background preloader

Quelle identité numérique pour une institution publique

Quelle identité numérique pour une institution publique
Les enjeux de l’identité numérique des individus sont de mieux en mieux compris, analysés et outillés, comme en témoigne le document de référence publié sur cette question : « cultivez votre identité numérique« . Pourtant, il me semble que le sujet n’est jamais abordé sous l’angle de l’institution. Il y a là un sujet vraiment essentiel. Lully posait très justement la question de manière indirecte : Donc une fois que nous [nous = une Bibliothèque Universitaire, note du bibliobsédé] avons fait en sorte :d’avoir monté un blogd’être correctement référencés sur bibli.othequ.es (en ayant mis en évidence le profil de son serveur Z39.50)d’avoir créé un compte Facebook avec un contenu riched’avoir créé un univers Netvibesd’avoir créé un compte Twitterd’avoir développé une barre LibXd’avoir acheté un résolveur OpenURLetc.Que se passe-t-il sur notre site web institutionnel ? Quelle place et quelle forme pour signaler cette dissémination ? Bien sûr il y a DES réponses à ces questions. 1. 2. 4.

http://www.bibliobsession.net/2009/05/05/quelle-identite-numerique-pour-une-institution-publique/

Related:  Communication

Comment communiquer et valoriser les ressources numériques en bibliothèque ? Internet et ses ressources offre tout un éventail de possibilités aux bibliothèques soucieuses d’élargir leur offre documentaire et de proposer à leurs usagers de nouveaux services en ligne. Hélas, force est de constater qu’il n’est pas toujours évident de faire vivre et rendre attractif ses ressources dématéralisées. Si la toile donne ce sentiment de tout à porté de clic, tout gratuit, et tout disponible tout de suite, cela n’est pas forcement vrai. Il faut savoir que certains éditeurs font payer à prix d’or leurs services aux bibliothèques.

Pour en finir avec l’exclusivité des portails institutionnels fourre-tout On ne compte plus les projets de portails documentaires dans les bibliothèques, c’est même très souvent le seul élément de présence web d’une bibliothèque (avec la page facebook). Ce genre d’outil fait l’objet d’un investissement en temps et en argent (public) suffisamment important pour qu’on l’examine avec attention. Revenons aux fondamentaux : qu’est-ce qu’un portail? D’abord nous mettons en place des portails institutionnels, pas des portails web. L’article de Wikipédia fait une différence claire : Un portail web (de l’anglais Web portal) est un site web qui offre une porte d’entrée unique sur un large éventail de ressources et de services (…) centrés sur un domaine ou une communauté particulière.

Pourquoi et comment utiliser Facebook pour une bibliothèque publique ? [Mise à jour mai 2010 : depuis la publication de ce billet la notion de Fan a disparu et facebook a annoncé de nouvelles fonctionnalités sociales, ça ne change pas le fond de ce billet, et vous trouverez plus d’infos sur ces nouveautés dans ce billet] Si Facebook aujourd’hui était un pays, il serait plus peuplé que le Brésil ! Or, il est nécessaire d’aller porter l’information là où sont les internautes, non pas de les obliger à venir sur nos sites institutionnels. Une des questions qui se pose aux bibliothécaires est donc : Être ou ne pas être au Brésil sur Facebook et surtout : Pour y faire quoi et Comment ? J’ai envie de commencer comme ça : c’est un faux-débat.

Faire connaître et valoriser sa bibliothèque : communiquer avec les publics / sous la dir. de Jean-Marc Vidal Analyse de Claire GUINCHAT « Au quotidien, les bibliothèques ne sont pas spectaculaires ». En ouvrant ainsi la problématique, Jean-Marc Vidal souligne leurs difficultés persistantes à « construire une offre et une image susceptibles de toucher l'ensemble de la population ». Y remédier, c'est comprendre l'importance « stratégique, vitale » de mettre le public au cœur de la communication et c'est maîtriser méthodes et outils du processus.

Médiation numérique en bibliothèque : deux dispositifs éditoriaux à découvrir J’insiste souvent en formation sur la nécessité de créer des dispositifs éditoriaux orientés vers des besoins documentaires et non pas uniquement les institutions, voici deux exemples concrets! Interface jeunesse des médiathèques du réseau Ouest Provence. En voici la présentation publiée sur le blog professionnel du réseau : L’espace jeunesse est organisé en univers thématiques, aux noms évocateurs (lire pour rêver et s’évader, explorer le monde, découvrir les sciences, sortir, jouer, bricoler, vivre ensemble, pour les 3-6 ans) et aux contenus les plus divers, correspondant aux centres d’intérêt des enfants.

Les ados sont-ils en train de deserter les réseaux sociaux ? Deux fois par an, l'institut Piper Jaffray publie son étude "Taking Stock With Teens", un baromètre où il s'agit d'observer le sentiment et le comportement des adolescents à l'égard des produits de consommations, des marques, et des services. Même s'il ne s'agit pas à proprement parler de mesure puisque l'essentiel des données sont recueillies de façon déclarative, l'étude constitue une véritable mine d'informations et balaye un très grand nombre de domaines : mode, alimentation, loisirs, technologies... C'est ce dernier point qui nous intéresse particulièrement ici.

Exploitation et usages de l'information par les étudiants avancés Les 6es rencontres Formist 1 (Réseau francophone pour la formation à l’usage de l’information dans l’enseignement supérieur) se sont déroulées le 15 juin 2006 dans le nouvel amphithéâtre de l’Enssib (École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques) et ont permis à une centaine de participants de faire le point sur le sujet à la fois essentiel et sensible de l’exploitation et des usages de l’information par les étudiants avancés, ainsi que de découvrir, dans le cadre d’ateliers, quelques nouveaux outils d’exploitation de l’information. Étudiants avancés et information Anne-Marie Bertrand, directrice de l’Enssib, ouvre la journée en rappelant que Formist est un pôle d’expertise de l’Enssib et que les thèmes de l’accès à l’information et des usages de la documentation sont des sujets constants de l’école. Nouveaux outils , nouveaux usages Face à des outils tels que Google, comment peut-on envisager le renouveau de la formation documentaire ?

Bibliothécaires, exercez votre Sens critique ! Voilà un média social exemplaire par sa simplicité d’usage, son ergonomie et son positionnement (il en existe d’autres comme critiscope mais je ne vous recommande pas, trop moche). Magnifique réseau donc, mais alors pourquoi quand je tape “bibliothèque” ou “médiathèque” dans le moteur de recherche des membres je n’ai pas de réponse et que les seuls bibliothécaires que j’y croise sont des biblioblogueurs ? Intéressant de voir que même pour ce très jeune réseau, la longue traîne est très lisible ! Bibliographie Dossier Médiation dans la revue Argus, volume 39, n° 3, hiver 2011. [En ligne] < >. Marie-Françoise Bois-Delatte, « La médiation du patrimoine : publics, enjeux, actions et compétences », Bulletin des bibliothèques de France, t. 55, 2010, n° 5, p. 83-84. [En ligne] < > (consulté le 12 novembre 2011).

BiblioSésame sur Facebook : retour d’expérience Cet article a été publié il y a 2 ans 4 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Je suis convaincu de l’importance des Services de questions-réponses en ligne depuis que j’ai écrit ce billet… Très heureux donc de pouvoir expérimenter à grande échelle et de pouvoir en parler aujourd’hui à l’occasion du Congrès des Milieux documentaires du Québec. Nous allons avec Nathalie Daigne proposer un retour sur l’expérimentation menée depuis Juin 2011 autour de BiblioSésame sur Facebook. Voici la présentation de cette intervention et le support que nous avons utilisé.

Voir l’actualité Livre et lecture en Bretagne Se connecter Créer un compte Livre et lecture en Bretagne »Actualités » Voir l'actualité Voir l’actualité [Version 2] Médiabitus, devenir médiateur numérique au quotidien [Ce billet propose une mise à jour de la Carte Médiabitus publiée en septembre 2011. La mise à jour comporte de nouveaux outils et nouveaux conseils] Le web est foisonnant.

Faire connaître son asso sur Internet sans spammer Si l’émergence des réseaux sociaux permet aujourd’hui d’être facilement connecté à son réseau de proches, de nombreux espaces comme les forums vont également vous permettre d’échanger avec de nombreux amateurs, passionnés ou encore spécialistes d’une même thématique. Une capacité d’interaction dont il ne faut pas hésiter à s’emparer. Tout d’abord, faites connaître vos actualités à vos proches.

Related: