background preloader

Le bibliothécais sans peine

Le bibliothécais sans peine
Vous avez décidé de vous rendre à la bibliothèque. Armé de votre petite liste d’ouvrages à emprunter (pardon : de votre liste de références), vous vous apprêtez à visiter ce pays si proche et pourtant méconnu. Et vous vous en rendrez vite compte : ces gens-là ne parlent pas tout à fait comme vous. Le présent manuel propose une méthode simple qui vous permettra de maîtriser, en quelques leçons, l’essentiel du vocabulaire, et de vous débrouiller dans les situations les plus courantes. Quelques mots à connaître Ce qu’on trouve dans une bibliothèque : les collections Un livre : une monographie Une revue : un périodique (plus chic : une ressource continue) Un classeur : une publication à feuillets mobiles (plus chic : une ressource intégratrice) Une feuille : un support papier Une image :une image fixe Une gravure : une estampe Un disque : un document sonore Une partition : une musique imprimée Un film : une image animée [au singulier] Un dictionnaire : un ouvrage de référence Qui y vient : les publics

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2007-03-0078-015

Related:  kachiryBibliothèques

La soupe aux frites - Ella Charbon Grand coup de coeur pour cet album tout carton (dès 2 ans) qui m'a fait éclater de rire ! Papa crocodile lance ce célèbre cri que l'on entend partout dans le monde au moins deux fois par jour : « A table ! » Les petits crocodiles (l'un des rares animaux dont le petit a le même nom que ses parents, d'ailleurs – comme la chouette, aussi) s'installent très vite, car ils ont faim. Hélas ! Papa a fait de la soupe !

Etude : quels réseaux sociaux pour les bibliothèques ? La préfiguration de la bibliothèque Canopée a publié une étude comparative des réseaux sociaux en bibliothèques de lecture publique. Le document souligne toute l'importance de ces outils pour « toucher un public étendu, d'assurer une médiation vers ses ressources et celles de ses partenaires, de développer la participation des usagers, et de montrer la connexion entre l'établissement et son quartier ». Et l'étude prend en compte un maximum de solutions. Je veux une formation ! Oui tout à fait, vous avez bien lu, JE VEUX UNE FORMATION !!! Une formation qui m’apprendrait à gérer le public… comment pourrai-je dire en restant dans le politiquement correct… le public des tarés !!! Parce que voyez-vous, gérer la mère de famille qui me fait une crise à la banque de prêt parce qu’elle a rendu TOUS ses livres mais qu’ils sont encore sur sa carte à cause de nous autres les fonctionnaires de merde, je sais faire.

Blog Lecteurs de la Bibliothèque nationale de France - échangez, donnez votre avis, proposez un témoignage ! BnF, Collections et patrimoine Vous cherchez des informations sur un artiste ou ses œuvres ? Vous voulez en savoir plus sur un peintre peu connu du 19e siècle que vous avez découvert dans un musée ou une exposition ? Vous vous demandez où on peut voir d’autres œuvres de lui, s’il existe des livres ou des articles qui lui sont consacrés ? Vous avez un tableau de famille et cherchez des informations sur son auteur… dont vous n’êtes même jamais arrivé à déchiffrer la signature ?

Le pigeon qui voulait être un canard - Lili Bravi Le pigeon qui voulait être un canard raconte l'histoire de Gédéon, un pigeon parisien qui va tout faire pour être un canard, car les canards, pense-t-il, sont aimés de tous (contrairement aux pigeons que les passants poussent du pied).En tant qu'adulte, j'ai trouvé cet album plutôt cruel. Mes enfants l'ont trouvé drôle mais ils ont bien compris que le pauvre Gédéon était triste et cela les a touché. Car si Gédéon recherche la reconnaissance et l'amour d'autrui, il ne trouvera que mépris et moquerie. L'humour est bien présent, mais il se fait au détriment de Gédéon qui est ridicule, il faut bien le dire, dans son désir d'être un autre. + Lire la suite

Que font-ils quand la médiathèque est fermée ? Ils se cachent derrière des noms étranges et exotiques, rangent des documents selon des critères qui échappent au commun des mortels, et emploient un langage que l'on croirait sorti d'un film de science-fiction. On a pu déterminer que leur lieu de vie est proche du nôtre : on a eu souvent la preuve qu'ils ne vivent pas dans la médiathèque ; certains les ont comme voisins, d'autres les ont croisés au supermarché, et il paraît même qu'ils se reproduisent, puisqu'il leur arrive de se promener avec des enfants qui les appellent "maman" ou "papa". On peut facilement voir ce qu'ils font durant les heures d'ouverture ; ils rangent, passent des prêts, des retours, des réservations, des prolongation, accueillent des groupes, des classes, installent des nouveautés... Mais la vraie grande question qui reste à élucider, c'est : que font ces êtres étranges dans les rayons ou derrière leur ordinateur quand la médiathèque est fermée ? Ce document va essayer de répondre à cette question cruciale.

Proximité (1) "Madame, si ma cousine arrive, vous pouvez lui dire de me rejoindre à la cyberbase ?" "Madame, vous les avez vus, les autres ?" "Madame, ma voisine vous a bien ramené mes livres ?" "Madame, un majeur de 15 ans, ça peut aller pour signer la feuille d'inscription de mon cousin ?" Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré - cartonné - Zidrou, Sébastien Chebret - Achat Livre - Achat & prix Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré Résumé Un petit garçon est triste à l'idée de devoir abandonner son nounours préféré. Avec humour, l'auteur lui explique à quel point il serait catastrophique de le laisser grandir avec lui. Pour commencer, il deviendrait gigantesque !

Je suis ludothécaire, un métier-passion méconnu et précaire Cette madmoiZelle est passionnée par son métier de ludothécaire, mais souffre de la méconnaissance qui l'entoure, et en a assez de ne pas être prise au sérieux. Parce qu’aujourd’hui dans les magasins de jouets, on trouve un rayon « filles » et un rayon « garçons ». Parce qu’on vend aux bébés de 12 mois des jouets qui leur apprennent à dire hexagone, ou qui font de la lumière et de la musique tout en parlant trois langues. Parce que dans les centres sociaux et autres structures, on cherche des ludothécaires mais on embauche des animateurs. Parce que pour la plupart de notre entourage, nous sommes juste des guignols qui passons notre temps à jouer au Monopoly. Il raconte l'histoire du cul - L'annuel des idées : le quotidien jeudi 5 novembre 2009, par Emmanuel Lemieux L’écrivain Jean-Luc Hennig voit la réédition de sa rebondissante, réjouissante et Brève histoire des fesses. Ou Comment la culture humaine aménage ses arrières naturels.

LibX – Première approche Honnêtement, j’ai eu du mal avec l’interface de paramétrages de LibX. Et comme je n’ai pas réussi à trouver de tutoriel simple en français, il me semble utile d’en faire un petit ici. Pour l’instant, mon objectif avec LibX sera "simple" (au regard de toutes les possibilités que l’outil offre) : obtenir des ISBN cliquables dans les pages web que je vais rencontrer. Dessine moi un petit prince - Michel Van Zeveren Dès que j'ai eu cet album entre les mains, je me suis dit "oooooh, c'est trop mignon !!!!!". C'est vrai, quoi, il est pas trop craquant ce titre, avec le clin d'oeil à notre Petit Prince adoré ? Alors je l'ai ramené chez moi pour le lire, en prenant un peu plus mon temps. Et effectivement, on retrouve un album très touchant.Dans la classe des petits moutons, l'un d'entre eux a dessiné un très joli petit prince.

Related:  Notre métier : bonheurs, difficultés, questions, souffrancesActualité