background preloader

Le Steampunk : Fantasy à vapeur... ou néologisme de fantaisie ?

Le Steampunk : Fantasy à vapeur... ou néologisme de fantaisie ?
Un mot pour une expérience. Le terme « Steampunk » puise son origine dans une lettre envoyée par K. W. Jeter au magazine Locus. Dans ce courrier, l’auteur californien propose l’appellation de Steampunk, parodiant volontairement celle de Cyberpunk, pour qualifier les fantaisies victoriennes écrites avec ses deux acolytes, Tim Powers et James P. Les fantaisies victoriennes. Dès 1979, K. Pour l’anecdote, signalons aussi que Tim Powers a écrit un épisode de cette série qui a abouti à son roman The drawing of the dark, paru en France sous le titre (curieux) de Les chevaliers de la brune. Londres devient le cadre des aventures de gentlemen confrontés à des événements extravagants et/ou surnaturels et qui, à l’occasion affrontent des méchants truculents voire grotesques. D’un jeu entre trois auteurs et d’un mot forgé par dérision fait-on pour autant un genre ? Des prédécesseurs et des continuateurs. Parcourons quelques ouvrages théoriques sur le sujet. Le proto Steampunk est né ! Roland C.

Uchronia 1884 : le Londres Steampunk pour jdr L'armée suisse a imaginé une attaque française Exercice de l'armée suisse © Maxppp L'armée suisse a imaginé une attaque de la France surendettée contre la Confédération au cours d'un exercice de ses brigades blindées. C'est ce que révèle le journal Le Matin Dimanche. C'est un scénario rocambolesque qu'a conçu l'armée suisse pour l'exercice annuel des brigades blindées de Suisse romande, qui s'est déroulé du 26 au 28 août. Les militaires hélvètes ont imaginé que la France, en complète déroute financière, s'est désintégrée en plusieurs entités régionales, sous l'effet de la crise, et que l'une d'entre elles, baptisée "la Saônia", a décidé d'attaquer la Suisse, forcée ainsi de se défendre. Le Jura envahit la Suisse Concrètement, une organisation paramilitaire proche du gouvernement de la "Saônia", et appelée BLD (Brigade Libre de Dijon) veut "venir chercher de l'argent que la Suisse a volé à la 'Saônia'", selon le scénario. Carte de l'attaque française contre la Suisse reproduite par Le Matin © Le Matin

Elbakin De charbon et d’éther RadarVirtuel.com | Air Traffic in Real Time Le Steampunk, ou « De quoi aurait eu l’air le passé si le futur était arrivé plus tôt » | Criic Pastelbox Le Steampunk, ou « De quoi aurait eu l’air le passé si le futur était arrivé plus tôt » Oui, ça sonne un peu décousu comme question, mais le mot steampunk peut se définir en se posant celle-ci. C’est un heureux mélange entre un rappel de ce qui fût et une anticipation de ce qui sera, l’avant avec l’après. Le terme steampunk vient d’une dérivation se voulant humoristique du mot « cyberpunk ». L’essence même du steampunk, c’est-à-dire le côté alliant le passé et le futur, se sent vraiment bien en tant que style vestimentaire. La première designer à lancer une collection steampunk a été Kate « Kato » Lambert avec sa compagnie « Steampunk Couture » en 2005. En bref, le style steampunk est une plateforme d’expression presque infinie pour les amateurs du genre. Voici une liste de quelques références à consulter, si vous désirez mettre une image sur le genre en général. Films : Wild wild west Van Hellsing Sherlock Holmes (2009) The time machine (2002) Sleepy Hollow Labyrinth

Page d'accueil Hiromi Cover Story August 2013 A Bordeaux, le Steampunk à toute vapeur Un groupe de steamers à Bordeaux (DR) La sortie de l’encyclopédie « Tout le Steampunk ! », aux éditions Les Moutons électriques basées à Bordeaux, est l’occasion de découvrir cette culture underground avec des Bordelais : l’éditeur, deux auteurs, et un jeune couple de steamers. « Tout sur le steampunk » aux éditions Les Moutons électriques (DR) Le steampunk, en tant que mouvement culturel underground, fait de plus en plus d’adeptes en France. Le steampunk, c’est d’abord des matières : le cuir, le velours, la laine, la toile, la fourrure pour les vêtements, du cuir, du cuivre, du verre, du bois et du métal pour les objets et les machines. Korben et Gwenwed, couple de steamers (Ludovic Lamarque/Rue89 Bordeaux) Artisanat et création Les archétypes engendrés par les codes et les modes vestimentaires steampunk sont nombreux comme le pilote de zeppelin, le pirate de l’air, le scientifique, le chasseur de fauves, l’aventurier, la Lady. Une identité forte Un mouvement aux origines récentes

A Real-Time Map of Births and Deaths - James Hamblin In 1950, there were 2.5 billion humans. Today there are just over 7 billion. In another 30 years, according to U.S. Brad Lyon has a doctoral degree in mathematics and does software development. "This one for world births/deaths is certainly more overwhelming than the one for the U.S.," Lyon told me, "and the rate at which they must be occurring gives another glimpse into how big the world is." That is to say, watch this and everything you're worried about today becomes nothing. "What got me interested initially," Lyon said, "was simply curiosity about what the pattern of births and deaths might be like, based on the current rates, coupled with the desire to learn more about some of the newer technologies for the web." In this case, that technology is primarily d3.js, a javascript library by New York Times graphics editor Michael Bostock. Last year I wrote about the U.S. map, and included my hopes that someone would make a TV show based on it.

Les doubles de Monsieur Personne - Fernando Pessoa Pessoa, poète multiple Fernando Pessoa a toujours souffert de ne pas se sentir être. Pour lui, ce n’est pas seulement la vraie vie qui est absente, mais toute vie est absence. Il faut donc rendre visible, sensible, cette absence ontologique. A la base de chaque être, il existe un principe d’incomplétude. L’être, insuffisant, a besoin d’un autre. « L’œuvre pseudonyme est celle de l’auteur « en sa propre personne », moins la signature de son nom ; l’œuvre hétéronyme est celle de l’auteur « hors de sa personne », elle est celle d’une individualité totalement fabriquée par lui, comme le seraient les répliques d’un personnage issu d’une pièce de théâtre quelconque écrite de sa main » [2]. Certes, il souffrait de ne pas se sentir être, mais peut-être faudrait-il dire qu’il souffrait aussi de n’être que lui, ce moi unique qu’il ne reconnaissait pas comme le sien. « Je ne sais qui je suis, quelle âme je possède.Si je parle avec sincérité, je ne sais de quelle sincérité il s’agit.

Total dépense des millions pour entrer dans les écoles Sujet suggéré parun internaute Le fils de Julien, élève de CM2 à Pau (Pyrénées-Atlantiques), a reçu l’an dernier « Les Lettres de mon moulin », d’Alphonse Daudet. Avec le logo de Total en quatrième de couverture. Couverture du livre (DR) Cette année, le petit garçon est revenu avec une bande dessinée « Alerte sur Ooxia », une histoire d’aventures dont les héros sont en quête de « l’énergie miracle ». En bas de la couverture, Julien voit marqué « Planète énergies ». Il apprend ensuite que son fils a aussi eu droit à une conférence (dite « intervention pédagogique » [PDF]) sur le thème des énergies, proposée par la même structure, gratuitement. Julien s’en est plaint au directeur de l’école, d’autant qu’il n’avait pas été prévenu, et qu’à Pau, où est installé un important centre de recherche, c’est un peu « Total city » : le maillot de rugby de son fils porte déjà le logo de la compagnie, qui sponsorise le club. « Total n’a rien à faire à l’école primaire. Un discours « très ambivalent »

Le saumon, ruine écologique de la Norvège | Rue89 Planète Une association norvégienne a transmis à Rue89 les résultats catastrophiques de son étude sur l’impact environnemental de l’élevage, question ultra-sensible à Oslo. Critiquer l’industrie du saumon est de très mauvais goût en Norvège. L’association Green Warriors a vu se déployer une puissante contre-attaque lorsqu’elle a publié l’an dernier son rapport sur l’impact environnemental de l’élevage du saumon. Aujourd’hui, en livrant à Rue89 l’exclusivité de sa version française (la version anglaise vient d’être mise en ligne), ils poursuivent leur combat dans un domaine hautement sensible – la pêche y est le troisième secteur d’exportation après le pétrole et le gaz. Et la France est le plus gros importateur de saumon norvégien, l’essentiel de ce que nous consommons (dont 30% pendant les fêtes de fin d’année) vient des fjords de ce pays. « Le poisson gras renforce la santé mentale » Plus risqué que bénéfique ? Selon l’enquête de Green Warriors : En 2010, un reportage de France 3 alerte

Related: