background preloader

Les étudiants à nouveau ciblés par les réseaux sociaux

Les étudiants à nouveau ciblés par les réseaux sociaux
Jamais je n’aurais l’outrecuidance de vous dire que les réseaux sociaux sont un truc de jeune, d’ailleurs les statistiques nous prouvent le contraire. Il n’empêche que le succès de MySpace repose sur une adoption massive par les jeunes, et que Facebook était historiquement réservé aux étudiants d’universités US. Avec l’adoption massive par le grand public, les plateformes sociales se sont surtout concentrées sur leur croissance et sur le recrutement d’un public toujours plus large pour plaire aux annonceurs. Nous sommes maintenant (presque) en 2012 et les usages autour des médias sociaux se sont généralisés à près des 3/4 de la population des pays occidentaux. Aucune étude ne confirme réellement le phénomène de banalisation des réseaux sociaux auprès des jeunes (qui fuiraient les plateformes « généralistes » pour éviter d’y croiser leurs parents et professeurs), mais les acteurs du web social semblent visiblement se soucier de l’attractivité de leur offre auprès des étudiants.

http://www.mediassociaux.fr/2011/12/16/les-etudiants-a-nouveau-cibles-par-les-reseaux-sociaux/

Related:  Usages Réseaux Sociaux UniversitéLES OUTILS DU PROF

Le Top 20 des réseaux sociaux scientifiques Pourquoi s’arrêter en – six – bon chemin, quand le succès est au rendez-vous ? Le Grand Mix organise le 6e apéro Sciences & Web au Polly Maggoo ce jeudi 16 juin. Rencontres, bonne humeur et échanges féconds : pas de changement de ce côté-là, mais une nouvelle thématique qui ravira les amateurs de sciences 2.0 : les réseaux scientifiques. L’occasion de présenter un petit top 20 de ces réseaux de passionnés. Il ne sera pas question ici de réaliser un classement ni d’être exhaustif, mais simplement de présenter des communautés surprenantes et impliquées, réunies autour de la culture scientifique, de la recherche et de l’innovation.

PEPS : Pour une pédagogie participative et sociale L’un des principaux défis de l’enseignant qui décide de mettre en œuvre les principes de la pédagogie participative et sociale (PEPS) consiste à trouver des ressources adaptées aux élèves et aux programmes. La solution la plus simple aujourd’hui est d’utiliser les parties « leçon » des manuels scolaires que les élèves peuvent travailler en autonomie avec l’aide de questionnaires d’accompagnement réalisés par le professeur. Cependant, ces pages ne sont pas toujours les plus satisfaisantes, ni les plus complètes. L’évolution des attentes de l’institution, des enseignants et des parents ont en effet progressivement conduit les éditeurs scolaires à minimiser les parties « leçon » au profit de multiples documents et dossiers. Une alternative consiste à fournir aux élèves des polycopiés qui résument la partie du cours que l’on souhaite leur faire travailler en autonomie.

Comment les médias sociaux ruinent nos cerveaux Une jolie infographique dramatise les effets des réseaux sociaux sur les individus. L’utilisation de l’Internet en général et des réseaux sociaux en particulier aurait des effets sur la manière dont nous pensons, et plus particulièrement sur les processus cognitif. Par exemple : Nous sommes de moins en moins capables d’être longuement concentrés. Le temps moyen d’attention à une tâche est de 5 secondes alors qu’il était de 22 secondes il y a 10 ans . Cette diminution serait particulièrement sensible chez les plus jeunes. Canopé Créteil - Pratiquer la pédagogie inversée avec Ordival Pratiquer la pédagogie inversée avec Ordival Partager cette page Écrit par Franck Bodin Les collégiens du Val-de-Marne sont équipés dʼordinateurs portables fournis par le Conseil Général du Val-de-Marne (opération Ordival). Avec ce matériel mis à leur disposition, les élèves peuvent accéder à la maison ou dans leurs établissements à de nombreuses ressources pédagogiques numériques. Comment mettre en place une pédagogie qui prenne en compte lʼéquipement de ces « apprenants connectés » ?

Enquête Facebook-Identité numérique Phase de pré-enquête La phase exploratrice s’est principalement articulée autour de deux grands axes, quesont des recherches documentaires en sciences humaines et sociales ainsi que des recherchesorientées vers les technologies de l’information et de la communication et les médiassociaux. Tout d’abord, en sciences humaines et sociales, le principal thème de recherche fûtl’identité. Cette recherche nous a permis de la définir d’un point de vue psychosocial et ainside distinguer l’identité personnelle, aussi dite subjective, de l’identité sociale qui lareprésentation qu’un individu se fait de son identité, identité qui est dépendante des rôles etstatuts qu’il occupe dans une société donnée.Egalement en sciences humaines et sociales, l’importance des interactions sur Facebookdans la construction d’une identité numérique nous a amené à aborder ce thème en prenanten compte les travaux d’Erving Goffman sur la représentation de soi.

La classe inversée n'est possible "que si l’enseignement est une passion" La classe inversée fait des émules à l'école. Pour Soledad Messiaen, professeure de CM1-CM2, ce système permet une plus grande différenciation et rend les élèves actifs. Les CM1-CM2 de Soledad Messiaen en plein exercice – la veille, ils ont visionné le cours en vidéo, chez eux. En septembre 2013, Soledad Messiaen, professeure des écoles à Burie (Charente-Maritime), décide “d’inverser” sa classe de CM1-CM2. Selon le principe anglo-saxon de la “flipclass” (classe inversée), l’élève visionne le cours chez lui, via une vidéo réalisée par son enseignant. Le temps passé en classe est consacré à la réalisation d’exercices. 2012, la fin des médias sociaux ? C'est du moins le bruit qui court dans certains milieux concernés par ce type d'outil. Crainte existentielle exagérée ou véritable signal d'alerte pour les experts des médias sociaux, voici quelques pistes de réflexion pour bien comprendre de quoi il s'agit. Quatre phénomènes menacent en effet la pérennité des médias sociaux : l'explosion exponentielle des contenus, la saturation des utilisateurs, l'évolution des interfaces et la banalisation du web conversationnel. L'explosion des contenus est la menace la plus tangible.

Vocabulaire Twitter : 15 Mots et Symboles à Connaître ! Lorsque l’on débute sur Twitter, on peut se sentir un peu perdu notamment à cause du vocabulaire et symboles spécifiques à l’utilisation de Twitter. A quoi sert le @ et # ? C’est quoi RT, DM et FF ? Toutes ces abréviations peuvent paraitre un peu barbares, voici donc un petit lexique des principaux mots et signes Twitter pour vous y retrouver : Le signe @ : L'art de la conversation sur Twitter : un exemple. Hier soir, j'ai eu une jolie conversation avec d'intéressantes « twitteuses ». J'en donne le compte rendu détaillé ici. Dans la première colonne, vous trouverez l'auteur du gazouillis. Dans la seconde, le gazouillis en question. Comment faire un CV "Triple A" ? Un CV n’est jamais parfait, mais on peut friser la note triple A en étant rigoureux sur petits les détails qui font la différence. Pour être sûr de ne rien oublier RezCore a réalisé une infographie résumant les éléments indispensables d’un CV parfait. En commençant dans la présentation par un élément que beaucoup de candidats oublient : votre intitulé de poste qui doit absolument cadrer ou être adapté avec les offres auxquelles vous postulez.

Comment les Etudiants RH appréhendent le Recrutement via les médias sociaux Mercredi 7 décembre 2011 3 07 /12 /Déc /2011 18:15 Plusieurs jeunes de formation Ressources Humaines ont participé le 24 novembre dernier à l'Evènement #RMSconf (la première Conférence sur le Recrutement via les Médias sociaux co-organisée par Link Humans et Kalaapa). A l'issue de la Conférence, je leur ai posé quelques questions pour mesurer leur niveau d'utilisation des médias sociaux, très hétérogène, et recueillir leurs feed-backs sur l'évènement, très instructifs. Trois m'ont répondu. Réseaux sociaux: des postes à portée de clics LinkedIn, Viadeo, Twitter, et maintenant Facebook... Depuis quelques années, les réseaux sociaux ne servent plus seulement à rassembler des communautés, ils permettent aussi de décrocher un poste. D'après une étude réalisée par RegionsJob en mai 2011, 49% des DRH les utilisent pour recruter et 30% des candidats y recourent pour leur recherche d'emploi. "Cette pratique est devenue monnaie courante, tant du côté des recruteurs que des candidats", constate Jacques Froissant. Le directeur du cabinet Altaïde, spécialisé dans le recrutement 2.0, ajoute: "Les médias sociaux s'avèrent aujourd'hui un outil complémentaire et incontournable."

Facebook est-il utile pour les étudiants ? En début de semaine, nous vous présentions une étude montrant que les étudiants utilisant Twitter seraient meilleurs que les autres… Pas de jaloux, voici une infographie montrant les liens entre Facebook et la réussite (ou non) à l’université. Un lien pas forcément évident de prime abord, mais n’oublions que c’est bien là qu’est né Facebook ! Comme dans bien d’autres domaines, le réseau social de Mark Zuckerberg est le plus utilisé par les étudiants, mais aussi par leurs professeurs. Cependant,les activités possibles sur Facebook ne sont pas toutes très bénéfiques ! Ainsi, les étudiants les plus engagés dans leurs études passent plus de temps à créer et à répondre à des événements, à commenter des publications, et à regarder des photos, tandis que les plus insouciants jouent, postent des photos et regardent le profil de leurs camarades (un portrait un peu effrayant).

Réseaux sociaux dans l’entreprise : il manque le mode d’emploi Les trois quarts (72%) des salariés d'entreprises utilisent les réseaux sociaux, mais leur utilisation à des fins professionnelles reste d'autant plus minoritaire que les entreprises, de leur côté, en font un usage encore balbutiant malgré les effets de mode. Tels sont les principaux enseignements d'une étude de l'organisme de formation professionnelle Cegos auprès de 1200 salariés et de 300 responsables de réseaux sociaux d'entreprises de plus de 50 salariés, publiée le 19 janvier. Les salariés utilisent plus les réseaux à usage essentiellement privé (Facebook, 61%; YouTube 23%; Google; 14%) que les réseaux à usage professionnel (Viadeo 9%; Linkedin 6%) - tandis que 28% n'en utilisent aucun -, mais ils en font un usage fréquent (48% au moins une fois par jour). L'usage professionnel des réseaux sociaux reste d'ailleurs limité, et surtout variable selon les catégories de salarié.

Related: