background preloader

Chercher et vérifier l'information sur internet

Martine Mottet - Accueil Aider les élèves à prendre conscience de leur cheminement de recherche Samedi 12 mai 2012 6 12 /05 /Mai /2012 15:05 Voilà une idée qui tourne dans mon esprit depuis plusieurs mois déjà. Et tout ce que je lis ou entends contribue à la conforter. C'est une piste que j'exploite déjà lors de mes séances mais qui mériterait à mon avis d'être approfondie et étudiée. Voici l'exemple d'une activité de 10 minutes que j'ai faite cette année en séance 3 d'IRD (fin du billet). En classe, nous sommes revenus collectivement sur la démarche - les navigateurs qu'on a utilisés pour se connecter - les différents moteurs utilisés - les mots qui ont permis de retrouver facilement l'image, l'usage des guillemets, la précision du nom de l'auteur quand le titre de l'oeuvre était très répendu (ex: nature morte) - pourquoi Google image n'est pas le site qui met l'image en ligne mais bien celui qui la référence - comment on relève une adresse URL Ce travail nous a pris dix minutes en début de séance. Tous avaient bien trouvé leur image. Mon objectif était double :

Comment valider les sources d'information sur le web / E-dossier de l'audiovisuel : Journalisme, Internet, libertés / E-dossiers de l'audiovisuel / Publications / INA Expert - Accueil Alain Joannès, d’abord journaliste au Républicain Lorrain, a poursuivi sa carrière à la radio, travaillant pour France Inter, France Culture, France Info. En 1994, il rejoint la rédaction de LCI pour animer plusieurs émissions et crée le premier Journal du web. On lui doit de nombreux ouvrages consacrés à la communication, au journalisme et aux médias. Féru de technologies, enseignant, formateur, il n’a cessé de s’intéresser aux transformations de son métier comme en témoigne son blog «Journalistiques». C’est avec une grande émotion que nous avons appris son décès, le 21 septembre 2012. La validation des sources présente trois avantages. Sept types de sources Les vecteurs de propagation – sites web, blogs, lettres d’information, courriels, plateformes de micro-blogging - qui se font passer pour des sources représentent une première difficulté dans l’établissement d’une typologie. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Certains secteurs sont riches en profils hybrides. Cinq questions sur une source

Une expérience pédagogique : Du copié/collé au document de collecte Nous connaissons le site Mes docs de doc, blog pédagogique d’une prof-doc, qui propose régulièrement des séquences d’information-documentation avec réflexion sur la méthode et son application.Depuis octobre 2011 elle nous fait part d’une expérience pédagogique, fondée sur l’étude de Nicole Boubée « Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information des élèves du secondaire » Deux idées directrices : « lorsque nous cherchons sur internet, notre questionnement se construit au fur et à mesure de nos lectures. Nous arrivons rarement dans la recherche avec une problématique déjà construite. » " introduire auprès des élèves la notion de « document de collecte » d’informations. C’est un document qui permet l’usage du copié-collé et qui est une trace de la navigation de l’élève." Cette méthode de recherche d’informations sur un sujet donné s’appuie sur la pratique que les élèves ont du copié/collé pour la faire évoluer vers une appropriation méthodologique maîtrisée.

Evaluer pertinence source veille - veille strategique Désormais, il faut bien le reconnaitre, le web fait partie d’une des plus importante source d’informations lorsque l’on met en place une veille strategique, et ce quelque soit le secteur d’activité qui nous intéresse. La numérisation des documents entraine chaque jour l’indexation de milliers de nouveaux documents dans le web visible et le web invisible, susceptibles de nous intéresser. Mais comment faire le tri dans cette masse informe d’informations ? Comment séparer le bon grain de l’ivraie. Le web, un univers impitoyable d’informations en vrac Le Web fournit tout, mais en même temps il fournit trop. Comment alors faire le tri entre tous ces éléments pour n’en extraire que les données valables à ses études et à ses veilles ? Veille strategique sur le web – Comment séparer le bon grain de l’ivraie ? Pour séparer la réalité de la fiction, il existe un certain nombre de tests décisifs que vous pouvez faire pour valider ou non une information jugée stratégique. Google+

Savoir reconnaître une photo truquée en ligne Une image officielle du métro new-yorkais complètement vide pendant l'ouragan Sandy Voici la première chose que l'on doit avoir à l'esprit lorsqu'on surfe sur la Toile : il ne faut pas prendre ce qu'on y voit pour argent comptant. Surtout quand les images relatent des évènements très médiatisés. Parce qu'aujourd'hui, la retouche de photos est à la portée de tous et bien des petits malins l'utilisent pour créer des images qui impressionnent, mais qui se révèlent fausses dans bien des cas. L'ouragan Sandy qui a frappé la côte Est américaine à la fin du mois d'octobre 2012 a généré un nombre incroyable de clichés sur la Toile. Des habitudes à prendre pour discerner le vrai du faux Buzzfeed propose un exercice très simple : 11 photos, prétendument prises durant ou après le passage de l'ouragan, sont montrées et vous devez dire si elles sont véridiques ou fausses. Ce simple exercice démontre à quel point, en 2012, il n'est pas aisé de discerner la réalité de la supercherie.

Chercher de l'information sur le web invisible Comment chercher de l'information pertinente sur le web quand on travaille dans un domaine très spécialisé ? Si « Google » ou « Bing » sont bien souvent suffisants pour répondre aux requêtes courantes, ces outils ne donnent à voir que la « partie émergée » du web. Ils n'affichent qu'un tiers des contenus disponibles en ligne, le reste échappant aux robots d'indexation, et faisant partie du "web invisible" ou web profond. De fait, c'est tout un pan du web qui échappe à l'utilisateur en quête d'informations pointues. Ce qu'on appelle le « web profond » recèle de nombreuses ressources pour les chercheurs, les scientifiques, documentalistes, les net surfeurs et les spécialistes de l'e-veille dans de nombreux secteurs. Qu'est-ce que le web invisible ou le web profond ? Le « web profond » et par extension le web invisible désigne la partie du web partiellement ou non indexée par les moteurs de recherche. Les principales raisons empêchant leur indexation : Les outils de recherche gratuits

Fausses images sur internet : Sandy fais moi peur Sandy pouvait couper toutes les lignes électriques de New York mais ne pouvait pas tarir le flot de photos partagées sur les réseaux sociaux. Dont un certain nombres de faux, souvent les plus partagés. C’est désormais incontournable. A chaque événement son lot de fausses photos et hurlements au fake (faux) ! Comme le rappelle très justement le Tumblr 'Is Twitter Wrong', ces faux peuvent être classés en trois catégories : Les vraies images d’un événement différent Les faux retouchés Les faux retouchés d’un événement différent et ressortis pour l’occasion Dans le cas de Sandy, deux grandes types de fake, tombant dans l’une ou l’autre des catégories, ont circulé. Hurricane Sandy approaching New York. twitter.com/efitz6/status/…— Eamonn Fitzmaurice (@efitz6) October 29, 2012 En fait un orage datant de 2011 tel que le prouve un article du Wall Street Journal du jour dit. Ou celle-là: Authentique de l’agence Getty Image mais qui date pourtant de 2009. Photo Magnifique et terrifiante à la fois ! .

Ce site présente un dossier très pertinent sur la manière de chercher et de vérifier l'information sur internet. Le dossier est divisé en deux sections : comment chercher de l'information sur Internet et comment évaluer l'information. Ces deux sections sont très complètes et claires. De plus, on trouve sur ce site six étapes d'un projet de recherche d'informations. Ces étapes permettent donc aux élèves de développer leur jugement critique sur une source web. by marieevefrechet Oct 17

Related: