background preloader

Paul Jorion & Jacques Attali

Paul Jorion & Jacques Attali
Paul Jorion est titulaire de la chaire « Stewardship of Finance » à la Vrije Universiteit Brussel. Il est également chroniqueur au Monde-Économie et fait partie du Groupe de réflexion sur l’économie positive dirigé par Jacques Attali. Il est diplômé en sociologie et en anthropologie sociale (Docteur en Sciences Sociales de l’Université Libre de Bruxelles). Il a enseigné aux universités de Bruxelles, Cambridge, Paris VIII et à l’Université de Californie à Irvine. Il a également été fonctionnaire des Nations-Unies (FAO), participant à des projets de développement en Afrique. Paul Jorion a travaillé de 1998 à 2007 dans le milieu bancaire américain en tant que spécialiste de la formation des prix. Ses ouvrages les plus récents sont Misère de la pensée économique (Fayard 2012) et La survie de l’espèce (Futuropolis/Arte 2012) avec Grégory Maklès. Contact : pauljorion@gmail.com Paul Jorion sur Wikipedia. Sur Horschamp.org . Sur YellowCultureClub.com. N.B.

http://www.pauljorion.com/blog/?page_id=390

Related:  Medias & Presse ProZionist

11/2013 Après les balles le couperet Libération vit des heures très agitées. Sous le choc après l'irruption du tireur Abdelhakim Dekhar dans ses locaux le 18 novembre dernier, le quotidien est aujourd'hui secoué par une crise d'une toute autre nature, économique et sociale. Lundi, les actionnaires du journal s'étaient accordés sur un plan d'économies chiffré entre 3 et 4 millions d'euros. Au nom de la sauvegarde de l'emploi et alors que le titre connait, sur fond d'érosion des ventes, d'importantes difficultés financières, la direction a alors pris la difficile décision de baisser de 10% la masse salariale du journal, soit une économie de 2 millions d'euros environ. Nouvelle réunion mercredi Les conséquences ne se sont pas fait attendre : mardi matin, réunis en assemblée générale, les journalistes du quotidien ont rejeté en bloc ce plan et ont adopté à près de 90% des voix une motion de défiance visant Nicolas Demorand, directeur de la publication, et Philippe Nicolas, co-président du directoire.

chaos quotidien Vous savez que vous vivez dans une situation chaotique lorsque : 1) les grands médias sont constamment surpris par ce qui arrive ; 2) les prédictions à court terme de divers experts partent dans tous les sens et sont assorties de nombreuses réserves ; 3) l’Establishment ose dire des choses ou employer des mots auparavant tabous ; 4) les gens ordinaires ont peur, sont en colère mais ne savent pas très bien quoi faire. C’est une bonne description des deux dernières années dans le monde entier, ou du moins dans la plus grande partie. Jugez-en par les récentes énormes « surprises » : l’élection d’un sénateur républicain dans le Massachusetts ; la déconfiture financière de Dubaï ; la quasi-banqueroute de divers grands Etats des Etats-Unis et de quatre ou cinq Etats membres de l’Union européenne ; les violentes fluctuations mondiales des taux de change. Ces « surprises » sont chaque jour commentées dans la presse internationale et par des dirigeants politiques.

Mes livres Les pêcheurs d’Houat (Hermann 1983 ; éditions du Croquant 2012) Mon premier livre, un extrait de ma thèse de 3e cycle, consacré à une petite communauté de pêcheurs et leurs familles, sur l’Île de Houat, au large des côtes bretonnes. Originellement publié en 1983 par Hermann, et republié en 2012 par les Éditions de Croquant, avec un nouvel avant-propos. La transmission des savoirs, avec G. Delbos (Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme 1984 ; 1991 ; 2009) Publié en 1984. RTBF - "L'actuel système financier va s'effondrer" - Paul Jorion Cinq ans après la crise financière et le naufrage de Fortis, l'anthropologue et économiste Paul Jorion ne croit pas dans une stabilisation des marchés. Selon lui, le système est devenu critique et ne tient plus que grâce à des rustines. "Too big to fail", Fortis a été sauvée par l’Etat et aucun épargnant n’a perdu un centime. Mais pour Paul Jorion, la situation est loin d’être sous contrôle et les solutions choisies dans l’urgence ont été celles "du désespoir".

LaurentDavidSamama chantreDe BHL&Israël Ce mardi 7 janvier, Rue89 a publié une tribune violemment hostile à l'encontre de l'animateur Frédéric Taddeï, présenté comme un co-responsable de "l'avilissement du débat public" qui "attise la haine" et "nourrit les salauds". Son crime? Avoir invité sur son plateau l'humoriste controversé Dieudonné mais également Tariq Ramadan, Alain Soral, Marc-Edouard Nabe et Houria Bouteldja, tous qualifiés d'"assassins du vivre-ensemble". Risque systémique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans le domaine de la finance, l'emploi du qualificatif «systémique» dans des expressions comme « risque financier systémique », ou « crise financière systémique », signifie qu'une économie entière est affectée et non pas seulement une entreprise ou un ménage. Un risque financier qualifié de «systémique» implique qu'il existe une probabilité non négligeable de dysfonctionnement tout à fait majeur, c'est-à-dire une grave dégradation - sinon paralysie - de l'ensemble du système financier : sur la totalité d'une filière économique, sur une vaste zone géographique, voire à l'échelon planétaire.

LE MONDE ÉCONOMIE, Les civilisations ne meurent pas assassinées : elles se suicident, lundi 8 – mardi 9 octobre 2012 Le comportement suicidaire de la finance Un tribunal à Washington invalidait le 29 septembre des mesures prises par la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), le régulateur américain du marché des produits dérivés, règles qui auraient plafonné le volume des positions qu’un intervenant peut prendre sur le marché à terme des matières premières, afin qu’il ne puisse à lui seul le déséquilibrer. Le secteur s’était opposé à de telles mesures, noyant la commission sous un flot d’avis défavorables, s’assurant ensuite – grâce au parti républicain – que le budget de l’organe de contrôle prévu ne soit pas voté, assignant enfin la CFTC devant les tribunaux. Cette dernière stratégie s’avérerait payante. Toute mesure préventive d’un nouveau désastre étant systématiquement désamorcée, celui-ci devient inéluctable. Si les mécanismes par lesquels le monde financier met en œuvre ce comportement suicidaire ne fait pas mystère, sa motivation demeure cependant problématique.

Sciences Humaines - Portrait L’anthropologue invente un nouveau statut social de l’intellectuel : blogueur rétribué par son public. Amusez-vous un peu. Combien paieriez-vous spontanément l’article d’un Bernard-Henri Lévy, d’un Dominique Wolton ou d’un Henri Maler, s’ils suivaient eux aussi la démarche de Paul Jorion ? Depuis 2009, en effet, cet anthropologue et sociologue a décidé de ne vivre que de ses expertises intellectuelles en ligne ou en livres. BHL solidarité avec Israël parSemama On a tout dit, tout écrit sur Bernard-Henri Lévy et sa relation a Israël. Tout… Et surtout n’importe quoi ! Il n’y a qu’à parcourir l’Internet dans son vaste horizon et visiter quelques sites, forums et blogs pour s’en persuader. La crise de trop Les auteurs capables de porter la polémique sur 300 pages et sur des sujets de fond ne sont pas légion. Frédéric Lordon est de ceux-là. Bénéficiant du point de vue de Sirius du chercheur, il peut tout à loisir ne pas se préoccuper de trouver des compromis opérationnels pour forger le monde de l'après-crise.

Le Gai Savoir - Nietzsche - Idées Friedrich Nietzsche © Radio France La philosophie n’est pas une mode. La philosophie est une nécessité. Les problèmes qu’elle se pose ne sont pas les problèmes d’aujourd’hui, mais les problèmes de toujours. Ainsi Le Gai Savoir se propose, chaque dimanche d'ouvrir, sans raison, un chef d'œuvre de la pensée et d'en servir la moelle aux auditeurs de France-Culture. Paul Jorion le « prophète » contre les sceptiques de France Culture Les auditeurs de la matinale de France Culture ont eu droit, ce mercredi, à un moment de radio réussi, un échange musclé sur un sujet majeur. D’un côté, Paul Jorion, l’anthropologue, économiste et blogueur, l’« homme-qui-avait-prédit-la-crise » ; de l’autre, Brice Couturier, chroniqueur maison, sceptique et goguenard conformiste devant l’éternel. La matinale de Marc Voinchet avait commencé gentiment, avec une interview intéressante mais classique de Paul Jorion sur la crise actuelle.

2014 LePataquès desMedias merdiques «Je suis extrêmement choqué de tout ce qu’on peut dire sur moi: que je serais un ancien mafioso, un patron du CAC 40, ou que l’appartement que j’ai habité pendant 40 ans était un bordel», a déclaré Jean-Pierre Discazeaux, qui a vécu dans cet appartement de 1962 à 2003, avant de le mettre en location. Cet ancien commerçant de 71 ans, aujourd’hui retraité à Biarritz, assure qu’il va «prendre les mesures nécessaires» avec son avocat «si tout cela continue». Plusieurs médias ont affirmé dimanche que son appartement était lié au grand banditisme corse. Mediapart a écrit que l’appartement, situé dans le VIIIe arrondissement, tout près de l’Elysée, était «au nom de Michel Ferracci», un acteur apparaissant notamment dans la série télévisée «Mafiosa», condamné en novembre 2013 à 18 mois de prison avec sursis dans l’affaire des détournements du cercle de jeux parisien Wagram au profit de membres du gang corse de la «Brise de mer». Selon M.

finance du futur "Dans l'histoire du capitalisme moderne, les crises sont la norme, non l'exception", affirment d'emblée Nouriel Roubini et Stephen Mihm. Et le récit des crises bancaires dues à des excès de distribution de crédits remplit les livres d'histoire économique. Comprendre pourquoi et comment les marchés échouent est donc primordial. Malheureusement, constatent les deux auteurs, la grande majorité des économistes cherchent à démontrer comment et pourquoi les marchés fonctionnent. Ce livre vise donc à alimenter la réflexion de ceux, minoritaires, qui pensent que leur rôle d'économiste n'est pas de célébrer les marchés, mais de comprendre leurs fréquents dérapages, comme l'ont fait John Stuart Mill, Karl Marx, John Maynard Keynes, Hyman Minsky et quelques autres.

Related: