background preloader

Ten things every journalist should know in 2012

Ten things every journalist should know in 2012
Image by Tormel on Flickr. Some rights reserved Here are 10 things every journalists should know in 2012. This list builds on 10 things every journalist should know in 2009 and 2010. 1. 2. You can share articles of interest to you by tweeting, adding curated links on your personal blog and using bookmarking site like Delicious or Pinboard. Doing so will raise your social capital and help you to engage with your peers, contacts and your audience. 3. Although readers will still have a brand affinity, they are much more promiscuous in their reading habits, consuming content from a wide variety of news outlets. 4. 5. Publishers are opting to offer consumers a laid back reading experience in the knowledge that tablet owners read in the evenings when they have time to consume in-depth news. Journalists can be ahead of the game by developing skills in video, audio and other types of multimedia that can be used to enrich storytelling in apps and on other digital devices. 6. 7. 8. 9. 10. Related:  Avenir du journalisme

10 bonnes résolutions journalistiques Pour arrêter de regarder passer la révolution numérique qui emporte les médias, tonton Van Achter a listé pour 2012 dix points qui pourraient changer notre manière de faire du journalisme à mettre sous les sapins de toutes les rédactions ! La recommandation par les pairs est l’un des phénomènes les plus puissants révélé par la “démocratisation de la diffusion”. En 2012, pour les journalistes, et ceux qui aspirent à le devenir, justifier sa place de médiateur de l’information passe donc immanquablement par une plongée en apnée dans le grand bain des réseaux sociaux. Twitter, Facebook, Instagram, Soundcloud, Storify… sont donc AUSSI le terrain. Je n’ai pas de baguette magique mais voici 10 pistes qui me semblent intéressantes à creuser. 1) Trouvez-vous un binôme, un partenaire, un homme/femme de confiance avec qui le courant passe bien. 2) Partagez et donnez à voir de vous tout ce qui permettra aux internautes de sentir de quel bois vous vous chauffez. 4) Testez, expérimentez, bidouillez.

The inverted pyramid of data journalism I’ve been working for some time on picking apart the many processes which make up what we call data journalism. Indeed, if you read the chapter on data journalism (blogged draft) in my Online Journalism Handbook, or seen me speak on the subject, you’ll have seen my previous diagram that tries to explain those processes. I’ve now revised that considerably, and what I’ve come up with bears some explanation. What’s more, I’ve also sketched out a second diagram that breaks down how data journalism stories are communicated – an area which I think has so far not been very widely explored. I’m hoping this will be helpful to those trying to get to grips with data, whether as journalists, developers or designers. UPDATE: Also in Spanish. The inverted pyramid of data journalism Here are the stages explained: Compile Data journalism begins in one of two ways: either you have a question that needs data, or a dataset that needs questioning. Compiling data can take various forms. Clean Context Combine

Une "cellule terroriste" démantelée, 9 personnes arrêtées Le ministère marocain de l'Intérieur a annoncé jeudi l'arrestation de neuf membres d'une "cellule terroriste" qui élaborait un camp d'entraînement dans la région montagneuse du Rif afin de préparer des attaques contre "les autorités publiques". Parmi les personnes interpellées, cinq ont été placées en détention provisoire et les quatre autres sont toujours en garde à vue "pour complément d'enquête", a précisé le ministère dans un communiqué cité par l'agence MAP. Cette opération fait suite à l'arrestation le 17 octobre de deux personnes accusées d'avoir préparé le meurtre d'une voyante à Salé, près de Rabat. Les autorités avaient alors parlé de deux militants salafistes. L'enquête a révélé "au grand jour un plan ourdi par des membres d'une cellule terroriste démantelée visant à installer un camp d'entraînement dans la chaîne montagneuse du Rif (...) dans le but de perpétrer des actes terroristes contre les autorités publiques", affirme le ministère.

Journalisme et réseaux sociaux: 11 tendances pour 2011 » Article » OWNI, Digital Journalism Rétrospective non exhaustive des idées qui ont été discutées ces derniers temps sur les blogs et dans les conférences sur le blog de Citizenside. Bon, c’est vrai, le titre est facile, mais vous connaissez un titre davantage Google-Facebook-Twitter-friendly pour cette fin d’année ? Ni prédictions, ni révélations ici, mais une synthèse non exhaustive des idées lues, vues, entendues en cette fin d’année sur les blogs et dans les conférences (notamment Rencontres RSLN, LeWeb, news:rewired), par Citizenside On aurait pu titrer en parlant de “mots-clés”, mais c’est so 2008. 1/ SEO journalism, ou le journalisme d’autocomplétion Écrire et titrer pour Google ? Des spécialistes interviennent dans les rédactions pour aider les journalistes à mieux référencer leurs articles, comme Masha Rigin de TheDailyBeast.com, invitée par l’École de Journalisme de Sciences Po (merci à Alice Antheaume pour son récit de la journée). Les journalistes peaufinent le titre que vous avez envie de lire. Dingue. Le modèle ?

Le labo médias de l'école de journalisme de Sciences Po Crédit photo: Eric Antheaume Où étiez-vous le vendredi 13 novembre 2015? Jamais vous n’oublierez ce que vous faisiez ce soir-là, au moment où les attentats ont frappé Paris. Vous n’oublierez pas non plus comment vous avez appris l’existence des fusillades dans les 10 et 11e arrondissements parisiens, puis l’explosion des bombes au Stade de France. Sur une idée de Catherine Galloway, qui enseigne à l’Ecole de journalisme de Sciences Po, nous avons posé la question à nos confrères journalistes, français ou étrangers. Vendredi 13 novembre, je sortais d’un bar vers Parmentier à 21h30 et je m’apprêtais à rentrer chez moi rue de Marseille, dans le 10e arrondissement de Paris. Je crois que j’ai alors regardé Twitter: j’y ai vu les toutes premières infos sur “une fusillade au Petit Cambodge”. Là, je me suis arrêtée et j’ai appelé la radio pour leur dire que j’étais là. En sortant au métro Strasbourg Saint Denis pour rentrer chez moi, j’ai appris que le bilan était déjà de 18 morts.

Arab investigative journalists discuss their role in changing region | Arab Reporters for Investigative Journalism (ARIJ) Amman – The fourth annual conference for Arab Investigative journalists opens in Amman on Friday to debate the importance of in-depth reporting as media around the world is undergoing a revolution not just of tweets and Facebook postings but of data-driven journalism. Over 250 Arab and international journalists, editors and media professors from 22 countries will discuss challenges facing investigative journalism, a rarity in the region's new rooms for a variety of political, legal, social and religious taboos. The three-day conference is organized by the Amman-based Arab Reporters for Investigative Journalism (ARIJ), the only media support network promoting investigative journalism in nine countries through training, coaching, pre-publication legal screening and funding investigation costs. 'The contribution of investigative journalism to accountability, development, and democracy is now well recognized, and it has never been more important.

De quoi OWNI est-il le laboratoire? » Article » OWNI, Digital Journalism OWNI mode d'emploi : comment envisageons-nous notre métier et quel écosystème nous permet, tous les jours, de faire carburer la soucoupe ? En bonus, une galerie photo pleine de gentils aliens /-) Si nous expérimentons et revendiquons « sérendipité » et « bêta permanente », la soucoupe OWNI n’en est pas moins l’espace commun d’une intuition, devenue conviction partagée : l’information indépendante de qualité a un coût que ne peuvent ou ne devraient financer seuls ou majoritairement ni les annonceurs, ni l’État, ni le consommateur final – l’audience – au prix alors de péages ou de contraintes allant à l’encontre de la libre circulation de l’information mais aussi de la définition de ce que devrait être un « beau média » : un média qui chercherait avant tout à délivrer « une information de qualité dans le meilleur des contextes possibles ». 15h45 : Y a-t-il un geek pour stopper Leguillaume? Nous ne sommes pas une « breaking news organisation » OWNI est un groupe de médias innovants

La presse entre révolution et vacuité Le quasi-monopole de la parole publique, c'est terminé. La presse doit cesser de s'accrocher au vieux modèle fuyant et dégoulinant de numérique. Se régénérer en urgence ou mourir dans un vieux fossé. C'est le parti-pris de la chronique de Laurent Chemla cette semaine. Il n’est jamais facile de traiter d’un sujet comme la Presse, ni même de son évolution vers le numérique, quand on ne fait pas partie du sérail : un simple mot de travers, et c’est toute une profession (dont la parole publique est le métier) qui peut faire bloc contre le novice qui s’y risquerait. Aussi dois-je, je crois, afficher ici quelque affidavit avant d’oser aborder le thème de ma chronique. Bref. La mort de l’amateurisme On peut, bien sûr, considérer que l’amateurisme du simple particulier ne pèse guère face à une vraie carte de presse, mais ce serait faire peu de cas du niveau stupéfiant de bien des blogueurs : on se tromperait à confondre la qualité d’un texte avec celle de son auteur. Alors, quoi ?

Narrative Science rédige vos articles automatiquement Le bon vieux journaliste, fait de chair et d’os, concoctant amoureusement articles et billets d’actualité, bientôt victime d’obsolescence ? Il semblerait bien que oui. Son bourreau ? Ce programme, Narrative Science, fondé en 2010. C’est le New York Times qui en parlait il y a de cela 2 semaines. Pour pondre un article à une telle vitesse, Narrative Science a quelques exigences et a besoin de matière. Il faut préciser que Narrative Science se contente pour le moment d’écrire des articles dont les thèmes sont à même de fournir ces données brutes nécessaires : sport, finance, immobilier, élections… Ainsi, au final, on obtient logiquement quelque chose qui se rapproche plutôt du compte-rendu, à l’image de ce papier traitant de football américain. Le service a la particularité de proposer différents points de vue à adopter. Ainsi donc, il semblerait bien que l’intelligence artificielle devienne de plus en plus présente. « Dans cinq ans, un programme informatique gagnera le prix Pulitzer. »

Newsrooms watch Twitter lawsuit closely By: Kathleen Kirby, Wiley Rein LLP A U.S. District Court judge has ruled that two news organizations infringed photojournalist Daniel Morel’s copyright when they published images Morel had uploaded to Twitter. According to the court’s ruling, Morel was in Haiti in the aftermath of the devastating 2010 earthquake. Morel’s lawyers began sending out notices that his copyright had been violated. By posting the photos on Twitter, did Morel grant AFP a license? According to the ruling, the TOS did not grant AFP a license to remove the photos from Twitter and sell them to third parties. Getty also raised as a defense to liability the benefit of a same harbor under the Digital Millennium Copyright Act (DMCA). Some issues remain for a jury to decide, assuming the case doesn't settle, including whether copyright was infringed willfully or not. The case reminds me to share with RTDNA members a couple of simple guidelines.

[datajournalisme] 7 idées de projets pour la presse locale Je suis toujours frappé du potentiel inexploité du datajournalisme par la presse locale en France. Mises à part quelques rares expériences (au Dauphiné Libéré par exemple ou à Marsactu pour les pure players locaux), l’utilisation et la mise en scène des données sont quasi absentes des sites d’informations régionaux. On en reste malheureusement encore au stade de la Google Map comme sommet d’innovation data-journalistique ! Justice, fiscalité, fait divers, sport, économie, culture, citoyenneté… A l’échelle d’une région, d’un département, d’une ville, d’un quartier, d’un village, ce ne sont pourtant pas les statistiques et les sources pertinentes qui manquent. L’argent, mon bon monsieur ? L’argent est à mon avis un (presque) faux problème. Mais quand même : il y aurait des choses à faire. Prenons par exemple le Los Angeles Times, le grand régional de la côte Ouest des États-Unis (800 000 exemplaires, l’équivalent d’un Ouest-France). CARTE 1. CARTE 2. Le mode d’emploi.

Related: