background preloader

Assurance : Est-il rentable de se passer de complémentaire santé ?

Assurance : Est-il rentable de se passer de complémentaire santé ?
QUESTION D'ARGENT - Chaque samedi, «Le Particulier» fait le point en trois questions sur les placements. Avec Le Particulier Deux mille euros par an pour une famille avec deux enfants, 2500 à 3500 € pour un couple de retraités, 600 à 800 € pour un jeune célibataire: c'est le montant des cotisations qu'il faut supporter pour bénéficier d'une assurance santé complémentaire. Et même à ce prix-là, la garantie est souvent moyenne. Les dé­passements d'honoraires sont ­couverts mais les forfaits de prise en charge pour les soins mal remboursés (lunettes, prothèses dentaires…) sont souvent insuffisants. Comment êtes-vous aujourd'hui couvert? C'est l'Assurance-maladie qui couvre les risques les plus coûteux. Se passer de mutuelle vous prive-t-il de protection sociale? Peut-on s'assurer pour ne couvrir que les frais d'hospitalisation? » LE PARTICULIER - Comment maîtriser ses dépenses de santé » Assurance santé: optez pour une solution sur mesure et au meilleur prix avec CPLUSSUR.COM Related:  Assurance santé

Fiche pratique sur la couverture maladie universelle (CMU) La CMU de base donne droit à l'assurance maladie à tout résident. La CMU complémentaire prend en charge pour les plus bas revenus ce que l'assurance maladie ne rembourse pas. Et quand on est juste au-dessus de ces bas revenus, une aide est apportée à la mutuelle pour réduire les cotisations à verser. La couverture maladie universelle a été créée en janvier 2000. La CMU est proche de l’assurance maladie universelle revendiquée par la CFDT avant cette loi. L’attribution de la CMU de base La CMU de base ouvre l’accès à l’assurance maladie. Ce droit est accordé gratuitement pour les personnes bénéficiaires du RMI, pour celles bénéficiant de la CMU complémentaire et pour celles dont les revenus fiscaux sont inférieurs à un plafond fixé à 720 euros par mois et par foyer fiscal [1]. Si vous faites une demande de CMU de base après le 1er octobre et jusqu’au 30 septembre, c’est le revenu fiscal de référence de l’année qui sera retenu. La CMU complémentaire ou CMUC Plafond de ressources mensuelles

L’Opticien Lunetier À partir du le 1er janvier 2013, la publicité en direction du grand public sur les dispositifs médicaux sera durcie, mais cette inflexion épargnera pour l’essentiel les opticiens, puisque les lunettes et les lentilles de contact seront maintenues en dehors du champ d’application. Ainsi, à l’inverse des autres dispositifs médicaux, les publicités en faveur des lunettes et des lentilles correctrices échappent à l’interdiction faite de recourir à des personnalités pour inciter à leur utilisation. De même, ces publicités pourront toujours faire référence à des offres promotionnelles. Les opticiens devront, cependant, respecter des règles en matière de communication. Toutefois, l’essentiel des restrictions portera sur la qualité du produit proposé et sur sa cible.

Assurance : Santé : un Français sur trois prêt à se passer d'assurance Crise oblige, les Français scrutent de plus en plus près leurs dépenses de santé et s'en inquiètent. Certains envisagent de se passer de complémentaire santé si les cotisations augmentent trop. Si les Français placent la santé en tête de leurs préoccupations, ils sont de plus en plus inquiets des dépenses que cela engendre. Selon le baromètre annuel réalisé par LH2 pour le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale, ils sont 65% à estimer que la qualité de vie dépend d'abord des ressources financières; l'an dernier ils étaient 56% seulement. Signe de la crise, la poussée des préoccupations financières est palpable chez les moins de 65 ans. La question du niveau de vie inquiète désormais 21% des sondés tout comme la peur de ne pas disposer de moyens financiers pour se soigner (19%). Un budget maximum «Nous observons de façon assez nette une évolution chez nos clients de plus de 55 ans, explique Jean-Francois Ropelewski, directeur marketing d'AG2R La Mondiale.

Remboursements optique : lunettes, lentilles, opération des yeux… Illustration www.guide-vue.fr Ce schéma illustre le système de remboursement de lunettes de vue par la sécurité sociale et les Complémentaires Santé, sur prescription médicale d'un ophtalmologiste, sans tiers payant. Le montant des remboursements dépend de votre correction optique et de votre niveau de garantie souscrit auprès de votre Complémentaire Santé. Pour plus d'informations, consultez ces dossiers : Le remboursement des lunettes de vue par la Sécurité Sociale & les Complémentaires Santé Les lunettes de vue sont prises en charge par l'Assurance Maladie sur prescription médicale. Les lunettes pour les patients à faibles ressources Il existe plusieurs aides pour faciliter l'accès à l'équipement optique pour des personnes à faibles revenus : la CMU (Couverture Maladie Universelle), la CMU complémentaire (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) et l'ACS (l'Aide à l'acquisition d'une Complémentaire Santé)...Lire la suite L'ordonnance valable 3 ans pour les plus de 16 ans

Assurance : Santé : vers un système à deux vitesses ? Plus de la moitié des Français trouvent les complémentaires de santé trop chères, selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte. Pour faire baisser la note, nombre d'entre eux privilégient les assurances à la carte. Les hausses successives des tarifs des complémentaires santé pèsent de plus en plus sur le budget des Français. «Plus d'un ménage sur quatre dit avoir vu ses dépenses de santé augmenter en 2011 et quatre sur dix estiment que cette augmentation a été supérieure à 10 %», selon une étude du cabinet Deloitte réalisée par Ipsos, «visant à apprécier la relation entre le système de santé et ses utilisateurs dans 12 pays*. Outre l'augmentation des primes des complémentaires santé, qui devraient encore grimper de 4,7% en moyenne en 2012 selon les mutuelles, le déremboursement de nombreux médicaments pèse beaucoup. La majorité des personnes interrogées (97 %) disposent d'une couverture santé, généralement souscrite auprès de leur employeur (51 %).

Opticiens en ligne : gare aux lunettes mal adaptées En 2011, un Français sur trois a renoncé à des soins pour des raisons financières, selon un sondage CSA pour Europ Assistance. Parmi les équipements coûteux, les lunettes de vue représentent un lourd investissement pour les personnes ne bénéficiant pas d'une bonne mutuelle. Dans ce contexte, les prix cassés proposés par les opticiens en ligne séduisent de plus en plus. Mais pour générer de telles marges, la majorité de ces sites Internet n'offrent pas les mêmes avantages qu'une visite chez un opticien en boutique. Alors qu'un rendez-vous avec un lunetier permet d'effectuer un centrage rigoureux des verres (mesure des écarts des pupilles et de la hauteur entre le bas de la monture et l'oeil) et d'ajuster la monture, un achat en ligne oblige le client à prendre ses propres mesures à partir d'une webcam ou d'une photo, deux méthodes très approximatives, que dénoncent les opticiens ayant pignon sur rue. Pour se faire sa propre opinion, Le Figaro a appelé deux sites d'opticiens en ligne.

Optique Solidaire - Les bénéficiaires Optique Solidaire concentre son action sur une partie de la population française qui s'équipe difficilement ou renonce à s'équiper en optique pour des raisons financières, à savoir les personnes : âgées de 60 ans et plus ;et bénéficiant de l’Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé (ACS). Qu’est-ce que l’ACS ? L’Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé (ACS) concerne les personnes dont les ressources sont faibles mais légèrement supérieures au plafond ouvrant droit à la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C). Comment savoir si vous pouvez bénéficier de l’offre Optique Solidaire ? Rappel : seules les personnes âgées de 60 ans et plus, et bénéficiant de l’ACS sont éligibles à l’offre Optique Solidaire. Vous avez 60 ans ou plus et êtes d’ores et déjà bénéficiaire de l’ACS : Contactez votre complémentaire santé/mutuelle pour savoir si elle participe au programme Optique Solidaire (voir la liste des complémentaires santé membres en cliquant ici).

Les prix du carburant ont battu tous les records cette année Les prix des carburants vendus à la pompe en France ont atteint des moyennes annuelles record en 2011, dépassant les niveaux de l'année 2008, durant laquelle les cours du brut s'étaient hissés à des sommets absolus, selon des statistiques officielles diffusées lundi 26 décembre. D'après le ministère du Développement durable, le prix d'un litre de gazole s'est élevé en moyenne à 1,34 euro depuis le début de l'année, et celui de super sans plomb 95 à 1,50 euro, soit respectivement 16% et 11% de plus qu'en 2010. Vendredi dernier, le prix moyen du gazole ressortait à 1,3610 euro (contre 1,3950 euro à la mi-novembre, son niveau le plus élevé depuis fin mai 2008, où il avait culminé à 1,4541 euro). De son côté, le super sans plomb 95, qualité d'essence la plus vendue en France, s'élevait à 1,4941 euro (quelques centimes en-dessous du record à 1,5492 euro atteint en mai dernier). (Avec AFP)

Changer des lunettes quels prises en charge? - Presse optique : actualité sur l'optique et les opticiens Changer de lunettes : la prise en charge par la CPAM et par votre mutuelle Les besoins en optique sont un casse-tête lorsqu’on se questionne au sujet des possibilités de remboursement par la sécurité sociale. Il est important de savoir que cette prise en charge par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) est très faible dans ce secteur. Il est impératif de choisir sa mutuelle en conséquence. L’optique, un remboursement CPAM réduit Depuis le 2 mai 2011, la CPAM a modifié le niveau de remboursement pour les lunettes qui est passé de 65% à 60% du « tarif sécu ». Pour les jeunes de moins de 18 ans, le remboursement des montures de lunettes s’établit à 60% du « tarif sécu » qui est fixé à 30,49 euros. Pour les 18 ans et plus Pour les personnes majeures âgées de plus de 18 ans, cette échelle est encore plus réduite : entre 2,29 et 24,54 euros.

Related: