante désigne une monnaie qui, à l'image des biens de consommation (nourriture, vêtements, maison...), perd de sa valeur au fil du temps. Elle fut conceptualisée au tournant du 19è et du 20è siècle par Silvio Gesell, un commerçant allemand, économiste autodidacte, réformateur monétaire d'après les réflexions inspirées de sa propre expérience d'un commerce en Argentine. La notion de monnaie fondante part du constat que le détenteur de monnaie dispose d'un avantage par rapport aux producteurs de biens et commerçants, car ce premier peut différer dans le temps son achat alors que le producteur et commerçant doit vendre ses produits le plus vite possible pour éviter que ceux-ci perdent de leur valeur. Pour Gesell, l'argent ne devait être qu'un moyen d'échange ayant pour seule couverture la confiance dans le travail et l'activité du peuple. La monnaie comme moyen d'échange

AG2R LA MONDIALE - Fondation La Mondiale - La fondation en action La Fondation d'entreprise La Mondiale, avec un budget annuel de 600 000 euros, accompagne des actions de terrain concrètes, destinées, par exemple, à faciliter l'insertion professionnelle de chômeurs, à développer des méthodes pédagogiques originales pour prévenir l'illettrisme ou la délinquance, à promouvoir l'engagement et la prise d'initiatives sous toutes ses formes.. Chiffres clé depuis 2005 2,7 millions € redistribués

ONU : la France appelle à agir pour les minorités au Proche-Orient - jforum A la tribune du Conseil de sécurité des Nations unies, le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, a exhorté, vendredi 27 mars, la communauté internationale à inscrire la défense des minorités ethniques et religieuses au cœur de son intervention en Syrie et en Irak. « Nous faisons face à une entreprise barbare et systématique d’éradication ethnique et religieuse », a alerté le chef de la diplomatie française, selon qui les « communautés non musulmanes sont des cibles privilégiées ». « Chrétiens, yézidis, Turkmènes, Kurdes, Chabaks, tous sont menacés par ce triangle de l’horreur – l’exil forcé, l’asservissement, la mort. » Le chef de la diplomatie français a proposé l’élaboration d’une Charte d’action pour les minorités persécutées au Proche-Orient en quatre points. Ce plan prévoit la mobilisation de quatre leviers : « C’est un très bon geste du ministre des affaires étrangères français. « Aujourd’hui, le discours est qu’il faut aller libérer Mossoul.

Milton Friedman Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Friedman. Photographie représentant Milton Friedman. Milton Friedman a inauguré une pensée économique d'inspiration libérale dont les prescriptions s'opposent de front à celle du keynésianisme. En réponse à la fonction de consommation keynésienne, il développa la théorie du revenu permanent. Avec cette théorie et l'introduction du taux de chômage naturel, Friedman remet en cause le bien-fondé des politiques de relance qui, pour lui, ne peuvent que provoquer de l'inflation contre laquelle il faut lutter. Allocation universelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail, selon la définition du Basic Income Earth Network (BIEN)[1]. Il reconnaît la participation de l'individu pour la société, indépendamment de la mesure de l'emploi. Cette proposition est aussi appelée : « revenu universel »[2], « revenu inconditionnel »[2], « revenu inconditionnel suffisant »[3], « revenu d'existence »[4], « revenu minimum d'existence »[5] « revenu social »[6], « revenu social garanti »[4], « allocation universelle »[4], « revenu de vie »[7], « revenu de citoyenneté »[8], « revenu citoyen »[9],[10], « dotation inconditionnelle d'autonomie »[11] ou « dividende universel »[4]. Le revenu de base a été expérimenté notamment au Canada, en Inde ou en Namibie.

Related: