background preloader

PPRE, PPAP, PPS, PAI : quatre « outils » pour aider les élèves à besoins éducatifs particuliers

PPRE, PPAP, PPS, PAI : quatre « outils » pour aider les élèves à besoins éducatifs particuliers

Comment choisir entre un PPS, un PAI ou un PPRE ? Pour qui ? Le PPS s’adresse aux élèves reconnus « handicapés » par la CDA ( Commission des Droits et de l’Autonomie relevant de la MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées). Selon sa sévérité, la dyslexie peut être reconnue comme handicap par la CDA selon ce guide barème Le PAP concerne les élèves atteints de troubles des apprentissages évoluant sur une longue période sans reconnaissance du handicap : trouble spécifique du langage (dyslexie, dysphasie, dyspraxie …) Le PPRE peut être établi pour des élèves dont les connaissances et les compétences scolaires spécifiques ne sont pas maîtrisées ou qui risquent de ne pas être maîtrisées. Le PPRE est obligatoire en cas de redoublement Le PAI concerne les élèves atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période sans reconnaissance du handicap : pathologies chroniques, allergies, intolérance alimentaire… Qui solliciter ? C’est la famille qui sollicite le PPS auprès de la MDPH. L’enseignant référent est chargé :

Aide personnalisée Des dispositifs d'accompagnement complètent les enseignements obligatoires à l'école élémentaire. Les écoliers peuvent bénéficier d'une aide personnalisée, de stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et de CM2 et de l'accompagnement éducatif dans les écoles de l'éducation prioritaire. Ces dispositifs favorisent la réussite scolaire de tous. L’aide personnalisée en faveur des élèves en difficulté Les élèves rencontrant des difficultés scolaires bénéficient, avec l'accord des parents, d’une aide personnalisée de deux heures hebdomadaires. L'aide personnalisée est assurée : par les enseignants,en très petits groupesselon une organisation choisie par l’école Les stages de remise à niveau durant les vacances scolaires Les élèves de C.M.1 et C.M.2 qui en ont besoin peuvent suivre des stages gratuits de remise à niveau pendant la période des vacances scolaires. Ces stages durent cinq jours, à raison de 3 heures d’enseignement quotidien. Ce dispositif propose :

PPRE - Programme personnalisé de réussite éducative Le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) est un dispositif spécifique d'aide, intensive et de courte durée, à destination d'élèves en difficulté dans l'acquisition des compétences du socle commun. Il nécessite un engagement écrit entre l'élève, sa famille et l'équipe éducative.Le PPRE consiste en un plan coordonné d'actions, conçu pour répondre aux difficultés scolaires rencontrées par un élève et formalisé dans un document qui précise qui précise les objectifs, les modalités pédagogiques, les échéances et les modes d'évaluation. 1. Repérage des élèves Le repérage repose sur les éléments recueillis : à partir de la fiche de liaison cours moyen 2e année (CM2)/6e. Pour l'élève : maîtriser les compétences du socle afin de tirer profit des situations pédagogiques rencontrées en classe ;réduire l'écart entre les compétences acquises et les exigences du socle commun à la fin de chaque cycle ;améliorer l'estime de soi. Pour l'équipe pédagogique et éducative : 7.

Programmes personnalisés de réussite éducative - PPRE Différentes étapes essentielles sont nécessaires pour répondre aux besoins de l'élève concerné. Quelques pistes sont proposées ici afin d'aider les équipes à organiser efficacement sa mise en place. Objectifs du PPRE Répondre à la diversité des élèves La diversité des élèves accueillis dans les écoles et collèges est une réalité qui doit être prise en compte dans l'élaboration des séances d'apprentissage. Des propositions de différenciations doivent permettre à chaque élève de maitrîser les compétences attendues dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. La mise en œuvre d'actions pour aider un élève à développer ses connaissances peut prendre la forme d'un PPRE. Dans le cadre de la réforme du collège et des nouvelles modalités mises en oeuvre à la rentrée 2016, l'accompagnement personnalisé ne se substitue pas à un PPRE. En savoir plus Pour l'élève Pour les équipes pédagogiques et éducatives Pour la famille Modalités d'organisation Repérer les élèves Évaluer le PPRE

ASH : Auxiliaire de vie scolaire, de la théorie à la mise en oeuvre en classe | Ce DVD présente cinq situations de scolarisation d’élèves à besoins particuliers, cinq situations de classe où l’on voit des AVS intervenir. De la maternelle au collège, ces films mettent l’accent sur les « gestes » professionnels les plus adaptés aux différentes fonctions de l’AVS auprès de l’enfant handicapé que l’AVS doit aider à devenir élève. Les films sont centrés sur ce qui distingue l’exercice de ces fonctions selon des différentes pathologies ou déficiences des enfants accompagnés, selon leur âge et la classe qu’ils doivent fréquenter. Le livret de 40 pages apporte un éclairage sur chacun des films et donne des pistes d’exploitation de ces documents pour la formation des AVS mais aussi pour celle des enseignants accueillant un AVS dans leur classe. CRDP DE MIDI-PYRENEES – TOULOUSE, 1 DVD vidéo ; 1 livret, 40 p., Réf. : 31000F03 – 19 € Commander au CRDP/CDDP de l’Oise En téléchargement Extraits du DVD : Les commentaires sont fermés.

PAI : Projet d'accueil individualisé pour enfants malades | Association Française de Promotion de la Santé Scolaire et Universitaire | Afpssu Les dispositions du Projet d’accueil individualisé ont pour but : - d’harmoniser les conditions d’accueil en collectivité des enfants atteints de maladie chronique, dont les allergies et les intolérances alimentaires . - de permettre aux enfants et adolescents concernés de suivre leur scolarité ou d’être accueillis en collectivité tout en bénéficiant de leur traitement et de leur régime alimentaire, d’assurer leur sécurité et de compenser les inconvénients liés à leur état de santé. Les modalités du PAI : la circulaire n° 2003-135 du 8 septembre 2003 En savoir plus Aménagements de la scolarité des enfants et adolescents malades Caroline Genet. En savoir plus Comment faciliter l’accueil des enfants asthmatiques à l’école. Marie-Claude ROMANO. En savoir plus Le protocole d’urgence Il est limité aux seuls cas où il peut exister un risque vital pour l’’enfant. Si des injections sont à prévoir en urgence, seul le stylo auto injectable peut être administré sans ordre du 15 La trousse d’urgence

PAI et scolarisation à l'école des enfants malades Nouvelle école, donc nouveau PAI pour S. mardi dernier: Le médecin scolaire (autre secteur que l'ancienne école) précise d'emblée que maintenant, depuis 2 ans (?), l'éducation nationale ne veut plus d'injection rectale, mais des "sprays" ou gels. La neuropédiatre qui coordonne le SESSAD intervenant dans la CLIS, par ailleurs praticien au service d'épilepsie hospitalier, se récrie en disant que c'est n'importe quoi, et qu'il y aura dans ce cas-là non assistance à personne en danger... Mon mari intervient en disant que jusqu'ici, ça n'a pas posé de problème et que tous les enseignants ont accepté...Le médecin scolaire dit que si c'est sur la base du volontariat, alors tout est possible. Nous sentons surtout des réticences au niveau de la responsable de la cantine...Finalement, alors que l'atmosphère est un peu "bizarre" , avec les passe d'armes médecin scolaire-neuropédiatre, je propose qu'on fasse la démonstration du geste, pour que chacun juge en conséquence.

Bulletin officiel N° 34 du 18 septembre 2003 - MENE0300417C ACCUEIL EN COLLECTIVITÉ DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS ATTEINTS DE TROUBLES DE LA SANTÉ ÉVOLUANT SUR UNE LONGUE PÉRIODE NOR : MENE0300417C RLR : 501-5 ; 960-0 Cìrculaire n° 2003-135 du 8-9-2003 MEN - DESCO B4 - INT - AGR - SAN Texte adressé aux préfètes et préfets de région ; aux préfètes et préfets de département ; aux rectrices et recteurs d’académie ; aux directrices et directeurs régionaux de l’action sanitaire et sociale ; aux directrices et directeurs départementaux de l’action sanitaire des sociale ; aux directrices et directeurs régionaux de l’agriculture et de la forêt ; aux directrices et directeurs régionaux de la jeunesse et des sports ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux directrices et directeurs départementaux de la jeunesse et des sports 1.2 Dans les structures d’accueil des jeunes enfants : crèche, halte-garderie, jardin d’enfants 3.1 La restauration collective 4.1 Avant le séjour

Related: