background preloader

L'orientation scolaire et professionnelle

test de l'arbre TEST DE L'ARBRE Nom : Test de l'arbre.............2 méthodes : Charles Koch ou Renée Stora Ce test révèle votre personnalité, l'image que vous véhiculez et celle que vous avez réellement de vous. Le recruteur vous fera dessiner 1 à 4 arbres sur une feuille A4, si possible assez vite. COMMENT CELA MARCHE ? L'analyse peut se faire suivant 3 méthodes : 1/ Une analyse statistique : Ce test étant fréquent, des grandes tendances ont été déterminées au fil du temps en fonction des dessins obtenus. 2/ La méthode Grunwald : Elle analyse la position de l'arbre par rapport au 4 quarts de la feuille, suivant un schéma un peu comme celui- ci. En clair, en allant de gauche à droite, vous êtes de refermé et introverti à ouvert et extraverti. En allant de bas en haut, vous êtes de materialiste à imaginatif. Faite un arbre comme celui-ci.

RUB. SITE MEN : Conseil national éducation-économie L’investissement éducatif pour le redressement productif, l’emploi et la compétitivité Pour relever les défis auxquels la France est confrontée et pour redonner confiance à nos concitoyens, il appartient à chacun de contribuer, dans son rôle, au redressement économique et social du pays. L’éducation constitue un levier majeur pour lutter contre le chômage des jeunes, pour favoriser la croissance et la compétitivité, et pour réduire les inégalités sociales. La politique volontariste du Gouvernement en matière de compétitivité économique se donne pour ambition le redressement productif de notre pays. La refondation de l’École de la République doit aussi participer à ce redressement économique. L’éducation apparaît comme un investissement d’avenir majeur et comme un facteur de compétitivité essentiel pour la France de demain. L’École doit ainsi se refonder en dialoguant avec le monde économique. Installation du Conseil national éducation-économie Composition du CNEE Président 26 membres

Travail-Emploi - Une précarité accrue pour les jeunes sans diplôme Anne EVRARD, Jean-Louis REBOUL, Insee Picardie Résumé La précarité de l'emploi est particulièrement sensible chez les moins de 25 ans. C'est d'ailleurs à cette tranche d'âge que s'adressent les dispositifs d'accompagnement destinés aux jeunes. Sommaire Publication Les difficultés professionnelles liées à l'insertion ou au maintien dans l'emploi sont le premier déterminant des situations de précarité économique et sociale. Or les jeunes sont particulièrement exposés au chômage car ils sont les plus nombreux à entrer sur le marché du travail. retour sommaire Les plus jeunes davantage confrontés au chômage Parmi les moins de 30 ans, le chômage touche d'abord les plus jeunes. Jusqu'à 24 ans, des emplois plus précaires et plus souvent à temps partiel À cette difficulté d'obtenir ou de conserver un emploi, s'ajoutent deux autres formes de précarité professionnelle : la durée limitée du contrat de travail et le travail à temps partiel, les deux étant souvent liés.

SITE ONISEP : Ma seconde chance La méthode ADVP ou la cacophonie méthodologique Pour une fois, je vous propose quelques références bibliographiques qui ne relèvent pas du champ de la psychologie du travail. Justement, parce qu'elles reflètent un regard plus éloigné, elles nous permettent de comprendre un autre point de vue sur l'orientation éducative. Autant prévenir à l'avance, il s'agit d'une analyse très objectivée de l'ADVP telle que sait le faire un chercheur en psychologie différentielle. Les conclusions risquent donc de heurter les convictions des apôtres de cette méthode. Vous l'avez compris, si vous n'êtes pas prêt à lire des éléments dissonants par rapport au dogme adévépiste, je vous invite à vous détourner de cet article. Pour commencer, vérifions une vérité trop oubliée : l'orientation éducative n'est pas l'ADVP. A. Enfin, elle explique que c'est vers le début des années 1950 qu'Elie Ginzberg (1951) va formaliser " le processus de développement dans lequel on distingue des périodes et des stades". - D. C'est ici qu'intervient le témoignage de T.

SITE + RSS ONISEP : Ma voie scientifique OASIS, le portail du Travail social SITE + RSS (inaccessible depuis 29/04/2014) ONISEP : Ma voie économique Insertion des jeunes : mode d’emploi(s) Insertion des jeunes : mode d’emploi(s) Investir dans la jeunesse est à la fois une nécessité et une urgence. Une nécessité, parce que sans même parler des questions environnementales, les défis de l’époque imposent de se tourner vers l’avenir : nos modèles de société en dépendent. C’est une question européenne, et non pas seulement française : les compromis sociaux sur lesquels ont été édifiés nos États-providence ne pourront trouver de pérennité que dans la dynamique retrouvée des économies et dans la capacité des futurs citoyens à financer des structures alourdies par le choc démographique et le poids des dettes accumulées. Notre futur, en somme, dépend du leur. Invité du mois : Olivier Galland « Les politiques doivent toucher les jeunes qui en ont besoin » C’est à l’école que se joue le décrochage qui aboutit à l’émergence de deux jeunesses. Analyse Quelles politiques de l’emploi ? Télécharger le dossier dans son intégralité en cliquant ici

Related: