background preloader

Relativité générale

Relativité générale
Relativité générale " Selon la théorie de relativité générale, l'espace en tant que concept détaché de tout contenu physique, n'existe pas !" Albert Einstein -1951- 1°) Introduction 1905, la théorie de la relativité restreinte a enfin résolu le difficile problème de la non-invariance des équations de Maxwell sous une transformation de Galilée et a du même coup, apporté une réponse définitive quant à l'existence de cet "éther" que les physiciens avaient introduit au XVIII siècle. 1687, le grand Isaac Newton publie les "principia" et sa théorie de la gravitation où cette nouvelle intéraction est présentée comme agissant instantanément à travers le vide (contrairement à l'intéraction électromagnétique qui se propage au mieux à la vitesse de la lumière). 3ième loi de Newton ou loi de la gravitation universelle. Au delà de ces petites imperfections, un autre problème, tout aussi important, tracasse Einstein. La gravitation un phénomène relatif ? 2°) Le principe d'équivalence (1907) Si Related:  Physique-ChimieTC

La relativité animée Introduction La relativité, l'espace-temps et la 4e dimension La théorie de la relativité a complètement remis en question notre vision de la réalité. En effet, contrairement à ce que nos sens nous indiquent, nous ne vivons pas dans un espace à 3 dimensions, mais plutôt dans un espace-temps à 4 dimensions. Et cela implique toutes sortes de conséquences totalement déroutantes: le temps peut ralentir, l'espace peut se contracter, deux personnes peuvent vieillir à des rythmes différents, les voyages dans le futur sont possibles, etc. La théorie de la relativité n'est pas qu'une simple hypothèse, elle est vérifiée par des expériences: l'écoulement du temps peut bel et bien ralentir! Cette théorie peut sembler abstraite, mais elle sera présentée ici d'une manière très visuelle, à l'aide d'animations et avec une partie interactive.

Les 12 principes de la chimie verte… expliqués aux nuls Si comme moi vous pensiez qu’une « modification temporaire des processus chimiques » était les termes utilisés par Spock pour expliquer à l’inculte Capitaine Kirk le fonctionnement de la téléportation, alors je vous souhaite la bienvenue à bord. Attachez votre ceinture et décollage immédiat pour la planète « Chimie verte », où vos meilleurs alliés ne seront autres que Wikipédia, un bon gros dictionnaire scientifique et une boîte de paracétamol (acétaminophène). Allez, c’est parti ! Qu’est-ce que la Chimie Verte ? Pour la candide terrienne ignorante que je suis, la chimie se résumait à mélanger dans un bécher les contenus de deux éprouvettes distinctes pour obtenir un mélange coloré et fumant sous le regard catastrophé de mon professeur de sciences. La chimie verte se décline en 12 principes. Principe n°1 : la prévention Principe n°2 : l’économie d’atomes Principe n°3 : concevoir des méthodes de synthèse moins dangereuses Alors là, on bascule dans le film d’horreur ! Ma partie préférée !

Relativité restreinte Une histoire de train (1ère partie) Un train passe, de nuit, dans une gare, à la vitesse vtrain par rapport au quai de la gare. Dans ce train, une personne jette deux balles à la vitesse vballe par rapport au train : - l'une vers l’avant du train, - l'autre vers l’arrière du train. On considèrera que vballe est inférieure à vtrain. Question : Quelles sont le sens de déplacement et la vitesse de chaque balle par rapport au quai ? Les deux balles vont dans le sens du train. La vitesse de la balle lancée vers l'avant est : vtrain + vballe. La vitesse de la balle lancée vers l'arrière est : vtrain - vballe. Une histoire de train (2ème partie) Le même train, qui roule toujours à la vitesse vtrain par rapport au quai de la gare, dispose de feux à l’avant et à l’arrière qui émettent de la lumière. Question : Quelle serait, par rapport au quai, la vitesse de la lumière émisse par les feux avant et les feux arrière si l'on suppose que la vitesse de la lumière par rapport au train est c ?

Terminale S - Comprendre MESURE DE pH ; CONSTANTE D'ACIDITE TP 1 : tp1-ph.pdf : mesures de pH et équilibre chimique TP 2 : tp2-ka.pdf : Constante d’acidité et conductimétrie (tp inspirés de Labolycée/labotp) EXERCICE : act1-ic.pdf : un indicateur coloré le VBC 4 TP partie mécanique 2- TP2 : Lois de NEWTON, mission APOLLO XV tp2-saturn5.pdf: Conservation de la quantité de mouvement pour 2 mobiles isolés. tp3-parabole.pdf : Mouvement d'une boule dans le champ de pesanteur terrestre 4-TP3 : projectile 2015 texte qtemvt.swf : animation conservation de la quantité de mouvement à partir d'une vidéo d'un choc élastique. 1- le texte saturn5.pdf : Etude du mouvement de Saturn V lors de la combustion du premier étage de la fusée. Exercice 1 :act1vitesses.pdf ( mouvements rectilignes) Exercice 2 : marinella-2.pdf (saut en parachute et recul d'une arme à feu) Exercice 3 : Trebuchet-2.pdf ( attaque d'un chateau à l'aide d'un trébuchet) SUIVI CINETIQUE par SPECTROPHOTOMETRIE De quoi dépend la période d'oscillation d'un pendule simple?

Comment crée-t-on de l'électricité avec de la lumière ? L'un des facteurs limitant le rendement de conversion de l'énergie lumineuse en énergie électrique, c'est que pour les longueurs d'onde courtes, c'est à dire pour les photons les plus énergétiques, seule une partie de l'énergie est convertie en électricité. Cela est du au fait que le semi-conducteur utilisé, le silicium, a ce qu'on appelle un « gap » de 1.1 eV, alors que les photons arrivant sur Terre ont une énergie comprise entre 1 et 3 eV. Le supplément d'énergie des photons, par rapport à 1.1 eV, est perdu. Pour que ce ne soit pas le cas, on pourrait utiliser un autre matériau. Par exemple, l'InGaP a un « gap » de 1.86 eV, correspondant à une longueur d'onde de 666 nm, c'est à dire du rouge. Donc on peut extraire de chaque photon suffisamment énergétique 1.86 eV, contre 1.1 eV avec le silicium : on gagne 70%. Navstar-2

Les lois de Kepler Intégrer ce média sur votre site <div width='100%' height='100%'><center><object id="MultimediaPlayer_g_a2f61f2a_729f_41c2_94e5_206b289fb56a" classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" width="700px" height="404px" class="flash"><param name="movie" value=" sansloupe.swf"/><param name="wmode" value="opaque"><!--[if !IE]>--><object type="application/x-shockwave-flash" data=" sansloupe.swf" width="700px" height="404px"><param name="wmode" value="opaque"><!--<![endif]--><p>Le lanceur n'a pu être chargé</p><!

PCCL - Physique Chimie au Collège et au Lycée : soutien scolaire en animations pédagogiques flash de cours et exercices corrigés de sciences physiques. Tutoriels vidéo pour les débutants en flash adobe. Physics and Chemistry at the Academy and High School

SPECAMP : la spectroscopie au format JCAMP La spectroscopie au format JCAMP-DX : SPECAMP v.1.6 SPECAMP est un logiciel gratuit permettant de visualiser, exploiter et enregistrer des spectres UV/Visible, IR et RMN du proton. SPECAMP exploite les fichiers au format JCAMP (Joint Committee on Atomic and Molecular Physical Data), qui est un format standard d’échange de données chimiques et spectroscopiques. JCAMP a été officiellement utilisé dès 1988 ; depuis 1995, l’IUPAC (International Union of Pure and Applied Chemistry) gère ce format et le dernier protocole date de 2005. Le format JCAMP-DX est un format ouvert et les données d’un fichier (extension .jdx) peuvent être visualisées, corrigées et annotées avec un simple éditeur de texte. Pour trouver des fichiers de spectromètres au format JCAMP, lisez le fichier d'aide de Specamp. Un autre tutoriel sur SPECAMP réalisé par Jean-Charles MOREAU-TROUVE, professeur au lycée George Sand de Domont (95 - académie de Versailles). Pour télécharger SPECAMP, cliquez sur l'icône ci-dessous :

Schémas/figures tikz/svg pour la physique : exemples avec codes \begin{tikzpicture}[scale=1] \begin{scope} \node at (-0.6,0) {\centering \boxed{\textbf{\small Plus la distance de mise au point est grande, plus la profondeur de champ est grande}}}; \end{scope} \begin{scope}[shift=({0,-3.5})] \def \taillehaut{2.5}; \def \taillebas{2.5}; \def \xA{-5}; \def \xAA {(\xA*\f)/(\xA+\f)}; \def \xB{-6.75}; \def \xBB {(\xB*\f)/(\xB+\f)}; \def \xC{-4}; \def \xCC {(\xC*\f)/(\xC+\f)}; \coordinate (O1) at (0,0); \coordinate (A) at (\xA,0); \coordinate (B) at (\xB,0); \coordinate (C) at (\xC,0); \def \f{1.5}; \coordinate (F') at (\f,0); \coordinate (A') at ({\xAA},0); \coordinate (B') at ({\xBB},0); \coordinate (C') at ({\xCC},0); \fill [gray!50,opacity=0.75] (-4,0) rectangle (-6.75,1); \node at (A) {$\bullet$} ; \fill [gray!50,opacity=0.75] (-3.4,0) rectangle (-4.9,1); \node at (A) {$\bullet$} ;

Un étrange lien entre la mécanique quantique et la théorie des jeux La mécanique quantique est probablement la théorie qui est à la fois aussi efficace que déroutante. On peut la vulgariser, mais le soubassement est très mathématique. À propos de mathématiques, il existe une branche relativement peu connue, mais elle aussi terriblement efficace dans le monde réel (décisions par exemple) : la théorie des jeux. Un physicien et un mathématicien ont travaillé ensemble pour découvrir que la théorie des jeux et la mécanique quantique ont des choses en commun. Ce n'est pas la première fois que l'on trouve des liens complètement inattendus entre deux théories (souvent une théorie mathématique qui finit par servir la Physique, le cas typique étant la Relativité générale d'Einstein, le premier surpris de ce lien). La mécanique quantique décrit le comportement des particules et atomes et un des aspects les plus troublants a été nommé « non localité » : un événement distant peut affecter un événement local, même à des années-lumière de distance.

Physique-Chimie au Collège - Des cours, des quiz, des exercices,... Chat de Schrödinger Le chat de Schrödinger est l’un des concepts scientifiques les plus souvent rencontrés dans la culture populaire mais les moins bien compris par le grand public. Rappelons en quelques mots l’expérience imaginée par Schrödinger : un chat est placé dans une boîte fermée aux côtés d’un petit échantillon de substance radioactive, choisie de telle sorte qu’il y a une chance sur deux que l’un de ses atomes se désintègre en l’espace d’une heure. Si c’est le cas, la désintégration est détectée par un compteur Geiger, ce qui active un petit marteau qui vient briser une fiole contenant un produit toxique et fait passer le chat de vie à trépas. L’essentiel est qu’au bout d’une heure, il y a une chance sur deux pour que rien ne se soit passé et que le chat soit encore en vie, et une chance sur deux pour qu’un atome se soit désintégré et que le chat ait été tué. Pour comprendre l’importance du « chat de Schrödinger », il convient de le situer dans son contexte historique. Auteur(s) : Franck Stevens

Cours de chimie - classe de seconde CHIMIE Cours - Classe de seconde Bien que le programme suggère un classement des notions par thème ( santé, sport et univers ) cette page rassemble les cours de chimie de niveau seconde afin de faciliter les recherches des personnes qui ne sont pas concernées par ce programme. Structure de la matière Le noyau des atomesLes éléments chimiquesLes électrons et les couches électroniquesLa masse d'un atomeLes ionsLes règles du duet et de l'octetLe tableau de MendeleïevLa classification périodique actuelleLes familles chimiquesLes corps pursLes moléculesLe modèle de LewisLa représentation de LewisLes différentes représentations des molécules Les différentes familles chimiques Les familles chimiquesLes groupes caractéristiquesLes propriétés des espèces chimiquesLa formulation d'un médicament Les solutions aqueuses Les solutions aqueusesLa concentration massiqueLa mole et la concentration molaireLa masse molaire Propriétés des espèces chimiques Les réactions chimiques

Related: