background preloader

Coaching

Coaching
Origines Le mot sociocratie est dérivé du latin societas (société) et du grec kratein (gouverner). Il s’agit de la gouvernance du ‘socios’, c'est à dire des personnes liées par des relations significatives entre elles. En comparaison la démocratie, est la gouvernance du ‘demos’, la masse des gens qui n’ont pas grand-chose en commun en dehors de certaines valeurs de base. L’autocratie quant, à elle, est la gouvernance d’une seule personne : ‘auto’. Le mot sociocratie fut inventé par Auguste Comte au début du XIXe. Plus tard, le mot fut utilisé par le sociologue américain Lester Frank dans un article qu'il écrit pour le mensuel Penn en 1881 et plus tard encore par le hollandais Kees Boeke, qui appliqua le concept à l'éducation. Ward, plus tard, élargit le concept dans ses livres « sociologie dynamique » (1883) et « les facteurs psychiques de la civilisation » (1892). Les quatre principes directeurs de la méthode de prise de décisions politiques d’Endenburg Organisation en cercles.

http://more-code.com/socio.php?lang=fr

Related:  Coaching et accompagnementbaptisteaudet

Article: Le champ de signification du coaching Jean-Luc Monsempès Si on considère que la réalité est le produit de méta représentations stables et intersubjectivité, qu'en est-il de l'objet coaching ? Si on demandait à un groupe de coachs, de coachés ou de « prescripteurs » de coaching, les mots, idées, ou concepts associées à ce mot, pourrait-on trouver cette stabilité de représentations ou de sens ? Indépendamment de l'effet de mode, le coaching est un nouveau métier qui fait l'objet d'un champ infini de représentations. Instaurer une gouvernance écologique avec l’holacratie Rapport de force, pulsions de l’ego, quête de pouvoir, autocratie : voici ce qui domine dans la majorité des groupes (entreprises, associations) de notre société. Pourtant, des modes de gouvernance existent proposant une alternative à cette façon d'être et de faire. Qu'est-ce que l'holacratie ? L'holacratie qui provient des mots grecs « holos » désignant « une entité qui est à la fois un tout et une partie d’un tout » et de « kratos » signifiant « pouvoir ».

description Nos sociétés et nos entreprises sont devenues ingouvernables par les méthodes traditionnelles (autocratie ou démocratie représentative) parce qu'elles sont : À la fin des années 1960, Gerard Endenburg, un ingénieur hollandais qui dirigeait une société d'électrotechnique, a voulu diriger son entreprise de manière humaine, tout en conservant, voire développant, son efficacité et sa compétitivité. En se basant sur les idées du pédagogue Kees Boeke, son compatriote et son contemporain, et en y intégrant ses connaissances en théorie des systèmes, en cybernétique et en biofeedback, Gerard Endenburg a créé, au début des années 1970, un nouveau style de gouvernance qu'il a appelé sociocratie, un mot créé par le philosophe français Auguste Comte. Même si elle comporte d'autres aspects importants (transparence totale, définition de vision, missions et objectifs, rémunération juste du capital et du travail), la sociocratie est caractérisée par quatre règles fondamentales.

Sociocratie : Gerard Endenburg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sociocratie est un mode de prise de décision et de gouvernance qui permet à une organisation, quelle que soit sa taille — d'une famille à un pays —, de se comporter comme un organisme vivant, de s'auto-organiser. Son fondement moderne est issu des théories systémiques. L'objectif premier est de développer la coresponsabilisation des acteurs et de mettre le pouvoir de l'intelligence collective au service du succès de l'organisation. Histoire[modifier | modifier le code] Gerard Endenburg[modifier | modifier le code]

A l'origine de la sociocratie, les quakers - Integral Personality Quand on démarre une nouvelle activité, lui trouver un nom est une étape indispensable et difficile. En flânant sur l'Internet, je découvre régulièrement des dénominations du genre “Chabreuil & Associates International”. Cela fait une forte impression ! Cependant quand on va sur la page contact du site, on trouve une adresse postale qui, de toute évidence, est celle d'un particulier. Si on le souhaite, une simple vérification dans un annuaire le confirme. Le vMème ORANGE s'exprime là dans ses aspects à la fois négatifs et contre-productifs.

Ces leçons de management que les Jedi nous ont données En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... faible pluie Se former pour coopérer, quelques pistes de réflexion Autour de l’atelier du 2 juillet du Forum des usages coopératifs : Se former pour coopérer, pourquoi et comment ? A l’ère du numérique, où l’intérêt du travail collaboratif pour conduire des projets complexes est réel, des praticiens-formateurs et chercheurs questionneront ces « savoir-agir collaboratifs » et les pratiques de formation qui les développent. Voici quelques éléments, en contribution au débat L’atelier fera ensuite une large place à la contribution des participants L’atelier « Former aux compétences collaboratives, pourquoi, comment ? » va examiner différentes facettes des compétences collaboratives.

Sociocratie, l'entreprise à l'heure du consentement Idées d'ailleurs - Mercredi 14 Septembre 2011 Comment garantir le fonctionnement efficient d’une entreprise, en créant le respect et la confiance qui permettent l'implication de tous les salariés ? A la fin des années 1960, Gerard Endenburg, ingénieur hollandais à la tête d'une société d'électrotechnique, trouve la réponse en expérimentant la Sociocratie.

Related: