background preloader

Communauté de pratique

Communauté de pratique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir COP. La théorie des communautés de pratiques formalisée par Wenger (1998)[1] s'inscrit dans une évolution épistémologique qui a conduit le domaine de la gestion des connaissances d'une vision technocentrée vers une vision anthropocentrée. Cette théorie prône une perspective sociale de l’apprentissage, insérée dans les pratiques collectives au sein des communautés de pratique. Cette position offre un cadre original de lecture des phénomènes d’apprentissage collectif et permet d’envisager celui-ci sous un angle différent. Wenger (2005), développe le concept de communautés de pratique comme un groupe de personnes qui travaillent ensemble (à travers des plateformes internet par exemple tels que des forums, des vidéo-conférences, des courriels…) et qui sont en fait conduites à inventer constamment des solutions locales aux problèmes rencontrés dans leur pratiques professionnelles. ou autres. Portail de la sociologie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_de_pratique

Related:  Apprentissage collaboratif - Partage des connaissancesApprentissage

Les « tiers-lieux », nouveaux espaces de travail collaboratifs Notion introduite en 1989 par le sociologue américain Ray Oldenburg pour désigner des lieux ne relevant ni du domicile ni du travail (cafés, librairies, bars), les tiers-lieux permettent des rencontres dans un cadre convivial et accessible, créateur de liens. Par extension, le terme de « tiers-lieux de travail » renvoie aux nouvelles alternatives d’espaces de travail. Celles-ci sont proposées à des professionnels de plus en plus mobiles, entre le domicile et le bureau traditionnel. La démocratisation et la massification des nouvelles technologies de l’information et de la communication a contribué à l’apparition de ces « tiers-lieux », quasi-inexistants il y cinq ans. Cette notion regroupe une ribambelle d’initiatives comme les espaces de coworking, les fablabs, les hackerspaces, les techshops… Tous remettent en question l’idée que l’on se dirige unilatéralement vers une organisation du travail de plus en plus dématérialisée, sans lieu fixe. Sortir de l’isolement

Gestion des connaissances Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gestion des connaissances. Gestion des connaissances La gestion des connaissances (en anglais Knowledge Management) est l'ensemble des initiatives, des méthodes et des techniques permettant de percevoir, d'identifier, d'analyser, d'organiser, de mémoriser, et de partager des connaissances entre les membres des organisations, en particulier les savoirs créés par l'entreprise elle-même (ex : marketing, recherche et développement) ou acquis de l'extérieur (ex : intelligence économique) en vue d'atteindre l'objectif fixé. C'est aussi une méthode managériale pour la société de la connaissance (Charles Savage, Peter Drucker). Les acteurs d'une organisation ne doivent pas se limiter à la consommation d'informations brutes.

Les Communautés de Pratique, une nouvelle étape dans la gestion des connaissances Introduction La bonne santé d’une entreprise repose en grande partie sur ses ressources humaines. Elles en font la force, la réactivité et le dynamisme. Le bon fonctionnement de l’entreprise dépend fortement de sa capacité à disposer au bon moment de la bonne information. On le voit, la gestion des connaissances qui consiste à identifier, capitaliser et valoriser le capital intellectuel d’une entreprise s’avère être un enjeu majeur de développement. Les nouvelles technologies favorisent en principe ce projet si on prend garde toutefois à ne pas « tomber » dans l’excès inverse de surinformation ou de pollution informationnelle.

L'EBG sort la neuvième édition de l'ouvrage 'Internet Marketing' L'Electronic Business Group (EBG) vient de publier son ouvrage "Internet Marketing 2013". Pour la neuvième année consécutive, l'association d'entreprises consacrée aux médias et à l'Internet vend ce livre (62 euros) aux professionnels du marketing et aux étudiants. "Internet Marketing 2013" détaille les meilleures pratiques des agences, annonceurs et prestataires concernant le marketing digital. Cette année, le storytelling et le Big Data sont mis en avant. "La vocation de cet ouvrage est de former mais aussi d'inspirer les annonceurs et les agences sur tout ce qui se fait dans le domaine du digital. Nous effectuons pour cela une sélection tout au long de l'année, afin de recueillir les meilleurs cas marketing, qui sont aussi repérés par nos partenaires et adhérents à l'EBG, soit 580 entreprises", explique Neila Romdane, responsable de l'édition 2013 d'Internet Marketing (avec Willy Braun).

Découvrez 30 pratiques d'apprentissage en groupe Pour un observateur extérieur, tel que moi, le Québec se caractérise par la prégnance du fait communautaire, la mixité des populations. L’un des premiers partis politiques dispose dans l’article 1 de sa constitution la volonté d’indépendance par rapport au Canada. L’histoire du Québec est vieille de plus de 350 ans. Elle est marquée par la conquête de territoires, la confrontation à l’autre et la prise d’espaces de communautés les unes par rapport aux autres. Les communautés indiennes des « peuples premiers », les premières communautés d’immigrants européens (Français, Écossais, Anglais etc), puis les vagues récentes d’immigration (économique ou estudiantine) posent la question des façons de vivre ensemble et de faire société. Communauté d'apprentissage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’objectif d’une communauté d’apprentissage est d'augmenter le savoir collectif par l'implication de chaque participant au développement de son savoir individuel[1] Types de communauté[modifier | modifier le code] Selon leurs caractéristiques et l’orientation de leurs activités, on distingue en éducation quatre types de communautés : communauté d’apprentissage (CoA), communauté de pratique (CoP), communautés d’élaboration de connaissances (CoÉco) et communautés de recherche. Communauté d'apprentissage[modifier | modifier le code]

Justine Sacco, ou les infortunes de la vertu en ligne Sacco et vendetta (numérique): peut-être, ces dernières heures, avez-vous entendu parler de l'affaire Justine Sacco, cette consultante en communication clouée au pilori virtuel (et depuis licenciée) pour un tweet plus que déplacé sur l'Afrique, où elle disait, juste avant d'embarquer sur un avion, «En route pour l'Afrique. J'espère que je ne vais pas choper le sida. Je blague, je suis blanche!».

Le R.O.I. de l’intelligence collective enfin démontré Alexis Nicolas se définit comme un “manager 2.0.” Son rôle est d’activer au sein de BNP Paribas une organisation en réseau afin d’améliorer le capital social de l’entreprise. J’ai rencontré Alexis lors de ma dernière conférence à l’IGS. Nous avons échangé sur la question du R.O.I. (retour sur investissement) de l’intelligence collective et trouvé des pistes très intéressantes que je souhaite partager avec vous dans ce billet. Le 30 janvier 2013, Alexis a publié un article dans Le Cercle – Les Échos qui est très éclairant et que je vous invite à lire :

Travailler en mode collaboratif : 200 fiches pratiques et méthodologiques MultiBaO est une nouvelle multi-boite à outils consacrée à l’organisation en collectif et à la gestion de projets. Ses initiateurs, un collectif non formel composé de membres de plusieurs associations et universités propose – sous licences Creative Commons – des ressources pour les animateurs de réseaux/groupes sous la forme de fiches outils et méthodes. Chacun est invité à contribuer à l’amélioration et à l’écriture de nouvelles fiches. Des fiches pour participer et collaborer

Related: