background preloader

Manga

Manga
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec anime. Wikipe-tan, un exemple de dessin d'inspiration manga. Un manga (漫画, manga?) Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot japonais « manga » souvent traduit littéralement par « image dérisoire » ou « dessin non abouti », est composé de « ga » (画), qui désigne la représentation graphique (« dessin », « peinture » ou toute image dessinée - comme l'estampe), et « man » (漫), « involontaire », « divertissant », « sans but », mais aussi « exagérer », « déborder » (qui peut être interprété comme caricature), ainsi qu'« au fil de l'idée ». Le terme devient courant à partir de la fin du XVIIIe siècle avec la publication d'ouvrages tels que Mankaku zuihitsu (1771) de Kankei Suzuki, Shiji no yukikai (1798) de Kyōden Santō ou Manga hyakujo (1814) de Minwa Aikawa. Il ne prend le sens précis de « bande dessinée » qu'au cours du XXe siècle, avec l'introduction de celle-ci au Japon. Exemple de dessin d'inspiration manga.

Histoire du Manga Le manga, tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec ses multiples genres et ses publics ciblés, ses styles graphiques si spécifiques et ses codes culturels parfois déroutants, a connu plusieurs grandes étapes dans son évolution. Il faut remonter très loin dans l’histoire du Japon pour trouver ses origines, preuve que si son univers peut paraître incompréhensible ou puérile il n’en est pas moins un patrimoine culturel aux multiples visages. Mélange de modernité et de tradition, d’innovation narrative et graphique, le Manga a su évoluer en permanence, s’adaptant aux changements de la société japonaise jusqu’à devenir son propre miroir. L’histoire du manga débute avec les quatre rouleaux d’emakimono (rouleau de dessins) intitulés : « Chojujingiga » (dessins d’oiseaux et de bêtes représentant des humains) datant du XIIème siècle, entre la fin de l’ère Heian et le début de l’ère Kamakura. Après la seconde guerre mondiale, le Japon se relève lentement.

mondialisation manga Alors que la septième édition de la Japan Expo vient de prendre fin au parc des Expositions et que la culture japonaise n'en finit plus de faire des émules, le manga s'impose plus que jamais comme l'ambassadeur de ce pays fascinant. Véritable phénomène de société, inspirant aussi bien la mode que le design, le cinéma ou la musique, la culture manga sème ses graines un peu partout. Depuis les années 1990, les rayons manga des librairies françaises ne cessent de prendre de l'ampleur. Flairant un marché florissant, les éditeurs font traduire les bandes dessinées japonaises et le public est au rendez-vous ! Analyse d'un succès en marche… Manga : mode d'emploi Issu d'une longue évolution du dessin japonais, le manga est, au Japon, une tradition bien ancrée dans le quotidien. Question de style On considère qu'Osamu Tezuka est le père fondateur du "style manga". Chacun son manga Non, les mangas ne sont pas réservés aux petits garçons en manque de sensations fortes ! Mauvaise réputation Animation

Histoire du manga Le Manga et les Éditions Glénat, c'est une idylle qui commence dès 1988. À cette époque, Jacques Glénat, lors d'un voyage au Japon, a le coup de foudre pour une BD en cinq lettres qui résonneront bientôt dans tout l'hexagone : AKIRA, devient, en 1990, le premier manga publié en France. Suit trois ans plus tard la sortie de Dragon Ball, le manga le plus vendu au monde : il s'en écoule plus de 17 millions d'exemplaires rien qu'en France. Ces manga seront les premiers d'une longue série de titres toujours plus audacieux. Aujourd'hui, avec plus de 120 titres à son catalogue, Glénat est un éditeur de manga incontournable en France avec 25% de parts de marché. Des séries aussi mythiques que Gunnm (Yukito Kishiro), Appleseed et Ghost in the Shell (Masamune Shirow), Evangelion (Yoshiyuki Sadamoto), Bastard (Kazushi Hagiwara), Kenshin (Nobuhiro Watsuki) ou Nausicaä de la Vallée du Vent (Hayao Miyazaki) figurent parmi les incontournables du manga moderne. Les origines du manga ?

MONDIALISATION ET CULTURE (dont le japon) Manga Zaki : L'ultime Source de L'anime Toyota (entreprise) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Toyota Toyota est à l'origine d'un système de production original, le système de production de Toyota, qui a donné naissance au toyotisme. Histoire[modifier | modifier le code] Le nom de la marque vient du nom de la famille, Toyoda (豊田, en Hiragana : とよた, signifiant « champs de sacrifice »). Ce nom était à l'origine translittéré en hiragana par Toyoda (とよだ). Aujourd'hui le nom de cette compagnie ne s'écrit pas en kanji ni en hiragana, mais トヨタ, en katakana, habituellement réservé, dans l'écriture japonaise aux mots d'origine étrangère. La ville de Toyota étant spécialisée dans la soie, sous les ères Meiji et Taishō, l'entreprise Toyota a tout d'abord été une usine de textile. C'est au cours de l'année 1936 que Toyota commercialise sa toute première voiture sous le patronyme "AA". Siege de Toyota automobile à Toyota, Japon En 1937, Kiichiro Toyoda (豊田喜一郎) met en place le principe Juste-à-temps (« Just in time », JIT). Plug-in Prius concept Europe

Anime-Ultime Bonjour, fans de l'émission Running Man (pour ceux qui ne connaissent pas, rendez-vous ICI ), voilà l'occasion de participer à la réplique de la célèbre émission dans les rues de Paris. En effet, Running Man France, la fanbase française de l'émission se joint aux associations KajiaN et Bonjour Corée pour organiser la 3ème édition du célèbre jeu en France. Après le succès des deux premières éditions (photos de la 2ème ICI ) Running Man France et ses partenaires sont de retour avec une nouvelle édition pleine de surprises. Envie de participer ? Ne tardez pas !! Bonjour à tous, En ces temps de fêtes, il est de bon ton d'offrir quelque chose et ça tombe bien car je dois installer un nouveau serveur pour AU ! Donc en date du 26/12/14 le serveur backup/premium va être coupé le temps que j'effectue le changement, ce nouveau serveur est beaucoup plus gros que l'ancien (96To en raid 6) et servira avant tout à accueillir la nouvelle infrastructure du site. EDIT : Fin de la maintenance

Kiichiro Toyoda Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Kiichiro Toyoda Kiichiro Toyoda mémorial au siège de Toyota. (Statue de bronze) Biographie[modifier | modifier le code] Kiichiro Toyoda est un ancien fabricant de métiers à tisser reconverti dans le moteur à explosion. En 1936, il produit la première voiture série de Toyota, la Toyota AA. En 1948, il démissionna de son poste au sein de la société à la suite de mauvaises ventes et de rentabilité. Voir aussi[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kiichiro Toyoda » (voir la liste des auteurs) Articles connexes[modifier | modifier le code]

Telecharger mangas, La premiere bibliotheque de mangas et d'animes ! Explication Lean manufacturing D’après ses fondateurs japonais, 80 % du Lean manufacturing consiste à créer une dynamique d’élimination des gaspillages et de maximisation de la valeur ajoutée. Lean Manufacturing : compréhension du contraste entre la valeur ajoutée et le Muda La compréhension du contraste entre la valeur ajoutée et le Muda est essentielle. La valeur ajoutée représente ce que votre client paie, l’acte d’assemblage, la fabrication. Le Muda, ou le gaspillage, est ce que votre client ne paie pas, la non-valeur en production. L’effet de levier du Lean Manufacturing : La réduction des gaspillages permet de dégager bénéfices et trésorerie. Les outils Lean «pratiques» SMED, TQM, TPM, 5s… etc sont des outils terrains destinés à la réduction des mudas dans le cadre du Lean manufacturing.

Historique du Lean Manufacturing avec Vision Lean | Vision Lean Dès la fin 1890, Fréderick W Taylor innove en étudiant et diffusant le management scientifique du travail, avec comme conséquence la formalisation de l’étude des temps et de l’établissement des standards. Frank Gilbreth y ajoute la décomposition du travail en temps élémentaires. Alors apparaissent les premiers concepts d’élimination du gaspillage et les études du mouvement. Après la seconde guerre mondiale, Taiichi Ohno et Shigeo Shingeo créent pour Toyota les concepts de «juste à temps», «waste reduction», «pull system» qui, ajoutés à d’autres techniques de «mise en flux», créent le Toyota Production System (TPS). Depuis cette période, le Toyota Production System (TPS) n’a jamais cessé d’évoluer et de s’améliorer.

Satoru Iwata Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Satoru Iwata (岩田 聡, Iwata Satoru?, né le ) est un producteur de jeu vidéo et chef d'entreprise japonais. Après avoir été longtemps président de HAL Laboratory, il succède fin mai 2002 à Hiroshi Yamauchi au poste de président et chef de la direction de l'entreprise Nintendo, l'un des plus grand groupe de jeu vidéo au monde. En 2007 et 2008, le New York Times Magazine ainsi que le magazine spécialisé dans la finance Barron's Magazine le considère comme l'un des meilleurs chef de la direction du monde[1]. Carrière[modifier | modifier le code] Satoru Iwata nait le 6 décembre 1959 à Sapporo dans la préfecture de Hokkaidō au Japon. Après le lycée, Iwata est admis à la prestigieuse Université de Technologie de Tokyo, où il est major en informatique. Satoru Iwata présentant la Wii à l'E3 2005. En 2000, Iwata prend place à Nintendo en tant que Chef de sa division de planification d'entreprise. Un des projets d'Iwata est la Wii.

Shigeru Miyamoto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Shigeru. Shigeru Miyamoto Shigeru Miyamoto à l'E3 2012 présentant Pikmin 3 sur Wii U. Shigeru Miyamoto est considéré comme une des plus grandes figures du jeu vidéo, parfois surnommé le « Spielberg des jeux vidéo ». Biographie[modifier | modifier le code] Non content de s'attribuer les plus gros succès vidéo-ludiques de la firme, Miyamoto s'implique dans la conception des consoles avec le dessin des manettes de Nintendo 64, GameCube et la conception de la Super Nintendo. Avec Hiroshi Yamauchi, il incarne la conception Nintendo des consoles : « On ne crée pas les produits en fonction de la console, mais la console en fonction des produits. ». En 2007, il a été nommé parmi les personnes les plus influentes de l'année par les lecteurs de Time Magazine, et fut classé l'année suivante en première position[4]. Selon une interview faite en 2004[réf. souhaitée], ses jeux favoris sont Donkey Kong, Super Mario, et Pikmin.

Lean Production japonaise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'école de gestion lean trouve ses sources au Japon dans le Toyota Production System (TPS)[6]. Adaptable à tous les secteurs économiques, le lean est actuellement principalement implanté dans l'industrie (et surtout l'industrie automobile). Lean et le système de production de Toyota[modifier | modifier le code] Lean est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs du MIT au système de production Toyota. Quand, en 1972, après 25 ans d'efforts, le système fut déployé depuis la fabrication des moteurs jusqu'à la fin de la ligne d'assemblage chez Toyota, une cellule de 12 consultants internes (dont Fujio Cho, Hajime Ohba, etc.) fut créée (l'OMCD) pour aider les fournisseurs de Toyota à livrer des produits de qualité en juste-à-temps. Aujourd'hui le TSSC est une entreprise indépendante de Toyota. Concepts de base[modifier | modifier le code] Représentation heuristique de la théorie des 5 S, souvent mobilisée par la théorie du « Lean ». J.

Related: