background preloader

Comment faciliter la lecture d'un récit de chevalerie en 5ème ? Comment diversifier les approches et les démarches ?

Comment faciliter la lecture d'un récit de chevalerie en 5ème ? Comment diversifier les approches et les démarches ?
Gaëlle Chauvineau, collège Pasteur Mantes-la-Jolie - Séquence : En quête d’aventures - Support : Yvain ou le Chevalier au Lion - Objectifs : étudier un récit de chevalerie écrire un récit de combat découvrir le monde médiéval - La place de la séquence dans la progression annuelle Il s’agit de la troisième séquence, elle débute à la fin du premier trimestre. La séquence n°1 consacrée aux récits brefs permet d’entrer dans la littérature en comparant notamment le texte journalistique et le texte littéraire ; on revoit aussi le discours narratif. L’étude du discours narratif est approfondie lors de la séquence 2 consacrée au récit policier. On entre dans l’univers médiéval avec la lecture cursive de Double meurtre à l’abbaye de J. Cf. Le texte Ceux qui allaient combattre étaient liés depuis longtemps de la plus vive amitié et à ce moment ils étaient des inconnus l’un pour l’autre. Avoir envie de lire le texte, d’y entrer… Par l’image a) Etudier des enluminures Tristan et Palamède Par l’écoute - Objectif

http://www.lettres.ac-versailles.fr/spip.php?article890

Related:  La légende arthurienne et la chevalerieDu chevalier au jediMoyen-Âgechevalerie

5e C - Claude Chappe - Le combat de chevalerie en images A l’aide du vocabulaire que vous avez appris concernant le chevalier au combat, vous allez décrire les deux images ci-dessus. 1. Ouvrez votre traitement de texte et décrivez précisément chacune des deux images (Les personnages : qui voit-on, comment sont-ils habillés, équipés, que font-ils, etc.) et le tableau : arrière plan, premier plan, couleurs utilisées, scène racontée). Star wars & les Chevaliers de la table ronde, ou le salut par la fratrie Une guerre de religion, de filiation et d’héritage La rivalité entre Morgane et Guenièvre des légendes de la Table Ronde semble symboliser le conflit opposant les 2 traditions. La "fée" Morgane est la demi-sœur d’Arthur par leur mère. Elle est prêtresse des anciens cultes païens. Selon l’ancienne tradition, ce sont ses enfants qui devraient hériter du trône d’Arthur.

Amour courtois Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Courtois. L’amour courtois (aussi appelé fin'amor ou fol'amor) est la façon réglementée de tenter de séduire une femme de qualité sans l'offenser et surtout sans avoir de rapport avec elle, dont on retrouve des traces au Moyen Âge dans la poésie et la littérature[1]. Origines[modifier | modifier le code] Cour d'amour en Provence, Manuscrit du XIVe siècle, Bibliothèque nationale de Paris L’expression d’amour courtois a été forgée en 1883 par Gaston Paris, grand historien de la poésie médiévale[2]. Graal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde et le Graal. Origine et évolution de la figure du Graal[modifier | modifier le code] L'objet légendaire du Graal apparaît pour la première fois à la fin du XIIe siècle (au Moyen Âge) dans le roman Perceval ou le Conte du Graal (chapitres 8, 15 et 19), de Chrétien de Troyes, comme avatar du chaudron d'immortalité du Dagda – talisman de la mythologie celtique. Ce Graal qui produit une nourriture miraculeuse qui se renouvelle chaque jour[1] se présente comme un souvenir des vases et récipients d'abondance au contenu inépuisable, fournisseurs de mets et de boisson, dont la mythologie celtique et les légendes d'autres cultures indo-européennes font souvent mention (le motif de la corne d'abondance par exemple, dans la mythologie grecque). Sa conservation chez le roi et son exhibition dans la fête assurent à la société la reconduction des richesses d'année en année[2].

Merlin (magicien) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étymologies[modifier | modifier le code] Mer[modifier | modifier le code] L'amphithéâtre romain de Moridunum, cité à laquelle Merlin devrait son nom. ENTRE LES LIGNES… » Blog Archive » L’ADOUBEMENT DU CHEVALIER C’est une cérémonie au cours de laquelle un jeune noble, âgé de 20 ans, reçoit ses armes et entre dans la classe des chevaliers. L’initiation commence dès l’enfance; à 7 ans, le jeune noble est confié à un seigneur étranger chez qui il devient page, puis compagnon de chasse, de voyage et de guerre; au cours de ces « années d’apprentissage », il se prépare surtout au métier militaire. À la veille de la cérémonie, le jeune homme purifie son corps par un bain et fait une veillée de prières dans la chapelle du château ; son épée a été déposée sur l’autel pour être consacrée. Le lendemain, il assiste à la messe, puis, en présence d’une nombreuse assistance, il reçoit l’épée avec le baudrier, les éperons d’or, le heaume et l’écu, ou bouclier. Par serment, il s’engage à ne servir que des causes justes et nobles.

Fonctions tripartites indo-européennes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La tripartition, ou les fonctions tripartites indo-européennes, sont une forme d'organisation commune aux sociétés d'origines indo-européennes mise en évidence par Georges Dumézil à partir de la mythologie comparée. Ces sociétés distinguent l'activité en trois fonctions politiques, correspondant à peu près aux domaines religieux, guerrier et économique, qui sont exercées comme des pouvoirs séparés et hiérarchisés.

Troubadour Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un troubadour (de l'occitan trobador, prononcé [truβa'δu]: « trouveur ») est un compositeur, poète, et musicien médiéval de langue d'oc, qui interprétait ou faisait interpréter par des jongleurs ou des ménestrels ses œuvres poétiques. Les femmes qui pratiquent l'art du trobar, sont appelées des trobairitz. Les trouvères et trouveresses sont leurs équivalents de langue d'oil au nord de la France. L'image d'Épinal du baladin à grelot (c'est plutôt le rôle des bateleurs et jongleurs qui l'accompagnent et parfois chantent leur composition à leur place) ou du frivole poète courtisan n'a qu'un très lointain rapport avec la réalité.

mythe ou réalité?: L'idéal chevaleresque Après avoir survolé l'histoire de la chevalerie, nous allons maintenant tenter de définir l'idéal chevaleresque du XIIe siècle en nous basant sur les œuvres de Chrétien de Troyes. Motet du codex de Montpellier, bel exemple de fin'amor Pourquoi Chrétien de Troyes? Si nous avons choisi ses romans comme socle pour notre étude, ce n'est pas un hasard. Auteur prolifique, cultivé, fréquentant la cour galante et distinguée de Marie de Champagne, il est le premier à adapter la matière de Bretagne (ensemble de légendes celtes et bretonnes) en langue romane. Son génie vient du fait qu'il a réussi à réinvestir cet héritage mythique et païen dans une littérature courtoise correspondant aux goûts du XIIIe siècle.

Légende arthurienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La légende arthurienne (ou cycle arthurien) est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du roi Arthur, de son entourage et de la quête du Graal. Elle est un thème fort de la matière de Bretagne. Il n'existe pas une légende arthurienne, mais des légendes arthuriennes. Cela est dû aux nombreux auteurs qui ont assemblé ces traditions au cours des siècles, depuis les premiers moines collecteurs jusqu'aux écrivains qui l'ont enrichie, comme Chrétien de Troyes ou plus récemment Xavier de Langlais. Séquence I : Le chevalier Objectifs : - Découvrir la littérature du Moyen Âge (Chanson de geste, roman courtois, poésie, etc.) - Découvrir la société du Moyen Âge - Comprendre ce qu'est un chevalier, quel est son rôle - Connaître le merveilleux et le symbolisme chrétiens - Découvrir l'enluminure, la lettrine... - Écrire un, portrait, une scène de combat - Revoir la distinction nature et fonction - Analyser le groupe nominal et ses expansions - Identifier le discours direct - Comparer un texte écrit en ancien français et en français moderne - Lire de nombreux textes Séance 1 Le combat contre les Sarrasins Lecture analytique d'un extrait de La Chanson de Roland Objectifs : découvrir la littérature médiévale par la chanson de geste ; comprendre ce qu'est l'épopée. Comparer un extrait en ancien français avec sa traduction

Related: