background preloader

Comment détruire votre communauté en 10 leçons

Si vous avez le malheur de développer un projet « open source » au sein de votre entreprise alors vous courrez le risque de voir arriver une « communauté » qui peut à tout moment s’agréger autour du code source de votre logiciel et en menacer sa bonne gouvernance. Heureusement le développeur Josh Berkus est là pour vous expliquer point par point comment faire pour être certain de ruiner et dissoudre toute velléité communautaire (au cours d’une intervention donnée il y a un mois à la Linux.Conf.au et relatée ici par Jonathan Corbet)[1] Un article évidemment ironique (qui détourne les howto), mais qui donne à réfléchir sur les relations subtiles et complexes qui peuvent exister entre les communautés et les entreprises qui œuvrent sur un même projet. Pas toujours facile de se comprendre en effet quand les uns disent plutôt « logiciel libre » et les autres plutôt « open source » (voire même parfois carrément « fauxopen source »). Comment détruire votre communauté : mode d’emploi 1. 2. 3. 4. 5.

http://www.framablog.org/index.php/post/2010/02/08/comment-detruire-votre-communaute

Related:  Elements de réflexionshot (essai multi)août14`néodoc 0918

Les arbres de connaissances Publié par PedagoGeeks le 30 juin 2011 | Dans les catégories suivantes Compétences, Innovation, Innovation, Projet Professionnel Tout le monde sait quelque chose, personne sait tout ! C’est un postulat simple mais qui plaide pour les méthodes actives et collaboratives en apprentissage : la connaissance collective est supérieure à la somme de ses partie. Ce principe s’applique aussi à la compétence, et à la compétence collective en particulier. BNP : tout comprendre à la menace américaine d'une amende record Pour avoir utilisé le dollar dans ses transactions avec des « ennemis des Etats-Unis » sous embargo, comme l'Iran ou Cuba, la banque française a accepté le 30 juin dernier de payer une amende de près de 6,5 milliards d'euros. Dans le cadre de l'accord avec la justice américaine, BNP Paribas se voit aussi interdire, pendant un an, d'effectuer des paiements en dollars pour le compte de négociants en pétrole et en gaz. Cette interdiction hautement symbolique du point de vue des Etats-Unis prendra effet début 2015. Sont concernées des bureaux de BNP Paribas à Genève, Milan, Paris, Rome et Singapour. Face à la pression des autorités américaines, la banque a fait des concessions : l'un de ses directeurs, Georges Chodron de Courcel, a quitté son poste lundi.

La méditation et le TDAH touchent des régions du cerveau qui se chevauchent Lundi, 08 Avril 2013 10:00 Journal FORUM Les personnes qui pratiquent la méditation sont plus habiles à se concentrer sur une source d’information précise. (Image: iStockphoto) Pearltrees : la bibliothèque aux 100 milles curateurs Lorsqu’on lui demande quel est son parcours, il pousse un soupir “j’ai fait pas mal de choses” : ingénieur, chercheur en sociologie, consultant en stratégie dans les médias…. L’idée de Pearltrees lui serait venue alors qu’il publiait un papier dans la revue française de sciences politiques en 2006 sur la théorie des réseaux mais qui “n’avait rien à voir avec le web”. A l’époque, on se demandait si des initiatives comme Wikipedia et Youtube allaient fonctionner. Deux ans plus tard, Pearltrees, est “un petit projet dans un appart en 2008”. Il part de ce constat simple : il y a énormément de contenu sur le Web, comment laisser l’internaute se l’approprier en l’organisant à sa guise ? Une bibliothèque augmentée

Pearltrees plate-forme 5 millions d’euros : c’est la somme que vient de lever l’une des icônes françaises de la curation, Pearltrees, auprès du fonds d’investissement Accueil, nous révèle le site FrenchWeb. Un quatrième tour de table pour la jeune société démarrée en 2009 qui a récolté quelque 8,5 millions d’euros en levée de fonds depuis sa création. La société serait par ailleurs valorisé quelque 10 millions d’euros, et compte dans son actionnariat Pierre Kosciusko-Morizet, le fondateur de Priceminister. Pearltrees est un service de curation dite sociale à travers lequel les utilisateurs collectent, classent, hiérarchisent et partagent du contenu pioché sur le Web. Ces sources sont ainsi organisées par groupes thématiques que la société baptise des «pearltrees».

Nelson Monfort : «Les critiques des réseaux sociaux ? Je passe au-dessus» LE SCAN SPORT - A 61 ans, Nelson Monfort a entamé son 25e Roland-Garros cette semaine. L'occasion pour le consultant de France Télévisions de dévoiler ses souvenirs au Scan Sport. Sa préparation avant Roland-Garros: Je travaille beaucoup en amont sur des anecdotes personnelles. Introduction aux Réseaux de Neurones Artificiels Feed Forward Plongeons-nous dans l'univers de la reconnaissance de formes. Plus particulièrement, nous allons nous intéresser à la reconnaissance des chiffres (0, 1, ..., 9). Imaginons un programme qui devrait reconnaître, depuis une image, un chiffre. On présente donc au programme une image d'un "1" manuscrit par exemple et lui doit pouvoir nous dire "c'est un 1".

Pinterest fête son premier anniversaire en France INTERNET - Lancé il y a tout juste un an en France, le réseau social Pinterest veut poursuivre sa conquête d’utilisateurs, mais séduire aussi les marques… Êtes-vous un «épingleur»? Épinglez-vous, vous aussi, des images sur Pinterest? Lancé il y a 4 ans aux Etats-Unis et le 11 juin 2013 en France, le réseau social fait ses comptes. Mais ne demandez pas à Ben Silbermann, son cofondateur et président, que 20Minutes a rencontré ce jeudi, quel est le nombre se ses utilisateurs hexagonaux.

J'ai dut quitter l'équipe : mon peartrees bugait sans arrêt j'ai choisi ce moyen sauvage cependant je vous suis par les commentaires et diffuse partout où j'interviens... l'arborescence est aussi un moyen de se protéger des chiens de garde normaux pensants qui semblent foisonner depuis les élections... pffff quel épokepik ^= by j1p Jun 3

@jp1 Non, destruction de la forme initiale (roue à 16 rayons puis ouvertures successives en d'autres roues de 16 rayons), certes, mais destruction de la communauté je n'y crois pas du tout. Ne forçons pas trop le trait non plus. En tout cas, ce serait raté vu qu'un petit noyau assez soudé est en train de se constituer. Encore que la tonalité de départ ayant été défavorable à pt1, par construction = tout le monde enclenche dans la même direction, sans sérieux test de pt2. Perso, je suis pour les deux versions, mais resterait à les combiner. Pour revenir à l'article, il est vraiment éclairant et habilement présenté. Sur le fond, mon opinion est que les "quinze" de Pearltrees (pour ne pas ostraciser les fondateurs qui doivent être assis sur leur "plan business" initial) ne comprennent pas du tout qu'en 2014, on n'est plus dans le mythe de la 3ème frontière, mythe datant de 2009. C'est sûr, 5 ans de retard ce n'est pas terrible alors que d'autres ont 15 ou 20 ans de retard : on a 10 ou 15 ans d'avance... Mais un réseau qui n'est plus maintenant une "jeune pousse" après avoir "poussé" pendant cinq ans, cela risque de secouer mais je ne le souhaite pas. Je préfère espérer que les investisseurs partageront les avis du team Pearltrees. p.s. : que la team Pearltrees veuille orienter la "communauté" naissante dans le sens qui leur convient (écosystème sans trop ouvrir le code, rester centrés sur les documents sans inflexion vers le besoin ou souhait d'interactivité des utilisateurs, ça, nous n'allons pas tarder à le savoir). > > Si quelqu'un pouvait trouver d'autres articles de ce type, perso, j'apprécierai fort. by reel Jun 3

je suis curieuse de savoir si ce n'est pas ce qui s'est passé avec peartrees V1 ... by j1p Jun 3

Related: